Publié le 29 Septembre 2015

JOUR J POUR MOI

Voilà, les 12 coups de minuit viennent de sonner et je suis toujours la même (enfin, je crois).

Pas de ride supplémentaire, pas de cheveu gris en plus, pas de crise d'arthrose en vue.

Je ne me suis ni transformée en citrouille, ni en petit rat des champs, ni même en mégère, tout au plus en ménagère ! Oui ! Mais dans le cercle très fermé des plus de 50 ans !

Depuis le temps qu'on me le vantait ce 5 qui allait tôt ou tard venir à la place de mon 4: "Tu verras, c'est merveilleux !", "C'est encore mieux après qu'avant !", "Tu ne verras pas la différence !", "Mais ce n'est qu'un anniversaire comme un autre !" ou encore le fameux "De toutes façons, c'est dans la tête !"

Mouarf, mouarf, mouarf, entre nous, ça m'a toujours fait doucement rigoler car je n'ai jamais entendu personne de MOINS de 50 ans dire des choses comme ça !

En tout cas voilà, en ce qui me concerne, c'est fait. Je suis partie pour une nouvelle dizaine et j'ai bien l'intention de passer une très bonne journée !

Alors, on a quoi au programme ?

J'ai déjà eu plein de charmantes attentions, pensées et conseils ("Tu verras, détends-toi et tout va bien se passer") de la part de ma gentille famille que j'ai vue ce week-end au mariage de mon neveu préféré.

Comme les enfants, j'ai acheté des friandises à partager avec mes collègues. Autant en faire profiter un maximum de personnes (et en fait, pour tout vous avouer, j'adore dire mon âge car personne ne me croit jamais) !

Je ne voulais rien faire de spécial et finalement j'ai invité quelques amis en soirée à venir boire du champagne à la maison puis à aller manger au restaurant. Il y aura aussi bien sûr la chérie de Fiston 1 et mes enfants : 3 sur 4 et Fiston 2, à défaut d'être physiquement là, occupera toute la place dans mon coeur.

Je sais que je recevrai plein de SMS, coups de téléphone, messages d'amour, etc. etc. etc. et ce dès l'aube et jusqu'au bout de la nuit.

Bref, pas tout à fait un jour comme les autres quand même...

Et puis un truc qui va m'aider à me consoler, c'est que je ne suis pas la seule à fêter mon anniversaire aujourd'hui. Mon blog fête également aujourd'hui ses 5 ans (et son tout premier article) ! Bon, il est un peu plus jeune que moi mais la différence d'âge n'a aucune importance : ça fait un moment qu'on fait un bout de chemin ensemble, qu'il est toujours là quand ça ne va pas, et quand ça va aussi. Au final, et au fil des jours, lui et moi (et vous) on est devenu inséparables, un peu comme le pâté et sa croûte, comme Sherlock et sa loupe, comme Tintin et sa houppe (merci Thomas !). Et je crois que ça va durer encore un peu...

Jusqu'aux 60 ?

Hiii, je refuse d'y penser !

Vivi à 12 mois

Vivi à 12 mois

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #divers

Repost 0

Publié le 26 Septembre 2015

Après ma nièce il y a 2 ans et demi, c'est le tour de mon neveu de convoler aujourd'hui en justes noces. Ce neveu-là est en fait l'aîné de tous mes neveux et nièces (au nombre de 7). Là, c'est lui et moi quand on avait respectivement 4 mois et 20 ans.

JOUR J POUR LUI

Un premier neveu, c'est toujours un neveu à part, surtout quand on a 20 ans : l'âge de craquer pour les bébés mais où l'on est encore un peu jeune pour en avoir. Alors c'est bien quand on peut profiter de ceux de son grand frérot et de sa belle-soeur.

Evidemment, quand il a décidé d'officialiser son union avec sa chérie (8 ans qu'ils s'aiment !), on a tout de suite dit qu'on serait de la partie... et commencé à prévoir la logistique.

Car ce neveu habite -tout comme une grande partie de ma famille- en Alsace, et aller/retour Bordeaux/Mulhouse sur le week-end, quand ce week-end-là tombe en pleine période scolaire, et qu'on est une famille de 6 (ou 7), ce n'est pas bien évident.

