Publié le 6 Octobre 2016

Rédigé par vivi

Publié dans #musique

Repost 0

Publié le 3 Octobre 2016

CIEL DU LUNDI 3 OCTOBRE

La dernière fois que j'ai publié dans cette rubrique, je disais que je n'avais rien vu passer de l'été. Et visiblement rien du mois de septembre non plus puisque j'ai publié zéro ciel le mois dernier. Ce n'est pourtant pas faute d'avoir eu du bleu, du soleil, des températures +++ et aussi des blablas à partager.

Alors quoi ? Pendant tout ce temps où je n'ai rien écrit la routine a tout simplement repris ses droits : les garçons sont repartis dans leurs chez-eux à droite à gauche laissant Fifille avec nous pour la dernière année sans doute, le blog a eu 6 ans (eh oui) et moi un an de plus aussi (eh oui bis !), le taf m'a bien occupée, la gym a repris, etc. Bref, les jours se sont envolés comme nos espoirs parfois, ou comme les prix, les soucis ou la raison...

De toutes façons, impossible de revenir en arrière, ce qui est fait est fait ! Et y'a plus qu'à se concentrer sur le moment PRESENT !

Alors octobre est là, et la météo est toujours clémente à gogo, un vrai été indien. Aujourd'hui, vous avez vu ? Mon ciel du soir fait des petites vagues, comme pour dire que les beaux jours sont encore là et qu'on peut toujours profiter de la plage et de l'océan sans se priver ou alors pour nous faire des signes du genre "au revoir, à bientôt" parce que le vrai automne va bientôt frapper à notre porte avec son lot de gris, de pluie, d'humidité et de feuilles mortes. C'est pas très fun dit comme ça, mais c'est la ronde des saisons et je ne vais sûrement pas m'en plaindre car j'ai bien profité de TOUT depuis le mois de juillet.

D'ailleurs pas plus tard que cet aprème, vous savez pas ce que j'ai fait ? J'avais l'intention d'avoir une activité intellectuelle intense (faire les mots fléchés des Paris-Match que ma voisine m'a donnés pour la salle d'attente de l'hôpital) quand je me suis endormie dans une chaise de jardin sur la terrasse, bercée par la jolie lumière d'octobre, réchauffée par le soleil mais pas trop, attendrie par les cui-cui des oiseaux dans les arbres et caressée par la douce brise.

Calme Idéal => Exceptionnelle Léthargie : ça c'est pour vous Mary et aussi Alba si vous passez par là. Et la photo, c'est pour la communauté Petit coin de ciel et la récap' hebdomadaire d'Arlette et Chat Bleu (je vais essayer de ne plus faire la paresseuse à l'avenir les amies et d'être plus assidue les lundis, c'est promis !).

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #météo-humeur

Repost 0

Publié le 2 Octobre 2016

Le principe de cette rubrique, c'est !

SILENT SUNDAY # 27

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #silent sunday

Repost 0

Publié le 1 Octobre 2016

crédit photo 100 % Gironde

crédit photo 100 % Gironde

Depuis quelques semaines, je suis passée aux produits ménagers que propose l'AMAP où je suis inscrite : lessive, liquide vaisselle, nettoyant multi-usages et savon de ménage.

Je ne vous cache pas qu'il m'a fallu prendre un peu sur moi au début pour mettre en place de nouvelles habitudes et surtout dire adieu à mes flacons chéris que j'affectionnais tant, surtout -maintenant que j'y pense- à cause de leurs emballages attrayants et leurs parfums délicieux, suaves et enivrants. D'ailleurs, avant d'acheter un produit, il fallait systématiquement que je le renifle (mais pas que je lise l'étiquette, cherchez l'erreur !).

Depuis, donc, ma poubelle est plus légère, et je suis moi aussi en partie débarrassée des nombreux contenants en plastique qui encombraient mes placards.

