Publié le 29 Septembre 2011

bougies.jpgJ'avais ouvert ce blog une semaine plus tôt, le 22 septembre 2010, mais c'est il y a un an jour pour jour que j'écrivais ici mon premier article.

 

Cette date n'avait pas été choisie au hasard, puisque c'est aussi le jour de mon anniversaire.

 

J'avais aimé la symbolique, même si elle n'avait à l'époque (et aujourd'hui encore) d'intérêt que pour moi.

 

Je me souviens de l'émotion que j'avais ressentie en voyant à l'écran ce billet inaugural. J'ignorais alors que 377 autres allaient suivre (presque un par jour). J'étais loin de m'imaginer aussi que j'allais faire de belles et merveilleuses rencontres, virtuelles et réelles, et tout ce que ce blog allait m'apporter. 

 

En un an, j'ai satisfait mon besoin d'écrire, de m'épancher, de créer, de déposer des souvenirs, de consigner des étapes importantes de ma vie, des anecdotes, des humeurs, des sentiments....

 

Depuis, de l'eau a coulé sous les ponts, j'ai évolué et récemment la roue a tourné. Je pense qu'étant donnée la tournure que les choses prennent, je n'aurai plus le temps de m'occuper de cet espace comme je l'ai fait jusqu'à présent. En effet, voilà une semaine que je suis en formation et elle démarre sur les chapeaux de roue. C'est un grand changement pour moi et ma famille et, comme je déteste faire les choses à moitié, je vais devoir établir des priorités...

 

Depuis longtemps déjà je regrette amèrement de ne pas avoir le don d'ubiquité ou d'être une déesse à dix bras, et ce n'est pas aujourd'hui que ça va s'arrêter.

 

J'espère juste ne pas laisser ce blog complètement en friche (ce serait dommage et injuste après tout ce qu'il m'a apporté) et pouvoir y publier quelques articles de temps en temps.

 

Bon anniversaire Le Blog !

 

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #divers

Repost 0

Publié le 29 Septembre 2011

 

Vous vous rappelez sans doute que la Gironde avait été au mois de juillet le théâtre de plusieurs incendies dévastateurs, notamment autour de la commune de Lacanau où 330 ha de forêt étaient partis en fumée mais aussi (dans une moindre ampleur bien sûr) juste derrière chez moi.

 

Un violent incendie s'est à nouveau déclenché hier non loin de ma commune, détruisant ainsi 130 ha de bois et de broussailles, heureusement loin de toute habitation. Après avoir maîtrisé l'incendie principal les pompiers ont lutté jusqu'à aujourd'hui contre plusieurs reprises de feu.

 

Mercredi soir, on voyait de loin une épaisse colonne de fumée s'élever dans le ciel bleu et immaculé. Voilà à quoi ressemblait mon petit coin de ciel. Non, le soleil n'était pas déjà en train de se coucher, il n'était que 18 heures environ.

septembre-2011-4727.JPG

septembre-2011 4731

 

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #alsace-gironde

Repost 0

Publié le 28 Septembre 2011

  

OKComme elles semblent loin ces années ado ! Une trentaine d'années. Pfff, ça fait peur quand on le dit comme ça !

 

Et comme elles semblent proches en même temps.

 

Avec mes 4 ados, je suis amenée à m'y replonger souvent en ce moment. Comment j'étais à l'époque ? Comment je m'habillais ? Est-ce que j'aurais réagi de la même façon ? Qu'est-ce que mes parents auraient dit ? Nos relations amicales ou sentimentales peuvent-elles être comparées ? De quelle façon je me comportais au lycée ? etc. etc. etc. Le sujet est sans fin.

 

Une chose est sûre. Je sortais beaucoup. Ma "bande" très importante pour moi.