La dernière fois, pour ma nièce, on avait fait le trajet à 5 en voiture (manquait Fiston 2 qui était à l'époque en plein concours et la chérie de Fiston 1 qui était en plein partiels) : partis de Bordeaux le vendredi vers 16h00, on avait fait une bonne partie de la route dans la soirée et dormi à Montceau-les-Mines. On avait repris la voiture le samedi matin de bonne heure pour arriver à destination vers 13h00. Le temps de grignoter un morceau, de se changer chez mon grand frère, et hop ! On était fin prêts dans l'après-midi pour la cérémonie. Fiesta, couchés à pas d'heure, petit brunch et on avait repris la route direction la Gironde vers 15h00 le dimanche pour arriver at home vers minuit... 1 700 km en 48 heures dont 20 dans la voiture... Le lendemain, tout le monde bossait, sauf moi qui était de repos et heureusement car j'étais un peu dans le gaz. Je ne sais pas comment les autres ont fait... Fiston 1 avait même un partiel à la fac (ce qu'il s'était bien gardé de nous dire)...

Cette fois, on a décidé de se la jouer un peu plus cool et de prendre des billets d'avion dès le mois de mai pour bénéficier des tarifs avantageux de la liaison easyJet entre Bordeaux et Mulhouse.

Cette fois, on est 6 puisque la chérie de Fiston 1 nous accompagne.

Cette fois, on n'est même QUE 6, serais-je tentée de dire, puisque cette fois encore Fiston 2 n'est pas là. Comme il va nous manquer ! Mais New York, c'est bien aussi !

Cette fois, on a décidé de dormir sur place, même pas besoin de reprendre la voiture après la soirée de mariage pour aller s'abandonner dans les bras de Morphée (après avoir cédé à ceux de Bacchus).

Cette fois, partis de Bordeaux à midi ce samedi, on arrivera juste à temps pour manger un sandwich, prendre la voiture de loc (merci le CE de Jules !), se changer (va y avoir du spectacle dans les toilettes des filles de l'aéroport) et filer à la mairie. Demain, on aura largement le temps de faire la grasse mat avant de déjeuner chez mon grand frèrot... l'avion du retour n'est que dans la soirée...

Je ne dis pas que ce week-end sera de tout repos, mais on ne devrait pas s'en sortir trop mal ! C'est qu'on embraye sur une dure semaine ! À commencer par mardi...

Et y'a quoi mardi ? Un truc archimégahorrible carrément affreux. Je vous raconte ça plus tard.

(Et convoler, ça s'écrit en un seul mot hein, pas de blague.)

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #vacances-week-ends, #enfants

Repost 0

Publié le 20 Septembre 2015

MES KIFS DE L'ANNEE - SEMAINE 38

Lundi 14 septembre

Je vais à la gym. Cette fois, la prof est là et bien là. La Vieille Marmotte a dit "Respire, Vivi, respire", alors c'est ce que je fais : inspiration, expiration.

Au final, je suis plutôt contente de moi. Je n'ai pas trop rouillé pendant les vacances et je me trouve étonnamment souple dans certains mouvements (grâce aux séances de kiné que je fais chaque semaine et à l'auto-rééducation que je pratique assidûment chaque soir avant d'aller me coucher, mais malheureusement j'ai toujours mal au dos).

Mardi 15 septembre

J'ai eu un flash, ouh ouh ouh ouh.

C'était le dernier jour pour payer le troisième tiers des impôts sur le revenu. Je sais je sais, je devrais opter pour le prélèvement mensuel (un jour je vais vraiment oublier d'envoyer mon TIP) mais je ne peux pas m'y résoudre. Je préfère que les sous dorment sur mon livret de caisse d'épargne pendant quelques mois et me rapportent de menus euros plutôt que ce qu'ils soient dans les poches de l'Etat (même si c'est là qu'ils vont de toute façon finir).

Ne vous méprenez pas. Je n'ai pas dit que payer son tiers était un kif mais avec 10 % de majoration c'est encore pire.

Mercredi 16 septembre

Au boulot. Classique (au moins une fois par jour) mais toujours aussi stupéfiant :

- Voilà Monsieur, vous avez donc rendez-vous le mercredi 30 septembre prochain avec le Docteur Machinchose.

