Publié le 31 Août 2011

piano accordeon
Le thème de cette semaine dans la communauté Musique à Coeur Ouvert de Véro n'est pas banal car c'est Monelle qui préside et qu'elle nous propose un duel
 
PIANO et.... pourquoi pas ? ACCORDEON !!
 
Osé ? Non ?
 
Alors autant vous mettre tout de suite au parfum, moi, l'accordéon ça me connaît. Et pas qu'un peu. Ah ben voui, j'ai quand même grandi pas loin de l'Allemagne et de la Suisse où cet instrument fait partie intégrante de la culture, des traditions et du folklore. Cela dit, je n'en ai jamais joué. Mais j'ai essayé ! J'avais une copine qui était fan et qui faisait plein de concours. Hé bé, mine de rien, c'est drôlement difficile !! Et il faut être sacrément musclé du bras gauche (à moins que ce ne soit du droit). C'est évidemment pas avec des mini-biscottos comme les miens que j'aurais pu espérer faire concurrence à Yvette Horner. J'ai donc fait de la flûte traversière...
 
Et puis dans le patelin où j'habitais, les bals-musette du 14 juillet organisés par les pompiers, où l'accordéon était roi, c'était quelque chose ! Les préparatifs commençaient plusieurs jours à l'avance et j'en profitais à fond puisque la fenêtre de ma chambre donnait directement sur la place du village. De mon 2ème étage, je surveillais scrupuleusement l'installation de la scène, des lampions, des tables et des bancs, des stands. Je regardais les pompiers stocker les caisses de bière (de la Kronenbourg, siouplé) de boissons, préparer le barbecue, s'engueuler et vociférer, faire et défaire et attendais avec impatience le jour J. 
 
Nous, les enfants de l'école primaire, avions pour mission d'ouvrir les festivités en chantant "La Marseillaise" sous la houlette du Directeur d'Ecole qui nous dirigeait magistralement. Et ça filait droit, y'avait pas intérêt à faire les mariolles ! Chacun devait mettre un pantalon ou une jupe bleu marine et un haut blanc, pour l'harmonie du groupe. C'était parfois un vrai casse-tête pour trouver les vêtements adéquats, car je n'aimais rien tant que mettre ceux de mes frères. Mais, on arrivait toujours à trouver un compromis.
 
Après les discours et les cérémonies officielles, il y avait, à la nuit tombée, la retraite aux flambeaux avec la fanfare, suivie d'une distribution de brioches.
 
Et puis, le bal pouvait commencer au son de tous les flonflons, de la valse musette et de l'accordéon.
 
Ca se finissait très tard dans la nuit et même couchée, la fenêtre fermée, je profitais encore de la fête et de la musique sous ma fenêtre, des conversations avinées animées qui parfois même se terminaient en baston. J'entends encore le capitaine des pompiers (oui, oui, capitaine) inviter les villageois à consommer à la buvette en braillant dans le micro de pâteux : "Y'en a des saucisses. Et y'en a aussi des merguez" !
 
J'vous jure. Ça ne s'invente pas.
  
Bon, assez de blablas, il faut penser au thème de Monelle !
 
Alors voilà. Je me suis dit toute cette semaine : qui mieux qu' Elton John (Sir Elton Hercules John pardon !) pour relever le défi "Piano" avec Crocodile Rock enregistrée en 1972.
 
 
Et Gérard Blanchard, auteur-compositeur français et l'un des premiers à avoir utilisé l'accordéon pour jouer du rock et chanter MonamourestpartiavecleloupdanslesgrottesdeRocamadour, pour relever le défi "Accordéon" ?.
 
 
D'après vous ? Qui mérite de gagner ce duel organisé par Monelle ?

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #musique

Repost 0

Publié le 30 Août 2011

 

Depuis toujours, Fifille est raide dingue de loups.

 

Elle a des posters partout dans sa chambre, des peluches, des calendriers, des dessins, des photos, des tee-shirts, des DVD, etc. sans parler d’une étagère de bibliothèque assez bien fournie sur le sujet. Je lui ai même brodé et encadré il y a deux ou trois ans une tête de loup au point de croix qu'elle adore (voir ici le modèle qui comporte pas moins de 17 fils de couleurs différentes oscillant entre le blanc et le noir, un vrai truc de ouf) !

