Publié le 29 Février 2016

CIEL DU LUNDI 29 FEVRIER

Ami(e)s lecteurs(trices), savourez cet azur car ce n'est pas tous les ans que vous aurez droit à un Petit coin de ciel du 29 février ici ou dans la récap' hebdomadaire d'Arlette et Chat Bleu. Le prochain à paraître sera en 2044. Oui oui, vous pouvez me croire, j'ai fait mes calculs ! D'ailleurs, cette année-là, je fêterai les 34 ans de mon blog et aussi mes 79 ans alors pourquoi pas mais je ne vous promets rien.

Une chose est sûre, c'est qu'on est aujourd'hui plus que gâté côté météo. Après le gris et la pluie de samedi, et le froid glacial d'hier, le temps est en ce début de semaine au soleil et au bleu. Même si le vent persiste toujours et qu'il ne fait pas chaud, c'est très agréable.

Ce jour marque aussi la fin des vacances scolaires dans notre zone et, après notre périple en Angleterre, tout le monde a repris son chemin, un peu crevé mais tout ragaillardi par ces bons moments passés en famille et ces souvenirs engrangés : recherche d'emploi et petits boulots en attendant mieux pour Fiston 1, cours pour Fiston 2, dernière semaine de congés avant stage de 2 mois pour Fiston 3, lycée pour Fifille avec bac blanc de français et épreuves anticipées en perspective et taf pour Jules et moi, même si j'ai l'avantage d'avoir encore un jour de répit avant de reprendre le boulot demain matin dès l'aube à l'heure où blanchit la campagne.

J'sais pas vous mais moi j'ai vraiment du mal à croire que le mois de mars est déjà là. Pourtant, si vous regardez attentivement mon ciel, vous verrez que notre prunus est prêt pour accueillir le printemps : les bourgeons sont bien visibles et certaines petites feuilles pressées montrent carrément le bout de leur nez.  L'hiver n'aura certes pas été à la hauteur de ce que l'on aurait pu attendre de lui mais après tout, qu'est-ce qu'on y peut nous hein, on prend ce qui vient et puis c'est tout. D'ailleurs, de l'autre côté de La Manche, les arbres en ville étaient encore plus en avance qu'ici et tous fleuris.

Et chez vous ? Où en est la végétation ? Le printemps fait-il de timides petits signes genre youhou, j'ai envie de venir, je peux ? Ou alors la nature est encore totalement endormie et pas prête de se réveiller de sitôt ?

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #météo-humeur

Repost 0

Publié le 28 Février 2016

MES KIFS DE L'ANNEE - SEMAINE 8

Lundi 22 février

J'en rêvais, je l'ai fait : j'ai pris un authentique English Breakfast Tea (mon préféré) dans un salon anglais typique, avec tasse, grande soucoupe, petite soucoupe, assiette, plateau, pot de lait, théière et tout le tsoin-tsoin, sans oublier une délicieuse part de carrot cake à la cannelle, aux noix, aux raisins, aux fruits confits a minima avec 1 cm de sucre glacé blanc sur le dessus. Mamma mia, c'était troop booon (d'ailleurs j'ai recommencé le mercredi).

Mardi 23 février

Fiston 3 est un grand fan de foot. Alors impensable pour lui d'aller en Angleterre sans voir un match. Il nous a donc emmenés tous les 7 assister à une rencontre de 2ème division (Ipswich vs Hull). Tout le monde s'est pris au jeu : on a mangé des hot-dogs en attendant le coup d'envoi, des chips et du thé (pour se réchauffer) à la mi-temps et (entourés de supporters des Blues) on a bien sûr entonné les chants de l'équipe d'Ipswich (enfin... essayé !). Les enfants étaient en grande forme, on s'est vraiment bien amusé malgré le froid (-3° sur le chemin du retour).

Mercredi 24 février

Tout le monde est parti à Londres en train mais Fiston 2 a des cours alors je reste à Cambridge avec lui. Il fait très beau et on passe quelques délicieuses heures ensemble, rien que lui et moi.

Jeudi 25 février

Fiston 1 a un entretien pour un job demain à Limoges alors on rentre déjà. Inconcevable pour moi de reprendre le ferry pour la route du retour après la mauvaise expérience de l'aller, alors on emprunte le Chunnel (Channel Tunnel). J'avais un peu peur à l'idée d'être enfermée dans un wagon et de passer sous La Manche mais je reconnais que j'ai eu tort sur toute la ligne. Le temps de manger un sandwich, de sortir de la voiture pour se dégourdir un peu les jambes et on était arrivé côté français (sans mal de mer, ouééé). A refaire sans hésiter.

