Publié le 3 Mars 2014

ciel-3-mars.jpg 

Amis petitcoindecielophiles, bonjour !

 

Pas de trêve dans l'hiver cette année (d'ailleurs pas d'hiver non plus). Pas vu ces belles semaines que l'on a parfois au mois de février et qui nous permettent de souffler en attendant le printemps. Cette année, c'est marche ou crève.

 

Aujourd'hui encore, c'est le chaos dans mon Petit coin de ciel. Il a vraiment une drôle de couleur parfois, entre gris et jaune... quand on le voit parce que de temps en temps on a l'impression que la nuit va tomber. Aaah oui, mais il n'est que 14 h. Les averses de grêle se succèdent. Une nouvelle fois, nous sommes dans l'orange. Orange pour les inondations, orange pour les grandes marées, orange pour les grosses vagues et le risque de submersion, orange pour le vent et les bourrasques.

 

Pour les enfants, c'est une journée de reprise. Les vacances de la zone C (dont fait partie Bordeaux) sont terminées. Et déjà j'entrevois la fin de l'année scolaire qui se profile... Si, si. Certains jours, on sent que la vie amorce un petit virage, il me semble que c'en est un aujourd'hui.

 

Dernière ligne droite pour Fiston 1 : il finalise petit à petit son mémoire à rendre courant avril. L'année prochaine, ce sera Angers ? Paris ? Bordeaux ?

 

Dernière ligne droite pour Fiston 2 : encore 4 semaines et demi de cours, une dizaine de jours de révision (et de repos) puis les concours mi-avril. L'année prochaine, ce sera Lyon ? Paris ? Bordeaux ?

 

Dernière ligne droite pour Fiston 3 : encore 6 semaines de cours puis 2 mois de stage (qu'il n'a toujours pas trouvé même si les choses suivent leur cours). A la rentrée, il va vraisemblablement se réorienter vers une autre école du groupe auquel appartient la sienne. Cela correspondra mieux à ses attentes, dit-il. En tout cas, en 2014/2015 ce sera encore Bordeaux pour lui sans doute...

 

Dernière ligne droite pour Fifille aussi, quoiqu'un peu plus longue que celle des garçons. Petit à petit, son projet d'orientation se dessine. L'année prochaine, pour elle, ce sera forcément un lycée quelque part dans la CUB*, quel que soit son choix. Elle avait commencé à évoquer l'internat, mais pour l'instant on n'en entend plus parler tant mieux...

 

Sur ce, je file changer notre box qui fatigue (surmenage peut-être ?)... Alors, si tout va bien, je vous retrouve un peu plus tard pour mettre à jour cet article avec les ciels des autres régions. La semaine dernière, ils étaient tous bleus. Je doute fort qu'il en soit de même aujourd'hui... A suivre...

 

* Communauté Urbaine de Bordeaux

 

Edit de 21h15 :  voilà comme promis les liens vers les ciels de Mamylou et de  Mary (exceptionnellement) dans les Pays de la Loire, de Françoise Andersen et Andrée/Erato en Rhône-Alpes, de Val1603 en région parisienne, de Carole en Nord-Picardie, de Minouche en Poitou-Charentes, de Claudine/Canelle en Bretagne, de Marylou en Alsace, de Marianne68 en PACA et de Cigalette et Arlette en Belgique,

 

J'avais vu juste (mais d'un autre côté pas besoin non plus d'être très finaude pour ça) : il n'y a pas que le mien qui soit gris. 

 

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #météo-humeur

Repost 0

Publié le 2 Mars 2014

barbapapa.jpg

 

Lundi 24 février

 

Un vol de grues cendrées passe au-dessus de chez moi, puis un autre, puis un autre. C'est vraiment beau. Je me tords le coup vers le ciel pour essayer de les suivre des yeux et je souris toute seule (c'est grave docteur ?)...

 

Mardi 25 février

 

Mon téléphone DECT du boulot sonne dans la poche de ma blouse qui est sagement accrochée à la patère de la porte des toilettes de l'hôpital. Nooon, pas question que je décroche. J'imagine la scène et je pouffe comme une bécasse, pourvu que personne ne me voie (mais là où je suis y'a aucun risque).

 

Mercredi 26 février

 

Un médecin avec qui je travaille s'installe sur la chaise en face de mon bureau pour discuter de tout et de rien (et même se dévoiler un peu) pendant au moins une demi-heure !! Incroyable, non ? Et moi qui me plaignais pas plus tard que la veille qu'il ne venait jamais me parler d'autre chose que de boulot.

