Publié le 27 Avril 2015

10 000 PAS PAR JOUR

Il paraît que c'est un minimum à faire pour rester en forme, selon les dernières recommandations de l'Organisation Mondiale de la Santé que l'on peut lire un peu partout : "Cela peut paraître énorme mais la plupart d'entre nous en faisons environ la moitié (4 000 à 6 000) au cours d'une journée normale. Cela signifie qu'il suffit d'ajouter de 4 000 à 6 000 pas par jour pour en faire 10 000)...

J'aime bien le "cela peut paraître énorme" parce que oui, c'est énorme. Et aussi le "il suffit d'ajouter" car parfois, entre vouloir et pouvoir, il y a un monde.

En effet, je me suis amusée à comptabiliser au mois de février dernier le nombre de pas que j'effectuais dans une journée et les répertorier dans le graphique ci-dessus, sachant que la ligne horizontale représente les 10 000 pas quotidiens recommandés par l'OMS... Pas besoin d'être un(e) pro de la stat pour se rendre compte que je suis bien loin d'avoir rempli l'objectif et n'ai fait mes 10 000 pas que 7 jours sur 28, soit 1 jour sur 4, soit une "performance" de 25 %...

Bof. Et même, bof bof.

Et ce n'est même pas une consolation de savoir que je ne suis pas la seule car il semblerait qu'environ 3/4 des 18-64 ans en soient là eux aussi !

Voyez par exemple les jours où je travaille (que vous n'aurez aucun mal à repérer, grosso modo les mardi, jeudi et vendredi) : je prends la voiture devant la porte de chez moi, je me gare devant la porte de mon bureau, je n'ai que 45mn pour aller manger (en théorie mais en pratique plutôt 30) donc pas le temps d'aller faire une balade dans le quartier après le repas de midi, il y a des matins où je ne me lève pas de ma chaise car le téléphone sonne en continu et des journées où ma seule activité physique est de descendre aux archives ou de monter dans les étages...

On pourrait penser comme ça que je suis une planquée du canapé. Difficile pourtant de faire mieux... En effet, je ne me vois pas trop dire à ma collègue : "Bon là, excuse-moi, je vais faire quelques centaines de pas et je reviens, OK ? Mon poste ? Ben tu n'as qu'à répondre au téléphone et accueillir les patients à ma place. Désolée, mais c'est que j'ai un objectif à atteindre moi !" Je ne sais pas pourquoi mais, aussi adorable soit-elle, il me semble qu'elle le prendrait mal...

Alors, pour jouer le jeu jusqu'au bout, j'essaie de me rattraper comme je peux le soir en allant chercher le pain à pied (alors que je passe devant la boulangerie en voiture en rentrant chez moi !) ou faire une promenade digestive après le dîner (possible maintenant que le soleil se couche un peu plus tard mais il faut vraiment que je me botte les fesses)... et le week-end je fais une belle sortie d'une ou deux heures avec Jules ou un tour de vélo (sachant qu'1 mn de vélo = 150 pas, 1 mn de natation = 96 pas, 1 mn de marche normale = 90 pas).

Le GRAND avantage c'est que marcher ne coûte rien et ne nécessite aucun équipement particulier. Mais je ne vois pas trop ce que je pourrais changer dans mes habitudes pour augmenter mon activité physique, notamment les jours de boulot, et suis au regret de vous dire que je n'ai pas réussi à faire beaucoup mieux en mars et en avril...

Pourtant, on a les preuves qui montrent qu'une activité physique modérée (3 heures par semaine environ) et régulière retarde l'apparition de maladies, notamment cardiovasculaires, mais aussi la dépression, l'ostéoporose, les cancers... Car pour l'instant, le corps n'est pas prêt à se passer de sport. À terme ? La physiologie de l'humain va s'adapter... En attendant, on reste configuré comme Sapiens, pour parcourir 25 à 35 km par jour. Largement au-delà du quota.

Alors je persévère et continue joyeusement l'expérience !

A suivre donc...

