Publié le 26 Octobre 2015

New York, 26 octobre 2015

New York, 26 octobre 2015

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #météo-humeur

Repost 0

Publié le 24 Octobre 2015

MES KIFS DE L'ANNEE - SEMAINE 43

Lundi 19 octobre

Fiston 2 me demande de lui apporter des vêtements chauds car le rude hiver va bientôt s'abattre sur Manhattan. Ses collègues le lui ont dépeint comme une version à peine plus soft que celle du film Le jour d'après.

Point retrouvé dans son armoire ou dans ses affaires l'écharpe tricotée l'année dernière. Alors je reprends mes aiguilles et je recommence tout à zéro.

Ça me fait plaisir de faire ça pour lui, mais je suis bien contente aussi quand l'ouvrage est terminé.

Mardi 20 octobre

Au moins 8 ans que je me trimballais avec les mêmes lunettes de soleil, correctrices certes, mais complètement inadaptées aujourd'hui.

Alors, bien sûr, pour se balader sur la plage l'été ou pour lire des magazines people sous le parasol pas besoin d'avoir la vue perçante d'un aigle mais quand on n'y voit vraiment plus bien, il faut agir.

Et me voilà donc avec une nouvelle paire de solaires adaptées à ma vue avec toujours les fameux verres progressifs (évidemment je n'y coupe plus)... Le nec plus ultra !

Mercredi 21 octobre

Ayé, c'est le grand jour du départ pour NYC. Comme prévu, on part de Bordeaux et on transite par Amsterdam. Je ne sais pas si vous avez pris des longs courriers récemment mais moi ça  m'épate grave : me dire que je suis là, à 11 000 mètres  d'altitude, flottant à 900 km/h avec des températures extérieures avoisinant les - 50°, à regarder des films, boire du thé et manger des petits gâteaux à la cannelle, bien lovée dans mon siège et sous ma couverture, c'est juste complètement ouf.

Jeudi 22 octobre

"La ville qui ne dort jamais" porte bien son nom. Tout y est en perpétuel mouvement, il y a des chantiers partout, les hommes et femmes pressés marchent d'un pas rapide et énergique vers leur bureau, leur métro ou leur logement. Mais, ils prennent aussi le temps de s'arrêter et proposer spontanément leur aide ("Can I help ?" est une phrase que nous avons souvent entendue pendant notre séjour), discuter avec un sans-abri et lui offrir un café ou tenir une porte à une dame qui sort chargée de paquets d'un grand magasin. La gentillesse des New-Yorkais est aussi surprenante qu'inattendue.

Vendredi 23 octobre

Je ne saurais dire ce que j'ai préféré aujourd'hui : la graaande balade dans Central Park paré de ses habits d'automne (NYC est une ville où l'on marche beaucoup, entre 15 et 20 km par jour), les magnifiques boutiques de luxe de la 5ème avenue (jusqu'à nouvel ordre, regarder ne coûte rien), la skyline au soleil couchant depuis le ferry vers Staten Island ou la ville illuminée au retour vers Manhattan... à moins que ce ne soit le temps magnifique dont nous profitons depuis notre arrivée : soleil, douceur, ciel bleu et limpide.

Samedi 24 octobre

Passer toute la journée avec Fiston 2 of course, du brunch au dîner en passant par Brooklyn et Williamsburg.

Dimanche 25 octobre

Dès qu'elle a su que nous allions venir à NYC, mon amie d'études m'a proposé de passer une journée avec elle et sa famille. Nous avons donc pris le train vers le Nord. Contre toute attente, au bout d'une demi-heure de voyage, la mégalopole n'existe plus. Nous nous retrouvons le long de l'Hudson River au milieu des bois et des forêts couleur de feu, dans des paysages dignes des grands espaces canadiens.

4 ans que nous ne nous étions vues, mais c'est comme si c'était hier que la Vioque et la Petite passaient ensemble leur BTS : fous rires, complicité, amitié intacte, souvenirs ressuscités... et promesse de se revoir le plus rapidement possible

Et voilà ! Encore une semaine de passée (et de plus en plus bigrement vite passée) !

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #mes kifs de l'année

Repost 0

Publié le 19 Octobre 2015

CIEL DU LUNDI 19 OCTOBRE

Je suis comme le lapin blanc dans Alice au Pays des Merveilles. Je cours, je suis en retard.

Alors j'avais décidé de zapper le Petit coin de ciel aujourd'hui. Encore trop de choses à faire, et pourtant, sur ma liste mes listes, je n'arrête pas de rayer.

