Articles avec #poules tag

Publié le 2 Novembre 2016

LA POULE DE MILO

Elle vient de la même île (Milos) que la Vénus du même nom. Enfin je crois... A moins qu'elle ne vienne de l'île d'à-côté, Amorgos. Ou peut-être tout simplement d'Athènes.

En tout cas, elle est grecque. Ça, c'est sûr.

C'est un cadeau des jeunes mariés : Fiston 1 et sa femme, enfin ma belle-fille, sa chérie quoi ! Ils sont partis tous les deux passer quelques jours dans les Cyclades au mois de septembre et sont revenus avec cette délicieuse petite poulette pour ma collection.

Je l'adore. Elle est toute mimi. Elle en a fait du chemin pour arriver jusqu'à moi. Et tout ça sans se casser ! C'est un exploit !

LA POULE DE MILO
LA POULE DE MILO
LA POULE DE MILO

Ce que j'aime par-dessus tout, ce sont les pendeloques qu'elle a autour du cou et notamment l'oeil bleu porte-bonheur censé me protéger (du mauvais oeil justement).

LA POULE DE MILO

N'est-ce pas une adorable attention ?

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #poules

Repost 0

Publié le 8 Octobre 2016

Afficher l'image d'origine

photo du web

Avec l'arrivée des poules dans notre famille il y a déjà plus de 10 ans, nous pratiquions le "zéro déchet" sans le savoir, un peu comme Monsieur Jourdain la prose sans qu'il n'en sût rien... Grâce à elles, épluchures de fruits et de légumes, vieux bouts de pain, couennes de jambon, restes de nourriture, croûtes de fromage, certains déchets de jardin, carapaces de crevettes et herbe provenant de la tonte n'atterrissaient déjà plus dans nos poubelles depuis longtemps.

Si c'est pas du Z.D. ça ! Le saviez-vous ? Les poules sont omnivores et une seule d'entre elles peut consommer jusqu'à 150 kg de déchets végétaux par an. Un vrai compost sur pattes. Pas chère, facile d’entretien, elle livre en plus un œuf par jour. Bref, la poule a tout pour plaire et pour les communes c'est tout bénéf. Certaines d'entre elles proposent déjà à leurs administrés d'adopter un couple de poubelles sur pattes gallinacées ou investissent dans un poulailler municipal (voir ici). Nous avons nous-mêmes hérité de deux poules offertes par Bordeaux Métropole l'année dernière. Résultat : des économies pour tous, sans parler de l'impact pédagogique, l'empreinte écologique et les retombées sociales.

Oui, mais. Quid des autres déchets compostables dont ne veulent pas nos poulettes ? Coquilles de noix ou de cacahuètes, peaux d'agrumes ou de banane, allumettes, brochettes en bois, cartons à oeufs, essuie-tout, boîtes à pizza (coupées en morceaux), épluchures d'oignon, d'ail ou d'échalote, fleurs fanées, feuilles mortes des plantes d'intérieur, sachets de thé (sans agrafe) ou dosettes (souples) de café, noyaux de fruits, cendres de cheminée... Jusqu'à présent, par facilité, ignorance ou paresse, je jetais tout ça sans me poser de questions dans la poubelle avec le tout-venant. Et pourtant, nous avons depuis toujours un compost ouvert dans un coin caché du jardin, en tas, entre trois murs composés de quelques briques que je décore avec des pots de fleurs colorées et des grimpantes l'été pour rendre l'espace un peu moins moche... Jusqu'à présent, on y mettait exclusivement les détritus végétaux, les cendres de la cheminée et les cacas des cocottes quand on nettoyait leur poulailler.

Alors ? Ça me coûte quoi en fait d'avoir deux récipients sur ma terrasse (un pour les poules, un pour le compost) au lieu d'un précédemment (pour les poules) ? Pour tout vous dire, ben... strictement rien.

En matière de "zéro déchet", cette action peut vous paraître un grain de sable sur la plage (et ça l'est). Mais au final, je remplis quasiment un seau de 10 litres d'ordures compostables par semaine... multiplié par 52... Tout bien réfléchi l'air de rien, cette action équivaut peut-être au bout du compte à deux grains de sable sur la plage... ou peut-être même trois, qui sait ?

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #poules, #objectif zéro déchet

Repost 0

Publié le 24 Août 2016

Quand Fiston 1 s'est marié, les poules étaient bien sûr de la fête !