Vendredi 26 février

Je publie le 1000ème article de ce blog ! Je n'aurais jamais pensé en arriver là le jour où j'ai écrit mon tout premier billet.

Samedi 27 février

"Comment prétendons-nous qu'un autre puisse garder notre secret, si nous ne pouvons le garder nous-mêmes ?" (F. de la Rochefoucauld)

J'aime cette phrase et je saurai m'en souvenir à l'occasion.

Dimanche 28 février

Fiston 1 vient manger à la maison et son entretien de vendredi ne s'est pas très bien passé. Alors je le rebooste en lui demandant de ne jamais douter de lui-même un seul instant, en lui disant que "dans la vie il y a toujours un mal pour un bien" (ça, j'ai hérité de ma mère qui aime bien les petits dictons) et en lui faisant des oeufs à la neige, un de ses desserts favoris (et pas qu'à lui d'ailleurs).

Et voilà ! Encore une semaine de passée !

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #mes kifs de l'année

Repost 0

Publié le 28 Février 2016

Le principe de cette rubrique, c'est !

SILENT SUNDAY # 9

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #silent sunday

Repost 0

Publié le 22 Février 2016

Cambridge, 22 février 2016

Cambridge, 22 février 2016

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #météo-humeur

Repost 0

Publié le 21 Février 2016

MES KIFS DE L'ANNEE - SEMAINE 7

Lundi 15 février

Pas de gym ! Ce sont les vacances scolaires ! Vous allez finir par croire que la gym est une vraie corvée pour moi mais ne vous y trompez pas : j'aime bien y aller mais quand y'a pas j'aime aussi. J'suis une fille vraiment pas compliquée en fait.

Mardi 16 février

Il y a quelques temps encore, et comme nous n'avons pas la télé, j'étais branchée en permanence sur France-Info. Mais après l'actualité sombre de 2015, et plus encore après celle du mois de novembre dernier, j'ai changé de station. Depuis, j'écoute Nostalgie ! C'est dingue, je connais toutes les chansons par coeur et les animateurs du 6-9 Philippe et Sandy me font bien marrer le matin dans ma salle de bain.

Mercredi 17 février

La patiente appelle pour prendre un rendez-vous. Quand je la questionne sur le nom de son médecin traitant, elle dit : "C'est le Docteur Guéritout".

Et puis, elle réfléchit et se reprend : "Ah non, le Docteur Guéritout, c'est mon mari."

J'attends la suite mais comme elle ne dit plus rien, j'essaie de deviner : "Le Docteur Guéritout, c'est votre époux et c'est aussi votre médecin traitant, c'est ça ?".

Mais elle, elle dit : "Ah non, mon médecin traitant c'est le Docteur Soignetout".

D'habitude, j'aime bien comprendre exactement de quoi il retourne, reformuler pour être sûre d'avoir bien compris et éviter ainsi les malentendus mais là, j'avoue que j'ai déclaré forfait et  n'ai pas insisté pour connaître le fin mot de l'histoire. Et vous ? Vous y avez compris quelque chose à cette histoire de docteur-mari ?

Jeudi 18 février

Depuis que j'ai commencé le livre de Béa Johnston, beaucoup de choses auxquelles je n'avais jamais pensé auparavant m'apparaissent à présent comme des évidences. Par exemple : pourquoi chaque jour quand je prends mon repas de midi sur mon lieu de travail, j'utilise un petit bol en plastique jetable pour manger ma soupe et un gobelet en plastique jetable pour boire ? Gaspillage totalement inutile non ?

J'ai donc décidé d'amener une coupelle et un verre de la maison (et pour le coup, j'ai remarqué que 2 de mes collègues faisaient déjà la même chose depuis longtemps).

Vendredi 19 février

Je suis en vacaaaannnces pour une semaine (et pas mécontente de fermer derrière moi la porte du bureau). Ouf !

Samedi 20 février

Comme prévu, on s'en va à Cambridge rendre visite à Fiston 2 qui étudie à l'université du même nom. La voiture est sacrément bien remplie : Fiston 1 et sa chérie qui ont leur chez-eux depuis 4 ans mais qui n'hésitent jamais longtemps quand on leur propose un voyage, Fiston 3, Fifille, Jules et moi. Avec les bagages (pas plus d'un petit sac chacun), on est full full full. Mais que c'est chouette ! La bonne humeur est au rendez-vous. Ils sont tous en forme et les bonnes blagues fusent (mais deux heures après le départ tout le monde dort !).

