nourriture

Publié le 22 Janvier 2011

 

Qu'est-ce qui a un bon "goût de noisette", est riche en protéine, pauvre en graisses, rejette peu de gaz à effet de serre et de lisier, et ne transmet pas de maladies à l'humain qui le consomme ? Réponse : l'insecte.

 

quiche aux vers

photo vue sur le site du Monde.fr

 

Selon une équipe de chercheurs néerlandais,  les insectes finiront par remplacer la viande dans nos assiettes, en tant que source de protéine meilleure pour la santé et l'environnement...

 

Ne vous privez surtout pas de la suite de l'article, c'est ....

 

Bon appétit et.... n'oubliez pas de me dire ce que vous en pensez......

 

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #nourriture

Repost0

Publié le 14 Janvier 2011

 

La toute première newsletter à laquelle je me sois inscrite a été celle de Maryvonne du blog Cestmamankilafait.

 

J'avais tout simplement cherché dans un moteur de recherche un blog de maman de famille nombreuse avec qui partager quelques "tuyaux", et j'étais tombée chez elle.

 

J'ai tout de suite aimé l'impression de partager des choses vécues, les trésors d'imagination qu'elle déployait pour que toute sa petite troupe de garçons file droit, pour que la vie soit belle chez elle, que ses enfants s'épanouissent dans un environnement favorable, mais aussi la façon dont elle parlait de ses états d'âme de maman, de femme et d'épouse.

 

Si j'ai fait ce blog, c'est d'ailleurs en partie à cause d'elle, ou grâce à elle, car elle m'a finalement convaincue que j'avais suffisamment de choses à dire et à partager pour pouvoir alimenter des tas d'articles. Je dois dire que sur ce coup-là elle a été sacrément clairvoyante !!

 

Depuis, beaucoup d'eau a coulé sous les ponts, mais j'avoue que je retourne souvent chez elle pour voir quelles sont les dernières nouvelles, dès qu'elle trouve un peu de temps pour en donner, et lui "piquer" toujours et encore quelques-unes de ses fabuleuses recettes, testées et approuvées par une bande d'ados affamés.

 

L'une d'entre elles est devenue un grand classique à la maison, été comme hiver : la tarte aux courgettes et au thon dont vous trouverez la recette , chez Maryvonne.

 

Les MAMANS D'ADO(S) parlaient il n'y a pas si longtemps de ça chez Zaza de la difficulté de faire manger des légumes à leurs enfants. Cette recette est un très bon moyen pour moi de leur faire avaler ni vu ni connu un ou deux oignons et quelques courgettes.

 

Démonstration par l'exemple :

 

Pictures13

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #nourriture

Repost0

Publié le 8 Janvier 2011

 

Ou comment réussir le triple exploit de faire manger en même temps des courgettes, des tomates ET des carottes à des ados !

 carotte

pour au moins 6 personnes :

- 1 kg de carottestomatecourgette

- 1 oignon

- 1 gousse d'ail

- 1 barquette de lardons

- un peu d'huile, un peu de beurre

- 2 petites courgettes ou 1 grosse

- 2 tomates moyennes

- 0,5 l de bouillon de viande

- sel, poivre, persil, laurier      

                         

Dans une grande casserole, faites chauffer l'huile et le beure et faites-y revenir l'oignon coupé en petits morceaux, l'ail écrabouillé et les lardons. Puis, ajouter les carottes en rondelles et laisser étuver pendant 10 minutes.

 

Pendant ce temps, détaillez les courgettes en petits dés et les tomates en morceaux, et joignez-les au contenu de la casserole.

 

Versez le bouillon, salez, poivrez, ajoutez la feuille de laurier, et laisser cuire entre 1/2 heure et 3/4 d'heure à couvert et à feu tout doux.

 

On peut parsemer ce plat de fromage râpé et également le faire gratiner, mais personnellement, je n'ai jamais essayé, je prends déjà suffisamment de risques comme ça !!!

 

Dans tous les cas, servez chaud.

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #nourriture

Repost0

Publié le 28 Novembre 2010

 

Voilà déjà un petit moment que je zyeutais sur le blog de Carole sa recette de pralinoises.