INVITEES AUSSI !
INVITEES AUSSI !
INVITEES AUSSI !
INVITEES AUSSI !
INVITEES AUSSI !

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #poules

Repost 0

Publié le 13 Janvier 2016

Non, il ne s'agit pas d'une recette.

Mais parlons encore un peu de Noël.

Le 24 décembre, j'avais travaillé toute la journée. Jusqu'à 18 heures. Quand je suis rentrée chez moi, la nuit était tombée depuis longtemps. J'ai été accueillie par les belles guirlandes lumineuses que nous avions installées une semaine auparavant dehors (blanches, comme je les aime) et des bougies. En ouvrant la porte du couloir, ça sentait bon la cuisine et le feu de cheminée. La maison était toute éclairée, toute chaude, toute douillette. Le sapin brillait dans son coin et couvait précautionneusement les cadeaux colorés et étiquetés qui avaient été déposés à son pied. Belle-maman s'affairait autour de ses casseroles, Jules préparait des toasts, les enfants étaient ça et là, tournant autour des paquets et de la nourriture comme des fauves, comme si c'était une question de survie.

Et moi j'étais toute contente d'être là dans mon home sweet home, prête pour mes 6 jours de repos en famille pour la première fois depuis longtemps complète.

Quand, soudain !

Sur la table, il y avait un paquet... Dessus, mon nom, mon adresse écrite à la main, avec les coordonnées de l'expéditrice qui ne m'évoquait rien, si ce n'est qu'elle était parisienne... Mes méninges se sont rapidement mises en branle (sans succès évident). Qui cela pouvait-il bien être ? Etait-ce encore une de mes commandes de Noël arrivée tardivement ? Bah non, j'avais déjà reçu tout ce que j'attendais... Mon swap ? Bah non, je l'avais reçu aussi... J'ai pensé : peut-être un envoi en provenance d'une blogueuse ? Oui, mais laquelle ? Je ne connaissais décidément personne de ce nom...

N'y tenant plus, j'ai ouvert mon paquet. Après tout, c'était Noël !

Et là... j'ai trouvé une adorable carte d'Alba (que je ne connais que sous son pseudo).

Et...

LA POULE DU 24 DECEMBRE
LA POULE DU 24 DECEMBRE

Voilà. Je restée sans voix. Toute émue par cette si gentille attention à laquelle je ne m'attendais pas du tout du tout du tout étant donné qu'Alba ne m'avais jamais demandé ni mon adresse, ni mon nom de famille (mais je crois deviner qu'elle a oeuvré en douce et dans l'ombre avec la complicité -intentionnelle ou pas- de Françoise Andersen).

Bref, une MEGA GROSSE surprise.

La belle miss moelleuse, rebondie et douce a été rejoindre illico la poulette offerte (et cousue) par Mélissa (et envoyée en même temps que ce livre de Baptiste Beaulieu) et, depuis ce soir de Noël... les fesses bien au chaud sur le radiateur... elles se racontent des d'histoires de poules et de poulets, de poussins, de blogs, d'aiguilles, de bouts de tissus et de laine.

(ah oui, car je collectionne les poules, pour ceux/celles qui ne seraient pas au courant...)

LA POULE DU 24 DECEMBRE

Afficher l'image d'origine

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #poules, #travaux d'aiguilles et bricoles

Repost 0

Publié le 3 Décembre 2015

Presque 2 mois se sont écoulés depuis le jour de mes 50 ans et, bien que je vous aie déjà parlé de Kinka et de mes soirées, je ne vous ai pas encore montré tous mes cadeaux d'anniversaire.

Ça commence par d'autres poules, mais pas des vraies cette fois : l'une est en poterie peinte à la main, ramenée de Macédoine par mon papa, les autres sont sur un verre offert par Fiston 1 et sa chérie. La jolie boîte contenait des chocolats... mais y'en a plus j'ai tout mangé.

IL SERAIT TEMPS !

Et puis bien sûr de gentilles cartes, des mots plein d'émotion, des textos et aussi des fleurs, des fleurs, des fleurs : de ma maman, de mes amies et de Jules qui m'avait acheté 50 roses blanches et rouges. Oui, oui 50 ! Pas une de moins (pourtant ça m'aurait flattée qu'il n'y en ait que 45 !!!)...

IL SERAIT TEMPS !
IL SERAIT TEMPS !

