Publié le 30 Janvier 2014

nothomb

 

Avant de vous raconter l'histoire qui se passe dans ce livre, je dois tout d'abord vous raconter l'histoire de ce livre.

 

Si vous avez tout bien suivi, vous vous rappellerez sans doute qu'il m'avait été offert par Cécé lors de notre rencontre de blogueuses du mois de septembre dernier.

 

Si vous n'avez pas tout bien suivi, ou que accessoirement vous avez une vie en dehors de mon blog et donc de multiples autres choses à penser, vous pouvez toujours vous rattraper en remontant dans le temps jusque là....

 

Mélissa avait donc à cette occasion organisé une ronde des cadeaux et, tandis que je devais offrir un petit quelque chose à Valérie, c'est Cécé qui m'avait de son côté gâtée en m'offrant entre autres ce livre d'Amélie Nothomb, auteure dont je suis si friande que j'en parlais déjà dans un billet au tout début de mon blog...

 

Depuis ma rencontre avec la célèbre auteure belge, et son avant-dernier livre paru à la rentrée 2012 (qui m'avait un peu déçue), je n'avais plus rien lu d'elle.

 

Une forme de vie est son 19ème roman, paru à l'automne 2010.

 

Ce matin-là, je reçu une lettre d'un genre nouveau...

 

Il relate une correspondance fictive entre Amélie Nothomb et Melvin Mapple, un soldat de 2ème classe de l'armée américaine posté à Bagdad en Irak. Cette relation épistolaire mène à une certaine amitié entre l'écrivaine et ce soldat devenu terriblement obèse, et ramène l'auteure à ses propres échanges écrits, à l'importance qu'elle accorde aux lettres et aux relations qu'elle entretient avec ses lecteurs, à sa relation à la nourriture aussi... On sent bien qu'elle puise largement son inspiration dans son vécu.

 

En dire plus, ce serait en dire trop, mais je peux quand même ajouter que j'ai bien aimé ce roman, qui s'apparente comme d'habitude plus à une nouvelle et se lit très vite. 

 

Il faut quand même dire que la chute est un peu bizarre... Mais, tout bien réfléchi, à quoi d'autre peut-on donc s'attendre avec une écrivaine qui utilise des mots tels que opistographie, germanopratine, voïvodine, hégémonie ou archimandrite ?

 

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #livres-auteurs

Repost 0

Publié le 27 Janvier 2014

Rédigé par vivi

Publié dans #enfants

Repost 0

Publié le 27 Janvier 2014

ciel-27-janvier.jpg

 

Amis petitcoindecielophiles, bonjour !

 

Alors le ciel ! Justement ! Parlons-en.

 

De quelle couleur est-il chez Françoise Andersen et Andrée/Erato en Rhône-Alpes, chez Carole en Nord-Picardie, chez MInouche en Poitou-Charentes, chez Marylou en Alsace, chez Claudine/Canelle en Bretagne, chez Cigalette et Arlette en Belgique, chez Méméyoyo dans les Pays-de-la-Loire, chez Sylvie en PACA et, last but not least, chez Val1603 en région parisienne ?

 

Parce que, chez nous dans le 33, cela fait plusieurs jours qu'il déverse des torrents de larmes, des trombes d'eau, des litres de pluie (près de 100 au m2 ces derniers jours), des cordes, des hallebardes, des seaux, des chats et des chiens et même de la grêle depuis ce matin... Bref, un vrai déluge.

 

Et ce faisant, je me questionne : l'accomplissement de l'ancien mythe apocalyptique ne serait-il pas en marche des fois ?

 

Je vous résume le truc, au cas où vous n'auriez pas comme moi assisté toutes les semaines jusqu'au bac aux cours de catéchisme qui étaient inscrits à nos emplois du temps de lycéens alsaciens.

 

L'histoire se passe en l'an 600 de la vie de Noé (ça, c'est le récit biblique qui le dit parce que les autres religions/cultures ont chacune leur propre version).

 

Dieu voit que l'homme ne pense qu'au mal et regrette amèrement de l'avoir créé. Il opte donc pour une solution radicale et décide d'effacer de la surface de la terre tous les êtres humains. Et voilà, pouf, c'est pas plus difficile que ça. Seul Noé, homme juste et parfait trouve grâce à ses yeux. Il lui demande donc de construire une arche en bois où il fera monter à bord un couple d'animaux de chaque espèce, sa femme et ses fils, et assez de vivres pour les nourrir tous.

 

Noé fait ce que Dieu lui commande. Sept jours plus tard toutes les fontaines du grand abîme se rompent, les écluses des cieux s'ouvrent  pour un déluge de 40 jours et toutes les montagnes qui étaient sous tous les cieux de toute la terre sont recouvertes.