- Ah d'accord, très bien, merci beaucoup Mademoiselle (j'adore quand on me dit Mademoiselle)... Mais dites-moi, ça tombe un quel jour de la semaine le 30 septembre ?

Et le cheval blanc d'Henri IV dites-moi, il était de quelle couleur déjà ?

Jeudi 17 septembre

Ça faisait des années que je n'avais pas eu les ongles aussi longs. Oui, bon, vous, c'est un peu pas votre problème. N'empêche que ça faisait des années que je n'avais pas eu les ongles aussi longs.

Vendredi 18 septembre

Pour ma grande joie, Jules a repris ses habitudes du vendredi à savoir préparer le repas du soir. Oui, parce qu'entre les vacances, ses absences et nos récents week-ends à droite à gauche, la trêve commençait à perdurer un peu trop à mon goût ! Au menu, nous avons donc eu des gnocchis de pommes de terre aux oignons et au parmesan avec une petite salade verte. Trop trop bon (sauf qu'il a dit qu'il ne recommencerait plus parce que c'était trop de boulot, snif).

Samedi 19 septembre

Quand on est invités en famille à un mariage, pour les garçons, c'est facile : un chouette pantalon, une chemise blanche (éventuellement une cravate pour les plus téméraires), une veste, des chaussures correctes, et hop, roule ma poule !

Mais pour les filles, c'est une autre histoire. Plutôt robe ou plutôt jupe ? Longue ou courte ? A moins que ce ne soit une combinaison style bustier ? Oui, mais avec quelles chaussures ? Et est-ce que ce que j'ai choisi n'est pas finalement un peu trop décolleté ? Ou un peu léger ? Est-ce que je ne vais pas avoir froid ? Ou chaud ? Est-ce que je mets des bijoux, et si oui lesquels ? Et puis, comment je vais me coiffer ? Bouhouhou, j'ai riiiien à me mettre.

Bref, quand Fifille ET sa maman ont trouvé une tenue adaptée, c'est quand même un grand ouf de soulagement. Oui... à moins qu'on ne change d'avis d'ici la semaine prochaine...

Dimanche 20 septembre

Aaah ! La belle grasse matinée de ce matin ! Bien-être total ! Ça faisait un moment que je l'attendais celle-là. Il fallait au moins ça pour affronter les courses, la pile repassage que je faisais semblant de ne pas voir depuis une semaine, le repas de midi pour 6, le rangement prévu au programme d'aujourd'hui (et la demi-heure de lecture sur la chaise longue aussi, suivie d'une petite sieste...) !

Et voilà ! Encore une semaine de passée (et bigrement vite passée) !

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #mes kifs de l'année

Repost 0

Publié le 18 Septembre 2015

LA MURAILLE DE LAVE

Indridason, vous le savez maintenant, c'est un de mes auteurs chouchou.

Cela faisait toutefois quelques mois que je n'avais rien lu de lui même si ses derniers romans sont achetés au fur et à mesure de leurs parutions en français et figurent toujours en très bonne place sur ma PAL.

Les vacances m'ont permis de remédier à cela et, des trois livres que j'avais emmenés dans mes sacs, j'ai tout naturellement joué la facilité et commencé par La Muraille de lave probablement parce qu'avec Indridason je me savais en terrain conquis et étais à peu près sûre de ne pas être déçue. On ne change pas une équipe qui gagne !

Paru entre La Rivière Noire (lu ici) et Etranges Rivages (encore sur ma PAL), ce roman met surtout en avant Sigurdur Oli (oui, oui, toujours ces noms imprononçables qui contribuent tant au charme des polars islandais), l'adjoint du commissaire Erlendur parti en vacances sur les lieux de son enfance et collègue d'Elinborg qui s'occupe de son côté d'une autre affaire.

Au début du livre, à la demande d'un ami, il tente d'aider discrètement un couple qui subit un chantage. Troublé par sa récente séparation, surveillé de près par sa hiérarchie qui n'apprécie pas ce type de démarche, Sigurdur Oli va se retrouver par hasard témoin du meurtre d'une jeune femme dont il va essayer de retrouver l'auteur. Mais l'histoire ne s'avèrera pas aussi simple qu'on pourrait le croire car Indridason (comme sa consoeur Camilla Läckberg) a une façon bien particulière d'entremêler plusieurs intrigues et de s'intéresser parallèlement à la vie personnelle des protagonistes de ses romans.

