Publié le 28 Mai 2014

seuls au monde

Ça, c'est un livre que Fifille a dévoré et qu'elle a proposé de me prêter... Peut-être pour que je succombe à l'histoire et que je lui achète le deuxième tome (la fin est juste grrrr) ? 

En tout cas, j'ai dit oui tout de suite et la lecture de ce roman-catastrophe pour ado le soir au fond de mon lit a été plutôt agréable : il y a de l'aventure, du suspense, des drames, de l'amitié, beaucoup d'imagination, aussi un peu d'amoouuur bien sûr.

Et évidemment j'ai acheté le deuxième tome...

Cela dit, je n'irais pas jusqu'à vous conseiller cette lecture car ce bouquin est vraiment destiné à un public jeune (mais pas trop quand même, disons à partir de 12 ans). Par contre, si vous avez un cadeau à faire à une(e) ado, un(e) neveu(nièce) ou un(e) filleul (e) vous pouvez le lui acheter les yeux fermés.

"Ta mère te crie que tu vas louper ton bus. Tu ne prends ni le temps de la serrer dans tes bras ni de lui dire que tu l'aimes. Forcément... Tu dévales juste l'escaler et tu sprintes jusqu'à l'arrêt de bus. Sauf que, si c'est la toute drnière fois que tu dois voir ta mère, tu te mets à regretter de ne pas avoir pris le temps. Y compris de ne pas avoir raté le bus. Là, le mien arrivait, alors j'ai sprinté."

Dean aurait vraiment dû dire au revoir à sa mère. Lui, son petit frère, ainsi que tous les autres passagers des bus qui devaient les conduire, comme tous les jours, à l'école. Mais comment auraient-ils pu deviner ce jour-là qu'une catastrophe écologique les pousserait à se réfugier dans un supermarché ? Au-dehors, le monde est en proie à des tempêtes qui ravagent leur petite ville, des fuites de produits chimiques rendent les gens violents ou paranoïaques... ou les tuent, tout simplement. Ils sont quatorze, ils ont entre cinq et dix-sept ans, et ils doivent survivre et garder espoir.

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #livres-auteurs

Repost 0

Publié le 26 Mai 2014

ciel-26-mai.jpg

 

Amis petitcoindecielophiles, bonjour. Ou plutôt bonsoir.

 

La dernière fois (qui remonte à plus d'un an), prétextant la photo de mon ciel du lundi, je vous avais fait un cours sur le plus vieux pont de Bordeaux (qui en compte 5).

 

Et voilà qu'aujourd'hui, au détour d'une petite virée en ville, se présente l'occasion de vous montrer le petit dernier : le pont Jacques Chaban-Delmas ou pont Bacalan-Bastide (du nom des 2 quartiers qu'il relie) ou encore pont Ba-Ba (ça, c'est pour les intimes), inauguré le 16 mars 2013 par François himself (et Alain bien sûr) et mis en service 2 jours plus tard pour le plus grand bonheur des Bordelais fatigués et harassés de se payer tous les jours des heures et des heures de bouchons pour traverser La Garonne à l'heure de l'embauche et idem le soir pour rentrer dans leur chez-eux.

 

Cet ouvrage est le plus haut pont-levant d'Europe. En effet, pour permettre la navigation fluviale, et notamment la venue jusqu'au centre de Bordeaux des plus gros paquebots de croisière, la travée centrale (celle que l'on voit sur la photo entre les 2 pylônes qui en fait sont au nombre de 4) se lève comme un gigantesque ascenseur grâce à un système de colossales poulies.

 

Je vous simplifie le truc hein, et plutôt qu'un long discours (que je serais bien incapable de vous tenir), je vous invite à regarder ici une vidéo très explicite qui ne prendra que 53 secondes de votre précieux temps pour comprendre exactement le pourquoi du comment de la chose. Sérieux, ce petit film vaut le coup d'œil et vous vous coucherez encore plus intelligents ce soir, si si.

 

Et sinon, pour changer de sujet de conversation et en revenir à celui qui nous intéresse le lundi, vous avez vu ce ciel pourri, chargé de pluie, chaotique et... gris ? Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais il me semble que vous serez assez d'accord pour que j'affirme ici haut et fort que ce ciel est tout sauf digne d'un 26 mai.