 

Et puis, Dieu se souvient de Noé et de l'arche. Il ferme les sources de l'abîme et les écluses des cieux, et la pluie cesse de tomber afin que, lentement, les eaux se retirent de la terre. Noé libère alors la colombe : la première fois, ne trouvant aucun endroit pour se poser, elle revient sur l'arche. La seconde fois, elle revient le bec chargé d'un rameau d'olivier. La troisième fois, elle ne revient pas. Noé comprend que la surface de la terre a séché et que la vie peut reprendre son cours.

 

A la suite de quoi, Dieu décide de ne plus maudire la terre pour le salut de l'homme car il comprend que c'est dans le cœur de l'homme que réside le mal. Et après avoir béni Noé et sa famille, il fait apparaître un arc-en-ciel dans son Petit coin de ciel qui justement était un ciel du lundi qu'il a malheureusement oublié de photographier car il n'avait pas son APN sur lui ce jour-là... ce qui est bien dommage.

 

Cela aurait fait une belle pub pour la communauté de Mary, non ?

 

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #météo-humeur

Repost 0

Publié le 26 Janvier 2014

Le BON COTE DES CHOSES

Lundi 20 janvier

 

1. Vivi ! Championne de step ! Pour une fois, j'ai réussi à suivre le cours du premier coup et tout ça sans me tromper !

2. Préparer en secret avec d'autres collègues un cadeau d'anniversaire pour ma collègue.

3. Réserver THE resto pour lundi prochain en prévision de l'anniversaire de Fiston 2. 20 ans, ouiii mais rho la la déjà ?

 

Je m'étais promis de trouver au moins 3 kifs pour illuminer cette JDM* de lundi... Et tout d'un coup mon Petit coin de ciel est moins gris. Et toc !

 

* Journée De Merd$

 

Mardi 21 janvier

 

Je rigole toute seule dans ma cuisine en pensant à la tête de Fiston 3 si je l'avais sorti manu militari du lit ce soir pour qu'il aille quand même sortir la poubelle. En effet, je le lui ai demandé deux fois en 1/4 d'heure et il est parti se coucher comme si de rien n'était le sale gosse. Finalement c'est Jules qui s'y est collé. Pff, que de la gueule mais Fiston 3 ne perd rien pour attendre.

 

Mercredi 22 janvier

 

Fiston 2 a fait un aller-retour à la maison cet après-midi pour se rendre à un rendez-vous chez le doc. Il craque un peu en ce moment, comme la dernière fois . Alors, après le repas, je l'ai accompagné jusqu'à l'arrêt du bus. C'était tout simple, rien que lui et moi et un peu de complicité dans la nuit.

 

Jeudi 23 janvier

 

On m'a appelée deux fois "mademoiselle" aujourd'hui ! Et attention : deux personnes différentes !

 

Vendredi 24 janvier

 

Un kif du bureau : je discute avec un patient au téléphone et à la fin il me dit : "Oui, bon alors vous voudrez bien donner ce message au Docteur Machin... Comme ça, ça vous occupera un peu" !!! C'est tellement gros que je pouffe illico de rire et tout de suite après je pense : "Naaan, il a pas VRAIMENT dit ça !!!" Ben... si !

 

Samedi 25 janvier

 

Regarder la pluie qui tombe, le terrain qui s'inonde encore (oui oui comme ) et le vent qui souffle... de derrière les vitres et devant un bon feu de cheminée.

 

Dimanche 26 janvier

 

Le repas du soir avec tous les enfants et la chérie de Fiston 1 pour fêter les 19 ans et 364 jours de Fiston 2. Un bon moment en famille, ambiance assurée !!

 

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #mes kifs de l'année

Repost 0

Publié le 25 Janvier 2014

Dans quelques jours, Fiston 2 aura 20 ans...

En effet, son anniversaire tombe chaque année et pour cause le 27 janvier, jour de la Ste-Angèle. Souvenez-vous, je vous en ai déjà parlé sur ce blog ici, ici et .

Ce jour qui arrive me plonge dans un drôle d'état, entre fierté, mélancolie, émotions, sentiments à fleur de peau, joie, culpabilité aussi (sinon je ne serais pas moi) de ne pas avoir anticipé suffisamment cet événement pour faire de cette journée une journée inoubliable.

Je me souviens avoir ressenti la même chose quand, à son tour, Fiston 1 avait eu 20 ans. Il était à 7000 kilomètres de nous ce jour-là et on avait bu le champagne via Skype. C'était vraiment inattendu et bizarre. Et ensuite, à son retour, il avait voulu comme cadeau quelques jours de vacances en famille en Espagne et à Port Aventura.