Par la même occasion, ciao Formaline, Formic Aldehyde, Formol, Fyde, Hoch, Ivalon, Karsan, Lysoform, Methyl, Aldehyde, Formal, Quaterminium15, Methanal, Methylene Glycol, Methylene Oxide, Mobocid, Oxomethane, Oxomethylene, Paraform, Polyoxymethylene, Superlysoform, Orthophénylphénol. Oui, oui, la liste est longue et ne fait pas rêver...

Fabriqués à la main, mes nouveaux produits sont 100% locaux, 100% bio et 100% écolos.

Je vous les présente en quelques mots ?

La lessive de cendre ou au savon : un petit bouchon dans la machine et hop ! C'est parti pour un linge tout propre et c'est sans regret que j'ai abandonné les produits industriels : plus de traces blanches sur les tissus foncés dues aux dépôts de lessive mal rincée, du linge tout doux (produit riche en glycérine, l'ajout d'adoucissant est donc totalement inutile - déjà que j'en mettais pas avant), plus de rejets nocifs (car, même les lessives dites "écologiques" rejettent des éléments de nature à polluer, en particulier les phosphates). Seul hic, ces produits ont peu d'odeur, voire aucune... alors moi qui aime tant le linge qui sent bon je me suis sentie un peu frustrée... Toutefois, comme dans le zéro déchet il y a toujours une alternative, j'ai suivi les conseils de Mathias et dépose désormais dans le bac adoucissant de ma machine quelques gouttes d'huile essentielle... A varier à l'infini selon l'humeur : lavande le lundi, citronnelle le mardi, menthe le mercredi, patchouli le jeudi...

De tous, le liquide vaisselle est le produit que je préfère. Il est tout à fait magique ! Il m'a fallu un petit temps d'adaptation car, contrairement à un produit traditionnel, il ne se dilue pas dans une grande quantité d'eau mais il vaut mieux le vaporiser directement sur la vaisselle mouillée. Par ailleurs, il ne fait pas cette grosse mousse blanche à laquelle on est habitué mais une mousse toute fine, un peu comme la mousse du savon quand vous vous lavez les mains. Tout ça est un peu perturbant au début, surtout quand on a 45 ans de vaisselle derrière soi (eh oui, j'ai commencé très jeune). En revanche, l'économie d'eau est énorme puisqu'on ne fait pas de "sauce" dans l'évier ou la bassine et que le rinçage est très rapide (peu de mousse). Il fait disparaître comme par enchantement toutes les graisses (même celles qui restent dans la poêle après avoir faire cuire des merguez, pouah !!) et, vous n'allez pas me croire mais il va bien falloir quand même, depuis que j'ai commencé à utiliser ce produit je fais la vaisselle à l'eau FROIDE, sans effets secondaires notables !

Le nettoyant multi-usages s'utilise sur... TOUT : sol, vitres, plan de travail, évier, gazinière, sanitaires, salle de bain. Il peut même s'utiliser comme détachant sur le linge. Bref, un produit multi-usages qui porte bien son nom et qui ne déçoit pas. Un seul produit qui fait quasiment tout, franchement, c'est pas le top du top ?

Le savon de ménage (qui dé-ménage, super slogan non ?) sert, lui, à... se laver les mains... (eh oui, plus besoin de flacons de savon liquide et de recharges, tous en plastique) mais aussi à "fabriquer sa lessive au savon, laver le linge délicat, nettoyer comptoirs et baignoires, nettoyer le cuir, entretenir les meubles, nettoyer ses pinceaux, se débarrasser du chlore, faire son shampoing, éliminer les pucerons, faire sa vaisselle, réduire les crampes, détacher les murs, désinfecter sans toxicité, repousser les mites." (source site 100 % Gironde). Je l'ai même utilisé l'autre jour sur une éponge pour nettoyer la voiture avec un très bon résultat.