 

Jeudi 27 février

 

Hiiii, Fiston 1 passe dans un reportage sur BFM TV. Heureusement que Cousine Rose était devant sa télé, sinon il ne m'aurait peut-être même rien dit le vilain cachotier !

 

Vendredi 28 février    

 

1 chou vert, 1,2kg de carottes, 500g de navets, 1,2kg de pommes de terre, 2 branches de céleri, 1kg de tomates, 500g d'oignons, 1 salade, 1kg de poireaux, 500g de betteraves cuites, 2 têtes d'ail ET 1kg de pommes gala, 1kg de poires williams, 1kg de clémentines, 1kg de bananes, 1 ananas, 1kg d'oranges, 1kg de pommes granny et 10 kiwis, le tout pour 20 euros, c'est l'offre que nous fait chaque semaine le CE de l'hôpital (avec quelques variantes bien sûr, à bas la monotonie). J'adore (mais les ados me détestent) !

 

Samedi 1er mars

 

Ca y est ! Les vacances sont réservées ! Pour nous, ce sera soleil et farniente au sud de l'Espagne, avec normalement tous les fistons et Fifille. Le petit plus, c'est que c'est Jules qui s'est occupé de tout. Est-il vraiment nécessaire d'ajouter que je me réjouis par avance de cette semaine à 6 SANS AUCUN (zéro, nada, kein, no) repas à préparer ?

 

Dimanche 2 mars

 

Ouhlala, couchée à 9h15 hier soir, réveillée à 7h45 ce matin... Vive les week-ends (fallait encore en profiter un peu, les congés sont finis pour cette fois dans la zone C dont fait partie Bordeaux). Demain, tout le monde reprend son train-train. Et c'est reparti pour un tour.    

 

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #mes kifs de l'année

Repost 0

Publié le 1 Mars 2014

mamma-mia.jpg

Il fait moche et froid ? Gris et humide ? Le vent tempête au dehors et le pluviomètre se remplit à vue d'œil ?

Voilà une solution anti-cafard qui vous transportera illico sans bouger de votre canapé sur une île grecque, soleil, couleurs, chaleur, bonne humeur et rythmes des années 80 compris.

Trois conditions néanmoins indispensables pour passer un bon moment : aimer ABBA, ne pas être allergique aux comédies musicales, s'abstenir si envie de voir un film sérieux.

En effet, on a commencé à 4 et j'ai bien failli me retrouver toute seule si Jules n'avait pas tenu gentiment à rester avec moi jusqu'au générique de fin.

Mais moi j'ai adoré.

C'est kitch, rafraichissant, joyeux et festif, parfois un peu gnangnan mais sûrement pas ennuyeux.  

Avec Meryl Streep, Pierce Brosnan, Colin Firth et Stellan Skarsgard qui dansent et poussent la chansonnette (et plutôt bien) quand même !

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #films-TV-acteurs

Repost 0

Publié le 24 Février 2014

fevrier 8170 

Amispetitcoindecielophiles, bonjour !

 

C'est qu'il y avait un sacré raffut dans mon Petit coin de ciel ce matin. Une joyeuse cacophonie, un tapage de tous les diables et des grous-grous à tour de bras. 

 

L'aviez-vous remarqué ? Depuis plusieurs jours, les grues remontent d'Afrique du Nord et du Sud de l'Espagne. Elles suivent invariablement paraît-il toujours la même route sur une bande d’une centaine de kilomètres de largeur seulement.

 

Leur vol migratoire est caractéristique, en forme de Y ou de V, mais ce matin, au-dessus de chez moi, elles n'étaient pas en formation ordonnée et sage. Elles tournoyaient anarchiquement dans tous les sens, on aurait dit qu'elles attendaient des retardataires, qu'elles se regroupaient, que c'était la récré ou alors qu'elles faisaient une halte. Est-ce comme chez les humains qui voyagent chez qui, toutes les deux heures, la pause s'impose ?

 

J'ai lu quelque part que, quand elles sont là-haut, les grues crient environ toutes les 10 à 15 secondes et que leur cri sonore s'entend jusqu'à 4 kilomètres. Ceci explique donc cela !

 

En tout cas, qu'elles se déplacent dans un sens ou dans l'autre, elles marquent dans le cœur de tous un tournant dans la saison... Il paraît que l'hiver revient rarement après leur passage. Il ne reste plus qu'à y croire... 