 

C'est vrai quoi ? Ce ciel est tout sauf digne d'un 26 mai...

 

Et chez Carole en Nord-Picardie, Mary et Canelle/Claudine en Bretagne, Cigalette et Arlette en Belgique, Marylou en Alsace, Mamylou et Mémé-Yoyo dans les Pays-de-la-Loire, Andrée/Erato en Rhône-Alpes, Val1603 en région parisienne, Sylvie en PACA, c'était comment ?

 

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #météo-humeur

Repost 0

Publié le 24 Mai 2014

trefle4feuilles-CecileBezen.jpg

image du net 

Lundi 19 mai

 

Le temps magnifique que l'on a eu toute la journée... enfin jusqu'à ce que ça se gâte... J'ai déjà raconté le reste ici.

 

 

Mardi 20 mai

 

 

Une sortie ciné avec Jules... ça faisait longtemps. On est allé voir Grace de Monaco. Article à suivre (si j'ai le temps).

 

 

Mercredi 21 mai

 

Parler un grand moment au téléphone avec Fiston 1. Il ne m'a jamais raconté autant de trucs que depuis qu'il est parti de la maison.

 

 

Jeudi 22 mai

 

Ouf ! Fifille a enfin fini de préparer ses 5 sujets pour l'épreuve d'Histoire des Arts du Brevet des Collèges. D'un autre côté, il était temps... Elle passe son oral demain.

 

Vendredi 23 mai

 

La fête des voisins, organisée par la voisine. Petite déconvenue : seuls 4 riverains de notre chemin sur 17 ont répondu "présent" à l'appel. On va dire que le temps en a peut-être rebuté plus d'un... ce qui ne leur donnait pas le droit pour autant de passer juste devant nous en voiture sans tourner la tête pour dire bonjour... Cela dit, nous avons passé une excellente soirée à 8, très conviviale. Fiston 3 et Fifille sont même venus se joindre un moment à nous... malgré la pluie, malgré le vent, malgré le froid...

 

Samedi 24 mai

 

Une bonne soirée comme je les aime passée avec trois couples d'amis : pas de chichis, pas de tralalas, un bon repas, quelques bonnes bouteilles, des essais culinaires réussis, une franche bonne humeur et euh... un bon feu de cheminée aussi...

 

Dimanche 25 mai

 

La fête des mères pardi ! J'ai été chouchoutée, choyée, gâtée ! D'abord par la présence de mes 4 enfants, ensuite par leurs gentilles attentions : un polar, un bouquet, un vase, une nouvelle poule dans ma collec, des produits qui sentent bon pour la douche et le bain... Y'a pas à tortiller, ils me connaissent et savent bien quelles sont les choses qui me font craquer.

 

Et vous, les autres mamans ? Gâtées ?

 

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #mes kifs de l'année

Repost 0

Publié le 21 Mai 2014

A quelques jours de la fête des mères, je retrouve en faisant du rangement un poème très animalier que Fifille m'avait écrit quand elle avait une dizaine d'années.

Pour moi, un cadeau plus précieux que tous les cadeaux les plus précieux.

poeme.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #enfants

Repost 0

Publié le 19 Mai 2014

ciel-19-mai.jpg

 

Amis petitcoindecielophiles, bonjour.

 

Tout avait bien commencé. Regardez le joli ciel que j'avais ce matin vers 7h45...

 

Et puis les choses se sont gâtées au petit déjeuner. J'étais là, tranquillement installée, pénard devant mon café, dans mon vieux survêt, mon vieux t-shirt et mes vieilles baskets.

 

[Petite parenthèse : tout le monde le sait maintenant, le lundi matin, c'est gym. Et à la gym, avec mes copines, on n'y va pas pour faire les belles, se montrer et parader avec les derniers tops fluos à la mode. On y va pour en ba-ver, faire des abdos, des pompes, des fentes, des squats, remuer nos popotins et sculpter nos corps de ménagères pour pouvoir nous exhiber fièrement dans nos bikinis sur la plage cet été.]

