Articles avec #le saviez-vous tag

Publié le 5 Avril 2017

DICTEE POUR LES NULS 2017 : LA GENT AILEE...

La photo de mon Silent Sunday # 44 était un peu énigmatique, c'est vrai. Mais en cherchant, on pouvait facilement deviner de quoi il retournait : la fameuse Dictée pour les Nuls (en hommage à celle de Bernard Pivot) qui a eu lieu au Salon Livre Paris le 25 mars dernier, animée par Jean-Joseph Julaud. Pour la 8ème édition, le célèbre auteur de la collection "Pour les Nuls" a proposé une nouvelle fois à tous les amoureux de l'orthographe de tester leurs connaissances et rédiger sous la dictée un texte "redoutable et charmant".

Trois catégories étaient mises en place : juniors (jusqu'à 15 ans), amateurs et experts.

Un jeune collégien de 14 ans, Eden, a remporté la palme en ne faisant que 4 fautes en "juniors". Philippe, un professeur d'allemand a été sacré roi des experts avec seulement 5 fautes. Et c'est Riana qui a été la plus forte en amateurs, avec 12 fautes.

Je n'ai pas participé à cette dictée. Je ne faisais que passer par là... Dommage, j'aurais bien voulu m'essayer à cet exercice... et découvrir ma note. Même à un seul point la faute, je me demande si j'aurais pu éviter le zéro...

Et vous ?

Pour le savoir, à vos stylos ! (et pour aller plus loin, la correction avec toutes les explications du pourquoi du comment, c'est )

La gent ailée

Une légende berbère prétend que, pour voyager, l’être humain se déguise en cigogne. Alors qui sait… Peut-être que vous tous ici aujourd’hui, quels que soient votre apparence et votre air bien sage, et quoi que vous puissiez arguer, vous êtes à peine remis d’une folle migration où vous vous êtes laissés glisser, parmi quelque quatre-vingt mille de vos semblables, vers les Colonnes d’Hercule, avant d’aborder le pays du couchant lointain : le Maroc.

Inutile de vous dissimuler davantage : vous appartenez sans nulle conteste à la gent ailée puisque vous tenez en main l’ultime indice qui vous trahit : une plume, ou du moins son avatar moderne.

[Fin de la dictée pour les juniors]

Alors, quelque concentrés que vous paraissiez tous, rêvons ensemble qu’entre deux cumulonimbus gris-blanc, nous glottorons de nouveau vers l’éther où depuis toujours se sont plu nos migrations de haut vol sans que quiconque les contrariât.

Passé Gibraltar et son détroit, voici, selon Henry de Montherlant, la ville « à la gorge bleuâtre, tourterelle sur l’épaule de l’Afrique » : Tanger ! Voici, inscrits dans le souvenir de ce port, Henri Matisse qui y affina ses bleus et oranges favoris, et Eugène Delacroix qui y peignit de brûlantes fantasias.

Quelques coups d’aile vers le sud, et nous arrivons chez les Fassis parmi les familles desquels naquit celui qui nous offrit voilà trente ans La Nuit sacrée, prix Goncourt : Tahar Ben Jelloun. Fès, aux médersas richement décorées de muqarnas, aux zelliges variés où se sont mêlés tesselles colorées et abacules vernis, raconte ses douze siècles d’histoire à travers ses charmants labyrinthes.

Meknès, Rabat, Casablanca, Marrakech, Essaouira, escales de rêve, la route des mille casbahs et ses ksour de pisé…

Vite, sonnons la fin de la récré, sinon, nomades ravis sur nos nuages favoris, nous allons y rester ! Retour au salon, point final avant la correction !

Voir les commentaires

Repost 0

Publié le 12 Février 2014

 

PETIT BEURRE LU

Le Petit-Beurre LU (connu aussi sous l'appellation VPB - Véritable Petit-Beurre), on le présente plus !

Et pourtant...