 

Et vous ? Les avez vous vues les grues annonciatrices du printemps ?

 

Et sont-elles passées au-dessus de chez Mary, Claudine/Canelle et Sherry en Bretagne, Marylou en Alsace, Andrée/Erato et Françoise Andersen en Rhône-Alpes, MéméYoyo et Mamylou dans les Pays-de-la-Loire, Marianne68 et Sylvie en PACA, Val1603 en région parisienne et Cigalette et Arlette en Belgique ? Un clic et vous saurez...  

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #météo-humeur

Repost 0

Publié le 23 Février 2014

rose colored glasses

 

Lundi 17 février

 

J'adore quand Fiston 2 revisite les dictons qu'affectionne tant ma mère et dit : "Là c'est vraiment l'hôpital qui se moque de la charrue avant les boeufs". Moi, ça me fait rire !

 

Mardi 18 février

 

J'adore quand Fifille m'appelle au milieu de l'après-midi au boulot pour me demander si elle peut faire une mousse au chocolat pour le dessert du soir. Hiiiii.

 

Mercredi 19 février

 

J'adore quand j'arrive à motiver les ados pour aller jusqu'au bord du Bassin d'Arcachon et manger avec eux une gaufre au bout de la jetée.  

 

Jeudi 20 février

 

J'adore parler des prochaines vacances et faire des projets à 6... ou 7 (avec la chérie de Fiston 1, qu'est-ce que vous vous imaginiez d'autre ?).

 

Vendredi 21 février

 

J'adore quand je rentre épuisée du boulot et que Fiston 2 me demande si je veux qu'il me fasse un petit thé pour me réconforter. Bah, moi ce serait plutôt un petit apéro dont j'aurais besoin pour me requinquer mais va pour le petit thé !

 

Samedi 22 février

 

J'adore, une fois n'est pas coutume, faire de la pub pour le blog (et le livre) Alors voilà que m'a fait découvrir Cousine Rose, journal de soignés/soignants réconciliés. À lire absolument sans modération.

 

Dimanche 23 février

 

J'adore tout le programme du jour : grasse mat', popotte, repas/tajine à 6, café au soleil avec le nouveau bouquin que je viens de commencer et que m'ont offert Fiston 1 et sa chérie pour Noël (voir ci-contre), ciné en famille (même si le film était un navet, private joke inside les cousines) !

 

Ça faisait longtemps que je n'avais pas passé un aussi bon dimanche.

 

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #mes kifs de l'année

Repost 0

Publié le 22 Février 2014

ALORS VOILA

« Alors voilà », c'est l'histoire d'un blog qui est devenu un livre. Il y a à peine un an, Baptiste Beaulieu, 27 ans, interne aux urgences de l'hôpital d'Auch (Gers), se met à chroniquer chaque jour une histoire vécue par lui ou l'un de ses collègues. L'incroyable quotidien « de la vie de ceux qui sont couchés et de ceux qui les relèvent » y est si bien raconté que le blog obtient une belle audience et décroche, en janvier, le premier prix Alexandre Varney lors du Congrès national des internes de médecine générale [...].

Le Monde - 14.11.2013

Les posts sont courts, plein d’autodérision, souvent titrés avec malice. Chacun commence par « Alors voilà », gimmick existentiel d’où le blog (et le livre) tire son nom et comporte un « VRAIMENT » quelque part. S’y mêlent à l’occasion [...] des paroles de chanson ou citations intempestives. Ça brasse large : de Sénèque à Dylan, de Nana Mouskouri à Air Wick.

Le Nouvel Obs Rue 89 - 17.11.2013

Alors voilà le récit au quotidien d’un apprenti médecin qui joue des claquettes entre les différents services des Urgences avec ses co-internes. Là, pendant sept jours, il décrit à une patiente en stade terminal ce qui se passe sous les blouses et dans les couloirs. Pour la garder en vie le temps que son fils, bloqué dans un aéroport, puisse la rejoindre. Se nourrissant de situations bien réelles, vécues par lui ou par ses collègues, chirurgiens ou aides-soignants, Baptiste Beaulieu passe l’hôpital au scanner. Il peint avec légèreté et humour les chefs autoritaires, les infirmières au grand cœur, les internes gaffeurs, les consultations qui s’enchaînent, les incroyables rencontres avec les patients... Par ses histoires d’une sensibilité folle, à la fois touchantes et drôles, il restitue tout le petit théâtre de la comédie humaine. Un bloc d’humanité.