Et puis ce soir, en allant fermer la porte du poulailler (et dire bonne nuit à Kinka, c'est ma préférée j'vous dis), il y avait ce joli ciel du soir qui m'a fait de l'oeil et je n'ai pas résisté au plaisir de le photographier et de le partager avec Arlette et Chat Bleu dans leur récap hebdomadaire.

Dans cette trace laissée par un avion, j'ai vu comme un signe avant-coureur de notre voyage tout proche, un présage de la ligne droite qui va nous mener vers l'Amérique (et Fiston 2), une promesse de ciel bleu, un avant-goût de jours heureux et l'annonce de merveilleux souvenirs à venir que j'essayerai de partager avec vous.

Oui oui, tout ça.

Ça méritait au moins une photo et un article.

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #météo-humeur

Repost 0

Publié le 18 Octobre 2015

image du web http://bichau.canalblog.com/archives/2012/03/16/23773226.html

image du web http://bichau.canalblog.com/archives/2012/03/16/23773226.html

Lundi 12 octobre

"Le passé a fui, l'avenir n'est pas là mais le présent est à toi" (proverbe arabe).

Mardi 13 octobre

J'ai mangé aujourd'hui à midi avec plusieurs collègues qui ont toutes des enfants encore en bas âge. Au moment du dessert, elles ont comparé -photos à l'appui sur leurs iPhone- les gâteaux d'anniversaire qu'elles ont faits pour leurs petits. Je ne saurais dire lequel j'ai préféré du gâteau chenille (au hasard sur le web ici), du gâteau poisson (au hasard sur le web ici) ou du gâteau tortue (au hasard sur le web ici).

En tout cas, aucune ne manque d'imagination ! On est loin des traditionnels gâteau au yaourt ou fondant au chocolat.

And now the question is : puis-je à votre avis faire un gros gâteau poisson pour les 22 ans de Fiston 2 qui est le prochain sur la liste des anniversaires à venir ?

Mercredi 14 octobre

Fiston 3 et Fifille ont rejoint l'appli Telegram (équivalent de Viber ou de WhatsApp) grâce à laquelle je communique avec Fiston 2 aux USA depuis son départ (Fiston 1 l'avait déjà téléchargée au mois de juillet dernier). Nous voilà donc tous connectés et capables de nous envoyer des SMS de partout dans le monde vers partout dans le monde.

Pff, on n'arrête pas le progrès !

Jeudi 15 octobre

Au boulot :

"Bonjour, excusez-moi de vous déranger (c'est fou le nombre de gens qui s'excusent avant même d'avoir demandé quelque chose), je voudrais un rendez-vous avec le Dr Trucmuche."

"Alors voilà, le premier rendez-vous possible est le lundi 2 novembre prochain à 10h30."

"Ah ! Vous n'avez rien avant ?"

Ben, comment le dire autrement ? Le premier rendez-vous possible avec le Dr Trucmuche est TOUJOURS le lundi 2 novembre prochain...

Vendredi 16 octobre

Je vais au travail, je suis bien au chaud dans ma voiture alors que dehors IL GÈLE et j'écoute Charlie Puth.

Samedi 17 octobre

Réveil à peu près à la même heure que les autres jours mais je ne me lève pas. Je profite de la chaleur sous la couette pour me prélasser, faire ma princesse c'est-à-dire prendre toute la place pour moi toute seule (Jules est déjà en train de pédaler sur les routes de Gironde), me tourner et me retourner dans tous les sens avant d'attraper un bouquin.

Youpie ! C'est le week-end !

Dimanche 18 octobre

Jour J - 3. Les valises sont (presque) prêtes !

Et voilà ! Encore une semaine de passée (et de plus en plus bigrement vite passée) !

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #mes kifs de l'année

Repost 0

Publié le 17 Octobre 2015

Ou Quinqua... Les deux orthographes sont possibles... Vous me direz laquelle vous préférez après avoir lu cet article et la majorité l'emportera !

Alors voilà, ça commence le mardi de mes 50 ans. Au départ, je ne voulais rien faire de particulier ce jour-là et puis, après avoir réfléchi, alors que la date fatidique approchait inexorablement, je me suis dit que c'était quand même très bête de rester chez soi un jour aussi spécial, un jour qui n'arrive qu'une fois dans une vie après tout !

J'ai donc lancé à l'arrache et à la dernière minute quelques invitations à mes amis les plus chers et les plus proches pour venir boire du champagne à la maison après le boulot et aller ensuite manger dans un joli restaurant très accueillant tout près de chez moi, d'ailleurs ceux qui ont voulu ont même pu y aller à pied.

