Articles avec #actualite... tag

Publié le 1 Novembre 2014

LE jour pour publier ces photos prises fin août lors de notre virée andalouse.

N'allez pas croire que nous sommes adeptes de nécrotourisme (oui, oui, ça existe)... C'est tout à fait par hasard à Torremolinos, au détour d'un escalier, que nous avons découvert ce cimetière.

L'ETERNITE C'EST LONG, SURTOUT VERS LA FIN

Je n'avais jamais vu un tel endroit.

La curiosité l'emportant, nous avons fait quelques pas au milieu de ces étranges tombes murales à étages.

L'ETERNITE C'EST LONG, SURTOUT VERS LA FIN
L'ETERNITE C'EST LONG, SURTOUT VERS LA FIN

On nous a expliqué que cette configuration étagée était similaire à toutes celles des villes de la région, à cause du peu de place et du relief pentu, accidenté et pierreux, comme ici à Torremolinos, sur les contreforts de la Sierre de Mijas.

Lieu pour le moins bizarre, un peu kitch avec toutes ces fleurs en plastique, qui m'a laissé une drôle d'impression. Je me suis retrouvée à me demander si les morts étaient vraiment heureux ici... s'ils n'auraient pas préféré une petite vue sur la mer (elle était belle pourtant juste de l'autre côté du mur)...

L'ETERNITE C'EST LONG, SURTOUT VERS LA FIN

...ou une petite brise venue du large, s'ils ne se sentaient pas un peu à l'étroit dans ces espèces d'immeubles collectifs à usage post-mortem, s'ils n'avaient pas un peu chaud comme ça en plein soleil et s'il leur arrivait parfois de souffrir de la promiscuité avec leurs voisins...

Peut-être que j'exagère, que je me fais des idées... Mais peut-être que non.

A vous de juger.

L'ETERNITE C'EST LONG, SURTOUT VERS LA FIN

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #vacances-week-ends, #actualité...

Repost 0

Publié le 8 Mai 2014

8-MAI

J'ai bien sûr été aujourd'hui, comme à mon habitude, à la cérémonie de commémoration du 8 mai 1945, seule, les ados étant cette fois encore au plumard à 11 h c'est dingue complètement inopérationnels et absents à l'appel.

 

Que pourrais-je dire que je n'aie déjà dit en 2011, 2012 ou 2013 ?

 

Ah oui, j'ai été troublée aujourd'hui par le ballet des "officiels" particulièrement nombreux en ce jeudi matin. Est-ce que vous croyez que c'est parce qu'on est en période d'élection ? Ou alors que c'est toujours comme ça ? Ça pavane, ça se frotte les mains, ça s'est mis sur son trente-et-un, ça serre des paluches, ça cherche du regard à qui ça pourrait encore serrer des paluches. Et vas-y que j'te tape dans le dos, et vas-y que j'te demande comment tu vas, et vas-y que j'te décoche un sourire XXL, et cela même si tu as pris soin de te cacher dans un petit coin.

 

Je connaissais certaines personnes, d'autres seulement de vue...

 

Mais d'autres encore... je ne les avais jamais rencontrées. Sans vouloir généraliser mais quand même, je suis toujours sidérée par la façon dont les gens qui font de la politique -et ce quel que soit leur bord- sont capables d'accoster des inconnus, comme s'ils les fréquentaient depuis toujours. En deux temps trois mouvements, ils ont passé un peu de pommade, fait un petit cirage de pompes, et hop ! ni vu ni connu que j't'embrouille. Quelle aisance, quelle habileté et quelle... hypocrisie !

 

Moi je voulais juste rendre mon petit hommage biannuel aux soldats et à ceux qui ont vécu la guerre...

 

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #actualité...

Repost 0

Publié le 20 Avril 2014

Rédigé par vivi

Publié dans #actualité...

Repost 0

Publié le 31 Décembre 2013

Rédigé par vivi

Publié dans #actualité...

Repost 0

Publié le 24 Décembre 2013

Rédigé par vivi

Publié dans #actualité...

Repost 0

Publié le 11 Novembre 2013

insigne bleuet

 

Je ne l'oublierais sous aucun prétexte, bien sûr... histoire de rappeler une fois de plus aux miens, entre autres, juste un tout petit peu quelques minutes, pourquoi le 11 novembre est toujours et jusqu'à nouvel ordre un jour férié...

