Publié le 23 Février 2017

OBJECTIF ZERO DECHET : PLACE AUX ETIQUETTES QUI SE MANGENT

A la maison, il y a un sujet récurrent qui fâche : c'est tout petit, ça passe presque inaperçu, ça fait néanmoins partie du paysage quotidien et ça éneeerve ! Je veux parler des petites étiquettes rondes ou ovales que l'on trouve sur les fruits et les légumes pour les identifier. Ça résiste au grattage, ça colle aux doigts et on ne sait jamais comment s'en débarrasser. Alors, j'ai tendance à un peu les oublier et à les balancer avec les épluchures quand je vais donner à manger aux poules. Mais cela met Jules en grosse colère, non pas parce que les poules risquent de s'étouffer avec (elles n'ont pas un QI très élevé mais elles savent quand même reconnaître le comestible du pas bon) mais parce qu'il les retrouve par terre des mois plus tard quand il ratisse l'enclos. On dirait pas mais ces autocollants sont imputrescibles, faits d'une matière plastique qui dure, dure, dure... bien loin du biodégradable.

Et Jules n'est pas légufrulabélophile, malheureusement.... alors...

Alors, la société néerlandaise Nature & More a eu une idée de génie : et si on remplaçait ces étiquettes (mais aussi les blisters ou les papiers de soie qui entourent parfois les oranges ou les citrons) par une marque au laser, une espèce de tatouage écolo sur la peau des fruits et des légumes ? Ne serait-ce pas plus pratique ? Ne ferait-on pas une considérable économie de matière et d'énergie. Et Jules et Vivi ne se disputeraient-ils pas moins sur le sujet ?

Puis Laser Food l'a fait. Grâce à un effet de dépigmentation, le laser laisse sur le produit l’empreinte que l'on souhaite : un dessin, un chiffre, un mot… Les étiquettes font ainsi désormais partie intégrante du fruit (ou du légume) dont la chair, le goût, le parfum ou la durée de conservation ne sont en aucun cas impactés par l'opération qui reste tout à fait superficielle. A priori, cela ne présenterait pas le moindre danger pour le consommateur, pas plus en tout cas qu'un résidu de colle.

Au total, la technologie du laser ne demanderait que 1 % des émissions de carbone habituellement générées et pourrait supposer une très grande économie de papier, d'encre et d'autocollant. Et si le prix d'une machine reste "considérable", la dépense serait en revanche rapidement amortie et n'excèderait pas la somme que mettrait déjà un distributeur de fruits et légumes dans l'impression d'une fournée d'étiquettes.

En matière de "zéro déchet", cette action peut vous paraître un grain de sable sur la plage (et ça l'est). Mais c'est en s'accumulant que les petits gestes peuvent vont créer un impact formidable et faire économiser, à terme, des tonnes d'emballages inutiles.

Simple, mais bigrement efficace, vous ne trouvez pas ?

(Toutes les images proviennent de ce site)

OBJECTIF ZERO DECHET : PLACE AUX ETIQUETTES QUI SE MANGENT
OBJECTIF ZERO DECHET : PLACE AUX ETIQUETTES QUI SE MANGENT
OBJECTIF ZERO DECHET : PLACE AUX ETIQUETTES QUI SE MANGENT
OBJECTIF ZERO DECHET : PLACE AUX ETIQUETTES QUI SE MANGENT

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #objectif zéro déchet

Repost 0

Publié le 20 Février 2017

CIEL DU LUNDI 20 FEVRIER

C'est Incroyablement Édifiant La façon dont le temps file [ça c'est pour vous Mary et Alba si vous passez par là].

J'ai cru faire une petite pause de quelques jours... mais ils se sont transformés en beaucoup de jours... presque un mois en fait depuis le dernier Petit coin de ciel pour la récap' hebdomadaire d'Arlette et Chat Bleu.

J'ai bouquiné, marché, profité de mes garçons et de ma fille (et de mon Jules aussi), été à Lyon, puis à Toulouse, emmenant à chaque fois des covoitureurs sympathiques et agréables, et les trajets ont ainsi passé plus vite. J'ai regardé des séries, bien collée au radiateur quand il faisait très froid, été au ciné, vu des films presque toutes les semaines. J'ai fait des tonnes de repas, de courses et repassé des montagnes de linge. J'ai bossé aussi, géré les changements imminents qui se profilent dans mon travail. J'ai organisé des week-ends à venir et l'agenda commence à être sérieusement bien rempli d'ici le mois de juin, avec quelques dates incontournables qui sortent du lot : les 80 ans de belle-maman, les 18 ans de Fifille, puis les 25 ans de Fiston 1 cet été, et les 85 ans de ma maman un peu plus tard... J'ai aussi planifié mes congés pour toute l'année car ça devient un vrai casse-tête pour moi et mes collègues : ça ne laisse plus beaucoup de place à l'imprévu mais au moins, c'est fait ! Ah ouiiii, j'ai continué à faire du ZD* aussi, faut que je vous raconte ça (dès que j'aurai le courage).