Dimanche 21 février

On a trouvé pittoresque de traverser The Channel à l'ancienne, via le ferry de chez P&O, comme la première fois où je suis allée en Angleterre voir ma correspondante en... 1978. Bref, ce dimanche, la météo annonçait des bourrasques de vent à 90km/h. Et quand on est arrivés au terminal, on n'a pas été déçu du voyage, la mer était carrément forte ! Au bout de 10 minutes de traversée, j'étais morte, affalée sur la table, en mode minable : nausées +++, tremblements, sueurs froides, impossible de bouger d'un millimètre, impossible d'ouvrir les yeux, impossible d'ouvrir la bouche pour demander de l'aide (et pliiiize un sac plastique pour vomir).

Et Jules et les enfants  qui croyaient que je dormais paisiblement et qui n'osaient pas me déranger !

La seule chose qui m'ait maintenue un tant soit peu en vie est que je me suis demandée pendant toute la traversée où j'allais bien pouvoir vomir : directement sur la table (pas très classe) ? dans mon foulard (bof, bof) ? dans la capuche de ma veste (bah, elle allait sûrement me manquer par la suite) ? dans mon sac à dos (il aurait fallu que j'enlève au préalable toutes les affaires qu'il contenait) ?

Alors je me suis mise en mode survie. Horrible !

Bref, quand on a ENFIN accosté à Douvres (au bout de 2 heures soit 20 minutes de plus qu'initialement prévu) et que Jules m'a offert son bras pour m'aider à me relever (dans tous les sens du terme), j'ai poussé un grand ouf de soulagement (et pour le retour, j'ai réservé des billets pour prendre le Channel Tunnel).

A moi Cambridge !!

Et voilà ! Encore une semaine de passée !

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #mes kifs de l'année

Repost 0

Publié le 21 Février 2016

Le principe de cette rubrique, c'est !

SILENT SUNDAY # 8

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #silent sunday

Repost 0

Publié le 15 Février 2016

CIEL DU LUNDI 15 FEVRIER

La grippe de la semaine dernière s'en est allée. Et avec elle la fièvre, les maux de tête, de gorge et la fatigue. Ne reste qu'une impression bizarre, comme si parfois je n'étais plus dans mon corps (nooon, rien bu, rien fumé, rien sniffé, promis).

La tempête du week-end s'en est allée aussi. Et avec elle les rafales, la pluie diluvienne et la cohorte de nuages noirs plongeant notre décor dans l'obscurité et la désolation. Ne restent que le temps maussade, les sols détrempés, la grisaille et les risques d'inondation encore bien présents.

Ce sont les vacances scolaires. Fiston 3 et Fifille squattent le bercail, bien au chaud tout contre les radiateurs et la cheminée. Films, plats de pâtes, copains, crêpes et grasses matinées sont au programme pour retaper les troupes. Quand Fiston 1 aura terminé son job d'agent recenseur (à la fin de la semaine) et que Jules et moi serons en vacances aussi (à la fin de la semaine aussi), nous partirons tous à Cambridge, UK, rendre une petite visite à Fiston 2, histoire de l'embrasser, le serrer dans nos bras et passer du bon temps avec lui. Il me tarde. Peu de chance pour que nous trouvions le soleil là-bas, mais sait-on jamais ? La réponse dans une semaine... En attendant, je vous laisse avec mon Petit coin de ciel tout gris, et maintenant bien familier, banal et habituel, pour la récap' hebdomadaire d'Arlette et Chat Bleu.

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #météo-humeur

Repost 0

Publié le 14 Février 2016

MES KIFS DE L'ANNEE - SEMAINE 6

Lundi 8 février

Comme je suis toujours clouée au lit avec la grippe, je ne vais pas à la gym. Et penser aux copines qui souffrent pendant que moi je suis sous la couette, c'est un peu jubilatoire quand même (même si moi aussi je souffre !).

Mardi 9 février

Etre malade a au moins un avantage : tout le monde s'inquiète pour vous (surtout les collègues qui croulent sous le boulot et qui vous envoient des textos toute la journée pour vous dire combien vous leur manquez !). Je trouve ça plutôt agréable.

Mercredi 10 février

Je revis ! Je peux remettre le nez dehors et aller faire une balade. Ca fait du bien, je commençais vraiment à sentir le renfermé.

Jeudi 11 février

Le patient hospitalisé se promène dans le couloir. Il regarde le grand tableau où sont inscrites toutes les spécialités médicales pratiquées dans notre établissement, de même que les noms des médecins qui y sont associés. Il dit :

"Excusez-moi Madame, mais le radiologue c'est bien le docteur qui fait des radios.

Mais oui.

Et le diabétologue, c'est celui qui soigne le diabète.

