Publié le 29 Juin 2011

 

musique.jpg

 

Le saviez-vous ? C’est à la toute fin de son grand livre sur la politique qu’Aristote affirme, au détour d’une réflexion sur l’éducation, que la musique adoucit les mœurs, en cela qu'elle fait partie de ces loisirs nobles qui n'ont d'autre finalité que le plaisir qu'on y goûte, indépendamment du délassement qu'elle procure.

 

C'est justement ce dont Véro, Présidente de la semaine de SA communauté Musique à Coeur Ouvert a besoin car, vous l'aurez remarqué si vous avez lu son dernier article, elle était particulièrement vénère ce lundi.

 

Et c'est pourquoi elle nous propose le thème suivant :

 

la musique que l'on écoute quand on est à cran,

celle qui apaise nos émotions, nos pulsions et nos envies de meurtre !

 

Dans ces cas-là, ce n'est pas la musique qui m'apaise : en général, j'enfourche mon vélo et je pédale comme une malade droit devant moi pendant 10 kilomètres. Ensuite, je fais demi-tour et je re-pédale re-comme une malade pendant -logiquement- 10 autres kilomètres. Ou alors, je marche, comme une malade aussi. L'effort me vide la tête, peu à peu l'activité physique prend le dessus sur l'activité du cerveau et je me calme. Bon, c'est peut-être pas la panacée mais, à défaut d'autre chose....

 

La musique qui pourrait m'apaiser pourrait être n'importe laquelle, pourvu que ce soit une musique que j'aime, de préférence une musique que j'aime depuis longtemps et qui est chargée d'émotions positives et de souvenirs heureux.

 

Comme par exemple cette chanson de Peter Gabriel, Solsbury Hill :

 

 

Ou Hold the Line de Toto :

 

 

Ou encore, dans un tout autre style, cette chanson de Dalida , qui invite à tout oublier :

 

 

Alors ? Vous vous sentez comment après tout ça ?

 

Plutôt apaisés et heureux ou plutôt horripilés et en pétard ?

 

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #musique

Repost 0

Publié le 27 Juin 2011

 

Avant de me liquéfier, je me dépêche de publier mon ciel du lundi pour la communauté Petit coin de ciel de Mary et la carte d'Alba.

 

Hier nous avons frôlé les 39° et aujourd'hui... ben... c'est pareil.

 

Je ne vous surprendrai donc pas en vous disant qu'il fait chaud et beau.

 

Ou beau et chaud, c'est comme vous voulez.....

ciel-27-juin-copie-1.jpg

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #météo-humeur

Repost 0

Publié le 26 Juin 2011

Rédigé par vivi

Publié dans #météo-humeur

Repost 0

Publié le 25 Juin 2011

 

Pas de présentation de poule depuis plus de deux mois dans la communauté COLLECTIONS-PASSIONS de Benissa alors que je m'étais promis de vous en présenter environ une par semaine.

 

Houlàlà, y'a du laisser-aller chez Vivi. Ou alors plein d'autres choses à faire.

 

A ce train-là, je n'ai pas fini de vous montrer ma collection. D'autant que plusieurs pièces sont venues l'agrandir depuis.

 

Bon, pour me rattraper en voilà deux d'un coup !

 

Il s'agit d'objets qui m'ont été envoyés par Mélissa, lors de l'échange "Thé ou Café ?" qu'elle avait organisé (voir ) : une jolie tasse dans laquelle j'ai beaucoup de plaisir à boire mon thé du matin, mon café du midi, mon chocolat au lait de 4 heures ou ma tisane du soir et un coquetier qui a déjà bien servi puisque, comme vous le savez, les oeufs frais qu'ils soient à la coque, en omelette, en flan ou dans les crêpes, c'est un peu notre dada.

 

melissa

 

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #poules

Repost 0

Publié le 24 Juin 2011

 

image-2

Début janvier dernier, je me lançais dans la grande aventure qui a fait de moi une gérante ? géreuse ? administrateuse ? gouvernante ? manageuse ? chef ? tenancière ? (ah ! je l'aime bien celle-là !) bref, on va dire responsable pour simplifier, de communauté.