En conclusion, pour moi, c'est tout bénef : zéro emballages plastiques (puisque je rapporte mes bouteilles à chaque fois pour les faire remplir et le savon n'est pas emballé) donc zéro déchet, des produits bio de qualité (bye bye les produits de synthèse). Et le prix dans tout ça me direz-vous ? Hyper compétitif : 3 € le litre de lessive, 3 € le litre de liquide vaisselle, 3 € le litre de nettoyant multi-usages, 7,50 € le gros savon de ménage qui dure, dure, dure... si on en prend soin.

Des produits 100 % Gironde à découvrir ici, ça vous tente ?

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #objectif zéro déchet

Repost 0

Publié le 25 Septembre 2016

Le principe de cette rubrique, c'est !

SILENT SUNDAY # 26

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #silent sunday, #travaux d'aiguilles et bricoles

Repost 0

Publié le 21 Septembre 2016

PARCE QUE LE ZERO DECHET PASSE PAR LE DESENCOMBRAGE

Des rentrées, avec 4 enfants, j'en ai fait un paquet. Combien ? C'est simple : pour écrire cet article je me suis livrée à un rapide calcul et j'arrive au chiffre astronomique de 73 (et je ne compte ni les miennes ni celles de Jules) !

Eh oui, on dirait pas comme ça... Et c'est pas encore tout à fait fini.

Alors, bien sûr, maintenant, je ne m'occupe plus de grand chose, à part faire quelques chèques, fournir un kit de survie et des produits de première nécessité pour remplir un peu les placards des studios, et rester attentive et à l'écoute, en cas de besoin.

Le jour J, j'ai tout d'un coup eu un flash et j'ai dit à Fifille, la seule encore à la maison :

"Il faudrait peut-être quand même t'acheter un agenda ?" mais elle l'avait déjà fait en temps et en heure.

Une semaine plus tard, un autre flash et je lui ai demandé :

"Il faudrait peut-être quand même que je t'achète quelques fournitures scolaires ?", mais elle avait déjà profité de ses heures de perm pour aller chercher des cahiers... avec ses sous.

"Il faudrait peut-être quand même que je te rembourse alors ?", mais elle avait déjà réglé ça avec son père...

Pour vous dire à quel point je ne m'occupe plus de grand chose...

Il faut dire qu'à la maison, j'ai toujours eu une réserve avec tout le petit matériel nécessaire : des gommes, des stylos, des cartouches, des feuilles, etc. dans laquelle on pouvait piocher si nécessaire. Cependant, au fil des ans, à force de profiter des promos de rentrée et de refaire le stock tous les mois de septembre, j'ai accumulé, accumulé... J'ai toujours été très forte pour ça, sans doute par peur de manquer, d'être prise au dépourvu, de ne pas être la wonder-maman super-parfaite...

Et c'est là que commencent mes ennuis car, depuis que j'ai décidé de faire des efforts pour réduire nos déchets, je suis obligée de faire complètement faire machine arrière, mais en tenant compte bien sûr des achats effectués avant de me lancer dans cette démarche.

Que faire alors ? Une seule solution : trier, simplifier et recycler. Car le "zéro déchet" commence avant tout par un désencombrage.

J'ai à contre coeur été obligée de jeter quelques objets inutilisables comme des tubes de gouache fichus, une équerre dont le coin était cassé (c'est ballot pour tracer des angles droits) ou des feutres usés mais j'ai gardé les cahiers commencés et pas finis pour en faire du papier brouillon. A part ça, j'ai trouvé des objets neufs (que je vais en partie seulement garder parce que Fifille en aura l'usage au cours de l'année) et aussi des objets déjà utilisés et en très bon état comme :

- 9 bâtons de colle ! (mais Fifille ne fait plus de collages depuis longtemps)

- un dictionnaire 7-10 ans niveau CE et un autre 10-12 ans niveau CM (on a passé l'âge il me semble),

- des protège-cahiers (on met encore des protège-cahiers ?)

