Articles avec #actualite... tag

Publié le 9 Mai 2011

sans-tele.jpg

 

Du 10 au 19 mai, 533 enfants des écoles de Fischart et Karine de Strasbourg se sont lancé le défi de vivre 10 jours sans écran. Une bonne occasion pour toute la famille de voir la vie autrement et de découvrir d’autres manières d’utiliser le temps... Lire la suite ici.

 

Un défi de taille pour ces enfants alors n’hésitez pas à les soutenir en leur envoyant des courriers à :

 

Élèves des écoles Fishart et Karine
Défi 10 jours sans écran
BP 40476 Pro
67010 Strasbourg CEDEX

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #actualité...

Repost 0

Publié le 8 Mai 2011

 

Aujourd'hui 8 mai, comme tous les 8 mai (et tous les 11 novembre aussi d'ailleurs), j'irai faire mon petit pélerinage au monument aux Morts de ma commune, pour les mêmes raisons que celles déjà expliquées ici.

 

Nous fêterons le 66ème anniversaire de la fin de la Seconde Guerre Mondiale lors de laquelle 25 millions de militaires et près de 45 millions de civils ont perdu la vie.

 

Je me souviendrai alors avec émotion de mes arrière-grands-parents, de mes grands-parents et de mes parents qui ont vécu cette période trouble et douloureuse en Alsace et dans les Vosges. Et aussi de tous les autres qui ont souffert, qui ont été blessés, mutilés, qui ont perdu des êtres chers ou qui ont donné leur vie pour leur patrie et pour leur (notre) liberté.

 

Bien sûr, je verserai ma petite larme (ou tâcherai de la dissimuler), toujours aussi émue au moment des discours et de la sonnerie aux morts.

 

C'est aussi pour ne pas passer à côté de mon devoir de mémoire que j'essayerai de convaincre les enfants de m'accompagner ou que, au minimum, je leur parlerai pour la nième fois de cette page de l'Histoire, afin qu'ils ne l'oublient pas... Je les entends déjà : "On sait, maman, tu nous l'as déjà dit" ou (variante) "C'est bon c'est bon, on est au courant".

 

Oui, moi aussi, je sais qu'ils savent mais tout cela est bien plus fort que moi...

 

8-mai.jpg

 

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #actualité...

Repost 0

Publié le 24 Avril 2011

 

paques-2011.jpg

Conversation entre Vivi et la coiffeuse qui est en train de lui couper les cheveux :

 

La coiffeuse : Oh là là ! Qu'est-ce que c'est tard Pâques cette année ! C'est de plus en plus tard ! Avant, c'était toujours début avril ! Maintenant, c'est à la fin du mois d'avril. Et bientôt, ils vont nous le mettre en mai !

 

Je crois qu'elle dit ça pour rire, j'attends qu'elle me fasse un petit clin d'oeil complice mais pas du tout, elle est on ne peut plus sérieuse. Je ne dis rien. Mais elle, elle continue à monologuer et elle le répète une deuxième fois.

 

La coiffeuse (outrée) : Si ça continue, on va finir par fêter Pâques en mai. Et peut-être même en juin !

 

Vivi (contrariée) : Ah mais non, au mois de mai, c'est pas possible. Encore moins en juin.

 

La coiffeuse (sceptique): Ah bon ? Et pourquoi pas ?

 

Vivi (se remémorant ses lointaines heures passées au catéchisme) : Parce que, depuis le concile de Nicée en l'an 325, la fête de Pâques est toujours célébrée le dimanche qui suit la première pleine lune après l'équinoxe de printemps (le 21 mars). Pâques ne peut donc tomber qu'entre le 22 mars et le 25 avril. Je sors mon agenda. Je lui montre, preuves à l'appui. Cette année, la première pleine lune après le 21 mars est tombée le 18 avril, Pâques est donc le dimanche suivant, le 24.  

 

La coiffeuse (me regardant d'un air qui exprime le plus grand doute): Vous croyez ?

