8 MAI 1945 - 8 MAI 2012

Publié le 8 Mai 2012

La vie est pleine de rebondissements et d'événements qui nous font grandir et évoluer, innover et changer, mais pour ce qui est des matins des 11 novembre (le dernier et celui d'encore avant) et des 8 mai, mon emploi du temps ne varie jamais d'un iota.

Je me rends à la cérémonie de commémoration qui a lieu indéfectiblement en fin de matinée dans mon village. Et une fois sur place, c'est comme d'habitude. Je suis émue par les discours, par la sonnerie aux morts, par les petits vieux qui viennent cahin-caha en s'appuyant sur leur canne, les larmes aux yeux, par les porte-drapeaux qui portent des drapeaux usés et d'un autre âge, par les hommages rendus aux militaires actuellement en mission à l'étranger, par les tout-petits qui viennent là avec leurs parents et qui posent mille questions, pleines de naïveté et de vérités.  Même La Marseillaise me donne la chair de poule. Le dépôt de gerbe, par contre, me fait toujours marrer intérieurement parce que je pense à tout à fait autre chose.

Pendant ce temps, les images se bousculent dans ma tête. J'ai une pensée pour mes grands-parents qui ont vécu la Première Guerre Mondiale, puis la Deuxième. J'ai une pensée pour mes parents qui, enfants, ont eux aussi connu ces jours sombres. J'essaye de m'imaginer ce qu'ils ont vécu : la déportation, les séparations, le S.T.O., les alertes au fond des caves. Leurs maisons ont été incendiées, ils ont été témoins d'exécutions, ils ont littéralement crevé de faim. J'ai aussi une pensée pour mes enfants qui ont l'âge de mon grand-père (17 ans) quand il est parti à Verdun servir courageusement son pays et sa patrie.

La célébration ne dure en général qu'une vingtaine de minutes mais, à chaque fois, je suis toute retournée, toute remuée, toute bouleversifiée. Le pire, c'est que je ne veux pas que ça s'arrête. Je veux encore continuer à penser à tout ça. Et en parler encore et encore aux enfants. A chaque 8 mai et à chaque 11 novembre...

Car en matière de paix et de liberté, rien n'est jamais acquis. Ne l'oublions pas...8 mai

Rédigé par vivi

Publié dans #actualité...

Repost 0
Commenter cet article

Françoise 23/05/2012 06:57

Joli article. j'aime beaucoup. Les commémorations je n'y vais pas mais j'y pense chaque année. Mon père, à 18 ans, était dans le 2° DB de Leclerc. Il a été blessé et deux autres de ses frères
étaient dans l'armée française. D'origine espagnole, mes grands-parents ont eu peur pour leurs enfants qui se battaient pour leur pays d'accueil et certains, après ma guerre, les ont traité des
"métèques". On a beau ne pas vouloir être rancunier, je pense qu'il y a souvent deux poids, deux mesures.
je rêve, comme toi, d'un avenir paisible pour mes enfants et petits-enfants mais c'est loin d'être gagné.
Bonne journée, Vivi.
(Je n'ai pas oublié ma promesse de te montrer les poules du salon de l'agriculture, mais quand je serai enfin au calme).
Bisous.

vivi 01/06/2012 21:32



Merci pour ton témoignage Françoise. J'apprécie toujours tes commentaires, car je suis souvent sur la même longueur d'ondes que toi. Bises, à bientôt.... pour lire ton article sur les
poules du salon de l'agriculture...



Bella BWSwann 12/05/2012 00:11

Bon je viens vite ainsi au moins je n'aurai pas de retard chez toi....Tu as tout à fait raison devoir de mémoire important...Euh tu penses à quoi avec le dépôt de gerbes? juste en passant

vivi 12/05/2012 22:40



Merci pour ta visite si rapide !! (P.S. Pour moi, gerber, c'est vomir. Je sais, dans le contexte, c'est sûrement déplacé, mais impossible de m'empêcher de sourire
intérieurement)...



Samdalia 10/05/2012 01:07

très émouvant ton article....
dans quelques temps, je publierai, avec son accord que j'ai déjà, des écrits de la grand-mère de Mari, qui raconte (très bien), depuis des années, ce qu'elle a vécu...et en particulier le souvenir
de son frère de 17 ans, résistant et qui a été arrêté et fusillé.............oui, un jour je ferai cet article....
bisous!!

vivi 12/05/2012 22:39



Je le lirai avec la plus grande attention, et sûrement beaucoup d'émotion.



Valérie 09/05/2012 22:07

Tu as raison, on n'est à l'abri de rien...

vivi 12/05/2012 22:39



L'actualité nous le rappelle tous les jours...



fabymary POPPINS 09/05/2012 07:34

j'ai les mêmes réflexions car la montée de l'extrémisme me rappelle la dernière guerre et ça me fait peur, bises

vivi 12/05/2012 22:38



Les extrémistes et les fanatiques, dans quelque domaine que ce soit, inquiètent...



Lilwenna 08/05/2012 23:28

très beau texte comme d'habitude
C'est important de garder ce devoir de mémoire
bisous et bonne nuit

vivi 12/05/2012 22:37



Merci Lilwenna. On pense donc la même chose... Mais on le savait déjà !!



cockpit 08/05/2012 21:42

Les chiens ne font pas des chats ! Bisous ma Vivi !

http://cockpit.over-blog.fr/article-les-ceremonies-du-8-mai-a-sert-encore-a-quelque-chose-104803881.html

vivi 08/05/2012 21:52



J'ai vu ça !! D'où mon com chez toi !! Bisous mon Cockpit !



fred 08/05/2012 21:02

je me souviens de ton article sur le 11 novembre, et ta dernière phrase est tellement vraie... Merci de le rappeler

vivi 08/05/2012 21:53



Si tout le monde pouvait penser comme toi...



maryvonne 08/05/2012 20:20

Je suis allée l'année dernière à la cérémonie du 8 mai, et en suis ressortie toute retournée également. Je comprends donc ta fidélité à cette commémoration, même si je n'ai pas ton courage de m'y
rendre chaque année. Bises à toi !

vivi 08/05/2012 21:54



Ce n'est pas du courage, juste une habitude... instaurée quand les enfants étaient petits... Maintenant, ils ne veulent plus m'accompagner mais ils y reviendront peut-être un jour, qui
sait ? En tout cas, ils sont sensibles à ces commémorations, c'est déjà ça.



Clio48 08/05/2012 19:41

oups , tu as corrigé ; excuse-moi !

vivi 08/05/2012 21:55



Au contraire, merci de me l'avoir notifié. Errare humanum est !



Clio48 08/05/2012 19:40

Bel article , Vivi !!!
C'est vrai qu'il faut entretenir ce devoir de mémoire .
Nous avons pratiquement le même titre pour l'article , mais vérifie tes dates ...(clin d'oeil ) .
Bisous .
Francine Clio .

vivi 08/05/2012 21:55



Figure-toi que j'avais commencé par écrire 1992... N'importe quoi !! Du coup le "1" de devant est resté !! Je me suis rendue compte de mon erreur au moment même où j'envoyais la
publication, lol. Bises.