Pour Fiston 2, on va faire un petit repas en famille ce week-end, et puis sortir au resto lundi soir, et puis il fêtera ensuite à la maison avec ses amis en compagnie d'une jeune fille qu'il connaît depuis le lycée et qui est née pile poil le même jour que lui. Il n'y aura pas plus de 50 personnes a-t-il dit !!! Arg.

Pour le cadeau, il ne sait pas... J'ai bien sûr quelques petits paquets pour lui mais j'aurais voulu autre chose... quelque chose dont il pourrait se souvenir toujours.

Et puis je me rappelle de mes 20 ans à moi. J'habitais encore chez mes parents. Dans mes souvenirs, j'avais invité les copains de ma bande et fêté ça dans la cuisine, autour d'un gâteau et du champagne. Cela avait été une chouette soirée, gaie, en toute simplicité et avec juste le bonheur d'avoir autour de moi ceux qui m'étaient chers. Il faisait chaud en cette fin de mois de septembre, les fenêtres étaient grandes ouvertes.

            18 ans   20 ans

Et puis, en recherchant des photos, je suis aperçue que cette soirée-là, c'était en fait pour mes 18 ans (à gauche). Pour mes 20 (à droite), cela avait été plus simple, juste avec mes parents... enfin je crois... si je ne peux plus me fier à ma mémoire maintenant ! Mais à cette époque-là, je sais que mes frères n'habitaient déjà plus chez nous.

Et vous ? Qu'avez-vous fait quand vos enfants ont eu 20 ans ?

Et vous souvenez-vous du jour de vos propres 20 ans ?

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #enfants

Repost 0

Publié le 23 Janvier 2014

Rédigé par vivi

Publié dans #poules

Repost 0

Publié le 20 Janvier 2014

ciel-20-janvier.jpg

 

Il y a des jours où c'est vraiment difficile de trouver un Petit coin de ciel bleu.

 

Pendant des semaines, vous avez fait de votre mieux pour en trouver un, essayé de voir le soleil derrière la grisaille, répété avec optimisme à qui voulait l'entendre "après la pluie vient le beau temps !", mis toute votre énergie pour positiver et pour que les choses soit plus belles, tendu la main pour aider sans compter, fait passé les autres avant vous, mis de côté vos sentiments et balayé les nuages du revers de la main.

 

Et puis un beau matin, c'est une tempête que vous prenez en plein visage. Ou alors une tornade. Ou bien un ouragan. En gros, on vous reproche de ne pas être assez compréhensive alors que vous avez toujours combattu vos a priori, d'avoir imposé votre diktat alors que vous avez toujours laissé le choix, de regarder la paille dans l'œil de votre voisin sans avoir vu la poutre qui était dans le vôtre, de ne pas avoir pris le temps de parler alors que vous ne faisiez que ça, de n'avoir pas écouté alors que le bien-être des autres est votre raison de vivre, de juger alors que vous avez toujours défendu le droit à la différence, d'avoir pris des décisions, celles-là même que vous avez toujours refusé de prendre.

 

Vous auriez dû encore plus tendre la main, encore plus mettre de côté vos sentiments, être encore plus compréhensive, encore plus combattre vos a priori, encore plus laisser le choix, encore plus écouter, encore moins juger, encore plus vous défendre quand on vous accusait à tort.

 

Plus, toujours plus.

 

Il paraît que c'est pour votre bien qu'on vous dit ça, pour faire avancer les choses. Mais en attendant cette hypothétique éclaircie, le ciel au-dessus de ma tête est aujourd'hui bien morose.

 

Je n'ai plus qu'à trouver un kif pour éclairer ma journée. Et je vais le faire. Et peut-être même deux. Ou trois.

 

Et puis je vais aller voir si les ciels de Carole en Nord-Picardie, de Mireille et de Claudine/Canelle en Bretagne, d'Andrée/Erato et Françoise Andersen en Rhône-Alpes, de Marylou en Alsace, de Val1603 en région parisienne, de Minouche en Poitou-Charentes (et non pas en PACA où j'ai voulu l'installer dans mes derniers articles), de Sylvie en PACA (qui elle est bien en PACA), de Mamylou et de Mémé Yoyo dans les Pays-de-la-Loire sont plus bleus que le mien.

 

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #météo-humeur

Repost 0

Publié le 19 Janvier 2014

kifs-3.jpg

Lundi 13 janvier

 

Toutes les notes de Fiston 2 au concours blanc. Trop fort !