Sources : http://www.fedecardio.org/objectif-10-000-pas et d'autres sites dont je ne retrouve plus les références désolée...

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #santé

Repost 0

Publié le 20 Avril 2015

CIEL DU LUNDI 20 AVRIL

Si j'étais une grosse paresseuse, je ferais tout simplement un copié-collé de mon article de la semaine dernière, à quelques petits détails près :

"Il fait beau, il fait chaud (21° cet après-midi). Cette fois, c'est vraiment le printemps ! J'entends les tondeuses, les karchers et les enfants qui jouent dehors, ce sont des signes qui ne trompent pas ! Et c'est donc avec un très grand plaisir que je partage aujourd'hui mon petit coin de ciel bleu avec vous et plus spécialement avec Arlette et Chat Bleu qui les répertorient chaque semaine".

Et justement, comme c'est en ce moment pour moi une période de congés, je le suis... paresseuse... et aussi molle, feignante, indolente et oisive, bref, sur un mode cafard crevé.

Pour tout vous dire, je fais le minimum syndical et je récupère... Après tout, les vacances sont faites pour ça, non ?

 

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #météo-humeur

Repost 0

Publié le 13 Avril 2015

CIEL DU LUNDI 13 AVRIL

Il fait très beau, il fait très chaud (27° cet après-midi). Cette fois, c'est vraiment le printemps ! J'entends les tondeuses, les karchers et les enfants des voisins qui jouent dehors, ce sont des signes qui ne trompent pas ! Et c'est donc avec un très grand plaisir que je partage aujourd'hui mon petit coin de ciel bleu avec vous et plus spécialement avec Arlette et Chat Bleu qui les répertorient chaque semaine.

Et sinon ? Qu'est-ce que je voulais dire d'autre ? Ah oui ! Plus le temps passe, plus j'adore ce blog. Non, non, ne vous méprenez pas, il ne s'agit pas là d'un gros élan narcissique positif ou d'une poussée d'autosatisfaction indécente dans le sens où je trouverais que ce blog est parfait et génial (comme moi !). Ce que je veux dire, c'est que j'aime vraiment le principe de consigner ici tout un tas de petites choses que j'aurais oubliées si je ne l'avais fait.

Je ne relis jamais -ou très rarement- ce que j'écris mais, si je voulais, je pourrais par exemple remonter le temps et aller voir ce que je faisais et dans quel état d'âme j'étais il y a 4 ans, en avril 2011.

Tiens, d'ailleurs, je veux !

Ah mais j'étais très productive à l'époque puisque ce mois-là j'ai écrit 41 articles (4 fois plus qu'aujourd'hui !). Je projetais de faire prendre à ma vie un virage à 180° en m'inscrivant à une formation de secrétaire médicale et médico-sociale (que j'ai faite) et j'étais en stage d'évaluation en milieu du travail pour 15 jours dans l'hôpital où je travaille actuellement... C'est bizarre parfois les hasards de la vie hein ? Il avait fait très beau à Pâques et, avec les ados, on avait même été à la plage comme en été !

Et un an plus tard ? En avril 2012 ? Beaucoup moins d'articles : 8 "seulement" ! J'étais en pleine formation, Jules était parti en Ecosse avec Fiston 3 et Fifille pendant que je planchais comme une forcenée et Fiston 2 était parti en Allemagne pour finaliser son BAFA, je me souviens que je m'étais bien défoulée en écrivant cet article... Ah, et puis, j'étais aussi à fond dans ma période Desperate Housewives...

Et encore un an plus tard ? Qu'est-ce que ça dit ? En avril 2013 (14 articles, les affaires reprennent !), "je" mariais ma nièce, la nouvelle version d'OB venait de sortir et je donnais des nouvelles des ados (ça, ça n'a pas beaucoup changé) !

12 mois passent encore et nous voilà en avril 2014 (17 articles) : les kifs vont bon train (, , et ), j'accuse un gros coup de fatigue (dont je ne me souviens plus), Fiston 2 passait son concours (et moi avec !) et puis comme aujourd'hui, des ciels, et encore des ciels...