 

Alors quand l’occasion s’est présentée la semaine dernière d’aller visiter le parc naturel des loups de Chabrières (Creuse), il n'a pas fallu lui demander deux fois si elle était intéressée.loup de chabrièresCe parc fête ses 10 ans cette année. Il accueille plusieurs meutes de loups en semi-liberté dont des loups gris européens, des loups blancs canadiens et des loups blancs arctiques.

 

Le site s’étend en pleine nature, enfoui dans un exceptionnel décor de verdure et de sous-bois sauvages, et sa vocation est d’observer le plus captivant des prédateurs évoluant dans des conditions naturelles.

  

La visite s’organise en plusieurs parties :

 

♦ Pour mieux comprendre la présence du loup dans l'ensemble de notre patrimoine culturel et dans nos traditions populaires, les écrits ou le langage, son histoire, sa relation aux hommes et son comportement sont décrits dans l’espace muséographique : le loup mythique, mangeur d'enfants, est confronté au « loup vrai ». Au rendez-vous, petit Chaperon Rouge, louves nourricières, loups garous, enfants sauvages, meneurs de loups etc.

 

La balade sur le chemin de ronde permet une vue exceptionnelle sur les enclos et la région, jusqu’au Puy de Dôme et au Massif du Sancy.

 

Le sentier du loup où l’on part à la découverte des animaux que l’on peut observer dans leurs activités quotidiennes : baignades, repos, repas, jeux, câlins, etc.

 

Je ne suis pas comme Fifille, passionnée par ces gros chienchiens poilus à la mauvaise réputation, mais je dois dire que la visite, faite par un jeune guide passionné, a tout simplement été captivante.

 

Voilà quelques informations surprenifiantes glanées par-ci par-là et qui m'ont littéralement scotchée :

 

♦ Le loup est un modèle d'organisation sociale basée sur la dominance. La meute est dirigée par le mâle dominant, dit aussi mâle Alpha, et par la femelle dominante, la femelle, la femelle..... Alpha (bravo, je vois que vous suivez) ! Chaque année, à la même période, et ce quelque soit le mode de vie du loup (sauvage, semi-liberté ou captivité), leur "titre" est remis en jeu.

 

♦ Une seule portée de loups est tolérée chaque année : celle du couple Alpha, ceci afin de perpétuer la race dominante (tiens, tiens, ça me rappelle quelques affreux souvenirs). Les loupiots des autres couples sont tout simplement trucidés par la meute. Une chose stupéfiante est que les parents concernés par ces infanticides ne se rebellent même pas. Au contraire, ils vont continuer à s’occuper des petits des autres comme si c'étaient les leurs. Et après on parle de l'instinct maternel inné chez les animaux.

 

♦ Une meute peut aussi comporter un couple Bêta, qui se situe dans la hiérarchie juste après le couple Alpha. Elle choisit également un ou plusieurs souffre-douleur sur lesquels les dominants pourront décharger leur agressivité. Ils sont nécessaires à l'équilibre du groupe et sont totalement intégrés. Il ne s'agit en aucun cas de loups plus faibles. A l'inverse, ils doivent être de condition robuste pour résister aux mauvais traitements. Etonnant, non ?

 

♦ La puissance d'une mâchoire de loup est spectaculaire, entre celle du pitbull et du requin. Quand un loup croque dans un tibia de cerf, c’est comme si nous on croquait dans une pomme.

 

♦ L’hiver, la fourrure du loup s’épaissit de plus de 5 cm, ce qui va lui permettre de résister à des températures de -50°. Il ne s'abrite jamais, même en cas d'intense froidure. Sa tanière ne lui sert qu'à mettre au monde ses petits. Bref, il kiffe quand ça caille. Mais le jour où nous avons visité le parc, il faisait 36° à l'ombre. Autant dire que les loups étaient tout raplaplas, tapis où ils pouvaient sous les arbres et derrière les rochers.

 

♦ A sa naissance, le petit loup est aveugle et sourd. Quand il ouvre les yeux pour la première fois, ils sont tout noirs. Au bout de quelques semaines, ils virent au bleu foncé, puis au jaune. Les yeux des loups sont toujours jaunes. S’ils sont bleus ou d'une toute autre couleur, c’est que ce n’est pas du loup véritable pur race, mais certainement un croisement d'avec un chien.