Bien sûr, il y a eu quelques absents, un ami pris par des obligations professionnelles, ma collègue et son mari partis voguer sur la Méditerranée et bien sûr Fiston 2 qui depuis New York m'avait cependant réservé une très très belle surprise.

Nous voilà donc (presque) tous réunis dans le salon notre champagne à la main, en train de discuter, plaisanter et passer un bon moment tous ensemble.

Je vois bien du coin de l'oeil Emile et Alfreda (ceux-là même qui ont la gentillesse de nous inviter régulièrement au Pays Basque, monter à la Rhune ou descendre dans la baie de Loya) comploter dans un coin mais quand on invite 20 personnes pour ses 50 ans on se doute bien qu'il va y avoir de l'intrigue dans l'air.

Ils disaient : "Bon ben va le chercher maintenant. Tu crois que c'est le moment ? Oui oui c'est le moment vas-y. Bon ben OK j'y vais passe-moi les clés."

Et les voilà qui reviennent avec un grand carton recouvert d'un grand bout de tissu et qui posent ça au milieu de tout le monde dans le salon.

"Bon ben maintenant tu dois deviner ce qu'il y a dans le carton ?"

Alors moi je pose des questions de toutes sortes : "C'est petit ? C'est gros ? Ça se mange ?" et eux ils répondent en se marrant comme des baleines "Non non, ah, on sait pas, tu dois encore poser des questions et deviner".

Et soudain, j'ai un flash et je dis : "C'est vivant ?" et eux : "Ah, ouiii, c'est vivant".

Là je commence à me forcer un peu à sourire et à me sentir un chouchouille mal à l'aise parce que je pense tout à coup à un cadeau empoisonné, genre je vais me retrouver dans la maison avec un autre chat pour tenir compagnie à celui de Fifille que je tolère mais pas plus, ou un canard, pire un chien, et je pense aussi à un lapin, un cochon d'Inde, un canari, enfin tous ces animaux que beaucoup de gens ont chez eux et aiment de tout leur coeur mais que moi je n'aime pas trop enfin si mais chez les autres justement.

Et re-soudain, j'ai un re-flash et je dis : "C'est ça !" et ils répondent : "Ouiiii, c'est ça !" et ils enlèvent le morceau de tissu et ouiiii, c'est ça !

Une petite boule de plumes dans un coin, complètement terrorisée et tremblante.

Je vous présente Kinka (ou Quinqua) la bien-nommée.

KINKA

La première nuit, bien sûr, elle s'est faite un peu bizuter par les autres poules de la maison. Il paraît que c'est comme ça chez les poules comme dans d'autres communautés : il y une hiérarchie, les dominant(e)s, les dominé(e)s...

Mais elle est moins lente à la comprenette que certaines autres que nous avons eues et elle a vite pigé le principe de rentrer le soir dans le poulailler et d'en ressortir le matin, pas comme certaines qui n'osaient pas mettre le bec dehors pendant plusieurs jours quitte à se laisser mourir de faim ou qui dormaient à l'extérieur la nuit, perchées dans la haie de sapinettes ou sur le grillage au risque de se faire dévorer par le goupil, parce qu'elles avaient raté le couvre-feu.

Kinka/Quinqua s'est vite habituée à sa nouvelle vie, un peu comme si elle avait toujours été parmi nous.

Inutile de vous dire que c'est déjà ma préférée.

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #poules

Repost 0

Publié le 16 Octobre 2015

Rédigé par vivi

Publié dans #musique

Repost 0

Publié le 12 Octobre 2015

CIEL DU LUNDI 12 OCTOBRE

Ce week-end, c'était l'été indien on-ira-où-tu-voudras-quand-tu-voudras. On a pris l'apéro et mangé dehors sur la terrasse et il a fait bon se chauffer au soleil tels des lézards ! On n'avait même plus envie de sortir de table et de bouger. Après le repas, enfants et mari se sont avachis dans les chaises longues pour bouquiner et/ou faire la sieste. Puis on s'est baladé, et on a traîné dans le jardin. Le linge a séché comme qui rigole et j'ai pu tout plier, repasser et ranger en deux temps et trois mouvements. Les journées de samedi et de dimanche se sont étirées en longueur, dans la douceur, et on a profité du dehors jusqu'aux dernières lueurs du jour.

Mais aujourd'hui, c'est la claque. Temps tout moche, ciel gris, gouttes de pluie, humidité, morosité, nullité. Les feuilles des arbres ont tout à coup pris un sacré coup de vieux, sont passées du vert à des tons de jaune/orange/marron, ont commencé à se décrocher et à joncher le sol, pour certaines c'est déjà la fin.