Ah oui. Et puis aussi un citronnier de la part de mes collègues. Mais, à mon retour des USA, il avait perdu toutes ses feuilles et je ne sais pourquoi (d'ailleurs, si vous avez une idée...). Par contre, les 12 citrons qu'il portait je les ai tous mangés (ou donnés).

IL SERAIT TEMPS !

Après, il y a eu ce livre très d'actualité de ma Cricri qui m'avait fait la surprise de débouler d'Annecy le week-end juste après le 29 septembre. Le bouquin, je ne l'ai pas encore lu. Il faut dire que je ne lis pas grand chose en ce moment...

IL SERAIT TEMPS !

Et pour rester dans le chapitre littéraire, les petits derniers des Editions Cockritures offerts par mon frangin (big up frangin !).

IL SERAIT TEMPS !

Quoi d'autre ? Ah oui ! Des places pour le spectacle de Marie Drucker et Edouard Baer à venir en mai prochain à Bordeaux : La Porte à côté.

Elle est psy. Il vend des yaourts. Ils sont voisins de palier, ils se détestent cordialement, et comme des millions de célibataires perdus dans la ville, ils explorent furtivement les sites de rencontre à la recherche de l'amour -- quelqu'un qui serait juste aux antipodes de ce personnage infernal qui vit la porte à côté. Et lorsqu'enfin ils trouvent chacun l'âme sœur, ils ne résistent pas au plaisir de se l'annoncer. Histoire de s'engueuler encore une fois... La dernière ?

Et puis un magnifique bracelet de chez Pandora. Vous connaissez le concept ? On choisit son bracelet et ses charms afin d’obtenir un bijou unique qui correspond parfaitement à la personne qui le portera. Ainsi, il existe des centaines de charms (600 pour être exacte) qui peuvent représenter un moment spécial de votre vie, une chose importante pour vous ou encore un trait de votre caractère, un hobby, une passion, etc. Bref, il y en a pour tous les goûts et surtout pour tous les budgets (bracelets entre 20 € et 1 500 €, charms entre 15 € et 800 € pièce).

Alors mes copines (et belle-maman) s'étaient unies pour m'offrir celui-ci composé de différents charms brillants et roses (hiiii) mais aussi d'un poussin (malgré le très grand choix dans le registre des animaux -panda, vache, alligator, hippocampe...- et aussi incroyable que cela puisse paraître, il n'y avait pas de poule !) et d'un chat.

IL SERAIT TEMPS !IL SERAIT TEMPS !IL SERAIT TEMPS !
IL SERAIT TEMPS !IL SERAIT TEMPS !IL SERAIT TEMPS !
IL SERAIT TEMPS !

Vous avez vu ? Il y a encore plein de place sur le bracelet... De quoi donner des idées à Jules pour les 50 ans à venir...

Last but not least, mon plus beau cadeau a été la présence de mes chers amies (et de leurs maris), de mon Jules, et aussi de mes enfants. Fiston 2, depuis NYC, m'avait écrit un discours (puisque c'est ce qu'il fait là-bas), pour moi le plus beau des discours, ever !

IL SERAIT TEMPS !

Ce n'est que le début... Je garde la suite pour moi, de toute façon ça vous ferait pleurer... Je pense que chez vous comme chez moi les émotions sont à fleur de peau et les sentiments à vif par les temps qui courent, et on pleure déjà beaucoup... Inutile d'en rajouter... même si les mots qui font pleurer sont parfois de joie, de bonheur, de fierté, de tendresse ou d'amour, ou alors tout à la fois.

Bon, ben voilà. Je crois que cette fois le chapitre de mes 50 ans est clos et bien clos, au moins jusqu'à la prochaine dizaine.

Et je vais pouvoir vous montrer enfin quelques photos de New York.

 

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #poules, #divers, #actualité...

Repost 0

Publié le 17 Octobre 2015

Ou Quinqua... Les deux orthographes sont possibles... Vous me direz laquelle vous préférez après avoir lu cet article et la majorité l'emportera !

Alors voilà, ça commence le mardi de mes 50 ans. Au départ, je ne voulais rien faire de particulier ce jour-là et puis, après avoir réfléchi, alors que la date fatidique approchait inexorablement, je me suis dit que c'était quand même très bête de rester chez soi un jour aussi spécial, un jour qui n'arrive qu'une fois dans une vie après tout !