 

♦ Un loup peut manger jusqu’à 4 kg de viande par jour en hiver, presque comme un ado.

 

♦ Quand les loups sont bébés, on les appelle des loupiots, ensuite des louveteaux. Les louvards sont les jeunes loups entre 11 et 14 mois environ.

 

♦ Enfin, et pour couper court à toute croyance, le loup est trop méfiant et trop timide pour s'attaquer à l'homme. Par contre, quelques petits moutons ou tendres brebis de temps en temps ne lui font pas peur.... 

 

Pour en savoir plus, voilà quelques sites intéressants : Loups.org (voir la boutique), Association Peuple Loup, Le Klan du Loup.  

Pictures83.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #vacances-week-ends

Repost 0

Publié le 29 Août 2011

 

On se plaint sans modération depuis le début de l'été du temps excécrable qu'il a fait en France pendant les grandes vacances, toutes régions confondues. Un coup trop chaud, un coup trop froid (6 petits degrés seulement hier matin au lever du jour en Gironde), de la pluie plus que de raison, du gris, du moche et un moral en chute libre tombé pour beaucoup tout droit dans les chaussettes.

 

Cependant....

 

Imaginez maintenant un seul instant que vous fassiez partie des quelques 6.300 habitants vivant sur l'archipel de St-Pierre-et-Miquelon, collectivité française d'outre-mer située dans l'Océan Atlantique Nord, à 25 km au sud de l'île de Terre-Neuve au Canada.

saint-pierre-et-miquelon.jpg

Vous souffririez d'un manque d'ensoleillement record depuis quatre mois, du jamais vu depuis que Météo-France effectue des relevés dans l'archipel, soit 1950.

 

Car entre le 1er mai et le 21 août 2011, soit 113 jours, il y a eu dans cette région 41 journées sans une seule minute de soleil. Les habitants n'ont pu profiter que de 20 jours de beau temps sur cette période. "Et encore ! Jamais deux d'affilée !", dit un autochtone.

 

A la place du soleil, la brume. Caractéristique de la fin du printemps et du début de l'été, elle a pris ses quartiers beaucoup plus tôt cette année, dès la fin avril, pour jouer les prolongations tout le mois d'août. L'été a donc été frais et humide. "Six degrés à Saint-Jean de Terre Neuve en plein mois d'août, en journée ! Et des bancs de brume de 150 km de large !" Source : Saint-Pierre et Miquelon La 1ère.fr Actualités

 

Quand on pense que, là-bas, l'hiver va recommencer dès le mois d'octobre... pour durer jusqu'à fin mai...

 

Si on essayait de ne pas s'apitoyer aujourd'hui ?

 

Facile ! Mon Petit Coin de Ciel pour la carte météorologique d'Alba est bleu, le soleil brille, les températures sont agréables. Ce n'est pas aujourd'hui qu'on va chanter sous la pluie en tout cas.ciel 29 août

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #météo-humeur

Repost 0

Publié le 28 Août 2011

Rédigé par vivi

Publié dans #vacances-week-ends

Repost 0

Publié le 24 Août 2011

 

sacco

 

Je vais encore faire mon Schtroumpf Grognon (comme la dernière fois) en disant que je n'aime pas trop les reprises de chansons célèbres ou de celles qui ont eu du succès. Moi, c'est l'original que j'aime et pis c'est tout. Pas la pâle copie. Ou alors j'aime pas la chanson d'origine. Et y'a donc aucune raison pour que j'aime la reprise.

 

Vous voyez ? J'ai bien prévenu que ça allait être du ronchonnage sur toute la ligne aujourd'hui.

 

Si je vous dis ça, c'est parce c'est le thème de cette semaine dans Musique à Coeur Ouvert.

 

"Régalez-nous les oreilles avec 1 VO + 1 reprise"

 

a demandé la Présidente, Fleur de Soleil.

 

Mais bon, on peut bien faire une petite exception de temps en temps... Y'a que les imbéciles qui ne changent jamais d'avis, n'est-ce pas...

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #musique

Repost 0

Publié le 22 Août 2011

 

Ce Petit Coin de Ciel-là n'a rien à voir avec celui de la semaine dernière.