- 2 flûtes à bec (la musique était obligatoire au collège mais plus ensuite...),

- des gouaches, des pinceaux, une palette, une éponge et sa boîte, des craies grasses (une chose est sûre : personne ne va regretter les cours d'arts plastiques),

- des feuilles de papier calque, de canson, de papier millimétré,

- des ardoises blanches avec feutres assortis,

- des tas de feutres, des tas de crayons de couleur,

- des petits ciseaux pour petites mains et petits doigts (mais les nôtres sont groooosses à présent),

- des classeurs petit format avec feuilles et intercalaires assortis.

- des équerres, des règles, un rapporteur, 2 compas,

- une blouse de chimie (on en avait 2),

- des trousses,

- 2 paquets de 10 effaceurs ! (si je ne fais pas quelque chose, je pense qu'ils seront desséchés avant qu'on les utilise tous),

bref, tout un tas de choses qui ne vont plus servir...

J'ai rempli une caisse avec tout cela et l'ai déposée dans l'école de mon quartier par l'intermédiaire d'un enseignant que je côtoie. Ces fournitures trouveront sûrement leur place dans sa classe, sinon dans celle de ses collègues, sinon dans l'école sénégalaise avec qui ma commune entretient des relations de coopération décentralisée.

En matière de "zéro déchet", cette action peut vous paraître un grain de sable sur la plage (et ça l'est). Mais 1) cela a désencombré une de mes étagères, 2) l'idée de penser que ces objets auront une deuxième vie me plaît, 3) ils rendront peut-être un enfant heureux et ça, ça n'a pas de prix.

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #objectif zéro déchet

Repost 0

Publié le 11 Septembre 2016

Le principe de cette rubrique, c'est !

SILENT SUNDAY # 25

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #silent sunday

Repost 0

Publié le 10 Septembre 2016

OBJECTIF ZERO DECHET : NON AU PLASTIQUE (1)

Chaque année, plusieurs milliers de bouteilles en plastique sont mises sur le marché. Une partie est recyclée (mais la France en recycle moins de 20 %, c'est dire si on est à la bourre), une autre est incinérée, une autre encore s’échappe et se balade sur la terre avant de finir dans les océans, mettant des siècles à se dégrader. Le plastique est partout, le plastique pollue et le plastique est toxique pour la santé humaine (et accessoirement pour celle des animaux aussi).

Mais comment s'en débarrasser ?

J'en conviens, il est inenvisageable d'éliminer du jour au lendemain tout le plastique qui est partout présent dans nos maisons et nos vies. Mais, en procédant par étapes, petit à petit, on doit quand même pouvoir faire mieux non ? En tout cas, faire mieux que rien, c'est toujours mieux... vous ne pouvez qu'être d'accord.

Voilà ce que j'ai déjà réussi à faire jusqu'à présent :

. Refuser de prendre des gobelets en plastique au distributeur d'eau sur mon lieu de travail : j'utilise le mug dans lequel je bois mon café.

. Refuser le bol en plastique dans lequel on nous sert de la soupe au réfectoire : j'utilise le mug dans lequel je bois mon café (bis).

(et ensuite j'en suis d'une petite vaisselle)

. Ne plus acheter d'eau dans des bouteilles en plastique : je bois l'eau du robinet que j'emporte dans une gourde en inox (bye bye Hépar, son taux de magnésium exceptionnel et ses vertus contre la constipation !).

. Troquer les bouteilles plastiques de lait et de jus de fruits contre des briques en carton, les bouteilles plastiques d'huile contre des contenants en verre.

. Remplacer les beurriers en plastique par du beurre emballé dans du papier (en attendant de pouvoir acheter du beurre en vrac comme à la ferme où on allait chercher le lait quand j'étais petite).

. Ne plus prendre de sacs plastique quand j'achète mes fruits et légumes au supermarché : nombre d'entre eux n'ont pas besoin d'être emballés (melon, ananas, choux, salades, mangues, bananes, etc.) ; pour les plus petites pièces, j'utilise des sacs en papier (ou au pire en plastique) que j'ai conservés (jusqu'à ce qu'ils soient complètement détripés et ensuite on verra) et que je réutilise d'une fois sur l'autre. Jules, lui, a eu l'idée de tout mettre en vrac dans un cageot et de coller les étiquettes/prix sur le bord du cageot. Au passage en caisse, j'aurais juré qu'il allait se faire jeter par l'hôtesse mais elle n'a absolument pas tiqué. Le client est roi, isn't he ?

