Publié le 26 Février 2017

Le principe de cette rubrique, c'est !

SILENT SUNDAY # 42

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #silent sunday

Repost 0

Publié le 25 Février 2017

OBJECTIF ZERO DECHET : PLACE AUX ETIQUETTES QUI SE MANGENT

A la maison, il y a un sujet récurrent qui fâche : c'est tout petit, ça passe presque inaperçu, ça fait néanmoins partie du paysage quotidien et ça éneeerve ! Je veux parler des petites étiquettes rondes ou ovales que l'on trouve sur les fruits et les légumes pour les identifier. Ça résiste au grattage, ça colle aux doigts et on ne sait jamais comment s'en débarrasser. Alors, j'ai tendance à un peu les oublier et à les balancer avec les épluchures quand je vais donner à manger aux poules. Mais cela met Jules en grosse colère, non pas parce que les poules risquent de s'étouffer avec (elles n'ont pas un QI très élevé mais elles savent quand même reconnaître le comestible du pas bon) mais parce qu'il les retrouve par terre des mois plus tard quand il ratisse l'enclos. On dirait pas mais ces autocollants sont imputrescibles, faits d'une matière plastique qui dure, dure, dure... bien loin du biodégradable.

Et Jules n'est pas légufrulabélophile, malheureusement.... alors...

Alors, la société néerlandaise Nature & More a eu une idée de génie : et si on remplaçait ces étiquettes (mais aussi les blisters ou les papiers de soie qui entourent parfois les oranges ou les citrons) par une marque au laser, une espèce de tatouage écolo sur la peau des fruits et des légumes ? Ne serait-ce pas plus pratique ? Ne ferait-on pas une considérable économie de matière et d'énergie. Et Jules et Vivi ne se disputeraient-ils pas moins sur le sujet ?

Puis Laser Food l'a fait. Grâce à un effet de dépigmentation, le laser laisse sur le produit l’empreinte que l'on souhaite : un dessin, un chiffre, un mot… Les étiquettes font ainsi désormais partie intégrante du fruit (ou du légume) dont la chair, le goût, le parfum ou la durée de conservation ne sont en aucun cas impactés par l'opération qui reste tout à fait superficielle. A priori, cela ne présenterait pas le moindre danger pour le consommateur, pas plus en tout cas qu'un résidu de colle.

Au total, la technologie du laser ne demanderait que 1 % des émissions de carbone habituellement générées et pourrait supposer une très grande économie de papier, d'encre et d'autocollant. Et si le prix d'une machine reste "considérable", la dépense serait en revanche rapidement amortie et n'excèderait pas la somme que mettrait déjà un distributeur de fruits et légumes dans l'impression d'une fournée d'étiquettes.

En matière de "zéro déchet", cette action peut vous paraître un grain de sable sur la plage (et ça l'est). Mais c'est en s'accumulant que les petits gestes peuvent vont créer un impact formidable et faire économiser, à terme, des tonnes d'emballages inutiles.

Simple, mais bigrement efficace, vous ne trouvez pas ?

(Toutes les images proviennent de ce site)

OBJECTIF ZERO DECHET : PLACE AUX ETIQUETTES QUI SE MANGENT
OBJECTIF ZERO DECHET : PLACE AUX ETIQUETTES QUI SE MANGENT
OBJECTIF ZERO DECHET : PLACE AUX ETIQUETTES QUI SE MANGENT
OBJECTIF ZERO DECHET : PLACE AUX ETIQUETTES QUI SE MANGENT

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #objectif zéro déchet

Repost 0

Publié le 20 Février 2017

CIEL DU LUNDI 20 FEVRIER

C'est Incroyablement Édifiant La façon dont le temps file [ça c'est pour vous Mary et Alba si vous passez par là].

J'ai cru faire une petite pause de quelques jours... mais ils se sont transformés en beaucoup de jours... presque un mois en fait depuis le dernier Petit coin de ciel pour la récap' hebdomadaire d'Arlette et Chat Bleu.

J'ai bouquiné, marché, profité de mes garçons et de ma fille (et de mon Jules aussi), été à Lyon, puis à Toulouse, emmenant à chaque fois des covoitureurs sympathiques et agréables, et les trajets ont ainsi passé plus vite. J'ai regardé des séries, bien collée au radiateur quand il faisait très froid, été au ciné, vu des films presque toutes les semaines. J'ai fait des tonnes de repas, de courses et repassé des montagnes de linge. J'ai bossé aussi, géré les changements imminents qui se profilent dans mon travail. J'ai organisé des week-ends à venir et l'agenda commence à être sérieusement bien rempli d'ici le mois de juin, avec quelques dates incontournables qui sortent du lot : les 80 ans de belle-maman, les 18 ans de Fifille, puis les 25 ans de Fiston 1 cet été, et les 85 ans de ma maman un peu plus tard... J'ai aussi planifié mes congés pour toute l'année car ça devient un vrai casse-tête pour moi et mes collègues : ça ne laisse plus beaucoup de place à l'imprévu mais au moins, c'est fait ! Ah ouiiii, j'ai continué à faire du ZD* aussi, faut que je vous raconte ça (dès que j'aurai le courage).

Bref, j'ai fait plein de trucs sauf bloguer. Bizarrement, ça ne m'a pas manqué plus que ça et je n'ai jamais été aussi peu sur mon ordi depuis 6 ans presque et demi qu'OB est entré dans ma vie. D'un côté ça m'étonne (c'est grave Docteur ?), d'un autre ça me réjouit, au gré de mon humeur qui comme le yo-yo monte et descend ou comme la météo change et rechange.

Est-ce que la pause est finie ? Je ne sais pas... Ce dont je suis sûre c'est qu'écrire est sans conteste une habitude, comme la gym ou la piscine, car je trouve qu'après un mois d'arrêt c'est dur de s'y remettre. Je suis toute rouillée, je dois apprivoiser à nouveau cet espace et retrouver mes petites habitudes. D'un autre côté, aucun doute que c'est aussi comme le vélo (et les blablas), quand on est adepte, c'est pour toute la vie !

* Zéro Déchet

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #météo-humeur

Repost 0