 

Vivi (sûre d'elle) : J'en suis certaine. J'ai mes diplômes de baptême, de première communion et de communion solennelle J'ai été à l'église tous les samedis soir jusqu'à l'âge de quatorze ans. Je chantais la messse en latin, moi Madame sans rien y comprendre mais quand même. Et j'ai suivi les cours de catéchisme jusqu'en Terminale contrainte et forcée.

 

La coiffeuse (désireuse d'en savoir plus, ou de me coller) : Et la Pentecôte alors ?

 

Vivi (incollable) : Sa date dépend de la date de Pâques. C'est le 7ème dimanche après Pâques, soit 49 jours plus tard...

 

La coiffeuse (étonnée) : C'est vrai ?

 

Vivi (prête pour Questions pour un Champion) : Oui ! Et j'enchaîne pour boucler la boucle. Et l'Ascension, c'est pareil. C'est 40 jours après Pâques (en comptant le dimanche de Pâques) et c'est pourquoi ça tombe toujours un jeudi.

 

La coiffeuse (d'un air vague) : Mmmhh mmmhh....

 

Elle est restée toute songeuse. Je pensais qu'elle allait me demander ensuite ce qu'on fêtait exactement le jour de Pâques, de l'Ascension et de la Pentecôte, et pourquoi pas le jour de l'Assomption tant qu'on y était, puisque j'ai l'impression que presque tout le monde a oublié la signification et l'origine de ces jours fériés.

 

Mais non.

 

Ensuite, elle était toute bizarre, me regardait d'un drôle d'air et n'a plus rien dit jusqu'à ce qu'elle en ait fini avec mon brushing.

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #actualité...

Repost 0

Publié le 12 Avril 2011

match

En plus de celui de Fifille (voir ici), on fête aujourd'hui l'anniversaire du premier vol humain dans l'espace.

 

En effet, il y a 50 ans jour pour jour, le 12 avril 1961, Youri Gagarine, âgé alors de 27 ans, était le premier homme à voyager dans l'espace au cours de la mission Vostok 1, mot qui signifie "orient". Il décolla de BaÏkonour à 9h07, effectua avec sa fusée Soyouz une rotation d'une heure et 48 minutes autour de la Terre, à environ 250 km d'altitude, puis se posa vers 10h55 près de Saratov, à 700 km de Moscou.

 

En pleine guerre froide, à l'époque où la frénésie des vols spatiaux bat son plein et que la lutte que mène l'URSS contre les USA (et vice et versa) est acharnée, ce jeune homme brillant, issu du peuple, est prêt à tout pour la gloire et l'honneur de son pays.

 

Car il est clair qu'en montant dans cette capsule, Gagarine prend des risques énormes.

 

Certes, les Soviétiques ont déjà effectué un vol habité, mais Laïka, la chienne qui l'occupait, est morte 7 heures après le lancement, probablement de surchauffe et de stress. Certes, ils ont fait deux essais préalables à vide, qui se sont révélés concluants, mais la technologie spatiale en est encore seulement à ses balbutiements.

 

Pour avoir eu la chance de visiter les Space Centers de Houston (Texas) et de Cap Canaveral (Floride) aux Etats-Unis, je peux vous assurer que la plupart des équipements spatiaux du début des années 1960 était terriblement rudimentaire et qu'il fallait sans aucun doute une bonne dose de courage et de témérité (voire de folie et d'inconscience) pour accepter de monter dans une capsule qui ne faisait que 2.30 m de diamètre, soit 1.6 m3, sans aucune commande, s'y sangler et être propulsé en orbite autour de la Terre.