Chez Fayard - 9.11.2013

Son blog attire entre 13 000 et 17 000 visiteurs par jour. Patients et médecins mélangés.

L'Express - 28.2.2013

Quelques posts pris au hasard pour vous donner envie de lire tout le blog (ou tout le livre) d'un coup : Des histoires de vieux, Vol au-dessus d'un nid de coucou, Les noms de ceux qui attendent, Paranormal Nephrology, Le jour où j'ai été nul entre 19h30 et 20h00, Bobo la Foufounette ? 

Merci Cousine Rose de m'avoir fait découvrir ce blog... À lire de toute urgence.

 

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #livres-auteurs

Repost 0

Publié le 21 Février 2014

ysl.jpg 

Paris, 1957. A tout juste 21 ans, Yves Saint Laurent est appelé à prendre en main les destinées de la prestigieuse maison de haute couture fondée par Christian Dior, récemment décédé. Lors de son premier défilé triomphal, il fait la connaissance de Pierre Bergé, rencontre qui va bouleverser sa vie. Amants et partenaires en affaires, les deux hommes s’associent trois ans plus tard pour créer la société Yves Saint Laurent. Malgré ses obsessions et ses démons intérieurs, Yves Saint Laurent s’apprête à révolutionner le monde de la mode avec son approche moderne et iconoclaste.

Ça, c'est le pitch. Je m'attendais donc à de la haute-couture, des défilés, des couleurs, de la mode, de l'élégance, du génie, du luxe, du rêve...

Il y en a eu... mais pas que... pour moi en tout cas pas assez.

Assez loin de l'univers professionnel d'Yves Henri Donat Mathieu-Saint-Laurent (son vrai nom où Mathieu n'est pas un prénom mais une partie du nom de famille) et de son image costumée et polissée, le film dépeint surtout la relation amoureuse entre le couturier et Pierre Bergé, leur passion chaotique, leurs infidélités réciproques, la complexité de leurs sentiments et le côté obscur du créateur, ses démons, sa timidité maladive, ses névroses, son comportement psycho-maniaque, ses consommations massives d'alcool et de drogues diverses, ses dépressions, sa personnalité borderline... 

Rien à dire sur le jeu des deux acteurs principaux (Pierre Niney -même pas 25 ans- et Guillaume Gallienne) et de Victoire (Charlotte Le Bon), ils sont vraiment bien. Mais les autres (Laura Smet, Marie de Villepin, Nikolai Kinski en Karl Lagerfeld,...) sonnent faux, je n'ai pas aimé. Trop surfaits, trop de tout, trop de trop.

J'ai adoré le début avec des moments de la jeunesse d'YSL à Oran, son entrée fulgurante dans le monde de la mode à la mort de Christian Dior, sa rencontre/coup de foudre avec Pierre Bergé, le tout sur fond de décors de la fin des années 50. Mais rapidement le film ne raconte plus grand chose, c'est une succession de scènes décousues dans lesquelles on a bien du mal à trouver un fil conducteur, si ce n'est l'amour homosexuel d'YSL, sa décadence/déchéance programmée et sa cour joyeusement cocaïnée.

Le réalisateur en rendrait presque YSL banal, loin du génie qui a révolutionné le monde de la mode et sur lequel on aurait aimé en savoir un peu plus.

Et moi, pendant ce temps, je n'ai pas arrêté de regarder ma montre... J'ai trouvé le film looong, somnolent et pourtant cette fois c'est moi qui avais choisi. En sortant, Jules et moi on a eu la même pensée : heureusement que les ados avaient préféré ce soir-là rester à la maison pour revoir une énième fois Harry Potter au lieu que de nous accompagner sinon on n'était pas prêts de les ressortir au ciné avec nous de sitôt.

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #films-TV-acteurs

Repost 0

Publié le 19 Février 2014

Rédigé par vivi

Publié dans #vacances-week-ends

Repost 0

Publié le 17 Février 2014

ciel 17 février

 

Amis petitcoindecielophiles, bonjour.