Et vous ? Aimez-vous vous replonger dans votre passé via votre blog ? Y revoir de petites choses que vous aviez faites et oubliées, redécouvrir des photos et mesurer le temps qui file, déterrer des recettes consignées et pas faites depuis longtemps ou y retrouver quelque chose que vous croyiez avoir perdu ?

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #météo-humeur

Repost 0

Publié le 12 Avril 2015

C'ETAIT IL Y A 16 ANS...

C'est ton jour ma Fifille

Celui de tes 16 ans

Mais cette fois ce n'est pas en famille

Que tu fêtes l'événement

o-o

En effet, tu es partie

En avion, puis en train

Aux aurores vendredi

Pour une semaine à Berlin

-o-

Il se trouve que ce voyage

Organisé par le lycée

Tombait pile poil, c'est dommage

Sur ce jour si particulier

-o-

Mais c'est le hasard du calendrier

Qu'y pouvons-nous ?

Alors autant prendre les choses du bon côté

C'est tout !

-o-

Dis-toi que tu as de la chance

A l'heure de l'Europe

D'être aujourd'hui en Allemagne plutôt qu'en France

Non ? Moi je trouve ça plutôt top !

-o-

Allons, ma toute jolie

Sois philosophe

Ce n'est pas donné à tout le monde de souffler ses bougies

Avec ses profs !

-o-

Et puis en ce jour tu as aussi le monopole, t'inquiète

De mes pensées

Car vers toi tendrement mon coeur volette

Chargé d'amour et de baisers

-o-

Bon anniversaire mon adorée

Ma petite, mon aimée, mon enfant

J'espère très fort que tu as bien profité

De ces 16 ans allemands

-o-

Les autres 12 avril sont par là :

Les 12 ans, les 14 ans et les 15 ans

Pour les 13 ans, ne cherchez pas

Je n'avais rien écrit... manque de temps ?

C'ETAIT IL Y A 16 ANS...

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #enfants

Repost 0

Publié le 8 Avril 2015

DE LA POESIE JUSQUE DANS LE LINGE (2)

Jour de lessive

Je suis parti ce matin même,
Encor soûl de la nuit mais pris
Comme d’écœurement suprême,
Crachant mes adieux à Paris…
Et me voilà, ma bonne femme,
Oui, foutu comme quatre sous…
Mon linge est sale aussi mon âme…
Me voilà chez nous !

Ma pauvre mère est en lessive…
Maman, Maman,
Maman, ton mauvais gâs arrive
Au bon moment !…

Voici ce linge où goutta maintes
Et maintes fois un vin amer,
Où des garces aux lèvres peintes
Ont torché leurs bouches d’enfer…
Et voici mon âme, plus grise
Des mêmes souillures - hélas !
Que le plastron de ma chemise
Gris, rose et lilas…

Au fond du cuvier, où l’on sème,
Parmi l’eau, la cendre du four,
Que tout mon linge de bohème
Repose durant tout un jour…
Et qu’enfin mon âme, pareille
A ce déballage attristant,
Parmi ton âme - à bonne vieille !
Repose un instant…

Tout comme le linge confie
Sa honte à la douceur de l’eau,
Quand je t’aurai conté ma vie
Malheureuse d’affreux salaud,
Ainsi qu’on rince à la fontaine
Le linge au sortir du cuvier,
Mère, arrose mon âme en peine
D’un peu de pitié !

Et, lorsque tu viendras étendre
Le linge d’iris parfumé,
Tout blanc parmi la blancheur tendre
De la haie où fleurit le Mai,
Je veux voir mon âme, encor pure
En dépit de son long sommeil
Dans la douleur et dans l’ordure,
Revivre au Soleil !…

Gaston Couté

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #maison-jardin, #enfants

Repost 0

Publié le 8 Avril 2015

Rédigé par vivi

Publié dans #maison-jardin

Repost 0

Publié le 5 Avril 2015

BON DIMANCHE DE PAQUES

J'espère que vous avez passé un bon dimanche de Pâques !