On ne peut pas se plaindre néanmoins car il fait doux (16° à Bordeaux cet après-midi).

Comme le temps, ma photo du jour pour la récap' hebdomadaire d'Arlette et Chat Bleu est toute pourrie, toute grise, toute plate. Ciel sans relief, bas et uniformément morose. Déjà que d'habitude je ne suis pas très douée -et que si je fais une jolie photo c'est un coup de bol ou une prouesse de mon petit APN tout automatique- alors aujourd'hui c'est le pompon. On croirait que la nuit est en train de tomber, mais il n'est que 16 heures...

Plus je la regarde et plus je me dis que C'est Inouï Et Lamentable comme cette photo est moche.

Toutefois, pour finir sur une note un peu plus chatoyante, le ciel du soir me fait mentir un peu...

CIEL DU LUNDI 12 OCTOBRE

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #météo-humeur

Repost 0

Publié le 11 Octobre 2015

MES KIFS DE L'ANNEE - SEMAINE 41

Lundi 5 octobre

Le collègue de Jules lui a donné plein de figues. Comme elles étaient bien bien mûres, j'en ai fait de la confiture. Si la faire est une corvée, vous savez déjà que j'aime admirer les pots bien remplis et bien étiquetés quand tout est fini comme ici (confiture de mandarine), ici (confiture de citre) ou (confiture de citrouille aux agrumes) et surtout les entendre "popper" quand ils refroidissent... Et je ne parle même pas du plaisir de les ouvrir tout au long de l'hiver...

Mardi 6 octobre

Le moral des troupes est un peu bas. Alors je sors ma botte secrète et je fais des crêpes, toujours la même vieille recette ancestrale, testée et approuvée depuis au moins 3 générations. On ne change pas une équipe qui gagne... Et de suite la vie est plus belle !

Mercredi 7 octobre

Vous vous souvenez sans doute comme Fiston 2 et moi on a galéré au mois de juillet dernier pour accomplir sur Internet les formalités nécessaires à la demande de son visa pour les USA (et encore, ça c'était rien, comparé au temps qu'on a mis à l'obtenir). J'avais donc une légère petite appréhension minuscule quand il a fallu se connecter sur le site ESTA pour que Jules, Fifille et moi on puisse se procurer les autorisations de voyage électroniques indispensables à notre futur voyage aux USA.

Mais tout s'est fait comme sur des roulettes. Les autorités américaines s'octroyaient 72 heures pour répondre à notre demande, mais il aura suffi de quelques minutes pour que les autorisations soient approuvées.

Yes, voilà une bonne chose de faite !

Jeudi 8 octobre

Il y a cinq ans jour pour jour, Fiston 1 obtenait son permis de conduire. Deux autres permis de conduire plus tard (Fiston 2 ici et Fiston 3 là), on rempile pour la quatrième fois et nous voilà repartis pour un an de conduite accompagnée avec Fifille. Ça se présente bien, elle est attentive et écoute tout ce qu'on lui dit. Mais que les choses soient bien claires, on ne nous y reprendra plus et cette fois-ci est bien la dernière.

Vendredi 9 octobre

Au boulot, depuis deux semaines, j'étais au taquet. Une de mes collègues était partie voguer sur la Méditerranée, l'autre s'est cassé le poignet. Bien sûr, nous avons eu une remplaçante (super efficace !), mais il a quand même fallu mettre les bouchées doubles. Je termine cette période un peu folle totalement "à jour", notre étagère vide de tout dossier incomplet, en attente ou non-traité et ça, c'est une grande satisfaction.

Samedi 10 octobre

Enfin une journée où j'ai pu me poser un peu (c'est-à-dire rester à la maison et faire plein de trucs quand même mais tranquillement et sans trop me presser). J'ai pu passer du temps sur mon blog, lire tous les gentils coms que vous avez déposés ces dernières semaines, et aussi aller marcher. Il a fait très beau, ça fait du bien !

Dimanche 11 octobre

Le dimanche -et c'est devenu une petite habitude depuis le 25 juillet dernier, une fois par semaine ou tous les 15 jours-, on skype avec Fiston 2. Retrouver pour quelques instants son sourire, sa bonne humeur, les dernières nouvelles en direct de NYC et ses blagues à deux balles, c'est un peu comme la cerise sur le gâteau, la crème de la crème ou le beurre salé dans le kouign-amann... Bref, on kiffe.

