UNE FORME DE VIE

Publié le 30 Janvier 2014

nothomb

 

Avant de vous raconter l'histoire qui se passe dans ce livre, je dois tout d'abord vous raconter l'histoire de ce livre.

 

Si vous avez tout bien suivi, vous vous rappellerez sans doute qu'il m'avait été offert par Cécé lors de notre rencontre de blogueuses du mois de septembre dernier.

 

Si vous n'avez pas tout bien suivi, ou que accessoirement vous avez une vie en dehors de mon blog et donc de multiples autres choses à penser, vous pouvez toujours vous rattraper en remontant dans le temps jusque là....

 

Mélissa avait donc à cette occasion organisé une ronde des cadeaux et, tandis que je devais offrir un petit quelque chose à Valérie, c'est Cécé qui m'avait de son côté gâtée en m'offrant entre autres ce livre d'Amélie Nothomb, auteure dont je suis si friande que j'en parlais déjà dans un billet au tout début de mon blog...

 

Depuis ma rencontre avec la célèbre auteure belge, et son avant-dernier livre paru à la rentrée 2012 (qui m'avait un peu déçue), je n'avais plus rien lu d'elle.

 

Une forme de vie est son 19ème roman, paru à l'automne 2010.

 

Ce matin-là, je reçu une lettre d'un genre nouveau...

 

Il relate une correspondance fictive entre Amélie Nothomb et Melvin Mapple, un soldat de 2ème classe de l'armée américaine posté à Bagdad en Irak. Cette relation épistolaire mène à une certaine amitié entre l'écrivaine et ce soldat devenu terriblement obèse, et ramène l'auteure à ses propres échanges écrits, à l'importance qu'elle accorde aux lettres et aux relations qu'elle entretient avec ses lecteurs, à sa relation à la nourriture aussi... On sent bien qu'elle puise largement son inspiration dans son vécu.

 

En dire plus, ce serait en dire trop, mais je peux quand même ajouter que j'ai bien aimé ce roman, qui s'apparente comme d'habitude plus à une nouvelle et se lit très vite. 

 

Il faut quand même dire que la chute est un peu bizarre... Mais, tout bien réfléchi, à quoi d'autre peut-on donc s'attendre avec une écrivaine qui utilise des mots tels que opistographie, germanopratine, voïvodine, hégémonie ou archimandrite ?

 

Rédigé par vivi

Publié dans #livres-auteurs

Repost 0
Commenter cet article

Carole 10/02/2014 22:20

oh oui peut etre !

vivi 10/02/2014 22:29



De toutes façons, vu d'ici, c'est pareil, loool :o)



Carole 10/02/2014 22:00

de toute façon je n'ai rien compris au film... c'était avec sylvie testud , une histoire chez les chinois?! lol

vivi 10/02/2014 22:14



Je n'ai pas lu le livre, mais n'était-ce pas plutôt chez les Japonais (elle a passé son enfance au pays du soleil levant) ?



Valérie 03/02/2014 15:08

J'ai repris la lecture ! Je ne connais pas cet auteur mais peut-être un jour... quoi que, si elle utilise trop de mots bizarres, euh... !

vivi 10/02/2014 19:10



Il faudra que tu essaies pour te faire ta propre opinion. Ses livres sont en général courts, à peine plus longs qu'une nouvelle, alors tu ne risques pas grand-chose. Mais c'est un style à
part, on accroche ou on n'accroche pas :o)



Carole 01/02/2014 22:35

Moi je n'ai pas de vie à part ton blog alors je me souviens très bien ^^
Ceci dit ... Amélie Nothomb... Re Ceci dit ... je n'ai jamais rien lu d'elle ... mais j'ai vu Stupeurs et tremblements AU CINEMA en plus !!! et j'ai cru mourir d'ennui !!!!!! Alors du coup ça me
dit rien de la lire ...

vivi 10/02/2014 19:11



Hahaha, je ne savais pas que certains de ses bouquins avaient été adaptés au ciné. Tu me l'apprends, mdr. Les films sont toujours moins bien que les livres :o)



emmanuel cockpit 01/02/2014 12:47

A regarder la tête cadavérique de l'auteure sur la photo de couverture, on comprends mieux le titre du livre...

vivi 10/02/2014 19:13



Je n'avais pas pensé à ça. C'est vrai qu'elle n'a jamais très bonne mine Amélie, mais là elle bat tous ses records, mdr.



Mélissa 31/01/2014 19:16

Les fins sont toujours un peu étranges...dans celui que j'ai lu dernièrement , il y a même deux fins..au choix!!!
Bisous.

vivi 31/01/2014 21:46



Il faut s'attendre à tout avec Amélie :o)



Lilwenna 31/01/2014 14:24

je te l'avais déjà dit je crois, je n'aime pas du tout Amélie Nothomb ! Mais si tu as aimé, tant mieux !
bisous et bonne journée

vivi 31/01/2014 21:47



C'est vrai, avec elle, ça passe ou ça casse :o)



josephine 31/01/2014 10:22

Depuis quelques temps j'ai du mal à lire Amelie NoThomb !bisous et bonne journée

vivi 31/01/2014 21:48



Elle est loin de faire l'unanimité ! Bonne soirée, merci pour ta visite :o)



Melle Bulle 31/01/2014 10:20

Je suis fan de cette auteure ! Par contre, j'ai encore du retard dans les lectures de ses bouquins ...

vivi 31/01/2014 21:48



Elle en a écrit tellement ! J'ai du mal à suivre moi aussi.



Mary 31/01/2014 09:37

je n'accroche ni sur la personnalité de l'auteur ni sur son style d'écriture. j'ai essayé antechrista j'ai refermé avant la page 50.

vivi 31/01/2014 21:50



Pour moi aussi, certains livres sont mieux que d'autres. Mais, par contre, j'aime beaucoup son style. Merci d'avoir donné ton avis :o)



arlette 31/01/2014 01:22

Amélie ne passe pas chez moi..depuis le début ...c'est bizarre elle m'est même antipathique...lol
bisous

vivi 31/01/2014 21:51



Rhooo, c'est une compatriote pourtant hihi. Cela dit, je comprends que sa personnalité puisse dérouter, voire rebuter.