 

Je vous ai déjà raconté ici mes virées du samedi soir et cité à de nombreuses reprises sur ce blog les chanteurs ou groupes qui m'ont bercée lors de ces années : Les Beatles, Elton John, Brel, Peter Gabriel, Toto, Christophe, The Pretenders, Renaud, Charlélie Couture, Murray Head, Higelin, Genesis, Leonard Cohen, Maxime Le Forestier, Yves Simon, Brassens, pour ne citer que ceux-là.

 

En voilà un autre, peut-être un peu moins connu maintenant, mais qui cartonnait à l'époque. Ce sera donc ma participation aux mercredis de la Communauté Musique à Coeur Ouvert de Véro. Le thème du jour proposé par Sam ? Vous l'aurez déjà deviné...

Nos souvenirs d'adolescence

 

En 1980, Moon Martin chante Bad News (extrait de son album Street Fever).

 

 

John David "Moon" Martin est un chanteur-auteur-compositeur-interprète né le 31 octobre 1950 dans l'Oklahoma 

Il gagna la reconnaissance des professionnels grâce à ses talents de compositeur dans la musique pop des années 70. A l'origine, Moon Martin est un musicien rockabilly. Il a écrit Bad Case Of Loving You pour RobertPalmer et Cadillac Walk pour Willy DeVille. D'autres titres furent pour lui des succès internationaux comme Rolen, No Chance ou X-Ray Vision, utilisé par MTV lors de ses spots promotionnels (source Wikipedia).

 

Ah oui, j'oubliais. Si j'écoutais souvent de la musique, je lisais aussi OK Magazine (de A à Z), l'ancêtre de la presse people pour ados, et me passionnait pour l'élection annuelle de la fameuse Miss OK ! Rassurez-moi Y'en a bien quelques-un(e)s parmi vous qui s'en souviennent....

 

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #musique

Repost 0

Publié le 26 Septembre 2011

 

Vite fait, bien fait, voilà mon ciel d'aujourd'hui pour la communauté Petit Coin de Ciel et la carte d'Alba.

 

Voilé, mais bleu ! Températures +++.

 

ciel-26-septembre.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #météo-humeur

Repost 0

Publié le 25 Septembre 2011

 

Après s'être arrêté chez moi pendant quelques semaines, ce livre voyageur ne demande qu'à retrouver sa vraie nature. Si vous voulez le lire, n'hésitez pas, faites-moi signe.

 

doubles viesCe livre est spécial.

 

Non seulement pour son contenu, mais aussi par la manière dont il est arrivé entre mes mains.

 

Je vous raconte. Courant mai, je lisais chez Fransoaz un article sur ce livre dont elle venait de terminer la lecture. Bien que ses impressions ne fussent pas totalement enthousiastes, je dois dire que la première de couverture (ces deux beaux visages en tous points identiques et regardant toutefois dans une direction différente) et le résumé qu'elle en faisait (l'histoire de Séléna et Agathe, deux femmes unies par une étrange ressemblance mais aux vies diamétralement opposées) m'ont séduite.

 

Alors que je lui avais posté un commentaire en ce sens, elle m'a immédiatement et très gentiment proposé de me prêter ce roman, faisant ainsi de lui un livre voyageur.

 

Il est arrivé chez moi peu de temps après et, dès que j'ai pu, je me suis jetée dessus. Ou dedans. C'est comme vous voulez.

 

Entre la mer et la ville, entre Vannes et Paris : deux vies, deux femmes, un miroir bien étrange...

 

Assise dans son bistrot habituel face au port de Vannes, la blonde Agathe tourne mélancoliquement sa cuillère dans sa tasse de café. Sa vie sentimentale vire au fiasco.

Devant elle, la grande glace murale lui renvoie sa superbe image. Rien là que de très banal. Sauf que cette image, elle, ne se tient pas assise, mais debout [...]

C'est là le point de départ d'une histoire étonnante [...] Un mystère dont les péripéties emmènent le lecteur dans des allers-retours successifs entre Vannes et Paris. Entre la mer et la ville. Entre le naturel et le culturel. Entre deux manières de vivre. Deux vies, deux femmes, dans deux décors mis en opposition [...]