 

La première partie du vol se passe bien pour Youri Gagarine. Il est en liaison constante avec sa base pendant les 30 premières minutes et il décrit ce qu'il voit depuis l'espace "C'est très beau" dit-il. Puis il perd le contact et c'est au moment de la rentrée dans l'atmosphère que tout se complique. Gagarine est secoué dans tous les sens pendant dix longues minutes, jusqu'au moment où le module de service finira par se séparer du module de rentrée. A quelques kilomètres du sol, Gagarine s'éjecte de sa capsule et effectue le reste de sa descente en parachute. Il atterrit en pleine cambrousse soviétique sous les yeux éberlués d'une paysanne russe et de sa fille ; il ne lui restera plus qu'à trouver un téléphone pour prévenir sa hiérarchie qu'il est vivant.

 

Bel exploit et indéniable succès dont Moscou profitera largement pour souligner la supériorité de la société soviétique sur le capitalisme américain.

 

A partir de cette date-là, les Américains feront tout pour être les premiers à marcher sur la Lune.

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #actualité...

Repost 0

Publié le 1 Avril 2011

poisson 

Mais d'où vient cette idée de se coller des poissons dans le dos et de se faire des blagues en ce jour du 1er avril ?

  

Tout commencerait avec l'Edit de Roussillon qui dit :

  

"Voulons et ordonnons qu'en tous actes, registres, instruments, contracts, ordonnances, édicts, tant patentes que missives, et toute escripture privé, l'année commence doresénavant et soit comptée du premier jour de ce moys de janvier.

Donné à Roussillon, le neufiesme lour d'aoust, l'an de grace mil cinq cens soixante-quatre. Et de notre règne de quatriesme. Ainsi signé le Roy en son Conseil" ,signé Sébastien de l'Aubespine.

  

Bon, si vous n'avez pas tout compris, je résume : en 1564, Charles IX décida d'adopter le calendrier grégorien. Jusqu'alors, la nouvelle année débutait officieusement le 1er avril. Lorsqu'elle commença le 1er janvier, les étrennes du premier de l'an furent donc offertes trois mois plus tôt. Mais certains des sujets de Charles IX n'acceptèrent pas cette nouvelle coutume. Pour semer le doute au sujet de la date réelle du nouvel an, et satisfaire les nostalgiques, certains ont persisté à offrir des présents en avril. Avec le temps, les petits cadeaux se sont transformés en faux cadeaux, en cadeaux pour rire, en blagues, puis en stratagèmes pour piéger les autres ou en messages trompeurs.

 

Mais pourquoi un poisson ? Plusieurs hypothèses sont avancées. A cette époque, les cadeaux étaient souvent alimentaires. Le début du mois d'avril correspondait souvent à la fin du Carême, période durant laquelle la consommation de viande était interdite chez les Chrétiens, et le poisson était le présent le plus fréquent. Lorsque les blagues se développèrent, l'un des pièges les plus courants était l'offrande de faux poissons. Le 1er avril correspondait aussi à la fermeture de la pêche, certains blagueurs auraient alors jeté des poissons de mer dans les étangs ou les rivières d'eau douce. Lorsque les pêcheurs pêchaient ces poissons particuliers, les farceurs criaient alors "poisson d'avril" ! D'autres encore pensent que cette "blague d'avril" serait devenue "poisson" du fait qu'au début du mois d'avril la lune sort du signe zodiacal des Poissons.

 

Le 1er avril existe aussi en Hollande, en Belgique, au Canada, en Italie, aux Etats-Unis, en Suisse ou même au Japon.

 

Certains canulars du 1er avril (source l'Internaute Insolite)  :

 

• la SNCF qui utilise la voix d'Homer Simpson pour ses annonces en gare. Imaginez : vous attendez tranquillement votre train à la gare quand tout à coup résonne la voix familière : "Le train à destination de vot' bureau est bien arrivé. Allez zou ! Au boulot" !

  

• la BBC qui annonce que "God save the Queen" sera désormais remplacé par un hymne européen en allemand. What ? Shocking ! Plus d'un Anglais a dû s'étrangler avec son 5 o'clock tea en entendant cette nouvelle à la radio.

 

• Raymond Domenech qui annonce que l'Equipe de France renonce à l'Euro 2008 (prémonitoire ? il aurait peut-être mieux fait de s'abstenir, avec le recul, ça ne fait plus rire...)