Bref, j'ai fait plein de trucs sauf bloguer. Bizarrement, ça ne m'a pas manqué plus que ça et je n'ai jamais été aussi peu sur mon ordi depuis 6 ans presque et demi qu'OB est entré dans ma vie. D'un côté ça m'étonne (c'est grave Docteur ?), d'un autre ça me réjouit, au gré de mon humeur qui comme le yo-yo monte et descend ou comme la météo change et rechange.

Est-ce que la pause est finie ? Je ne sais pas... Ce dont je suis sûre c'est qu'écrire est sans conteste une habitude, comme la gym ou la piscine, car je trouve qu'après un mois d'arrêt c'est dur de s'y remettre. Je suis toute rouillée, je dois apprivoiser à nouveau cet espace et retrouver mes petites habitudes. D'un autre côté, aucun doute que c'est aussi comme le vélo (et les blablas), quand on est adepte, c'est pour toute la vie !

* Zéro Déchet

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #météo-humeur

Repost 0

Publié le 29 Janvier 2017

Le principe de cette rubrique, c'est !

SILENT SUNDAY # 41

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #silent sunday

Repost 0

Publié le 23 Janvier 2017

CIEL DU LUNDI 23 JANVIER

Certes, il était dégagé, bleu et limpide le ciel d'aujourd'hui pour le Petit coin de ciel et la récap' hebdomadaire d'Arlette et Chat Bleu, mais accompagné de températures encore bien fraîches ce matin. -5° au lever du soleil... C'est assez commun pour un mois de janvier, et voilà un niveau de mercure dont se contenteraient bien les Alsaciens ou les habitants de Iakoutzk, mais toutefois inhabituel dans notre région. D'ailleurs, je crois que les mimosas vont tous mouriiiiir ; ceux qui sont dans notre jardin, malgré les précautions dont nous les avons entourés, se sentent bien mal.

Mais moi, je ne me suis pas laissé démonter. Bien sûr, j'ai d'abord répondu présente au cours de gym, comme d'hab, puis j'ai filé chez le dentiste (à reculons). Heureusement (ou pas), il n'a pas pu faire ce qu'il voulait faire et m'a redonné rendez-vous pour dans 15 jours, mais du coup je suis sortie du cabinet bien plus tôt que prévu. Alors je suis allée marcher jusqu'au Bassin d'Arcachon. Et là, je me suis laissé enchanter par le spectacle.

Le ciel était complètement dégagé et serein. La marée remontait, tranquille. Tout était calme et paisible. Beaucoup de magasins étant fermés le lundi matin, l'esplanade et la jetée étaient désertes, ce qui est rare. Et j'avais l'impression que tout ça ce n'était rien que pour moi (oui, oui, quelques fois je me prends un peu pour le centre du monde). L'eau était plate et brillante comme de l'huile. Au loin, impossible de deviner où s'arrêtaient les flots et où commençait le ciel. Les uns se fondaient dans l'autre et vice-versa.

Pour faire durer le plaisir je me suis installée à la terrasse d'un restaurant, en bordure de plage, et là j'ai siroté mon café viennois au soleil, à l'abri du vent : breuvage bien fort, max de chantilly, douce torpeur, Calme Intérieur Et Léthargie [ça c'est pour vous Mary et Alba si vous passez par là], pause dans le temps, moment volé...

Car tout ça c'était avant le rush qui a suivi : courses, lessive, comptes, taxi, liste de choses à faire longue comme le bras.

Eh oui, c'est comme ça, tout ce qui a un commencement a une fin... (il paraît que c'est Bouddha qui a dit ça, mais moi j'aurais plutôt attribué cette phrase-culte au Marquis de La Palice, pas vous ?).

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #météo-humeur

Repost 0

Publié le 22 Janvier 2017

Le principe de cette rubrique, c'est !

SILENT SUNDAY # 40

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #silent sunday

Repost 0

Publié le 20 Janvier 2017

Rédigé par vivi

Publié dans #météo-humeur

Repost 0

Publié le 15 Janvier 2017

Le principe de cette rubrique, c'est !

SILENT SUNDAY # 39

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #silent sunday

Repost 0

Publié le 9 Janvier 2017

CIEL DU LUNDI 9 JANVIER

Ciel Insipide Extrêmement Lugubre. Ça, c'est dit ! [et ça c'est pour vous Mary et Alba si vous passez par là] .

Au moins, la semaine dernière, il y avait un petit semblant de rayon de soleil.

Mais ce lundi, rien. Rien que la grisaille. Et aussi la pluie.

Alors selon vous qu'est-ce qu'il y a de mieux ? Les -10° de samedi matin et la journée qui a suivi, baignée de soleil, de lumière, de givre et de froid sec ? Ou les 8° d'aujourd'hui mais dans un ciel plombé, tiède et humide ?