J'ai donc lancé à l'arrache et à la dernière minute quelques invitations à mes amis les plus chers et les plus proches pour venir boire du champagne à la maison après le boulot et aller ensuite manger dans un joli restaurant très accueillant tout près de chez moi, d'ailleurs ceux qui ont voulu ont même pu y aller à pied.

Bien sûr, il y a eu quelques absents, un ami pris par des obligations professionnelles, ma collègue et son mari partis voguer sur la Méditerranée et bien sûr Fiston 2 qui depuis New York m'avait cependant réservé une très très belle surprise.

Nous voilà donc (presque) tous réunis dans le salon notre champagne à la main, en train de discuter, plaisanter et passer un bon moment tous ensemble.

Je vois bien du coin de l'oeil Emile et Alfreda (ceux-là même qui ont la gentillesse de nous inviter régulièrement au Pays Basque, monter à la Rhune ou descendre dans la baie de Loya) comploter dans un coin mais quand on invite 20 personnes pour ses 50 ans on se doute bien qu'il va y avoir de l'intrigue dans l'air.

Ils disaient : "Bon ben va le chercher maintenant. Tu crois que c'est le moment ? Oui oui c'est le moment vas-y. Bon ben OK j'y vais passe-moi les clés."

Et les voilà qui reviennent avec un grand carton recouvert d'un grand bout de tissu et qui posent ça au milieu de tout le monde dans le salon.

"Bon ben maintenant tu dois deviner ce qu'il y a dans le carton ?"

Alors moi je pose des questions de toutes sortes : "C'est petit ? C'est gros ? Ça se mange ?" et eux ils répondent en se marrant comme des baleines "Non non, ah, on sait pas, tu dois encore poser des questions et deviner".

Et soudain, j'ai un flash et je dis : "C'est vivant ?" et eux : "Ah, ouiii, c'est vivant".

Là je commence à me forcer un peu à sourire et à me sentir un chouchouille mal à l'aise parce que je pense tout à coup à un cadeau empoisonné, genre je vais me retrouver dans la maison avec un autre chat pour tenir compagnie à celui de Fifille que je tolère mais pas plus, ou un canard, pire un chien, et je pense aussi à un lapin, un cochon d'Inde, un canari, enfin tous ces animaux que beaucoup de gens ont chez eux et aiment de tout leur coeur mais que moi je n'aime pas trop enfin si mais chez les autres justement.

Et re-soudain, j'ai un re-flash et je dis : "C'est ça !" et ils répondent : "Ouiiii, c'est ça !" et ils enlèvent le morceau de tissu et ouiiii, c'est ça !

Une petite boule de plumes dans un coin, complètement terrorisée et tremblante.

Je vous présente Kinka (ou Quinqua) la bien-nommée.

KINKA

La première nuit, bien sûr, elle s'est faite un peu bizuter par les autres poules de la maison. Il paraît que c'est comme ça chez les poules comme dans d'autres communautés : il y une hiérarchie, les dominant(e)s, les dominé(e)s...

Mais elle est moins lente à la comprenette que certaines autres que nous avons eues et elle a vite pigé le principe de rentrer le soir dans le poulailler et d'en ressortir le matin, pas comme certaines qui n'osaient pas mettre le bec dehors pendant plusieurs jours quitte à se laisser mourir de faim ou qui dormaient à l'extérieur la nuit, perchées dans la haie de sapinettes ou sur le grillage au risque de se faire dévorer par le goupil, parce qu'elles avaient raté le couvre-feu.

Kinka/Quinqua s'est vite habituée à sa nouvelle vie, un peu comme si elle avait toujours été parmi nous.

Inutile de vous dire que c'est déjà ma préférée.

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #poules

Repost 0

Publié le 7 Octobre 2015

Quand Mary et le mari de Mary sont venus en Gironde au mois de juillet dernier et qu'ils ont séjourné l'espace d'une soirée, d'une nuit et d'un petit déjeuner chez nous, ils nous ont vraiment gâtés. Je vous ai déjà montré ici tous les bons produits bretons qu'ils nous avaient apportés et dont nous nous sommes régalés tout au long de l'été en pensant bien fort à eux.

Mais ce n'est pas tout !

Mary m'a aussi offert 3 poules pour ma collec et je vous avais promis ici de vous les montrer.

Elles se sont fait attendre... désirer... mais toutes les stars font ça, non ?