La Muraille de lave relate essentiellement la crise économique de 2008 et les ravages moraux (ou immoraux) qu'elle a engendrés mais aussi des faits de société comme la pédophilie, l'alcoolisme ou les dérives financières notamment celles des nouveaux riches.<

A l'heure où Fiston 1 et sa chérie terminaient leur périple de 2 semaines en Islande, j'ai particulièrement apprécié ce roman que j'ai lu avec peut-être encore plus de passion que les précédents. Je les ai vus sur les routes au milieu des personnages de l'intrigue, j'ai frissonné en pensant qu'ils auraient pu croiser leur chemin, j'ai vu les paysages à travers leurs yeux et j'ai soupiré de soulagement en tournant la dernière page, méchants punis et gentils retrouvant leur train-train quotidien.

Y'a pas à tortiller : Arnaldur, je suis vraiment fan de toi.

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #livres-auteurs

Repost 0

Publié le 14 Septembre 2015

CIEL DU LUNDI 14 SEPTEMBRE

Le temps glisse décidément entre mes doigts.

Je m'accroche désespérément comme une affiche au mur à mes kifs et à mes ciels, les seuls articles que je parviens encore à publier, mais malgré ça j'ai du mal à tenir le rythme. Les semaines font-elles vraiment 7 jours ? Pas plutôt 3, ou 4 grand max ?

Aujourd'hui, l'été semble bien fini. Même si l'on sait que l'on aura encore de belles journées, la chaleur s'est a priori évanouie, évaporée, envolée en cette deuxième semaine de septembre.

Giboulées, vent, grisaille, ciel Changeant, Instable Et Liquide (it's for you Alba et Mary) : voilà tout ce que j'ai à vous offrir pour la récap' hebdomadaire d'Arlette et Chat Bleu.

Sinon, pas de grand changement par rapport aux news données la semaine dernière. Hormis quelques kifs peut-être ?

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #météo-humeur

Repost 0

Publié le 13 Septembre 2015

MES KIFS DE L'ANNEE - SEMAINE 37

Lundi 7 septembre

C'est la reprise de la gym. Mais, oh ! Comme c'est dommage ! La prof est malade ! Et voilà Vivi OBLIGEE de boire le thé avec sa copine au lieu de se muscler les abdos/fessiers. J'aurais voulu faire un voeu auprès du bon génie que je n'aurais pas fait mieux ! Evidemment, ce n'est pas très sympa pour la prof mais bon... après tout... vu tout ce qu'elle nous fait souffrir...

Mardi 8 septembre

Après un mois de congés (je ne savais pas qu'elles aussi devaient en prendre... c'est dans la convention collective ?), nos poules se sont remis à pondre. Ce n'est pourtant pas grand chose mais quel plaisir d'aller ramasser les oeufs le soir en rentrant du travail. Et je ne parle pas de leurs bienfaits une fois transformés dans nos assiettes !

Mercredi 9 septembre

Je ne travaille pas. Alors je reprends les bonnes habitudes des mercredis où je ne travaille pas et je vais marcher avec ma copine (la même que lundi). On fait un tour de 10 kilomètres mais ça passe vite quand on a beaucoup de blablas à se raconter. A croire qu'on ne s'était pas tout dit il y a 2 jours.

Jeudi 10 septembre

10 ans environ que mon père m'avait donné une petite bouture de datura. Année après année, tout ce que j'ai réussi à obtenir est une grande tigeasse d'environ 1 mètre avec quelques feuilles au sommet, un peu comme un plumet ridicule. Et puis voilà que maintenant, après tout ce temps, il fleurit ! Allez savoir pourquoi. Cela fait sans doute partie des mystères de la nature. C'est très beau et tout à fait spécial une fleur de datura. J'espère avoir autant de chance l'année prochaine. Il paraît que je ferais bien de le ratiboiser après la floraison, et qu'ainsi il repartira de plus belle au printemps... Qu'en pensez-vous ?