 

Une première fois, j'avais acheté les ingrédients nécessaires, mais j'ai mangé la tablette de pralinoise. Avec mon café. Pas en une seule fois, hein ! mais un petit morceau par ci, un petit morceau par là, et bientôt il n'est plus resté assez de matière première pour réaliser la recette.

 

Autant vous dire tout de suite que je n'ai éprouvé aucun scrupule. C'était trop bon.

 

La semaine suivante, j'ai donc remis l'élément manquant sur ma liste de courses.

 

Comme cet après-midi, Fifille tournait en rond comme une âme en peine (vous connaissez sûrement la chanson : j'm'ennuie ! j'sais pas quoi faire ! t'as pas une idée ?) et que la recette est simplissime, je lui ai donné les instructions depuis mon canapé, jouant à fond la carte de la maman handicapée de l'oeil qui n'avait pas le droit de lever le petit doigt (pour ceux qui n'auraient pas lu l'article précédent, voir toute l'histoire ).

 

C'est avec brio (et beaucoup de chocolat sur les doigts et sur le bec) que ma petite grande fille s'est sortie de cette épreuve et voilà le résultat :

 

novembre-2010-1949.JPG

 

 

Par contre, ce que je craignais est arrivé tout comme je l'avais imaginé. C'était tellement bon que tout a disparu en cinq minutes, peut-être six mais pas plus.

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #nourriture

Repost0

Publié le 27 Novembre 2010

seau    the 2    deux    veau

 

 

Il pleut, il fait froid, les enfants sont tous à la maison (et affamés, comme d'habitude), belle-maman est là pour le week-end et on a envie de partager un bon moment ensemble, autour d'un repas de saison... Il est  temps de ressortir une recette de grand-mère, un plat familial qui a fait ses preuves et qui sait remplir les estomacs, tout en restant équilibrée et économique.

 

Pour 7 personnes, il faut :

 

. 1,5 kg de sauté de veau

. 1 poireau

. 2 oignons

. 3-4 carottes

. 3 tomates

. une douzaine de belles pommes de terre

. 8 gros champignons de Paris

. sel, poivre, feuilles de laurier, clous de girofle

. 3 cuillers à café rases de fond de veau Maggi

. 3 dl d'eau

 

Dans une cocotte, faire revenir les oignons dans un peu de matière grasse. Ajouter le poireau émincé et les carottes en rondelles. Une fois le tout bien rissolé, retirer de la casserole et mettre à la place la viande que vous laisserez dorer. Remettre ensuite les légumes, ajouter les tomates pelées, les champignons et les pommes de terre, le tout coupé en morceaux. Puis le fond de veau et l'eau. Saler et poivrer. Mettre le laurier et les clous de girofle.

 

Laisser mijoter 1 h 1/2 environ en remuant de temps en temps. Ajouter un peu de Maïzena diluée à la fin si la sauce est trop liquide

 

On peut aussi rajouter un peu de crème au dernier moment, mais moi j'ai pas fait. Par contre, si vous voulez mettre d'autres légumes (navet, courgette, haricots,...) c'est possible of course.

 

Juste une dernière petite chose au niveau des quantités : j'avais pensé qu'il en resterait un peu, et que je pourrais congeler, mais je me suis trompée : y'a plus rien du tout.

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #nourriture

Repost0

Publié le 21 Novembre 2010

novembre-2010 1922Moi, j'appelle ça un flan aux oeufs. Mais d'autres appellent ça des oeufs au lait. C'est selon... Bon, en fait ça n'a pas d'importance. L'essentiel, c'est le résultat et l'excellent rapport qualité/prix de ce dessert vite réalisé et apprécié de tous. Je réalise cet entremets surtout en période faste, c'est-à-dire quand mesdames les poulettes veulent bien nous fournir abondamment en oeufs ; c'est quand même meilleur avec des "vrais" oeufs de poule. Mais pas d'inquiétude, avec ceux du supermarché ça le fait aussi !!!

 

Il faut :

6 oeufs

6 verres de lait (environ 1 litre)

6 cuillères à soupe rases de sucre en poudre

1 sachet de sucre vanillé

1 pincée de sel

 

Battre les oeufs (je fais ça dans le bol du mixer parce que je trouve que la préparation est plus homogène et que les oeufs risquent moins de "cuire" au contact du lait bouillant).