MAMAN D'ADO(S), un endroit où il fait bon (j'espère) s'épancher sur les difficultés que l'on rencontre quand les enfants grandissent (à vue d'oeil), deviennent peu à peu adultes ? (mais pas vraiment), jeunes adultes ? (mais pas vraiment non plus), quand on craque (plus ou moins souvent selon les périodes) ou qu'on a envie de partager son bonheur (mais aussi le mouron que l'on se fait), qu'on a envie de se lâcher, de dédramatiser, de partager, de se marrer, etc.

Le 18 mars, nous fêtions notre 100ème article...

Et voilà que vient déjà de paraître le 200ème.

C'est Mamandados qui l'écrit, et il s'intitule Naissance. Vous croyez deviner quel genre d'article se cache derrière ce titre ? Hum, vous avez sans doute en partie raison mais en partie seulement. Pour découvrir le reste, à savoir Papadados, MaLouloutte, MonLoulou et l'humour subtil et décapant de Mamandados, c'est juste .

Je suis contente que ce soit elle qui soit la 200ème... Ben oui, 35 articles à elle toute seule (juste un tout petit peu devant Valérie et sa merveilleuse FAMILLE RE-composée de Mr Chéri, de Grande-Miss, de Super Boubou et d'Ahmonbeaufils), ça méritait d'être souligné.

Je dois dire que j'aime de plus en plus cette communauté et la façon dont vous la faites vivre !

Longue vie à elle !

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #enfants

Repost 0

Publié le 23 Juin 2011

moisson

Voilà deux ans que j'apprécie tout particulièrement la fin du mois de juin.

Outre le fait que l'année scolaire se termine, qu'on va enfin pouvoir lever un peu le pied et souffler, se délecter de journées sans programme ni contraintes, recevoir du monde, boire tranquillement l'apéro sur la terrasse au cours de longues soirées et commencer à songer aux vacances, c'est aussi la période des résultats aux examens, des conseils de classe et des bulletins.

L'année dernière avait été riche en émotions avec des partielles à la fac, un baccalauréat au lycée et des concours (donc une orientation à gérer), un brevet des collèges (donc une entrée au lycée) et un passage en 6ème (donc une entrée au collège).

Nous, les parents, avions eu le plaisir de voir nos enfants réussir sur toute la ligne : ils avaient été de succès en succès ce qui nous avait permis de fêter ça à maintes reprises, d'ouvrir plein de bouteilles de champagne et de leur dire et redire toute notre fierté.

Cette fin d'année a été moins mouvementée, mais quand même ! Des partielles avec un passage en troisième année de licence à la clé, une décision très attendue du conseil de classe pour un passage en prépa lettres (seulement 6 places pour une classe de 30), une orientation en 1ère ES (notre fiston 3, qui se destinait à un bac scientifique, a finalement changé d'avis au dernier moment) et un passage en 5ème.

Encore une fois, une issue favorable pour tous (et je ne vous parle même pas de mes succès à moi) !!!

Cerise sur le gâteau, les deux aînés ont aussi trouvé un job de vacances là où ils le voulaient et quand ils le voulaient ce qui, par les temps qui courent, est plutôt un luxe.

Je prends tout avec bonheur et je savoure mon plaisir, je sens déjà la pression qui tombe emportant momentanément avec elle les lourdes responsabilités qui incombent aux parents, je me délecte de ces instants précieux et, surtout, j'éprouve le doux sentiment de récolter un peu de ce que j'ai semé avec tant (trop ?) d'énergie et de ferveur.

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #enfants

Repost 0

Publié le 22 Juin 2011

 
Vous trouvez ce titre d'article bizarre ?
 
Naaaaan, je n'ai pas bu de schnaps, je ne me suis pas empéguée et je n'ai pas non plus fumé la moquette comme on me l'a reproché ici !!
 
C'est juste que je participe comme tous les mercredis au défi musical de la communauté Musique à Coeur Ouvert de Véro, rien d'autre.
 
Cette semaine, c'est Nath qui préside et elle souhaite qu'on lui présente la chanson-phare d'une comédie musicale, celle qui, d'après nous, met le mieux en avant son thème et son histoire.
 