 

• en 1998, Burger King annonce la commercialisation d'un hamburger pour gaucher ! Il contient les mêmes ingrédients que d'habitude, mais tournés de 180° !!

 

• en 2009, David Pujadas déclare que les éoliennes ralentissent la Terre... Conséquence, les journées pourraient passer de 24 à... 25 heures.

 

Si vous en voulez d'autres, cliquez ici !

 

Personnellement, je ne raffole pas des blagues potaches du 1er avril...

 

Et vous ? Vous en pensez quoi ?

 

De quelle blague avez-vous été victime aujourd'hui (ou un autre 1er avril) ou quel canular avez-vous concocté pour vos collègues, votre conjoint, vos enfants, vos amis ?

 

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #actualité...

Repost 0

Publié le 30 Mars 2011

 

drapeau-japon.jpg

 Voilà une heure que j'écoute France-Infos, LA radio française d'information en continu.

 

On y parle :

 

• du débat sur la laïcité,

• du procès Krombach,

• de la nouvelle série difusée sur M6 : Glee,

• de la Libye, de la Côte d'Ivoire,

• du match de foot de l'équipe de France contre la Croatie,

• de la majorité politique, au bord de la crise de nerfs,

• des sondages sur les résultats des prochaines élections présidentielles (!),

• du voyage de Nicolas Sarkozy en Chine (...et au Japon pour témoigner de notre solidarité aux Japonais),

 

mais à part ça RIEN d'autre sur le Japon.

 

RIEN sur ce qui se passe à la centrale de Fukushima.

RIEN sur les menaces de pollution radioactive.

RIEN sur le sort des populations sinistrées.

RIEN sur les Français qui s'y trouvent encore.

RIEN sur l'évolution de l'aide internationale.

 

Plutôt bizarre, non ?

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #actualité...

Repost 0

Publié le 13 Mars 2011

 

Voilà quelques jours que je me dis qu'il est grand temps que je publie mon article pour la communauté de Zaza, Photos de Dame Nature. Pour la première semaine du mois, pfff... je suis encore à la bourre !!

 

Mais aujourd'hui, franchement, pas la tête à publier des photos de petites fleu-fleurs de mon jardin ou de m'émerveiller sur la nature qui s'éveille, le printemps qui arrive, toussa toussa.

 

Car quand Mère Nature décide de reprendre ses droits, de nous montrer ce dont elle est capable et combien nous sommes fragiles, sous nos airs crâneurs de "on a tout prévu", "on maîtrise la situation" ou "on a encore repoussé les limites fixées par la nature", sous prétexte d'évolution, ça engendre des ravages comme le tremblement de terre et le tsunami survenus au Japon le 11 mars dernier.

Japon5 EPA Kisenuma city, Miyagi prefecture

Mi-ange, mi-démon, voilà le vrai visage de Dame Nature. Elle peut être sans pitié. Imprévisible, elle peut frapper n'importe où. La surface de la terre peut se soulever comme celle d'un océan, les montagnes cracher des rochers incandescents et des gaz, les mers déchirer les continents. Ouragans, séismes, sécheresses, cyclones, inondations, pandémie, tornades, éruptions volcaniques, invasions d'insectes, tempêtes, incendies, glissements de terrain, avalanches, blizzards, famines, épidémies, typhons, etc. Elle ne nous épargne guère.

 

Les dernières dépêches en direct du Japon.....

 

Plus de 48 h après le début de la catastrophe naturelle qui a frappé le Japon, le désastre prend corps. Les premiers bilans humains diffusés après le séisme et le tsunami semblent désormais dérisoires. Tôt ce dimanche matin, un chiffre dévoilé par la police traduit la véritable ampleur des dégâts : 10.000, comme le nombre de morts attendus dans la seule province de Miyagi. A ce drame, s'ajoute la peur de plus en plus prégnante d'une catastrophe nucléaire. Après l'explosion de samedi dans le bâtiment d'un réacteur de la centrale de Fukushima, plusieurs autres sites sont dans le rouge, alors qu'une nouvelle réplique importante pourrait toucher dans les prochaines heures la région de Tokyo. La France recommande désormais à ses ressortissants de se protéger ou de s'éloigner du Japon.

http://www.letelegramme.com/actualite-en-direct/

 

Des nouvelles de plus en plus alarmistes et une situation qui évolue d'heure en heure, mais certainement pas positivement....