 

36°, pas un souffle de vent et une chaleur accablante sur le Sundgau...

 

aout-2011-4559.JPG

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #météo-humeur

Repost 0

Publié le 18 Août 2011

 

J'ai toujours eu un petit faible pour les matriochkas, ces poupées russes de tailles décroissantes qui s'emboîtent les unes dans les autres et dont certaines ne mesurent que quelques millimètres. J'aime leurs couleurs vitaminées et chamarrées, leurs formes girondes et leur air immobile et sage.

 

J'ai donc craqué l'année dernière pour cette broderie de chez DMC, achetée sur la boutique Marie-Claire, et qui se décline au moins en un autre modèle : les kimonos.

 

J'ai choisi pour cet ouvrage un coupon de toile étamine blanc cassé 10 fils au cm, que j'ai brodé en 1/1, soit sur un fil horizontal et un un fil vertical (au final, 10 points au cm). Je n'ai fait par contre que des demi-croix car la plupart des points nécessitaient l'utilisation de deux fils de couleurs différentes. Faire une croix entière n'aurait pas fait très joli sur ce tissu déjà si serré et utiliser une toile le permettant aurait fait un ouvrage trop grand à mon goût. Comme cela, il fait environ 29 cm x 8 cm (bon, ce que je dis est sûrement du chinois pour celles qui ne brodent pas, mais les autres comprendront tout) !

 

Même si cela a été très fastidieux et que je m'y suis légèrement crevé les yeux, j'ai adoré broder cet ouvrage, jamais lassant tant les motifs et les couleurs sont variés. Il a été fait assez rapidement finalement, quelques semaines ont suffi.

 

Et puis, je m'en suis désintéressée, car j'ai un gros point faible (ah ben oui ! il en fallait bien un quand même !) : j'ai vraiment du mal à prendre le temps de me poser pour encadrer ou finitionner mes ouvrages. Je sais faire si je m'en donne la peine... mais... je préfère faire des petites croix !. La broderie est donc restée bien rangée dans un coin jusqu'à ce que mon amie vienne en juillet 2010 me rendre sa petite visite annuelle depuis la lointaine Savoie.

 

Elle a pris comme d'habitude les choses en main (un peu comme la grande soeur que je n'ai pas eue !!) et a embarqué fissa cette toile en disant qu'elle allait s'en occuper !

 

Et puis, les jours, les semaines, les mois ont passé et, franchement, j'ai oublié les matriochkas...

  

...jusqu'à cet été où elle est revenue me voir, munie d'un joli paquet-cadeau contenant...... surprise !!

 

image suivante

 

Quelques détails... mais la broderie étant placée sous verre et la photographe pas très douée il va falloir être indulgent !

Montages5

 

Pictures81

 

Pictures82

 

Alors ? Alors ? Alors ? Ça vous plaît ce travail à quatre mains ?

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #travaux d'aiguilles et bricoles

Repost 0

Publié le 17 Août 2011

 

103ème thème aujourd'hui pour la Communauté Musique à Coeur Ouvert de Véro.

 

Anne-Laure du blog Entre ciel et terre en est la Présidente et, comme elle habite à Bruxelles, elle nous propose de découvrir ou redécouvrir ensemble un/une artiste belge et/ou une chanson qui chante la Belgique ou l'une de ses villes.

 

Quand j'ai vu ce thème, je me suis dit : Hé ! Mais j'ai déjà fait ça il n'y a pas si longtemps moi, quand Sittelle nous avait demandé de plancher sur des chanteurs du haut de la carte, de Paris à Bruxelles. J'avais bien évidemment cité Jacques Brel. Ben ! Qui d'autre ? Après tout, c'est le plus grand Belge de tous les temps, oui ou non ?

 

Et bon... à part Jacques Brel... j'voyais rien d'autre de potable...

 

Petite naÏve que j'étais ! Car quelques recherches plus tard, j'ai trouvé une autre perle rare, qui en plus me rappelle mes lointaines jeunes années : le groupe Vaya Con Dios.

 

belgeVaya Con Dios (Aller avec Dieu) ? Belges ? On aurait pu penser plutôt Espagnols...

 

É bé nan ! Ce sont bien des Belges qui portent pourtant un nom espagnol et qui chantent en anglais mais aussi des fois en français. De quoi y perdre son latin, non ?