. Refuser systématiquement tous les sacs plastique (et/ou papier) que l'on me propose dans les magasins notamment ceux de vêtements : je pense à emmener un sac réutilisable ou alors je prends mes achats sous le bras (j'oubliais beaucoup le sac réutilisable au début, mais maintenant de moins en moins depuis que je me suis fait avoir quelques fois ...).

. Ne plus acheter de film alimentaire (déjà que je n'étais pas fan) : il y a 1000 autres alternatives, et si je ne peux plus faire cuire mon filet de truite au micro-ondes et ben tant pis.

En matière de "zéro déchet", ces actions peuvent vous paraître un grain de sable sur la plage (et ça l'est). Mais cela ne m'a coûté aucun effort particulier (si ce n'est celui de changer un peu mes habitudes) alors pourquoi ne pas le faire ?

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #objectif zéro déchet

Repost 0

Publié le 8 Septembre 2016

LA COULEUR DE LA VICTOIRE

Vous cherchez un lieu pour survivre tandis que le mercure flirte avec les 35° ?  Vous rêvez d'un peu de fraîcheur et de pénombre ? Vous n'avez qu'une envie : plonger dans le noir ? J'ai la solution : allez au ciné !

Et si vous ne savez pas sur quel film jeter votre dévolu, j'ai la solution aussi : allez voir La Couleur de la victoire qui relate l'histoire vraie (certes un peu romancée) de Jesse Owens, quadruple médaillé olympique aux Jeux de Berlin de 1936.

Dans ce film, Stephen Hopkins rend hommage à ce jeune athlète afro-américain issu du milieu populaire. Il relate la carrière de cet immense champion et la façon dont il s'est trouvé bien malgré lui associé aux grands enjeux sociaux et politiques de l'avant-guerre. Il reconstitue une page d'histoire en racontant également le cas de conscience du comité olympique américain (et celui d'Owens) de participer ou de boycotter les Jeux, instrumentalisés à des fins de propagande par les nazis. Lors de ces Jeux, Owens a remporté 4 titres olympiques : au 100 m, au 200 m et au saut en longueur ; sa quatrième médaille d'or (relais 4 x 100 m) n'est due qu'à la décision des Américains d'écarter au dernier moment deux sprinters juifs afin de ne pas déplaire à leurs hôtes allemands.

On aurait pu craindre que ce film fasse l'apologie des gentils Américains contre les méchants Allemands mais ce n'est pas le cas car le scénario pointe autant l'Amérique ségrégationniste que l'Allemagne nazie. L'histoire raconte comment Hitler a refusé de féliciter Owens mais aussi comment ce dernier n'a jamais été reçu officiellement par le Président Roosevelt, et ce malgré ses performances sportives exceptionnelles, et comment sa qualité d'Afro-Américain privé de droits civiques s'est cruellement rappelée à lui dès son retour dans son pays natal.

Rappelons que certains de ses records mettront plusieurs décennies avant d'être égalés, ou battus : sa performance de 8,13 m au saut en longueur réalisée en 1935 resta inégalée durant plus d'un quart de siècle et seul Carl Lewis parvint à s'imposer sur les mêmes épreuves qu'Owens lors des Jeux de Los Angeles en 1984.

Film à recommander à tous, et surtout aux plus jeunes qui en savent bien peu sur la terrible histoire du XXème siècle (sur mes 4 collègues présentes ce midi-là, et auxquelles je racontais ma soirée ciné de la veille, aucune ne savait qui était Jesse Owens...)

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #films-TV-acteurs

Repost 0

Publié le 4 Septembre 2016

Le principe de cette rubrique, c'est !

SILENT SUNDAY # 24

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #silent sunday

Repost 0