 

Néanmoins, cette fois, cela m'a été carrément hard de me rendre à mon rendez-vous biannuel au monument aux morts. Vous savez pourtant depuis le temps que vous passez par ici que je ne manque jamais ô grand jamais une cérémonie du 11 novembre ou du 8 mai dans mon village (voir cette rubrique).

 

Le truc, c'est que je me suis couchée à 4 heures dimanche matin et rebelote 4 heures lundi matin... C'est pas très sérieux à mon âge mais des copains avaient juste eu la bonne idée d'avoir 50 et 40 ans à un jour d'intervalle et de fêter ça chacun en grande pompe ! J'pouvais décemment pas rater ça !

 

Malgré le mal que j'ai eu à m'extirper du lit et à rassembler mes esprits, et tandis que j'écoutais les discours officiels, un souvenir est tout de même remonté en flèche tout droit du fin fond de ma mémoire en entendant citer les "Bleuets", ces soldats de la classe 1915 fraîchement arrivés sur le champ de bataille en raison de l'uniforme bleu horizon dont ils étaient vêtus. Rappelez-vous, ces jeunes recrues, qui pour des milliers d'entre eux n'ont jamais eu 20 ans, avaient été surnommés ainsi par les poilus plus anciens qui avaient porté le désastreux pantalon rouge garance, beaucoup trop voyant, encore en usage au début de la Première Guerre Mondiale. Cette appellation perdura pendant toute la guerre parce que l'uniforme neuf aux couleurs encore fraîches qui équipait le nouvel arrivant contrastait avec la couleur de boue des uniformes des vétérans.

 

Je me suis soudain rappelé ces petits insignes-bleuets (que l'on fixait grâce à une épingle et dont les pétales étaient en tissu) que l'on vendait aux voisins, amis, connaissances par l'intermédiaire de l'école au moment des cérémonies du 11 novembre et dont l'argent ainsi récolté allait aux anciens combattants, victimes de guerre, veuves et orphelins.

 

Qui s'en souvient encore ?

 

J'ai été surprise en tout cas d'apprendre que, à l'aube des commémorations du centenaire de la Première Guerre Mondiale, l'association Bleuet de France existe toujours...

 

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #actualité...

Repost 0

Publié le 9 Octobre 2013

 

... que je trouve ça dans ma boîte aux lettres ???

 

le-catalogue-joue-club-noel-2013.jpg

 

Je vois que les années passent et rien ne change. C'est même pire puisque, il y a 3 ans déjà, je m'offusquais d'avoir ramassé avec le courrier, un 13 octobre, le premier des nombreux catalogues de jouets de Noël qui allaient suivre... (sauf que cette année, je trouve qu'il est encore plus gros que les autres fois).

 

L'occasion de re-publier cet article au mot près puisque, voyez vous-mêmes et c'est triste, il n'a pas vieilli d'une miette.

pere noel au liban

 

Noël en avance cette année ?

 

On est le 13, donc mathématiquement pas encore mi-octobre.

 

Je regarde dehors, il fait beau, le soleil brille dans un ciel passablement bleu, le linge danse sous les arbres encore bien feuillus. Hier, le thermomètre a affiché 25°. Et aujourd'hui, je pense que je vais pouvoir mettre la table sur la terrasse pour le repas de midi. Je suis en jupe et t.shirt, des tongs aux pieds, les fenêtres sont grandes ouvertes. 

 

Jusque là, rien d'anormal....

 

Ben alors ? Où est le problème ?

 

Eh bien, c'est que j'ai trouvé ce matin dans ma boîte aux lettres un catalogue de jouets de Noël. La célèbre marque américaine clame haut et fort : "Noël c'est trop fort en cadeaux".

 

Ah ouais ? Alors.... ou je commence à vieillir et apprécie de moins en moins de m'y prendre "à l'avance". Ou on n'a pas tous le même calendrier (le décalage horaire peut-être avec les USA ?). Ou c'est la société qui a un problème (parce que c'est pareil pour les fournitures scolaires, les cartables, les gants de ski ou les maillots de bain). Ou c'est moi. Ou j'ai raté un truc. Ou alors je suis naïve de croire encore à la magie de Noël et pas à la société de consommation (voire de surconsommation même). Ou alors la fête de Noël a été avancée cette année et je serais pas au courant ?