Ici, c'était sous le soleil. Malgré le vent, c'était bon de voir tout ce ciel bleu, cette lumière et ce semblant de chaleur. Avec Jules, on a passé l'après-midi à jardiner et, au moment de la pause, je me suis laissée aller à me coucher dans l'herbe, les bras en croix, et à ne plus penser à rien. A croire que j'étais morte, ou alors en symbiose avec les éléments, ou tout simplement crevée après ma nuit blanche.

Ah oui, faut que je vous raconte. Hier soir, pour fêter leurs anniversaires qui sont à une semaine d'intervalle, Fifille et une de ses copines avaient invité leurs amis à la maison. On avait donné vite fait notre accord il y a quelques temps déjà pour une vingtaine de copains, en pensant que d'une part ce nombre était un peu exagéré, que d'autre part entre 20 personnes conviées et 20 personnes présentes il y aurait sûrement une différence, et qu'en tout état de cause il y aurait forcément des désistements en ce week-end pascal, retrouvailles familiales obligent...

Or, il semblerait que tous les invités aient fait des pieds et des mains pour pouvoir être présents et les négociations avaient dû être serrées dans certains foyers...

Ce ne sont donc pas quelques copains que nous avons vu débouler hier soir chez nous mais une vraie horde, en vélo, à pied, en bus, en voiture, -une horde j'vous dis- avec sacs de courses, à dos et de couchage. Ah oui, parce qu'on avait aussi donné notre accord pour que tous dorment sur place.

Je vous vois venir... Vous pensez peut-être que tout ce petit monde a mis la maison sans dessus dessous ? Qu'il a fallu gérer les incontrôlables et essuyer les plaintes des voisins pour tapage nocturne ? Qu'on a mis tout notre lendemain à ranger, pleurer nos verres cassés, notre carrelage minable, notre canapé tâché et nos plates-bandes saccagées ?

Absolument pas. Quand les filles organisent une soirée, tout est planifié : les tenues (chemises et robes exigées, même Fifille qui n'en a pas une dans son armoire a eu droit à la sienne avec relooking pour le même prix), la nourriture (chacun apportait quelque chose et pas seulement des chips, parfois de VRAIS trucs cuisinés), les boissons (on avait proposé un peu de cidre mais les organisatrices ont dit niet : jus de fruits et sodas only), la musique, la wii, le couchage, même les parents (on pouvait évidemment rester à la maison, à une condition : celle d'être très discrets !).

Croyez-le ou pas (enfin moi sur le coup je ne l'ai pas cru), à minuit et demi, tout le monde était couché.

Bref, la soirée idéale !

A deux petits détails près :

Les filles, c'est bien connu, ça parle... ça parle même beaucoup... ça peut durer longtemps... très longtemps... très très longtemps... et ça rigole... surtout quand il y a des garçons pour les faire rire... et ça chante à donf sur de la musique qui fait boum-boum-boum... et ça reparle... Quant aux garçons, s'ils parlent moins, ils ont des grosses voix, des grosses grosses voix. Et ils aiment jouer au babyfoot, longtemps, très longtemps, très très longtemps, ils se congratulent quand ils marquent un but, s'exaspèrent quand ils ratent une occase, jurent quand ils sont en train de perdre... puis décident de tout reprendre à zéro en changeant les équipes.

Or seul un mur séparait notre lit de notre salon du dortoir..

Certains n'ont pas dormi de la nuit.

Et nous ? Ben pareil.

Mais on était content d'être là juste à côté au cas où... afin que la fête reste la fête...

Ce matin, en voyant le bonheur et les mines rayonnantes de Fifille et de sa copine, je me suis dit que cela valait bien un petit déficit en sommeil qui sera vite rattrapé.

Après tout, on n'a pas tous les jours 16 ans.

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #poules, #enfants

Repost 0

Publié le 4 Avril 2015

Dans ma cuisine, Amadou, Mariam et moi, on est bien !

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #musique

Repost 0