 

Ils ont constitué ce groupe en 1986 autour de la jolie Dani Klein à la voix si puissante qu'on la compare parfois aux plus grandes chanteuses de soul. Les musiciens ont, eux, des noms bien de chez nous belges Dirk Schoufs (bassiste), Willi Lambregt (guitariste), Jean-Michel Gielen (guitariste) et Marc De Meersman remplacé ensuite par Philippe Allaert (batterie) qui font bien plus penser au Benelux qu'à Madrid, hein, on est bien d'accord ?

 

Un petit retour en arrière ? Leur premier titre Just a Friend of Mine (1986) aux consonances hispaniques (ah ! quand même) séduit la Belgique, mais aussi la France de telle sorte que 300.000 exemplaires de cette chanson se vendent. S'en suivent d'autres succès dont les airs n'ont tout comme moi pas vieilli comme Puerto Rico (1987), Don't cry for Louie (1988), et surtout surtout SURTOUT Nah neh nah (1990) ou What's a woman (1990). Ne me dites pas que vous avez oublié ces musiques-là !! C'est trop bon de les réécouter alors ne vous en privez pas, j'ai mis les liens et tout et tout pour que ça se passe bien.

 

Toutefois, la chanson que j'ai décidé de publier aujourd'hui en est encore une autre, que j'aime encore plus ! Si, si. Mais avant d'écouter, rendons à César ce qui est.... La mélodie de Johnny, reprise par Vaya Con Dios, a été créée en 1937 en Roumanie où elle très populaire sous le nom de "Sanie cu zurgălăi" (voir une version en VO  ).

 

Et puis une dernière petite précision. Johnny, franchement, faut dire c'qui est : on t'aime bien mais tu pourrais quand même faire un effort. Paske t'es vraiment pas un ange.

 

 

Johnny, tu n'es pas un ange, Ne crois pas, que ca m'dérange
Jour et nuit je pense à toi, Toi tu te souviens de moi, Au moment où ça t'arrange
Et quand revient le matin, Tu t'endors sur mon chagrin, Johnny, tu n'es pas un ange
Johnny, Johnny si tu étais plus galant
Johnny, Johnny je t'aimerais tout autant
Johnny, tu n'es pas un ange, Ne crois pas que ca m'dérange
Quand tu me réveilles la nuit, C'est pour dire que tu t'ennuies, Que tu voudrais une vie de rechange
Et quand revient le matin, Tu t'endors sur mon chagrin, Johnny, tu n'es pas un ange
Johnny, Johnny si tu étais plus galant
Johnny, Johnny je t'aimerais tout autant
Johnny, tu n'es pas un ange, Après tout qu'est-ce que ça change
L'Homme saura toujours trouver, Toutes les femmes du monde entier, Pour lui chanter ses louanges
Dès qu'il en sera lassé, Elles seront vite oubliées, Vraiment vous n'êtes pas des anges
Johhny, Johnny depuis que le monde est né
Johhny, Johnny il faut tout vous pardonner

 

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #musique

Repost 0

Publié le 16 Août 2011

Maman, Papa, Tatie, Tonton, Cousin/sine, Mamie, Papy, Frère, Soeur, Nounou, Doc, Voisin, Voisine, Cothurne, etc....

Vous ne pourrez pas dire que vous n'avez pas été prévenus.

Pictures79.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #enfants

Repost 0

Publié le 15 Août 2011

Ingrédients pour 4 personnes :

. un chou blanc

. 2 belles carottes

. 1 pot de 100 g de fromage blanc (ou Fjord)

. environ 100 g de mayonnaise allégée (ou moins si vous faites attention à votre ligne)

. deux cuillères à soupe de vinaigre doux (vinaigre de cidre ou Melfor)

. des raisins secs

. du sucre et du sel selon votre goût

Râper les carottes et le chou dans un saladier. Ajouter les raisins secs.

Mélanger fromage blanc et mayonnaise, puis vinaigre, sel et sucre.

Ajouter aux légumes, bien touiller et mettre au frais.

Et voilà comment faire avaler ni vu ni connu du chou aux ados y'a pu qu'à déguster !

Pictures78

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #nourriture

Repost 0