 

15 h 15 : Etat d'urgence dans la centrale nucléaire d'Onagawa
Après Fukushima, c'est désormais au tour de la centrale nucléaire d'Onagawa, située au nord de la ville de Sendaï c'est à dire non loin de l'épicentre du séisme de vendredi, d'être placée en état d'urgence après le relevé d'un niveau de radioactivité dépassant le niveau autorisé, indique l'International Atomic Energy Agency (IAEA) informée par Tohoku Electric Power compagny.  

14 h 45 : un volcan de l'île de Kyushu se réveille
Situé à environ 1.000 kilomètres de l'épicentre du séisme de vendredi, le Shinmoedake, un volcan culminant à 1.420 m s'est réveillé ce matin, projetant des pierres et des cendres à quelque 4.000 mètres d'altitude. Ce volcan situé sur l'île de Kyushu s'était déjà réveillé en janvier dernier après 52 ans de silence. 

14 h 30 : Risque élevé d'une réplique de magnitude 7 dans la région de Tokyo
L'agence météorologique japonaise annonce la possibilité d'une nouvelle réplique d'une magnitude supérieure à 7 d'ici mercredi. Cette éventualité est estimée à 70 % par l'observatoire. Elle pourrait être localisée dans le nord de la région du Kantô, c'est à dire au nord de Tokyo et non loin des centrales nucléaires posant déjà actuellement problème. 

http://www.letelegramme.com/actualite-en-direct/

 

Dame Nature, là franchement, tu nous fais quoi ?  

Tsunami Japon 2

 

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #actualité...

Repost 0

Publié le 11 Mars 2011

 

restos-du-coeur.jpg

 

Souvenez-vous de l'article, , qui incitait les blogueurs à se mobiliser pour les Restos du Coeur.

 

Voilà le petit mot que je viens de trouver dans ma boîte aux lettres électronique :

 

Bonjour,

Nous tenions à vous remercier d'avoir participé à l'opération "Les
blogueurs se mobilisent pour les Restos du Coeur".

Ce sont 2 274 billets qui ont été publiés soit 22 740 repas offerts, par
Danone et Carrefour, aux Restos du Coeur .

Merci encore pour votre mobilisation,

Toute l'équipe "Les blogueurs se mobilisent pour les Restos du Coeur"

 

C'est pas chouette, ça ?

 

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #actualité...

Repost 0

Publié le 20 Février 2011

 

..... pour les Restos du Coeur.

 

Mieux vaut tard que jamais, dit l'adage, et il vaut spécialement pour moi aujourd'hui.

 

Alors que tous les autres blogueurs du MONDE (enfin, j'espère....) ont déjà publié leur article, je suis terriblement à la traîne.

 

Je récapitule donc, pour ceux qui ne seraient pas au courant (si si ! c'est possible ! et si un extra-terrestre venait à lire mon blog, hein ?) :

 

En publiant un billet sur l'opération lancée à partir du 4 mars prochain, Danone et Carrefour s'engagent en contrepartie à offrir 10 repas aux Restos du Coeur. Cette mobilisation a permis l'année dernière de financer environ 17.000 repas.

 

Pour cela, rien de plus simple. Tu publies un article, genre le mien, et tu envoies le lien à blogueurs@restosducoeur.org

 

Si tu as besoin d'autres infos, tous les éléments pour participer peuvent être trouvés ici.

 

Tu vois, c'est pas sorcier. Et puis, ils comptent sur toi.... Alors ? Tu attends quoi ?

 

resto

 

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #actualité...