Savez-vous que s'il porte ce nom c'est grâce à Louis Lefèvre-Utile, fils des fondateurs de la société LU, qui a imaginé en 1886 un gâteau qui puisse être mangé tous les jours.

Ainsi, il a :

- 4 petites oreilles aux coins, comme les 4 saisons,

- 52 dents tout autour (14 dans la longueur, 10 dans la largeur + 4 oreilles) comme les 52 semaines de l'année,

- 24 points (4 rangées sur 6 colonnes) qui s'identifient aux 24 heures de la journée.

Bien pensé, n'est-ce pas ? Mais ce n'est pas tout :

- il mesure 65 mm de long, 54 mm de large, 6,5 mm de hauteur et pèse 8,33 g ni plus, ni moins,

- pour la forme et le lettrage, Louis s'est inspiré d'un napperon brodé de sa grand-mère,

- la lettre B du Petit-Beurre est située à l'exact centre du gâteau,

- le doré du biscuit est naturel et uniforme mais un peu plus soutenu sur les dents (aviez-vous remarqué ?),

- si on empile 8 Petits-Beurre, l'épaisseur est égale à la largeur du biscuit,

- cela permet de réaliser des paquets carrés de 24 gâteaux, autant d'heures que dans une journée...

- mais aussi de rationaliser l'emballage, le transport et le stockage,

- en effet, 1 milliard de Petit-Beurre se vendent chaque année, soit 9 000 tonnes, soit 41 millions de paquets...

Etonnant, non ?

Et maintenant, essayez donc de déguster un Petit-Beurre sans penser à rien comme avant.

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #le saviez-vous

Repost 0

Publié le 21 Novembre 2013

Rédigé par vivi

Publié dans #le saviez-vous

Repost 0

Publié le 8 Novembre 2013

 

penser

 

Quand il te semble qu’il y a «trop» de choses dans ta vie, quand 24 heures ne te semblent pas suffisantes... rappelle-toi de l'histoire du pot de mayonnaise et du café !

 

Il était une fois un professeur de philosophie qui, devant sa classe, prit un grand pot de mayonnaise vide et, sans dire un mot, commença à le remplir avec des balles de golf.

Ensuite, il demanda à ses élèves si le pot était plein. Les étudiants étaient d’accord pour dire que OUI.

 

Puis le professeur prit une boîte pleine de billes et la versa dans le pot de mayonnaise. Les billes comblèrent les espaces vides entre les balles de golf.

Le professeur redemanda aux étudiants si le pot était plein. Ils dirent à nouveau OUI.

 

Après, le professeur pris un sachet rempli de sable et le versa dans le pot de mayonnaise. Bien sûr, le sable remplit tous les espaces vides et le professeur demanda à nouveau si le pot était plein. Les étudiants répondirent unanimement OUI.

 

Tout de suite après le professeur ajouta deux tasses de café dans le contenu du pot de mayonnaise et, effectivement, le café combla les espaces entre les grains de sable.

 

Les étudiants se mirent alors à rire...

 

Quand ils eurent fini, le professeur dit : «Je veux que vous réalisiez que le pot de mayonnaise représente la vie. Les balles de golf sont les choses importantes comme la famille, les enfants, la santé, tout ce qui passionne. Nos vies seraient quand même pleines si on perdait tout le reste et qu’il ne nous restait qu’elles.

 

Les billes sont les autres choses qui comptent comme le travail, la maison, la voiture, etc.

 

Le sable représente tout le reste, les petites choses de la vie. Si on avait versé le sable en premier, il n’y aurait eu de place pour rien d’autre, ni les billes ni les balles de golf.

 

C’est la même chose dans la vie. Si on dépense toute notre énergie et tout notre temps pour les petites choses, nous n’aurons jamais de place pour les choses vraiment importantes.

 

Faites attention aux choses qui sont cruciales pour votre bonheur. Jouer avec ses enfants, prendre le temps d’aller chez le médecin, dîner avec son conjoint, faire du sport ou pratiquer ses loisirs favoris. Il restera toujours du temps pour faire le ménage, réparer le robinet de la cuisine...