Vendredi 11 septembre

Un monsieur un peu âgé vient prendre un rendez-vous de consultation à mon secrétariat. Comme il s'appelle Pierre MARTIN, qu'il a un certain nombre d'homonymes en France et en particulier dans notre logiciel, je lui demande sa date de naissance.

- 11 septembre 1935, répond-il distraitement.

- Mais c'est aujourd'hui ! m'exclamai-je après un bref calcul et un rapide coup d'oeil vérificateur sur mon agenda.

- Quoi donc, dit-il toujours aussi imperturbable

- Votre anniversaire !

- Ah ça ! dit-il en minimisant totalement la chose, vous savez, il y en a eu tellement déjà, je n'y fais même plus attention.

Je ne me suis pas démontée et je lui ai fait deux grosses bises, avec un beau chiffre bien rond comme ça, je n'allais pas tout de même pas faire comme si de rien n'était. Il m'a répondu toujours aussi pince-sans-rire que c'était le plus beau jour de sa vie. Je n'en ai pas cru un mot mais c'était agréable à entendre quand même.

Samedi 12 septembre

On fête les 18 ans du petit-cousin de Jules. Alors grosse nouba avec les cousines. Si le soleil n'était pas de la partie, cela n'a gâché en rien l'ambiance. Jeunes, moins jeunes, tout le monde s'y est mis. La soirée (qui avait en fait commencé dès midi) s'est achevée vers 1 heure matin et il paraît qu'il était temps ! Je dis "il paraît" parce que Jules et moi on avait jeté l'éponge depuis longtemps.

Dimanche 13 septembre

Nos amis sonnent à la porte sans prévenir. Ils reviennent de balade et ont envie de faire une halte avant de rentrer chez eux ! Alors Jules arrête de bricoler et moi de repasser, on ouvre une petite bouteille et on refait le monde bien installés dans le canapé. C'est bien quand c'est simple, sans chichis ni tralalas (et que le week-end s'achève parce que des comme ça on n'en referait pas 4 par mois).

Et voilà ! Encore une semaine de passée (et bigrement vite passée) !

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #mes kifs de l'année

Repost 0

Publié le 7 Septembre 2015

CIEL DU LUNDI 7 SEPTEMBRE

Les semaines filent je ne sais comment.

Déjà lundi soir et je n'ai toujours pas finalisé mon article du dimanche soir sur mes kifs de la semaine dernière... Toujours pas écrits non plus les dizaines de billets auxquels je pense quotidiennement et que j'oublie tout aussi vite ensuite, faute de temps, ou parce qu'ils ne sont plus d'actualité, ou sont devenus défraîchis ou alors complètement obsolètes.

Mais, au moins, et c'est déjà ça, je suis aujourd'hui totalement dans les clous pour publier mon Petit coin de ciel pour la récap' hebdomadaire d'Arlette et Chat Bleu. Voyez comme il est Complètement Immaculé, Eblouissant, Limpide (joke inside spéciale Alba -et Mary) !

Pourtant, septembre est là. Déjà, les journées sont plus fraîches, et je ne parle pas des nuits où les températures descendent parfois en-dessous des 7-8° (et même 4° l'autre matin).

Mais j'aime !

On n'a pas vraiment vu passer la rentrée cette année puisque seule Fifille l'a faite, comme une grande en Première, et on ne s'est pas occupé de grand chose, elle est raisonnable, organisée, sérieuse, on peut vraiment compter sur elle...

Fiston 1 quant à lui a terminé ses études et cherche du travail.

Fiston 2 est toujours en stage à New York jusque fin décembre.

Et Fiston 3 entame son deuxième mois de job d'été ; il a encore un peu de temps, sa rentrée n'aura lieu que début octobre.

J'avoue (si vous en doutiez) que la folie des inscriptions, listes de fournitures, achats de livres ne m'a pas du tout manqué !

Je me suis réinscrite à la gym (il faut !) mais sinon rien d'autre. Ah si, j'ai aussi renouvelé mon abonnement Premium sur OB. Je suis bien ici, et j'ai l'intention d'y rester encore un peu. A la fin du mois, ce blog aura 5 ans (et moi 5 de plus !).