C'est clair ? Hein quoi, pas trop ? Bon, ben j'ai pas le temps de vous donner davantage d'explications. Allez , et vous comprendrez mieux !
henry-higgins.jpg
 
En attendant, voilà ma chanson extraite de My Fair Lady. L'histoire se passe à Londres au début du XXème siècle. Eliza Doolittle (Audrey Hepburn), une pauvre fleuriste cockney demande au prétentieux professeur Higgins (Rex Harrison) des leçons de phonétique afin de parler comme une lady. Il accepte, après avoir parié avec son ami de transformer suffisamment Eliza pour la faire passer pour une grande dame raffinée lors d'une réception à l'ambassade de Transylvanie. Les leçons commencent, sans aucun résultat, si ce n'est celui d'exaspérer élève et professeur.
 
Jusqu'à ce qu'une nuit, vers quatre heures du matin, le miracle se produise et qu'Eliza parvienne à prononcer correctement la phrase fatidique :
 
The rain in Spain stays mainly in the plain.
 
sorte d'équivalent anglophone à "Un chasseur sachant chasser doit savoir chasser sans son chien"...
 
     
J'ai hésité avec cette autre scène, qui se tient quelques leçons plus tard : Higgins décide de montrer son élève en public et la conduit aux courses d'Ascot dans la loge que possède sa riche mère. Mais l'expérience tourne à la catastrophe lorsqu'Eliza laisse échapper dans un excès d'enthousiasme un tonitruant "Allez Dover, bouge ton c**" à l'adresse du cheval sur lequel elle a misé.
 
 
Si vous ne connaissez pas cette scène, regardez-là, elle en vaut vraiment la peine, ne serait-ce que pour les chapeaux et les toilettes.
 
Et si vous voulez connaître la fin de l'histoire, il suffit d'un clic.
 
Bon, vous l'aurez compris, je suis un peu pressée.
 
Mais je vous rassure, tout est bien qui finit bien dans cette comédie !!
 

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #musique

Repost 0

Publié le 20 Juin 2011

Rédigé par vivi

Publié dans #météo-humeur

Repost 0

Publié le 19 Juin 2011

Rédigé par vivi

Publié dans #vacances-week-ends

Repost 0

Publié le 18 Juin 2011

 

Ce matin, nous avons eu une bonne averse.

 

Et comme elles sont plutôt rares et exceptionnelles en ce moment, j'ai courageusement joué à Manon des Sources pour récupérer de l'eau de pluie pour arroser mon potager.

bassines-copie-1.jpg

 

Bah oui, comme dans beaucoup de départements nous sommes tenus d'appliquer des mesures de niveau 3 de limitation de l'usage de l'eau : on ne remplit pas les piscines, on ne lave pas sa ou ses voitures, on n'arrose pas les pelouses, les plantes et les jardins potagers, on n'utilise pas son Kärcher, etc.

carte_limitation_eau_17_06-copie-1.jpg

Et, re-bah oui, vous allez sans doute trouver que mon système de récupération de l'eau de pluie est un peu archaïque (mais je ne vous ai pas montré pas ma grande poubelle de 140 litres archi pleine) !!

 

C'est que nous n'avons pas l'habitude d'être en manque d'eau par ici, dans une région où Bordeaux est plus connue sous le sobriquet peu flatteur de "pot de chambre de la France" pour ses précipitations nombreuses en toute saison.

 

Car, s'il semble que la pluie soit bien tombée en juin dans d'autres régions de France, ici, nous sommes toujours très demandeurs.

 

D'ailleurs, je me suis amusée à faire un petit comparatif janvier/juin 2010/2011 des précipitations tombées chez moi.

pluie Vous voyez, on est plutôt en manque....

 

Mais, grâce à mon ingéniosité, qui c'est qui va me dire merci très bientôt quand nous pourrons manger de délicieuses courgettes bio du jardin ? Hein ? Ben quoi les enfants, pourquoi vous partez en courant en disant : "Naaaaan, pitiéééééé, pas les courgettes" !!!

 

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #météo-humeur

Repost 0