 

Occupez-vous des balles de golf en premier, des choses qui importent vraiment. Établissez des priorités, le reste n’est que du sable. »

 

Un des étudiants leva alors la main et demanda ce que représente le café....

 

Le professeur sourit et dit : « C’est bien que tu demandes. C’était juste pour vous démontrer que même si vos vies peuvent paraître bien remplies, il y aura toujours de la place pour une tasse de café avec un ami. »

 

Auteur inconnu.

 

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #le saviez-vous

Repost 0

Publié le 6 Octobre 2012

 

Il y en a qui n'aiment vraiment pas les statistiques d'OverBlog.

 

Mais moi j'adore.

 

Sans que ça devienne pathologique ou narcissique, c'est souvent mon petit plaisir à moi, quand je viens sur mon blog, de commencer par regarder si j'ai eu beaucoup de visites le ou les jours précédents, qui est passé par là, les mots-clés qui ont permis à certains d'atterrir ici et pas ailleurs, quels articles sont les plus consultés, etc.

 

A ce petit jeu-là, il y en a un qui a un succès fou en ce moment et qui arrive largement en tête de tous les articles que j'ai écrits avec une dizaine de passages réguliers par jour.

 

Pourquoi ? Comment ?

 

Je ne le saurai jamais car les mystères de la toile sont impénétrables...

 

Voilà en tout cas les mots-clés qui ont permis aux internautes d'arriver jusqu'à lui : évolution du logo d'apple, histoire logo apple ou ses variantes histoire apple logo ou apple logo histoire, origine du logo d'apple, origine de la pomme d'apple, histoire de la pomme d'apple ou encore pourquoi le logo d'apple est une pomme ?

 

Si vous connaissez la vraie réponse, je la veux bien. Sinon, dites-moi ce que vous pensez de celles que j'avais trouvées à l'époque en menant ma petite enquête...  

 

Je l'aime bien en tout cas cet article, c'est un des premiers que j'ai écrits.

 

Et c'est parce que c'est moi mais il est intéressant en plus !!!

pomme-apple.png

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #le saviez-vous

Repost 0

Publié le 15 Janvier 2011

 

Quand je suis allée en Alsace, je vous avais raconté  ma visite d'une exposition de crèches russes dans une église catholique. Organisée pour célébrer l'année de la Russie en France, elle portait sur les traditions russes et on pouvait également y admirer des reproductions d'icônes, des oeufs peints, des matriochkas ou des poupées de Saint Petersbourg.

 

J'ai appris à cette occasion quelle était la véritable histoire des oeufs peints.

 

Pictures14.jpg

 

Dans l’ancienne Russie, Noël et Pâques étaient de très grandes fêtes, On devait s’y préparer avec amour et sincérité. Les fidèles jeûnaient donc durant six semaines et l'Eglise interdisait la consommation d'oeufs pendant cette période. Mais les poules ne le savaient pas, elles ! et continuaient à pondre. On se retrouvait ainsi au moment des fêtes religieuses avec de grandes quantités d'oeufs dont on ne savait que faire. Il fallait alors partager la surproduction et les donner.

 

Un panier d’œufs frais, c’était bien, mais les oeufs en bois colorés et peints devinrent très vite de véritables cadeaux que l’on pouvait offrir en toutes occasions.

 

En Ukraine, par exemple, on peignait sur les oeufs comme on aurait fait un voeu : de petits soleils pour obtenir du beau temps, des épis pour de belles récoltes, etc. On les mettait sur les toits pour se protéger de l'orage ou dans les sillons des champs pour que la récolte soit bonne. Dans les familles royales, on les recouvrait d'une feuille d'or pour apporter la richesse à ceux qui les recevaient.