 

Ouf, les vacances scolaires sont là. Même s'il n'y a eu que 6 semaines de cours pour les enfants depuis les derniers congés, elles sont plus que bienvenues. Fiston 1 les attendait avec impatience (même s'il s'est trouvé un job étudiant pour un mois), Fiston 2 était au bout du rouleau, Fiston 3 accusait des signes de fatigue et Fifille ne parlait plus que de ça. Ni Jules ni moi n'avons prévu de nous arrêter mais quand le rythme des enfants change, celui des parents suit le même chemin. C'est donc tout bénéf' pour nous aussi.

 

Ouf, côté festivités, une période plus calme s'annonce. Après des anniversaires, des sorties, des réunions, des obligations et même un mariage, c'est relâche.

 

Ouf, il semblerait que Fiston 3 ait trouvé un stage qui lui convienne pour les mois de mai et juin prochains, dans un journal et sur Bordeaux, pile poil comme il le souhaitait. Il n'y a plus qu'à obtenir l'accord de l'école et ce sera ça de moins à penser.

 

Ouf, je sais encore faire du vélo. Depuis le temps que je ne l'avais pas sorti de son rack, il est tout rouillé (ah non, mince, il l'était déjà avant) ! Toujours optimiste, j'étais partie pour faire un tour de 20 km mais au bout de 2 j'étais déjà crevée. Alors, j'ai décidé que 10 km ce serait déjà pas si mal. Et puis, finalement, j'en ai fait 20 quand même, comme quoi, dixit belle-maman, quand Vivi a une idée derrière la tête elle ne l'a pas ailleurs.

 

And last but not least, ouf, le soleil est revenu. Alors que je consultais mon calendrier dans la cuisine où je note tout, y compris la pluviométrie (comme si je n'avais que ça à faire), je me suis rendue compte qu'il a plu absolument tous les jours depuis le 19 janvier dernier. L'épisode humide est-il terminé ? Je n'en sais rien mais, en tout cas, aujourd'hui, aucun nuage gris à l'horizon. Le ciel est bleu plus que bleu et l'air est doux. 14° au thermomètre, c'est Byzance.

 

Pour la météo des autres régions, c'est là : chez Mary, Claudine/Canelle et Sherry en Bretagne, Marylou en Alsace, Andrée/Erato et Françoise Andersen en Rhône-Alpes, Minouche en Poitou-Charentes, MéméYoyo et Mamylou dans les Pays-de-la-Loire, Carole en Nord-Picardie, Marianne68 et Sylvie en PACA, Cigalette et Arlette en Belgique et Nadia-Vraie au Canada. 

 

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #météo-humeur

Repost 0

Publié le 16 Février 2014

plume rose 

 

 

 

Lundi 10 février

 

Des kifs qui datent d'hier, alors tant qu'à tricher j'en mets deux pour la peine ! Double surprise dans ma boîte aux lettres en revenant de notre exil imposé par Fiston 2 : l'une de la Vieille Marmotte, l'autre de Melle Bulle. Merci merci merci et vive la toile !

 

Mardi 11 février

 

Le coucher de soleil dans la voiture en revenant du boulot... Imaginez ! Il y avait du rose bébé, du bleu bébé, un peu de jaune bébé et une touche d'orange bébé. Des couleurs tendres pour un ciel tout en douceur mais avant et après c'était rien que du tout pourri.

 

Mercredi 12 février

 

Le retour bien éphémère du soleil : alors, faire une balade et marcher les yeux fermés en essayant de compter au moins jusqu'à 15.

 

Jeudi 13 février

 

Une séance d'essayage avec Fifille en vue d'un mariage imminent, ça vaut son pesant de cacahuètes. Fous rires garantis. On a quand même fini par trouver une tenue qui plaise à la fois à Fifille et à Vivi (mais pas évident). 

 

Vendredi 14 février

 

L'apéro du vendredi soir (et de la St-Valentin en plus) après une semaine exténuante au boulot. Vraiment bien de se retrouver en famille au coin du feu et autour de la table basse, avec 1000 choses à se raconter (enfin... surtout moi).    

 

Samedi 15 février

 

Certains diront qu'ils avaient le temps, d'autres diront qu'il était temps. La cousine de Jules (la "petite dernière" qui n'a que quelques semaines de moins que moi) et son amoureux se marient ! Je souris à ce qui est déjà un souvenir et aux bons moments passés avec les cousines et les cousins. Mais surtout les cousines.

 

Dimanche 16 février

 

Dur dur les lendemains de bringue. Cependant, une belle journée tous en famille et la fête qui se prolonge pour quelques heures encore.

 

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #mes kifs de l'année

Repost 0