La première fait partie d'une "famille" dont j'avais déjà quelques pièces, une collection dans la collection en quelque sorte (ça me rappelle des cours de mathématiques au collège puis au lycée : ensembles, sous-ensembles, inclusions... arg, j'ai tout oublié).

LES POULES DE MARY

La voilà ! Très fleurie, bucolique et potagère. Je me demande si c'est un chou breton qu'elle a sur la tête ? Ou alors une salade ? Qu'en pensez-vous ?

LES POULES DE MARY

Vous la reconnaîtrez ici avec quelques frangines, dont font partie entre autres la poule Mère Noël, la poule ange gardien, la poule le temps des cerises et la poule chapeau/moustache. Si vous voulez les voir de plus près, il suffira d'un simple clic sur les liens correspondants.

Dans un autre style, la seconde est une poule toute belle, immaculée et blanche qui me fait un peu penser à celle envoyée par Mélissa voilà plusieurs années maintenant et que vous pourrez retrouver ici.

LES POULES DE MARY

Elle me plaît avec ses petites ailes dans le dos et son bec grand ouvert. Je crois qu'elle est en train de chanter et qu'elle fait partie du choeur des anges... Peut-être avec la poule ange gardien ? Je les imagine déjà toutes les deux orner ma prochaine table de Noël ou de Nouvel An.

La troisième fait déjà partie de mes préférées : du rose, des coeurs, un oeil de poule rond, malicieux et grave intelligent, bref, tout ce que j'adore !

LES POULES DE MARY
LES POULES DE MARY

Vous avez vu ? Sans oublier que cette poule a une petite particularité secrète...

LES POULES DE MARY

Eh oui ! On ne peut plus faire confiance aux banques par les temps qui courent (et Mary le sait bien). Peut-être est-ce donc à elle que je confierai mes économies (si j'arrive à en faire) dans les prochaines semaines ? Et avec les sous ? Que ferai-je ? L'achat de nouvelles poules ? Ces derniers temps, les poules arrivent dans ma maison plus vite que je ne peux vous les présenter. Aussi ai-je encore bien du pain sur la planche et pas fini de blablater dans cette rubrique.

A bientôt pour la suite !

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #poules

Repost 0

Publié le 13 Juin 2015

ROUGE...

De honte ? Ou de confusion ?

Ou alors comme une pivoine ? Une tomate ? Une écrevisse ?

Ou peut-être parce qu'elle est restée trop longtemps au soleil ?

En tout cas, je l'aime bien cette dernière arrivée offerte par la cousine de Jules.

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #poules

Repost 0

Publié le 5 Avril 2015

BON DIMANCHE DE PAQUES

J'espère que vous avez passé un bon dimanche de Pâques !

Ici, c'était sous le soleil. Malgré le vent, c'était bon de voir tout ce ciel bleu, cette lumière et ce semblant de chaleur. Avec Jules, on a passé l'après-midi à jardiner et, au moment de la pause, je me suis laissée aller à me coucher dans l'herbe, les bras en croix, et à ne plus penser à rien. A croire que j'étais morte, ou alors en symbiose avec les éléments, ou tout simplement crevée après ma nuit blanche.

Ah oui, faut que je vous raconte. Hier soir, pour fêter leurs anniversaires qui sont à une semaine d'intervalle, Fifille et une de ses copines avaient invité leurs amis à la maison. On avait donné vite fait notre accord il y a quelques temps déjà pour une vingtaine de copains, en pensant que d'une part ce nombre était un peu exagéré, que d'autre part entre 20 personnes conviées et 20 personnes présentes il y aurait sûrement une différence, et qu'en tout état de cause il y aurait forcément des désistements en ce week-end pascal, retrouvailles familiales obligent...

Or, il semblerait que tous les invités aient fait des pieds et des mains pour pouvoir être présents et les négociations avaient dû être serrées dans certains foyers...

Ce ne sont donc pas quelques copains que nous avons vu débouler hier soir chez nous mais une vraie horde, en vélo, à pied, en bus, en voiture, -une horde j'vous dis- avec sacs de courses, à dos et de couchage. Ah oui, parce qu'on avait aussi donné notre accord pour que tous dorment sur place.

Je vous vois venir... Vous pensez peut-être que tout ce petit monde a mis la maison sans dessus dessous ? Qu'il a fallu gérer les incontrôlables et essuyer les plaintes des voisins pour tapage nocturne ? Qu'on a mis tout notre lendemain à ranger, pleurer nos verres cassés, notre carrelage minable, notre canapé tâché et nos plates-bandes saccagées ?