 

Maintenant, ils sont peints surtout de dessins géométriques selon une technique rappelant celle du batik. On applique une couleur à la fois, du clair au plus foncé en enduisant la coquille de cire et en enlevant seulement le motif désiré selon la couleur choisie : le rouge, le noir, le jaune et l’orangé sont les teintes dominantes. On les cuit au four. Ils deviennent brillants et durs, de véritables oeuvres d'art.

Karl Fabergé, joaillier russe d'origine française, a créé le concept de l’œuf objet d’art. Vivant en Russie à la fin du XIXème siècle, à l’époque où le tsar Alexandre III faisait venir des artistes des quatre coins de l’Europe, Fabergé se fit remarquer en offrant un œuf artistique de sa création en cadeau. Le succès fut immédiat. Les œufs décorés devinrent une véritable mode à la cour de Russie avant de gagner les autres cours européennes.

 

Les oeufs peints russes jouissent aujour’hui d’une renommée mondiale et leur beauté est unanimement reconnue.

 

Si vous voulez en savoir plus sur les oeufs peints en général, voilà ici le site du Musée de l'Oeuf décoré et de l'Icône à Banne en Ardèche. Visiblement il est définitivement fermé mais la page web donne toujours des renseignements très intéressants. Et , un reportage qui date un peu (2005) mais dont l'essentiel est toujours d'actualité. Enfin, si vous voulez en savoir plus sur les Oeufs Fabergé, allez voir  la page que Wikipédia leur consacre.

 

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #le saviez-vous

Repost 0

Publié le 23 Novembre 2010

 

100px-Apple_logo_black_svg.png    images.jpg    logo-apple-1-copie-1.jpg

 

Qui connaît la véritable histoire du logo d'Apple ?

En voilà plusieurs versions :

Celle que je préfère : ce serait un hommage à titre posthume à Alan Turing (1912-1954), célèbre mathématicien britannique qui est aussi l'un des pères fondateurs de l'informatique. Il est en outre celui qui a, durant la Seconde Guerre Mondiale, percé à jour la machine Enigma grâce à laquelle les nazis envoyaient des messages cryptés. Il fut persécuté pour son homosexualité, dans une Angleterre très conservatrice ; il endura un procès et, pour éviter la prison, fut condamné à la castration chimique. Il s'est finalement suicidé en croquant une pomme trempée dans du cyanure.

La plus gay : les couleurs originelles de la pomme seraient un second message en faveur de l'homosexualité de Turing. En effet, elles rappellent fortement le rainbow flag, symbole de paix, de diversité et d'harmonie et associé habituellement à la communauté homosexuelle.

cake-apple-logo1.jpg

La plus logique (mais nettement moins romantique) : la pomme serait celle qui est tombée sur la tête d'Isaac Newton et qui lui a permis d'émettre sa théorie sur la gravitation universelle. Pour corroborer cette thèse, il n'y a qu'à jeter simplement un oeil sur le graphisme du premier logo d'Apple représentant Newton sous un arbre.

La plus économique : avant leur heure de gloire, les créateurs d'Apple connurent une période de vaches maigres, voire de dèche totale. Pour des raisons financières, ils se nourrissaient exclusivement de pommes et leur variété préférée était la McIntosh...

La plus minimaliste : une autre légende veut que les créateurs, en attendant de faire enregistrer leur société, se rendirent compte qu'ils avaient pensé à tout sauf à un nom pour la désigner. Steve Jobs était en train de croquer une pomme pour tromper l'attente... Je vous laisse imaginer la suite...

La plus musicale : c'est un hommage aux Beatles, dont Steve Jobs était un grand fan. En effet, la maison de disque du groupe mythique était Apple Corps.

La plus anti-musicale : non ! Justement ! Il ne fallait surtout pas confondre le logo d'Apple Corps et celui d'Apple. Et c'est pourquoi la pomme est croquée.

La plus alimentaire : la pomme est croquée pour qu'on ne la confonde pas avec une tomate (ou une cerise).

La plus littéraire : il fallait être avant la concurrence sur l'annuaire, donc trouver un nom commençant par "A" mais permettant surtout de se positionner avant Atari...