Faire bouillir dans une casserole le lait avec le sucre, le sucre vanillé et la pincée de sel.

Verser tout doucement le lait sur les oeufs battus, sans cesser de mixer.

Verser ensuite la préparation dans un moule (comme par exemple un moule à soufflé) ou un saladier en pyrex.

Faire cuire au bain-marie environ 40-45 mn à four chaud (180°-200°). La crème est cuite quand la surface est assez dorée et ferme.

 

Variante : pour obtenir des oeufs au lait "au caramel", il suffit de préparer un moule caramélisé que l'on aura mis au préalable quelques instants au congélateur pour éviter que la préparation et le caramel ne se mélangent. On peut aussi ajouter du zeste d'orange ou de citron râpé mais, honnêtement, les enfants le préfèrent nature.

 

Avec un gâteau au yaourt, c'est top et pas ruineux. Par contre, le flan met un petit moment à refroidir ; prévoir de le cuire en début d'après-midi pour le soir.

 

Bon ben voilà, c'est pas plus compliqué que ça.

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #nourriture

Repost0

Publié le 14 Novembre 2010

 

mexicain-menu-moustache_-u14355343.jpgVous avez une bande de jeunes affamés à rassasier ? Une famille nombreuse à nourrir ? Une tripotée de cousins à ravitailler après un apéro bien corsé (ben noooon, j'pense à personne en particulier) ? Des copains que vous voulez remercier parce qu'ils vous ont aidé à déménager ? Une équipe de foot/hand/rugby à inviter ? Des amis qui déboulent à l'improviste ? Ou alors vous voulez tout simplement préparer un repas à l'avance que vous n'aurez qu'à réchauffer au dernier moment ? Ou faire un plat que vous pourrez mettre en barquettes au congélateur ? Et si en plus vos finances sont au plus mal, j'ai la recette qu'il vous faut. 

 

Chili con carne pour 6/8 personnes (en fonction des appétits) :

2 oignons

2 ou 3  gousses d'ail

huile d'olive

1,2 à 1,5 kg de viande hachée, la moins grasse possible

2 grosses boîtes de tomates entières en boîte

1 grosse boîte de haricots rouges  (ou 1/2, selon les goûts)

50 cl de bouillon de boeuf

sel, poivre, piment de Cayenne et/ou d'Espelette, cumin en poudre ou en graines, origan séché, une ou deux feuilles de laurier (facultatif), Tabasco (si vous en avez).

 

Dans une grande cocotte (au moins 4,5 l) faire revenir  dans l'huile d'olive les oignons émincés et les gousses d'ail écrabouillées. Ajouter la viande et, tout en remuant, la laisser revenir une petite dizaine de minutes sur feu assez vif.

Ajouter les tomates en boîte, coupées en morceaux, le bouillon, les épices et laisser mijoter à feu doux 1 heure.

Ajouter les haricots rouges égouttés et laisser mijoter une autre heure.

Ne pas hésiter à enlever le gras de la viande qui pourrait se former en surface, pas la peine de rajouter des calories inutiles.

 

Vous pouvez bien sûr réduire ou augmenter les quantités, voire carrément les doubler, voire les tripler, en fonction de vos besoins.

 

Et si vous trouvez que ça manque de légumes ou de crudités, faites une petite salade de carottes ou des radis en entrée.

 

Et à côté de ça, une brouette de riz.

 

Et voilà ! le tour est joué.

 

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #nourriture

Repost0

Publié le 4 Novembre 2010

 

Il y a des choses dont on ne peut pas se passer dans la vie !

 

Notamment certaines marques de produits alimentaires qui sont vraiment vraiment vraiment irremplaçables :

 

. elles nous rappellent trop notre enfance,

. n'importe quel ersatz paraît insipide à côté de "l'original",

. leur goût est inimitable,

. on ne sait pas faire "sans",

. elles sont "authentiques",

. on les consomme par habitude et on ne veut/peut pas en changer,

. en période de crise financière, on préfère carrément s'en passer plutôt que d'acheter autre chose,

 

ou tout ça à la fois.