 

Certes, l'écriture de ce livre est simple (certains diront simpliste) et il y a parfois de longues tirades assez stériles (le livre compte 239 pages mais s'il y en avait 50 de moins ce serait tout aussi bien), mais j'ai aimé l'intrigue et le suspense qui perdurent tout au long de la lecture, l'invitation à l'introspection aussi. Qui sont vraiment Séléna et Agathe ? Se sont-elles vraiment dédoublées ? Est-il possible que nous ayons quelque part sur terre un double, une jumelle dont nous ignorerions l'existence ? Avons-nous vraiment deux personnalités qui sommeillent en nous ? Et qu'est-ce que la Lune vient faire dans tout ça ?

 

Cette histoire singulière, même si elle ne relève pas de la grande littérature, mérite à mon avis qu'on s'y arrête.

 

Alors, qui sera(ront) le(s) prochain(s) lecteur(s) ?

 

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #livres-auteurs

Repost 0

Publié le 24 Septembre 2011

 

Pictures87

 

Voilà un modèle de broderie en kit de chez NeedleMagic, Inc. que j'ai dû acheter hoooouuuuu la la, au bas mot il y a une bonne quinzaine d'années.

 

Jamais pris le temps de le réaliser....

 

C'est en cherchant dans un carton du tissu dont Fifille avait besoin pour bricoler en Arts Plastiques que nous sommes tombées dessus. Elle a aussitôt craqué pour ce petit chachat joueur que j'avais complètement oublié et m'a demandé si je pouvais le lui broder.

 

J'ai fait (prenant ma voix tendre et persuasive car Fifille me sollicite beaucoup pour que je lui brode, crochète, tricote, couse tout un tas de trucs) : "Hum, hum, tu sais... Ce n'est pas que je ne veuille pas mais j'ai déjà plusieurs broderies en cours (voir mon Coeur de Breizh et mon abécédaire du Bassin toujours pas fini et je ne parle même pas de tout le reste)... ! Je préfèrerais d'abord terminer ce que j'ai commencé, tu comprends...

 

- Oui, oui, je comprends bien sûr. C'est pas grave alors, j'vais le faire ! a dit Fifille déterminée.

 

- Heu... oui... bon... d'accord... mais c'est un sacré boulot tu sais... On n'a pas l'impression comme ça, mais ça représente un paquet d'heures de travail.

 

C'était sans compter sur le fait qu'il en faut plus pour décourager Fifille et qu'aucun de mes arguments n'a suffi à la faire changer d'avis.

 

Elle s'est donc attelée à la tâche avec courage.

 

Je ne dirais pas la vérité en vous faisant croire que c'est elle qui a tout fait, loin de là. Une fois l'ardeur des premiers jours passée et les premières difficultés rencontrées (noeuds, erreurs, fil qui casse, etc.) l'ouvrage est resté en plan. Il a fallu que je lui propose de faire quelques aiguillées (qui se sont vite transformées en beaucoup d'aiguillées) pour la rebooster afin qu'elle s'y remette. Pour tout dire, à la fin elle en avait vraiment plus que marre.

 

Mais le résultat est là ! Il faut un début à tout, non ?

 

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #travaux d'aiguilles et bricoles

Repost 0

Publié le 21 Septembre 2011

page-qui-se-tourne.jpg

J'évoquais il y a peu une page qui se tourne...

En voilà une autre...

Et moi j'aime pas trop les pages qui se tournent...

Mais là, c'est moi qui l'ai décidé !!

J'ai terminé la semaine dernière mon stage de remise à niveau en bureautique et en comptabilité et je vais commencer demain la formation de secrétaire médicale et médico-sociale (oui, oui, tout ça) à laquelle je me suis inscrite début juillet (rappelez-vous, il y a eu la sélection, l'entretien puis les résultats)...