Absolument pas. Quand les filles organisent une soirée, tout est planifié : les tenues (chemises et robes exigées, même Fifille qui n'en a pas une dans son armoire a eu droit à la sienne avec relooking pour le même prix), la nourriture (chacun apportait quelque chose et pas seulement des chips, parfois de VRAIS trucs cuisinés), les boissons (on avait proposé un peu de cidre mais les organisatrices ont dit niet : jus de fruits et sodas only), la musique, la wii, le couchage, même les parents (on pouvait évidemment rester à la maison, à une condition : celle d'être très discrets !).

Croyez-le ou pas (enfin moi sur le coup je ne l'ai pas cru), à minuit et demi, tout le monde était couché.

Bref, la soirée idéale !

A deux petits détails près :

Les filles, c'est bien connu, ça parle... ça parle même beaucoup... ça peut durer longtemps... très longtemps... très très longtemps... et ça rigole... surtout quand il y a des garçons pour les faire rire... et ça chante à donf sur de la musique qui fait boum-boum-boum... et ça reparle... Quant aux garçons, s'ils parlent moins, ils ont des grosses voix, des grosses grosses voix. Et ils aiment jouer au babyfoot, longtemps, très longtemps, très très longtemps, ils se congratulent quand ils marquent un but, s'exaspèrent quand ils ratent une occase, jurent quand ils sont en train de perdre... puis décident de tout reprendre à zéro en changeant les équipes.

Or seul un mur séparait notre lit de notre salon du dortoir..

Certains n'ont pas dormi de la nuit.

Et nous ? Ben pareil.

Mais on était content d'être là juste à côté au cas où... afin que la fête reste la fête...

Ce matin, en voyant le bonheur et les mines rayonnantes de Fifille et de sa copine, je me suis dit que cela valait bien un petit déficit en sommeil qui sera vite rattrapé.

Après tout, on n'a pas tous les jours 16 ans.

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #poules, #enfants

Repost 0

Publié le 29 Mars 2015

L'année dernière, pour Pâques, j'avais piqué à Mary son idée de poussins sur nid de carottes râpées.

Cette année, c'est en voyant son article et son tuto sur la réalisation de serviettes "carottes" que j'ai soudain eu une grosse envie de poules en origami.

Je ne savais absolument pas comment m'y prendre. Mais, ce n'est pas à vous que je vais l'apprendre : on trouve tout sur le net !

Quelques clics et quelques pliages plus tard, je vous livre ci-dessous le résultat de mes expérimentations.

1er essai - Avec du brouillon, je trouve que ce n'est pas si mal pour une première.

1er essai - Avec du brouillon, je trouve que ce n'est pas si mal pour une première.

2ème essai - J'ai voulu tester un papier un peu cartonné : trop épais ! J'ai abandonné avant la fin.

2ème essai - J'ai voulu tester un papier un peu cartonné : trop épais ! J'ai abandonné avant la fin.

3ème essai - Avec un grammage 80, les pliages sont bien plus faciles à réaliser.

3ème essai - Avec un grammage 80, les pliages sont bien plus faciles à réaliser.

4ème essai - Et en orange, ça vous plaît ? A moi, pas trop.

4ème essai - Et en orange, ça vous plaît ? A moi, pas trop.

5ème essai - Le vert rend bien, mais ma poule ressemble vraiment trop une girafe.

5ème essai - Le vert rend bien, mais ma poule ressemble vraiment trop une girafe.

6ème essai - Laborieux ! Mais j'aime bien l'allure générale de l'animal !

6ème essai - Laborieux ! Mais j'aime bien l'allure générale de l'animal !

Même si le tuto trouvé sur le net est très bien fait, je me suis rendu compte que les tout premiers pliages sont essentiels pour la suite. Rigueur et précision indispensables ! Par ailleurs, les angles selon lesquels le papier est plié sont super importants. Quelques degrés de plus ou de moins à certains endroits et le rendu final n'est plus le même.

Demain, je recommence l'entraînement. D'ici Pâques, je finirai bien par être au point.

Si vous aussi vous voulez vous amuser, le tuto que j'ai utilisé est .

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #poules, #travaux d'aiguilles et bricoles

Repost 0