 

Et v'la t'y pas que Fifille se pointe et me rappelle que j'ai rendez-vous avec elle et sa prof principale à 13h00 pour causer de son orientation. Ben non, évidemment qu'j'ai pas oublié. Ça fait 15 jours que c'est marqué dans l'agenda et qu'on en parle à peu près tous les jours... Je lui dis que je l'attendrai à 13h00 pétantes dans le hall principal. Et là, en me détaillant de la tête aux pieds, elle me dit l'air de rien : "Tu t'habilleras classe, hein ?"

 

Comme si qu'j'avais l'habitude de me pointer au collège sapée comme une souillon...

 

Et puis je m'en vais à la gym. Mais ce matin, c'était un jeune prof remplaçant, plein d'énergie et de fougue. Vous imaginez la suite : et vas-y que je virevolte autour du step, que je me retrouve dos à la salle, que j'te fasse des contretemps, que je bondisse de step en step au milieu de la choré et que j'te mélange toutes les parties au shaker. Je me suis accrochée comme j'ai pu mais, autant vous l'avouer tout de suite, j'ai été complètement larguée avant la fin...

 

Comme si qu'ça faisait pas 10 ans que je vais à la gym tous les lundi matin...

 

Je reviens donc à la maison un chouchouille énervée, juste à temps pour croiser Fiston 2 qui repart au lycée. Bisoubisous, bonne semaine, à vendredi et tout le tsoin-tsoin. Et là, il attend et il dit : "C'est tout ? T'as pas un p'tit quelque chose à rajouter par hasard ? Un de tes bons conseils à prodiguer ? J'sais pas moi, un p'tit truc à me dire avant que je ne parte ?" Alors je réfléchis à où il veut en venir et je réponds : "Ben non, t'es un grand garçon maintenant, je te fais confiance, tout va bien se passer, je sais que tu vas faire au mieux et te débrouiller comme un chef." Et là, il dit : "Ah ben, t'as bien changé !!" avant de tourner les talons, de filer prendre son bus et de me laisser là en train de penser : "Est-ce que j'ai bien entendu ce qu'il a voulu que j'entende ?"

 

Comme si qu'j'avais l'habitude de rajouter mon grain d'sel là quand y faut pas là où y faut pas... 

 

Alors cet aprème, j'ai tondu comme une folle furieuse en me disant heureusement que je n'ai pas croisé Fiston 3 ce matin, ni Jules, ni Fiston 1, sinon, c'était ma journée.

 

Mais ça a finalement quand même été ma journée parce que, en fin d'après-midi, le ciel s'est obscurci à la vitesse grand V et vers 18h00, alors que je venais à peine de finir, un gros orage a éclaté. C'était la première fois que je voyais ça, mais la foudre est tombée sur le toit du voisin : un gros flash, un gros gzzziiiiinnnnnng quand le disjoncteur a sauté et un gros braoooouuuuuum quasi instantanément. Il y a même une petite fumerolle qui s'est échappée de la toiture d'à-côté... si, si...

 

Heureusement, je venais tout juste de débrancher les ordis et la box mais, quand le courant est revenu, les volets électriques n'ont plus voulu fonctionner et ma belle cafetière Senseo s'est mise en route toute seule, à chauffer et à cracher de l'eau tout partout en fumant... 

 

Alors je me dis qu'il est temps que ce lundi s'achève... 

 

Et que les enfants vont être contents, eux qui cherchaient en vain quoi m'acheter pour la fête des mères...

 

Et chez Carole en Nord-Picardie, Claudine/Canelle en Bretagne, Cigalette et Arlette en Belgique, Marylou en Alsace, Marianne et Sylvie en PACA, Andrée/Erato en Rhône-Alpes, Mamylou, Valérie et MéméYoyo dans les Pays-de-la-Loire, Val1603 en région parisienne, c'était comment ?

 

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #météo-humeur

Repost 0

Publié le 18 Mai 2014

vive la vie

 

Lundi 12 mai

 

Oh ben la note de Fiston 1 à son mémoire de fin d'année et sa soutenance : 16/20.

 

 

Mardi 13 mai

 

Prendre un rendez-vous pour aller déjeuner avec une ancienne collègue, que si elle pouvait toujours être ma collègue aujourd'hui ce serait biiiiennn.

 

 

Mercredi 14 mai

 

Retrouver dans les archives du boulot un dossier que l'on cherchait depuis des lustres et que l'on croyait perdu à tout jamais. J'étais comme qui dirait un peu l'héroïne du jour dans le service, un truc entre Wonder Vivi et Super Vivi.