Repost 0

Publié le 14 Février 2011

 

Un conte pour les grands : le mythe d'Aristophane, rapporté par Platon dans Le Banquet, qui tente de définir ainsi l'origine de l'amour....

 

Autrefois la nature humaine n’était pas ce qu’elle est à présent ; elle était bien différente.

 

D’abord il y avait trois genres, et non deux comme maintenant. Au mâle et à la femelle s’ajoutait un troisième genre qui participait des deux autres - dont l’appellation a subsisté - mais qui a lui-même disparu : il s'agit du genre androgyne.

 

Par ailleurs la forme de chaque homme était entièrement ronde, avec un dos arrondi et des côtes circulaires, avec quatre mains, autant de jambes et deux visages sur un cou d’une rondeur parfaitement régulière, mais qui n'avait qu'une seule tête et deux visages regardant en sens opposés, quatre oreilles et deux sexes. Pour se déplacer, ils allaient d'avant en arrière et, pour courir, ils faisaient des révolutions sur leurs huit membres, comme on ferait la roue. Le mâle était un enfant du soleil, la femelle de la terre et l'androgyne de la lune.

 

platon.jpg

 

Ils étaient doués d’une force et d’une vigueur prodigieuse, de même que d’une grande présomption. Orgueilleux, ils tentèrent d'escalader le ciel de combattre les dieux. Zeus voulut les punir mais sans anéantir la race humaine à coups de tonnerre, comme il l'avait fait pour les géants ; d'un autre côté, il ne pouvait non plus tolérer leur insolence. Il prit la parole : "Je crois tenir le moyen de conserver les hommes tout en mettant un terme à leur licence : c'est de les rendre plus faibles. Je vais immédiatement les couper en deux l'un après l'autre. Nous obtiendrons ainsi le double résultat de les affaiblir et d'en tirer d'eux davantage, puisqu'ils seront plus nombreux. Ils marcheront droit sur leurs deux jambes. Et s'ils continuent à se montrer insolents, et ne veulent pas se tenir en repos, je les couperai encore une fois en deux, et les réduirai à marcher sur une jambe à cloche-pied".

 

Ainsi fut fait.

 

Mais chaque morceau alors, regrettant sa moitié, chercha sans cesse à la rejoindre ; ils se jetèrent dans les bras les uns des autres et s’entrelacèrent dans le désir de se confondre à nouveau et de s’unir, de ne plus faire qu’un ; ils ne travaillèrent plus et moururent de faim ou d'inaction. Ils ne purent plus rien faire les uns sans les autres et peu à peu la race s'éteignait.

 

Pris de pitié Zeus inventa un nouvel expédient : il déplaça sur le devant les organes génitaux, car jusque-là ils les portaient derrière et leur permit de s'accoupler et de se reproduire, alors qu'aupavant ils surgissaient de la terre.

 

Un engendrement mutuel fut possible par l'accouplement d'un homme et d'une femme. L'espèce était sauvée. Par ailleurs, il y eut satiété, calmant le désir et permettant l'action.

 

C’est donc depuis cette lointaine époque que l’amour des uns pour les autres est inné chez les hommes, qu’il ramène l’unité de notre nature primitive, et entreprend de faire un seul être de deux et de guérir le genre humain.

 

Ainsi chacun de nous est le complément d’un être humain, pour avoir été séparé de notre moitié originelle, et d’un, être devenu deux. Chacun ne cesse alors de chercher son complément et chaque fois que le hasard lui fait rencontrer cette moitié de lui-même, alors l’amoureux est saisi - ô prodige ! - d’un sentiment d’amitié, de familiarité, d’amour ; les êtres réunis ne veulent pour ainsi dire plus se séparer, fût-ce un seul instant.

 

Par l’union et la fusion avec son bien-aimé, de deux, l’amoureux désire ne redevenir qu’un.

 

(Pour en savoir un peu plus et entendre l'intégralité du discours, illustré par une vidéo explicite, clique là).

 

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #actualité...

Repost 0