Tout à fait."

Et puis, il ajoute avec un sourire en coin, fier de la blague qu'il va faire :

"Et le pneumologue, c'est celui qui s'occupe des pneus ?"

Vendredi 12 février

Je demande à Fifille si elle veut regarder un DVD avec moi. Et je lui dis : "Je te préviens, c'est une histoire d'amour". Et elle, elle répond : "Quand tu me demandes si je veux regarder un film avec toi, c'est toujours une histoire d'amour".

Ben oui. Et alors ? Alors, on regarde L'étrange histoire de Benjamin Button. Et c'est biiiien !!

Samedi 13 février

Une matinée de (relatif) soleil au milieu d'une journée semaine de tempête à décorner les boeufs, c'est suffisamment agréable pour le noter.

Dimanche 14 février

La St-Valentin pardi (même si au bout de la 30ème St-Valentin ça commence un peu à être la routine) ! Je fais un gâteau en forme de coeur, j'offre mon cadeau à mon Jules et lui m'offre le sien. Elle est pas belle la vie ?

Et voilà ! Encore une semaine de passée !

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #mes kifs de l'année

Repost 0

Publié le 14 Février 2016

Le principe de cette rubrique, c'est !

SILENT SUNDAY # 7

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #silent sunday

Repost 0

Publié le 8 Février 2016

CIEL DU LUNDI 8 FEVRIER

Voilà mon Petit coin de ciel pour la récap' d'Arlette et Chat Bleu. Et aujourd'hui, c'est la tempête dehors comme cela l'a été dans mon corps ce week-end.

Je vous raconte tout !

Vendredi, petit gratouillis persistant dans la gorge et l'impression toute bizarre de "couver quelque chose". Le soir, au lit à 20h30 avec 1 g de paracétamol en guise de dîner.

Samedi matin, j'avais promis à Fifille de l'accompagner aux Journées Portes Ouvertes des lycées bordelais car, bien que seulement en 1ère, elle voulait se renseigner sur les différentes prépas qui s'offriront à elle l'année prochaine quand elle devra choisir son orientation. Elle est notamment intéressée par la prépa littéraire B/L (2000 dossiers, 48 "élus", faut vraiment avoir la foi et le moral, mais ça je ne lui dis pas). 39° de fièvre. Frissons, Claquements de dents. Courbatures. Gorge en feu, Toux caverneuse +++. La totale. Mais je tiens bon et je ne perds pas (trop) la face. Le soir, au lit à 20h30 avec le même menu que la veille.

Dimanche matin, après 14 heures de sommeil (plus ou moins agité), je crois me réveiller en pleine forme. Plus de toux, plus de frissons. Mais à peine le pied posé par terre de violentes céphalées me terrassent (c'est comme ça qu'on dit dans le milieu médical pour signifier qu'on a un gros gros mal de tronche). Chez moi, qui dit maux de tête dit nausées, je file donc me remettre au lit illico presto et je n'assure que le service minimum : une liste de courses que Jules ira chercher au supermarché, des consignes pour le repas de midi, le linge de Fiston 2 qui repart le soir pour sa semaine, tout ça entre deux siestes de deux heures à chaque fois. Je me shoote à l'oscillococcinum, aux granions de cuivre, à la vitamine C, bref à un peu tout ce qui me tombe sous la main. Au lit à 21h00 avec un bol de soupe et une orange. Cette fois, je passe à l'ibuprofène en espérant une amélioration avec le changement de molécule.

Lundi matin, après 13 heures de sommeil, ça va un petit peu mieux. Je peux me lever et me traîner jusqu'à la douche et le frigo, même si les maux de tête sont toujours bien présents. Petite nouveauté, mes yeux brûlent, piquent, démangent, pleurent, larmoient. Et hiiii, je ne me reconnais pas en me regardant dans le miroir. De gros cernes noirs lisèrent mes jolis z'yeux bleus.

Diable ! Un rendez-vous chez le doc s'impose. Et quand je lui dis que je veux reprendre le taf demain, il me dit çavapasnonvousvoulezdonccontaminertoutl'hosto. Et paf ! Retour à la case "maison/dodo" jusqu'à jeudi (premier arrêt de travail DE MA VIE !!)

Dehors, c'est comme à l'intérieur de moi. De violentes bourrasques de vent qui me laissent à terre, anéantie et grelottante, avec parfois une petite éclaircie, histoire de penser que tout n'est peut-être pas perdu, ni aussi pire que je le pense.

Gros bisous (virtuels seulement car sinon je vous aurais déjà tous contaminés). Iark, iark, iark.

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #météo-humeur

Repost 0