 

Mardi 14 janvier

 

Fifille vient de nous annoncer que le jour de son entraînement de hand a changé. Nous allons donc pouvoir recommencer nos séances-ciné avec Jules une fois tous les 15 jours (en principe !). Pour la reprise, un très bon film indien pas connu du tout The Lunchbox. Dépaysement assuré dans les trains bondés de Bombay. A voir !

 

Mercredi 15 janvier

 

Sans hésiter, mon après-midi shopping/soldes avec Fifille. Quand on a été rentrées à la maison, les sacs remplis de vêtements pour elle, elle m'a offert avec son argent de poche un petit haut soldé que j'avais repéré dans une boutique. Comment ne pas fondre ???

 

Jeudi 16 janvier

 

Un petit verre de vin avec le repas de midi d'aujourd'hui, offert par le CE en l'honneur de la nouvelle année et de la remise des médailles du travail. Une fois n'est pas coutume !

 

Vendredi 17 janvier

 

Avoir su dire non ! Aaaah, trop bien.

 

Samedi 18 janvier

 

Participer aux Journées Portes Ouvertes de l'Institut où j'ai effectué ma formation, cette fois en tant que professionnelle. J'y avais été accueillie chaleureusement quand j'étais venue y prendre des renseignements... il y a déjà 3 ans. C'était chouette de pouvoir donner aujourd'hui ce que j'ai reçu ce jour-là.

 

Dimanche 19 janvier

 

Un truc vraiment bien que j'peux vraiment pas raconter ici.

 

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #mes kifs de l'année

Repost 0

Publié le 18 Janvier 2014

Comme pour beaucoup d'entre vous, mon temps est compté, trop compté. Les enfants ont grandi mais je suis encore loin de faire tout ce que je veux, quand je veux et autant de temps que je veux. D'ailleurs, je désespère que cela arrive un jour.

En attendant, j'ai quand même commencé une nouvelle broderie, mais qui n'avance guère, dont le modèle m'a été donné il y a quelques années (tant que ça ?) par ma voisine. Je ne vais pas vous refaire le coup de l'ouvrage mystère alors je vous annonce la couleur tout de suite : il s'agit d'un sapin de Noël...

On ne dirait pas ? Si, si, je vous assure. Attendez de voir la suite.

En janvier ? Eh bien oui, comme ça je suis persuadée (mais finalement peut-être pas tant que ça) qu'il sera terminé pour le mois de décembre prochain.

Il s'agit d'une création de Renato Parolin, l'homme qui brode, ça mérite d'être souligné. J'aime beaucoup ce qu'il fait, tout en finesse, en poésie et en délicatesse, avec des cœurs partout, du rouge, des arbres et souvent des abécédaires. Tout ce que j'aime.

Comme vous le devinez, la toile de lin que j'ai choisie est toute pailletée de rose et de vert. Pour que la fête continue encore après les Fêtes...

broderie

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #travaux d'aiguilles et bricoles

Repost 0

Publié le 17 Janvier 2014

 

conf-citrouille.jpg  

Si vous n'en avez jamais mangé, vous allez être surpris par son goût sucré, mais pas trop, assez doux, bien moins amer que celui de la marmelade d'orange, en tout cas ne ressemblant en rien à ce que vous aurez imaginé.

Pour faire environ 16 pots de confiture (ah bah oui, ce sont là les quantités famille nombreuse, à adapter si besoin...) :

3 kg de citrouille épluchée et coupée en morceaux

2,5 kg de sucre (j'avais 2 kg de Confisuc auxquels j'ai rajouté 500 g de sucre cristallisé)

4 oranges non-traitées

2 citrons non-traités (que je n'avais pas, donc pas mis)

Mettez les morceaux de citrouille dans un récipient en plastique (une bassine par exemple). Coupez les agrumes en rondelles fines (au robot, c'est très bien). Mélangez bien l'ensemble et ajoutez le sucre. Mélangez encore. Recouvrez d'un torchon de cuisine et laissez macérer au moins 24 heures au frais.

Le lendemain, versez dans une grande cocotte et cuisez à petits bouillons entre 40 minutes et une heure en remuant régulièrement.

Si vous trouvez que les morceaux sont trop gros, mixez un peu (mais pas trop) à l'aide d'un robot plongeant.

Quand vous pensez que la confiture a la consistance idéale, retirez du feu et laissez refroidir 24 heures. Cela permet de vérifier que la confiture a effectivement bien la consistance idéale. A la suite de quoi, il suffit soit de la recuire un peu si elle est trop liquide (mon cas 3 fois sur 4), soit de l'amener simplement à nouveau à ébullition si un surcroît de cuisson est inutile. 

Versez dans les pots.

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #nourriture

Repost 0