Et voilà ! Encore une semaine de passée (et de plus en plus bigrement vite passée) !

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #mes kifs de l'année

Repost 0

Publié le 10 Octobre 2015

Les jolis ongles sont à la mode. Depuis quelques années, on voit fleurir partout des échoppes spécialisées dans la beauté des mains (et aussi des pieds), et même des manucure bars, un créneau tendance en plein essor, et à juste titre !

Ma collègue est fan : elle a toujours de jolis vernis, des ongles brillants, des incrustations, des décorations. Bref, c'est plutôt agréable à voir surtout quand, dans un métier comme le nôtre, on met en avant ses mains.

Même Fifille a déjà eu droit à sa manucure l'année dernière pour ses 15 ans (si vous ne le saviez pas déjà, elle aime le vert !).

PREMIERE MANUCURE

A moi, cela faisait un petit moment que ça me tentait, mais ce n'était jamais le moment, jamais la bonne occasion, et pourtant c'était sur ma bucket list ! Alors, pour le mariage de mon neveu, et à l'aube de mes 50 ans, je me suis lancée : je voulais quelque de classique et discret, à mon image, alors la French m'a semblé être la solution idéale.

Et vous ? Adepte du vernis à ongles, des manucures régulières (ça, c'est aussi valable pour les hommes), des faux ongles, des ongles fantaisie ? Ou pas ? A moins que vous ne soyez atteint(e) d’onychophagie (eh oui, c'est ça quand on travaille dans le milieu médical, on n'arrive plus à parler normalement) ? Bref, dites-moi tout !

PREMIERE MANUCURE
PREMIERE MANUCURE

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #santé

Repost 0

Publié le 7 Octobre 2015

Quand Mary et le mari de Mary sont venus en Gironde au mois de juillet dernier et qu'ils ont séjourné l'espace d'une soirée, d'une nuit et d'un petit déjeuner chez nous, ils nous ont vraiment gâtés. Je vous ai déjà montré ici tous les bons produits bretons qu'ils nous avaient apportés et dont nous nous sommes régalés tout au long de l'été en pensant bien fort à eux.

Mais ce n'est pas tout !

Mary m'a aussi offert 3 poules pour ma collec et je vous avais promis ici de vous les montrer.

Elles se sont fait attendre... désirer... mais toutes les stars font ça, non ?

La première fait partie d'une "famille" dont j'avais déjà quelques pièces, une collection dans la collection en quelque sorte (ça me rappelle des cours de mathématiques au collège puis au lycée : ensembles, sous-ensembles, inclusions... arg, j'ai tout oublié).

LES POULES DE MARY

La voilà ! Très fleurie, bucolique et potagère. Je me demande si c'est un chou breton qu'elle a sur la tête ? Ou alors une salade ? Qu'en pensez-vous ?

LES POULES DE MARY

Vous la reconnaîtrez ici avec quelques frangines, dont font partie entre autres la poule Mère Noël, la poule ange gardien, la poule le temps des cerises et la poule chapeau/moustache. Si vous voulez les voir de plus près, il suffira d'un simple clic sur les liens correspondants.

Dans un autre style, la seconde est une poule toute belle, immaculée et blanche qui me fait un peu penser à celle envoyée par Mélissa voilà plusieurs années maintenant et que vous pourrez retrouver ici.

LES POULES DE MARY

Elle me plaît avec ses petites ailes dans le dos et son bec grand ouvert. Je crois qu'elle est en train de chanter et qu'elle fait partie du choeur des anges... Peut-être avec la poule ange gardien ? Je les imagine déjà toutes les deux orner ma prochaine table de Noël ou de Nouvel An.

La troisième fait déjà partie de mes préférées : du rose, des coeurs, un oeil de poule rond, malicieux et grave intelligent, bref, tout ce que j'adore !

LES POULES DE MARY
LES POULES DE MARY

Vous avez vu ? Sans oublier que cette poule a une petite particularité secrète...

LES POULES DE MARY

Eh oui ! On ne peut plus faire confiance aux banques par les temps qui courent (et Mary le sait bien). Peut-être est-ce donc à elle que je confierai mes économies (si j'arrive à en faire) dans les prochaines semaines ? Et avec les sous ? Que ferai-je ? L'achat de nouvelles poules ? Ces derniers temps, les poules arrivent dans ma maison plus vite que je ne peux vous les présenter. Aussi ai-je encore bien du pain sur la planche et pas fini de blablater dans cette rubrique.

A bientôt pour la suite !

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #poules

Repost 0