A l'époque, j'hésitais encore entre la formation continue et la formation par alternance. J'avais envoyé deux dossiers et avais décidé de laisser faire le sort. Finalement ce sera une formation en continu sur 9 mois, avec trois stages.

Voilà donc une page de 15 ans et demi (date à laquelle j'avais décidé d'abandonner mon travail pour m'occuper de ma nichée) qui se tourne.

Une très belle page.

Mes petits ont grandi, j'ai vraiment fait de mon mieux et leur ai consacré, pendant cette période, tout mon temps, mon énergie et mon amour.

Le moment est venu de passer à autre chose...

Voir les commentaires

Rédigé par Vivi

Publié dans #formation-boulot

Repost 0

Publié le 21 Septembre 2011

Rédigé par vivi

Publié dans #bons mots

Repost 0

Publié le 21 Septembre 2011

 HippyVan.jpg

 

"Chansons hippies", c'est le thème de la semaine

Dans la communauté Musique à Coeur Ouvert

Et c'est donc ce qui m'amène

A vous écrire ces quelques vers

 

Avant tout, notez bien ce qu'il faut

Pour être un parfait hippie

Attention ne pas confondre avec bo-bo

Et encore moins avec yuppie

 

Des petites lunettes rondes

Une allure vagabonde

Des pantalons pattes d'éléphant

Des effluves de patchouli ou d'encens

 

Des tuniques

Psychédéliques

Pour les gars, des chemises colorées ou fleuries

Pour les filles, des maxi-jupes ornées de broderies

 

Des djellabas indiennes

Ou des tenues bohémiennes

Des gilets afghans tricotés main

Et puis des jeans peints.

 

Dès que possible, dévêtu(e) tu iras

Pieds nus ou en sandales tu te promèneras

Des amulettes, de longs colliers de perles tu auras

Et des bracelets cliquetteront à tes bras

 

Bien sûr, tu porteras les cheveux longs

Que tu sois homme ou femme des bandeaux les ceindront

Tu auras quelques badges "peace and love" ou "make love, not war" sur ta veste

Ou alors "don't walk on the grass we smoke it" si de la place il te reste

 

Paré(e) de strass, de coquillages et de fleurs

Tu refléteras le pur bonheur,

Tu prôneras la liberté du corps et de l'esprit ,

Tu contesteras vivement l'ordre établi

 

Tu banniras tout clivage homme/femme

Tu iras à Istanbul, Goa et Amsterdam,

Dans ton van tout peinturluré

De couleurs vives et bariolées

 

Tu croiras à un Eden dépourvu de tout matérialisme,

Tu rejetteras avec force le consumérisme et toute forme de sexisme,

Tu seras adepte du naturisme ,

Avec pour étendard la liberté, la spiritualité et le pacifisme

 

Tu rechercheras l'ouverture

A d'autres cultures

Tu pratiqueras la sexualité sans tabou

A Londres, San Francisco ou Katmandou

 

Tu aspireras au socialisme utopique, à la fraternité universelle

A des rapports humains plus authentiques et réels

Tu testeras d'autres perceptions sensorielles

L'usage de drogues diverses et de psychotropes te semblera tout naturel

 

Les valeurs associées au travail ne t'intéresseront pas

De la réussite professionnelle tu ne feras aucun cas

Tu favoriseras plutôt ton besoin d'émancipation

Le retour vers la nature et le respect de la planète : en ce sens tu as raison !

 

Évidemment, la musique sera importante

Tu l'écouteras religieusement jusque dans ta tente

Quand aux différents festivals tu te rendras

Les poches pleines de ganja.