Je vous laisse réfléchir à cet éternel problème dont la réponse est finalement une question de jugement personnel, propre à chacun. Autant de personnes, autant d'avis. A moi, le  froid vif des derniers jours m'a rappelé mon enfance en Alsace, quand l'hiver vous sautait à la figure dès que vous mettiez le bout du nez dehors. Il y avait longtemps que je n'avais pas ressenti cela, cet air dans l'air... Et j'ai bien ri en voyant mon linge gelé sur le fil : les serviettes étaient raides comme des planches, et les jeans et les tee-shirts avaient un air figé et une mine statufiée que je leur ai rarement vu par ici.

En tout cas, abstraction faite de la météo, une chose est sûre : ce week-end, la maison est redevenue toute vide... et le froid ou la pluie n'y sont pour rien. Depuis un mois, elle était pleine de monde, un vrai moulin. Mais l'heure de la reprise a sonné et chacun a rejoint sa vie. Déjà lundi dernier Fiston 2 avait repris le bus et son chemin pour Lyon. Hier, c'est Fiston 3 qui a pris ses cliques et ses claques pour Toulouse. Fiston 1 quant à lui est à nouveau en quête d'un contrat de travail et qui sait où le mènera le prochain. Il n'y a que Fifille qui pose encore ses affaires chez nous, en rentrant du lycée, mais les soirées à 3 sont désormais comptées.

Alors quoi ? En ce début d'année, je me dis qu'on remet tous les compteurs à zéro et que tout est à nouveau possible : 2017 l'année de tous les changements ? De tous les succès ? De toutes les envies ? De toutes les retrouvailles ? De tous les ciels ? Je nous le souhaite VRAIMENT. Et quand je dis nous, c'est à Jules, à nos enfants, à vous tous, et à moi aussi bien sûr.

Alors très bonne année 2017.

(cœur avec les mains)

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #météo-humeur

Repost 0

Publié le 8 Janvier 2017

Le principe de cette rubrique, c'est !

SILENT SUNDAY # 38

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #silent sunday, #travaux d'aiguilles et bricoles

Repost 0

Publié le 7 Janvier 2017

OBJECTIF ZERO DECHET : ON NE S'ARRETE PAS EN CHEMIN !

Le mois de décembre (et en fait même celui de novembre) a eu raison de cette rubrique comme des autres. J'avais promis à la rentrée un post "zéro déchet" chaque semaine mais je crois que j'ai eu les yeux plus gros que le ventre, bref que j'ai exagéré mes capacités.

Mais mais mais... même sans article les efforts pour limiter le remplissage de nos poubelles ont été maintenus et ont vraiment porté leurs fruits puisque, depuis début septembre, j'ai sorti nos bacs vert (recyclage) et noir (tout venant) une seule fois le 20 octobre, puis le 5 janvier.

Alors oui, depuis que nous faisons plus attention, le volume de nos déchets s'amenuise et nous pouvons aisément laisser nos poubelles se reposer et limiter leurs sorties au bout de la rue. Le point positif c'est que contrairement à la croyance populaire qui veut que les poubelles ça pue, elles ne dégagent plus aucune mauvaise odeur puisqu'elles ne contiennent plus de déchets organiques : ce qui ne va pas aux poules va au compost. Et c'est top de ne plus avoir de poubelles qui cocottent.

Oui, mais alors, que contiennent-elles encore ?

Plein de choses !

Trop de choses !

Des vieux gants Mapa troués. Le film plastique qui entoure les boîtes d'allumettes. L'emballage du pain de mie. L'emballage des spaghettis. Le plastique autour de la salade iceberg. L'opercule du yaourt qui me sert à faire les yaourts dans la yaourtière. Le blister des médicaments que j'ai dû prendre. Le papier alu autour du bouillon cube. Des capsules de bière. Des enveloppes à fenêtre. Le filet autour des oranges. Un joint de bocal. Le papier du Kiri. Des barquettes de charcuterie en plastique. Des barquettes de viande en polystyrène. Le blister du jambon cru. L'emballage plastique du gruyère râpé. Des disques à démaquiller. Un cintre déglingué. Un sac déchiré. Le papier d'emballage du beurre. Une assiette cassée. Etc. etc. etc.

Encore trop de produits sur emballés. Encore trop de déchets non recyclables.

Il faut donc se remobiliser et trouver d'autres solutions. C'est une bonne résolution ça pour un début d'année non ? L'une d'elles serait d'arrêter dans un premier temps d'acheter les fruits et légumes, la viande, le fromage, la charcuterie au supermarché. Dans un deuxième temps d'aller au magasin de vrac pour acheter les pâtes, le sucre, la farine...  Mais cela implique : 1. de faire l'effort de se LEVER et d'enfiler un survêt le samedi matin ou le dimanche matin pour aller au marché et et et... 2. ben je ne vois rien d'autre en fait. Alors... L'idée doit faire son chemin... A suivre...

En matière de "zéro déchet", ces actions peuvent vous paraître un grain de sable sur la plage (et ça l'est). Mais elles sont indispensables car si l'on continue à avoir des comportements irresponsables alors que d'autres alternatives sont possibles, quelle planète allons nous laisser à nos enfants et nos petits-enfants ?

(hein, je vous le demande)

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #objectif zéro déchet

Repost 0