Quand je vous disais que les semaines filent je ne sais comment...

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #météo-humeur

Repost 0

Publié le 6 Septembre 2015

MES KIFS DE L'ANNEE - SEMAINE 36

Lundi 31 août

Avec Fifille, on va rendre visite à Fiston 3 dans le potager en libre cueillette où il travaille pour l'été. On ramasse des fraises, on cueille des tomates-cerise, on récolte des salades et des poivrons, on n'oublie pas le persil et les radis ! Que des produits extra-frais !

C'est chouette de voir notre "petit" si épanoui, qu'il est beau avec son joli tablier de jardinier ! Il a l'air super content de nous voir aussi et notre visite lui fait visiblement très plaisir.

(Nota : ne pas oublier de remettre ça avant la fin de son contrat !)

Mardi 1er septembre

C'est la rentrée ! Et même si je me sens très peu concernée (la seule qui "rentre" ici, c'est Fifille, et de toutes façons, pour elle, c'est demain le jour J), j'adore voir tous les enfants devant les écoles avec leurs cartables neufs, leurs jolies tenues et leurs mines réjouies (heu... pas pour tous !).

Mercredi 2 septembre

Le midi, quand je travaille, je mange à l'hôpital. C'est généralement assez simple mais on nous sert des menus équilibrés tout prêts tout chauds et on n'a plus qu'à se mettre les pieds sous la table : rien que pour ça déjà, j'apprécie !

Le petit plus, c'est que le chef-cuistot fait des lasagnes thon/épinard à tomber ! Et, quand on sait le boulot que ça représente, on savoure encore plus. Ça + un morceau de fromage + un yaourt ou un fruit le tout pour 2,20 €... je suis sûre que vous aussi vous kifferiez.

Jeudi 3 septembre

A l'hôpital (encore), je donne un rendez-vous de consultation à une patiente :

- Ce sera le mercredi 30 septembre à 15h00 Madame.

Elle me demande aussitôt un autre rendez-vous avec le même médecin pour une semaine plus tard :

- Voilà c'est noté Madame. Vous aurez donc également rendez-vous le mercredi suivant à la même heure.

Elle me demande alors d'être plus précise :

- Le mercredi suivant, on sera bien le 37 septembre ???

Vendredi 4 septembre

Nous faisons aujourd'hui la connaissance du papa de la chérie de Fiston 1. Depuis quatre ans que nos enfants se fréquentent, il était temps ! Il faut dire qu'il habite loin loin sur une île minuscule des Antilles, alors il ne s'amuse pas à faire l'aller/retour vers la France tous les quatre matins ! Les autres fois, nous n'avions malheureusement pas pu nous rencontrer mais c'est à présent chose faite !

(Je vous rassure, tout s'est très très bien passé !)

Samedi 5 septembre

Nous allons à un mariage et passons une délicieuse après-midi/soirée/nuit. La fête était à la fois simple/bon enfant et chic/merveilleusement bien organisée. La grande classe ! Chapeau aux mariés et à leurs parents/familles.

(J'ai pris des tas de notes pour quand ce sera mon tour d'être la maman du ou de la mariée)

Dimanche 6 septembre

On réussit enfin à skyper avec Fiston 2. La dernière fois, je l'avais trouvé un chouchouille tristounet, j'avais l'impression qu'il se sentait un peu seul. Mais là, il était en grande forme ! Il a sympathisé avec ses collègues et colocataires et a commencé à sortir avec eux. New York est une ville incroyable, dit-il, avec plein de fêtes tout le temps partout. Il fait encore très chaud à cette période de l'année, et il y a beaucoup de vie au dehors.

Il n'a finalement pas eu besoin du budget "pressing" que je lui avais alloué, indispensable pour les chemises qu'il doit porter tous les jours, car c'est son coloc qui les lui repasse. En échange, Fiston 2 lui apprend des poèmes en français pour qu'il puisse déclarer sa flamme dans la langue de Molière... soo romantic. Notre réputation de French lovers a encore de beaux jours devant elle...

Et voilà ! Encore une semaine de passée (et bigrement vite passée) !

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #mes kifs de l'année

Repost 0