La plus "à défaut d'autre chose" : une autre légende dit que les créateurs avaient deux mois de retard pour donner un nom à leur entreprise et que Steve Jobs a menacé d'appeler la société "Apple Computer" si ses collègues ne lui faisaient pas une meilleure proposition. Ne trouvant rien d'autre, la société devint "Apple".

La plus "design" : en fait, si le logo Apple est ainsi, c'est que tout a été imaginé pour l'opposer au logo d'IBM (formes rondes vs formes droites, couleurs en opposition,...).

La plus bucolique : le designer du logo a trouvé l'inspiration sur l'étal des fruits lors de son marché hebdomadaire....

La plus biblique : ce serait le fruit de l'arbre de la connaissance et la pomme serait tout simplement celle croquée par Eve...

Bref, on pourrait continuer longtemps comme ça mais j'ai bien peur qu'aucune de ces interprétations ne soit la bonne. Pour essayer d'éclairer un peu mieux votre lanterne, je vous propose plutôt de lire la VRAIE histoire du logo Apple multicolore, racontée par Rob Janoff, le designer qui l'a conçu. Cette interview est relativement récente et me semble de loin la plus sûre de toutes les versions énoncées ci-dessus. Sinon, vous trouverez également dans le film Jobs sorti en 2013 une explication tout à fait fiable qui satisfera sans aucun doute votre curiosité (édit du 2/11/2013).

Bon, et prochain article : pourquoi le symbole de Linux est un pingouin ?

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #le saviez-vous

Repost 0

Publié le 8 Novembre 2010

2c2df56ce1L'Histoire (avec un grand H) et les événements qui l'ont façonnée ont donné naissance à des absurdités géographiques.

 

L'île aux Faisans, ou île de la Conférence, en est une.

 

Plutôt qu'une île, c'est en fait un petit îlot formé d'alluvions au mileu de la rivière Bidassoa, entre la France et l'Espagne, que le fleuve aurait fait disparaître depuis longtemps si on ne l'avait entourée de palissades et d'empierrements,

 

Elle a la particularité d'avoir le statut de "condominium", c'est-à-dire qu'elle appartient conjointement à la France et à l'Espagne qui en partagent la souveraineté à mi-temps. En effet, tous les six mois, elle change d'administrateur, ou plutôt de vice-roi ; tous deux sont officiers de marine : l'un commande la base navale de l'Adour (pour la France), l'autre la station navale de Fontarrabie et de San Sebastian (pour l'Espagne). Il s'agit du seul exemple actuel de souveraineté alternée sur un territoire. Par ailleurs, la frontière conventionnelle entre la France et l'Espagne passe au milieu de l'île.

 

Cette particularité est due à l'Histoire. A plusieurs reprises, elle fut le théâtre d'échanges, de négociations, de conférences ou de rencontres célèbres.

   

La signature, en 1659, du traité de paix des Pyrénées entre la France et l'Espagne, qui met fin à une guerre de 30 ans, est l'un des événements les plus connus qui s'y soit déroulé. Ce traité a été négocié dans une conférence de trois mois entre le cardinal Mazarin et Don Luis de Haro. Il est garanti par le mariage de Louis XIV et de Marie-Thérèse d'Autriche (qui n'était pas comme son nom l'indique autrichienne, mais la fille du roi d'Espagne Philippe IV). Les 5 et 6 juin 1660, Louis XIV et Philippe IV s'y rencontrèrent en personne pour la confirmation du traité et la célébration du mariage.

 

Autre rencontre célèbre à cet endroit, et plus récente : celle d'Hitler et de Franco en 1940.

 

L'île ne se visite pas mais on peut facilement l'apercevoir des deux rives.

 

paixpyrene-46160.jpgL’Entrevue entre Philippe IV et  Louis XIV dans l’île des Faisans (juin 1660)

 

Voilà ! C'était pour la petite minute culturelle du jour ! 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #le saviez-vous

Repost 0