 

 

Jeudi 15 mai

 

L'anniv' de mon Fiston 3, évidemment, et la bonne soirée passée tous ensemble chez... Pizza Paï... Malgré tous les supers restos que je lui proposais, c'est là qu'il a voulu aller... comme quand il était petit...

 

 

Vendredi 16 mai

 

Une formation de 2 jours sur la maladie d'Alzheimer, très intéressante, qui se termine sur une note vraiment positive et optimiste : avoir un regard différent sur les personnes, saisir la vie, saisir les forces, saisir les capacités, prioriser la relation et mettre à profit le jour présent et les petits bonheurs qui jonchent notre parcours, ça ne s'invente pas !

 

Carpe diem !

 

 

Samedi 17 mai

 

Le retour du beau temps, du soleil, et des températures vraiment agréables. De quoi donner envie de se vautrer tout l'après-midi sur une chaise longue (mais j'ai pas fait !)...

 

 

Dimanche 18 mai

 

Le repas avec la famille de Jules pour fêter les 18 ans de Fiston 3, le plaisir de retrouver les cousines, les cousins, les ados, les plus jeunes, les aînés... mais surtout les cousines. C'était Jules qui avait tout organisé et Fiston 3 qui avait choisi le menu, et c'était tout simplement par-fait.

 

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #mes kifs de l'année

Repost 0

Publié le 15 Mai 2014

Rédigé par vivi

Publié dans #enfants

Repost 0

Publié le 12 Mai 2014

ciel-13-mai.jpg 

Amis petitcoindecielophiles, bonjour !

 

It's just another [manic] Monday, comme disaient mes copines des Bangles, mais cette fois la semaine promet d'être bien chargée : QUATRE jours de boulot d'AFFILÉE (cela faisait un moment que ce n'était plus arrivé, entre les fériés, mes petites semaines de 3 jours et mes vacances du mois d'avril), une formation sur la maladie d'Alzheimer (que j'ai failli oublier, le comble !), des soirées, des rendez-vous et un very important anniversaire en perspective...

 

Sinon, tous les enfants sont à nouveau bien rangés puisque :

 

  • Fiston 2 est retourné en cours aujourd'hui au terme de deux semaines et demie de repos bien méritées après le concours. Il était épuisé, il n'a fait que dormir, manger et dormir. Ah oui, et manger aussi.

 

  • Fiston 3 est en stage depuis une semaine dans une radio : il fait des micros-trottoirs, des montages de bandes-son, va à des conférences de presse (il kiffe), mais a encore eu une réponse négative suite à son 2ème entretien pour un job d'été (il kiffe pas),

 

  • Fifille a repris les cours, elle, depuis 2 semaines (elle kiffe pas),

 

  • et que, last but not least, Fiston 1 est lui aussi en stage pour 4 mois : il range des archives (il kiffe), après avoir terminé à l'arrache son mémoire de fin d'année. 16/20 quand même ! Ouf. Et youpiiiiie !   

 

Bref, tout le monde a repris le chemin de l'école et, pour la première fois depuis longtemps, j'ai passé un lundi seule à la maison.

 

Et sinon, cette photo est assez représentative du ciel de ce lundi : du gris ce matin, puis de la pluie, puis arrêt de la pluie, puis du vent et maintenant un temps mitigé où alternent des nuages blancs, des gris, des franchement noirs et des coins de bleu.

 

Et sinon, il fait frooiiid, la faute, si l'on en croit la légende, à Mamert, Pancrace et Servais, les Saints de glace fêtés les 11, 12 et 13 mai... c'est ce qui se dit dans ma boulangerie en tout cas.

 

Et sinon, chez Carole et chez Claudine/Canelle (exceptionnellement) en Nord-Picardie, chez Mélissa et Cigalette en Belgique, chez Marylou en Alsace, chez Val1603 en région parisienne et chez Sylvie et Marianne68 en PACA, chez Arlette de passage en Normandie et chez Minouche en Poitou-Charentes, c'était comment ?

 

Et sinon, en prime, la photo de Françoise Andersen qui a capturé hier un dinosaure volant dans son ciel thononais. Profitez-en, c'est pas tous les jours qu'on peut voir un truc pareil.