 

Il me semble qu'avant les catalogues de ce genre arrivaient plutôt après la Toussaint, non ?

 

Et maintenant, c'est encore plus tôt que tôt. Explications des enfants : c'est pour se faire plus de pognon, c'est pour que les gens aient le temps de changer d'avis, c'est pour que les prévoyants soient mieux servis que les pas-prévoyants, comme ça on a le temps de choisir plus de trucs, etc......

 

Bref, en fait, je suis bien contente que mes enfants soient plus grands pour ne plus avoir à expliquer pourquoi c'est pas encore du tout du tout le moment de faire sa lettre au Père Noël, qu'il y a encore deux mois jusque là et qu'on a bien d'autres choses à faire et à penser d'ici décembre comme...... profiter de notre mercredi, de l'été indien, d'octobre, des vacances de la Toussaint, des vendanges et des champignons.

 

Et vous avec vos petits ? Comment vous faites ? Est-ce que c'est normal qu'on soit obligé de s'enquiquiner avec ça, de vivre tout le temps un décalage entre ce qu'il y a dans les supermarchés et la saison dans laquelle on est ?

 

En tout cas, faudrait voir à pas prendre le Père Noël en otage.

 

Et rien au monde ne va empêcher ce catalogue de partir direct dans le bac de la récup.

 

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #actualité...

Repost 0

Publié le 26 Mai 2013

Rédigé par vivi

Publié dans #actualité...

Repost 0

Publié le 8 Mai 2013

alsacienne et soldat

  image du net

 

...où je n'ai pas failli à mon petit rituel bi-annuel, à savoir me rendre dans mon village à la cérémonie commémorant la fin de la guerre 1939-45, avec toutefois une petite entorse à la routine déjà évoquée , , ,  et : la présence de Fiston 2 qui faisait un peu désordre avec ses locks au milieu des militaires qui m'a particulièrement fait plaisir et même touchée, n'ayons pas peur des mots. J'en croyais pas mes yeux. Des années que plus personne ne m'avait accompagnée à ce genre de célébration.

 

Je ne sais pas pourquoi, sans doute à cause d'un chouchouille de nostalgie ces derniers temps, mes pensées vont tout particulièrement ce jour vers les Alsaciens annexés de fait au IIIème Reich entre 1940 et 1945.

 

Et puis aussi vers les 100 000 jeunes Alsaciens arrachés à leurs familles et enrôlés de force, sous l'uniforme allemand, principalement pour combattre l'armée de Joseph Staline.

 

La plupart avaient l'âge de mes garçons.

 

Un grand nombre d'entre eux furent faits prisonniers par les Soviétiques. Beaucoup choisirent de déserter la Wehrmacht pour se rendre délibérément à l'Armée rouge et ainsi, en tant que Français, rejoindre le Général de Gaulle et la France libre.

 

Mais les Soviétiques n'avaient dans leur majorité pas connaissance du drame de ces Alsaciens et ils furent donc considérés comme des déserteurs ou des espions et furent fusillés. Les autres furent déportés au camp de Tambov après un passage dans les mines de charbon de Karanganda où ils subirent le sort des prisonniers de la Wehrmacht avec des conditions de vie très dures et un taux de mortalité élevé.

 

Le dernier d'entre eux ne rentra en France qu'en 1955...

 

Une fois la guerre terminée, ces jeunes militaires furent de la même manière considérés en France comme des traîtres parce qu'ils avaient combattu sous le drapeau allemand....

 

Malgré eux... Victimes d'une double méprise...

 

Voilà qui me laisse bien songeuse ce soir...

 

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #actualité...

Repost 0

Publié le 31 Mars 2013

 

Je voulais juste vous souhaiter un très très bon Dimanche de Pâques.

 

Et aussi un très très bon Lundi de Pâques.

 

Ah oui, et puis je voulais vous dire également que voilà ce qui se passe quand on est une jolie petite poulette mais qu'on abuse du chocolat.

 

Alors faites gaffe.

 

joyeuses paques 

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #actualité...

Repost 0