 

Sur l'Île de Wight ou à Woodstock

Avec d'autres hippies vous irez tous en bloc

Écouter les nouvelles sonorités

Que les chanteurs des années 60 auront inventées

 

J'ai nommé Jefferson Airplane, The Moody Blues, Jimi Hendrix, Dylan

Leonard Cohen, Jethro Tull, T Rex et Donovan

Joe Cocker, Joan Baez, Santana, The Who

Janis Joplin, Crosby, Stills, Nash and Young. C'est tout ?

 

Noooon bien sûr ; il en a tant que je ne peux tous les citer

Mais grâce à vous tous membres de la communauté

Nous allons les faire revivre pour un jour et ainsi satisfaire Murielle

Notre présidente hebdomadaire actuelle.

 

Vous vous demandez quelle chanson j'ai choisie

Pour rendre hommage aux hippies ?

Devinez... Elle est l'oeuvre de quatre garçons dans le vent

Et prône l'amour et la paix depuis plus de 40 ans

  

   

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #musique

Repost 0

Publié le 20 Septembre 2011

 

                                       dame sans terre dame sans terre

 

Je ne suis pas du tout du tout à jour dans les articles où je relate les livres que j'ai lus car vous avez vu pendant un grand moment le tome 3 de La Dame sans terre dans la colonne de droite de mon blog, alors que ça fait un bail que j'ai fini le tome 4. Bon, de ce côté-là, j'ai fait la modification. Je suis bien en train de lire "Doubles Vies" !

 

Le tome 3 de La Dame Sans Terre, Le Sang de grâce, nous donne un certain nombre de clés pour comprendre les multiples intrigues nouées dans les deux précédents livres, Les Chemins de la bête et Le Souffle de la rose. Le lecteur ou la lectrice (moi en l'occurrence) découvre qui est véritablement le jeune Clément et qui a commandé les meurtres de l'abbaye des Clairets. L'enquête nous mène à Rome, jusque dans l'entourage du souverain pontife...

 

A ce moment-là de l'histoire, le suspense est à son comble et on a vraiment envie de savoir comment tout cela va se finir. Vous imaginez donc aisément avec quelle rapidité j'ai sauté du tome 3 au tome 4, Le Combat des Ombres (même pas le temps de le signaler sur le blog)

 

Et là ! Y'a un truc que j'ai pas compris.

 

Apparemment, lorsque l'auteur a écrit cette saga, elle s'arrêtait là, à la fin du tome 3 (ce qui me paraît assez incroyable car, à ce stade, on se pose encore beaucoup de questions). Le 4ème tome a été écrit bien après les 3 autres, car réclamé à corps et à cris par les lecteurs ("la suite, la suite, on veut la suite").

 

Dans ce dernier livre donc, les premiers chapitres remémorent tout d'abord les autres ouvrages. Comme moi je venais juste de les terminer, ça m'a énervée plus qu'autre chose. J'avais envie de savoir la suiiiiiiiite moi, c'est tout ! Mais au fil des pages, l'intrigue tourne véritablement en rond et on piétine carrément dans la semoule ; il ne se passe rien de carrément nouveau, à part que les méchants finissent (quand même) par être punis. A 50 pages de la fin, j'ai commencé à regarder désespérément le peu de chapitres qui restaient alors qu'il y avait encore une foule d'explications à donner. J'ai commencé à me demander si par hasard il n'y avait pas un 5ème bouquin caché, dont je n'aurais pas eu connaissance... (et la copine qui m'a prêté les livres non plus, et la FNAC non plus, et Amazon non plus, et...).

 

Et... Et.. Et...

 

Et non ! Et flûte de zut. Je suis arrivée à la dernière page complètement frustrée et sur ma faim car je n'ai toujours pas de réponse à qui est exactement... ou plutôt ce qu'est devenu..... et pourquoi..... Vous voyez ce que je veux dire ? Et je déteste ça.

 

Ce dernier volet est paru en 2008 mais je n'arrive toujours pas croire qu'Andrea H. Japp n'est pas en train d'écrire le 5ème tome rien que pour moi.

 

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #livres-auteurs

Repost 0