PREMIER HOMME DANS L'ESPACE

Publié le 12 Avril 2011

match

En plus de celui de Fifille (voir ici), on fête aujourd'hui l'anniversaire du premier vol humain dans l'espace.

 

En effet, il y a 50 ans jour pour jour, le 12 avril 1961, Youri Gagarine, âgé alors de 27 ans, était le premier homme à voyager dans l'espace au cours de la mission Vostok 1, mot qui signifie "orient". Il décolla de BaÏkonour à 9h07, effectua avec sa fusée Soyouz une rotation d'une heure et 48 minutes autour de la Terre, à environ 250 km d'altitude, puis se posa vers 10h55 près de Saratov, à 700 km de Moscou.

 

En pleine guerre froide, à l'époque où la frénésie des vols spatiaux bat son plein et que la lutte que mène l'URSS contre les USA (et vice et versa) est acharnée, ce jeune homme brillant, issu du peuple, est prêt à tout pour la gloire et l'honneur de son pays.

 

Car il est clair qu'en montant dans cette capsule, Gagarine prend des risques énormes.

 

Certes, les Soviétiques ont déjà effectué un vol habité, mais Laïka, la chienne qui l'occupait, est morte 7 heures après le lancement, probablement de surchauffe et de stress. Certes, ils ont fait deux essais préalables à vide, qui se sont révélés concluants, mais la technologie spatiale en est encore seulement à ses balbutiements.

 

Pour avoir eu la chance de visiter les Space Centers de Houston (Texas) et de Cap Canaveral (Floride) aux Etats-Unis, je peux vous assurer que la plupart des équipements spatiaux du début des années 1960 était terriblement rudimentaire et qu'il fallait sans aucun doute une bonne dose de courage et de témérité (voire de folie et d'inconscience) pour accepter de monter dans une capsule qui ne faisait que 2.30 m de diamètre, soit 1.6 m3, sans aucune commande, s'y sangler et être propulsé en orbite autour de la Terre.

 

La première partie du vol se passe bien pour Youri Gagarine. Il est en liaison constante avec sa base pendant les 30 premières minutes et il décrit ce qu'il voit depuis l'espace "C'est très beau" dit-il. Puis il perd le contact et c'est au moment de la rentrée dans l'atmosphère que tout se complique. Gagarine est secoué dans tous les sens pendant dix longues minutes, jusqu'au moment où le module de service finira par se séparer du module de rentrée. A quelques kilomètres du sol, Gagarine s'éjecte de sa capsule et effectue le reste de sa descente en parachute. Il atterrit en pleine cambrousse soviétique sous les yeux éberlués d'une paysanne russe et de sa fille ; il ne lui restera plus qu'à trouver un téléphone pour prévenir sa hiérarchie qu'il est vivant.

 

Bel exploit et indéniable succès dont Moscou profitera largement pour souligner la supériorité de la société soviétique sur le capitalisme américain.

 

A partir de cette date-là, les Américains feront tout pour être les premiers à marcher sur la Lune.

Rédigé par vivi

Publié dans #actualité...

Repost 0
Commenter cet article

Minouche 18/04/2011 17:09


merci pour ce bel article, qui nous apprend bien des détails que je n'avais pas su


vivi 18/04/2011 22:39



Il méritait bien ça, ce cher Gagarine, après les risques qu'il a encourus !!



nadia-vraie 13/04/2011 23:09


J'avais oublié comment il était revenu de l,espace.
bel article Vivi.
À bientôt.


vivi 13/04/2011 23:13



Les autorités soviétiques ont fait croire pendant longtemps qu'il était revenu dans sa capsule, de peur que le vol ne soit pas homologué, mais on n'a appris que très récemment qu'ils
avaient atterri séparément !!!



Maman d'ados 13/04/2011 19:01


Je trouve ça d'un courage exemplaire ce genre d'expérience! Moi, rien que de les savoir dans ce réduit et "perdus" dans l'espace, ça me donne mal au ventre...


vivi 14/04/2011 14:58



Moi pareil. Leur retour était plus qu'aléatoire à chaque fois. D'ailleurs, beaucoup n'en sont pas revenus.



☼♥~carole~♥☼ 13/04/2011 09:47


ça fait pas si longtemps que ça finalement ... ! Merci pour ce p'tit cours d'histoire ma belle !


vivi 14/04/2011 14:57



Exactement. Quand on n'y regarde de plus près, que de "progrès" accomplis dans tous les domaines.



☼♥zazounette67♥☼ 13/04/2011 09:08


et moi je suis dans la lune !!!!
Bisosu ma belle


vivi 14/04/2011 14:56



N'y reste pas trop longtemps ! Il va te falloir en redescendre à un moment donné !!



Anne d'AMICO 12/04/2011 22:59


Il était directement dans la ligne des pionners, ceux qui se lançait dans l'aventure avec enthousiasme, malgré les risques.... Je m'en souviens très bien, c'était un héros! J'avais 9 ans mais cela
a marqué ma mémoire!!
Gros bisous Vivi!


vivi 12/04/2011 23:09



Je n'étais pas née et je n'avais que 4 ans quand le premier homme a marché sur la Lune. Mais j'ai été très impressionnée par ce que j'ai vu à Houston et à Cap Canaveral, à la Cité de
l'Espace de Toulouse aussi. On n'oublie pas tous ceux qui y ont laissé la vie avant Gagarine et Armstrong !



Sherry 12/04/2011 21:49


une pensée pour Youri alors... qui maintenant voyage dans les étoiles


vivi 12/04/2011 23:11



C'est une belle métaphore. Il doit s'y sentir comme un poisson dans l'eau.