 

Et sinon, ben... fin des blablas. 

 

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #météo-humeur

Repost 0

Publié le 11 Mai 2014

cosmos

 

Lundi 5 mai

 

Je plante des courgettes, des tomates, des pommes de terre, des doubeurre, des poireaux, des œillets d'Inde, du persil, du basilic. Au fait, qui peut m'expliquer pourquoi on retire autant de plaisir à jardiner alors qu'on se met minable à chaque fois avec de la terre sous les ongles, sur les mains, dans les cheveux, sur le visage, sur les genoux et même entre les orteils ?

 

Mardi 6 mai 

 

Il pleuvine pleuviote bruinasse pleut ? Ben tant mieux (relisez bien ça deux fois, ce n'est pas de sitôt que je vais de nouveau écrire un truc pareil) ! Mais ça arrose le potager que j'ai installé hier et rien de tel qu'une petite pluie fine et pénétrante pour favoriser l'enracinement des jeunes plants (j'ai lu ça dans Rustica) !

 

Mercredi 7 mai

 

Après avoir lui-même coupé ses locks il y a de cela deux mois, Fiston 2 est enfin allé chez un vrai coiffeur. Il est beau-beau-beau.

 

Jeudi 8 mai

 

C'est bien les jeudis où l'on ne va pas travailler. Après le repas de midi, je me suis mise sous la couette pour lire un peu et... j'ai fait presque deux heures de sieste !!! Des années que ça ne m'était plus arrivé. C'est ça "lâcher-prise" ou alors c'est juste vieillir ?

 

Vendredi 9 mai

 

Finalement, c'est cool de travailler pendant les ponts. C'est tellement plus calme... mais en même temps on court deux fois plus... Cherchez l'erreur...  

 

Samedi 10 mai

 

Quelques pizzas surgelées au congélateur, un cours accéléré pour apprendre aux ados à faire des croque-monsieur, des chaussures de marche, un pyjama, une brosse à dents et du rechange fourrés vite fait dans un sac à dos, et nous voilà partis Jules et moi pour un week-end improvisé chez nos amis au Pays Basque.

 

Dimanche 11 mai 

 

Retrouver les ados et son chez-soi, avoir les jambes fourbues et la tête vide de pensées négativo-négatives mais pleine de bons souvenirs, c'est bien aussi !

 

Belle semaine !

 

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #mes kifs de l'année

Repost 0

Publié le 8 Mai 2014

8-MAI

J'ai bien sûr été aujourd'hui, comme à mon habitude, à la cérémonie de commémoration du 8 mai 1945, seule, les ados étant cette fois encore au plumard à 11 h c'est dingue complètement inopérationnels et absents à l'appel.

 

Que pourrais-je dire que je n'aie déjà dit en 2011, 2012 ou 2013 ?

 

Ah oui, j'ai été troublée aujourd'hui par le ballet des "officiels" particulièrement nombreux en ce jeudi matin. Est-ce que vous croyez que c'est parce qu'on est en période d'élection ? Ou alors que c'est toujours comme ça ? Ça pavane, ça se frotte les mains, ça s'est mis sur son trente-et-un, ça serre des paluches, ça cherche du regard à qui ça pourrait encore serrer des paluches. Et vas-y que j'te tape dans le dos, et vas-y que j'te demande comment tu vas, et vas-y que j'te décoche un sourire XXL, et cela même si tu as pris soin de te cacher dans un petit coin.

 

Je connaissais certaines personnes, d'autres seulement de vue...

 

Mais d'autres encore... je ne les avais jamais rencontrées. Sans vouloir généraliser mais quand même, je suis toujours sidérée par la façon dont les gens qui font de la politique -et ce quel que soit leur bord- sont capables d'accoster des inconnus, comme s'ils les fréquentaient depuis toujours. En deux temps trois mouvements, ils ont passé un peu de pommade, fait un petit cirage de pompes, et hop ! ni vu ni connu que j't'embrouille. Quelle aisance, quelle habileté et quelle... hypocrisie !

 

Moi je voulais juste rendre mon petit hommage biannuel aux soldats et à ceux qui ont vécu la guerre...

 

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #actualité...

Repost 0