 

Ce genre d'articles là.....

 

images-copie-2   images-copie-1moutarde  nutella     images-copie-5.jpg    images-copie-6.jpg

 

 

Vous voyez forcément ce que je veux dire....

 

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #nourriture

Repost0

Publié le 31 Octobre 2010

chou-rouge.jpg

Tout a commencé quand ce joli chou rouge bien pommé, bien brillant et bien ferme m'a fait de l'oeil l'autre jour sur les étalages de mon supermarché préféré.

Ce n'est pas trop le genre de truc que j'ai l'habitude d'acheter mais j'ai pensé dans un moment d'égarement que c'était un beau légume de saison et qu'il fallait bien varier un peu les plaisirs de temps en temps. Son coût modique (1€30) a fini de faire pencher la balance et, une seconde après, il avait rejoint les autres courses dans mon chariot.

Les choses se sont compliquées une fois rentrée à la maison quand diverses questions m'ont assaillie :

Bon, ça se prépare comment déjà ce machin ? Mais comment  je vais faire avaler ça aux gosses ? Au fait, c'est pas le truc super dur à digérer le chou ? Et qui empeste toute la maison quand ça cuit ?

Bon, pas de panique ma petite Vivi, me suis-je obligée à penser. Va vite consulter ton fidèle livre pour cuisinières nulles qui te sert sans faillir depuis de nombreuses années déjà et, tu verras, tout va très bien se passer.

D'abord, préparer le chou : enlever les feuilles extérieures qui pourraient être abîmées, les grosses côtes, le laver et le couper en fines lamelles. Pour faciliter la digestion, le faire ensuite blanchir pendant 5 minutes dans de l'eau bouillante salée. Pour l'odeur, mettre dans l'eau un vieux croûton de pain dur (j'y croyais pas mais si ! si ! ça marche). Puis égoutter (donner le vieux pain aux poules en même temps que les feuilles et les côtes non utilisées).

Ensuite, consulter mon site favori de recettes, Marmiton.org, et trouver une recette de chou braisé "à la flamande" qui a l'air absolument fameuse. Dommage que l'auteur n'ait pas cité son nom !

Voilà les principes de préparation : faire revenir des oignons hachés menus dans le fond d'une cocotte, ajouter le chou rouge bien égoutté et laisser fondre quelques minutes. Mouillez avec 1/2 l environ de bouillon-cube. Ajouter du thym, du laurier, du sel et du poivre, un filet de vinaigre et un peu de sucre. Rajoutez aussi des dés de pomme (fruit) et pour ma part, j'ai mis en plus une petite boîte de marrons. Terminer en liant avec un peu de fécule de pomme de terre délayée dans de l'eau.

J'ai laissé cuire ensuite pendant une petite heure à feu tout doux tout doux pour que tout ça mijote bien tranquillement à couvert. A la fin, il a juste suffi de rectifier l'assaisonnement.

Le plus facile était fait. Restait à affronter les critiques acerbes des enfants. Après une période de flottement (bizarre ce truc ? ça a une drôle de couleur ? et les morceaux là, c'est quoi ?), ils ont déclaré que "c'était pas si mauvais" ce qui, en langage djeuns, est un sacré compliment.

Avec des petites paupiettes de veau, franchement, c'était royal !

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #nourriture

Repost0

Publié le 27 Octobre 2010

 Deroulement-2.jpg

Si je pose la question : "Qui n'a jamais fait de gâteau au yaourt de sa vie ?", c'est un peu comme si je disais : "Qui n'a jamais fait de gâteau de sa vie ?"

Vous allez donc sans doute vous demander ce qui me prend de publier cette recette, archi-connue, archi-simple, archi-faite et re-faite et aux multiples variantes.

Pour répondre franchement : je crois que c'est sentimental.

C'est bien plus qu'un simple gâteau car, chez nous, c'est LE gâteau par excellence. Il est avec nous depuis tellement de temps qu'il fait presque partie de la famille ! Il est synonyme des bons moments que nous passons ensemble, il rythme les étapes fondamentales de notre vie. Pas d'événement important sans un gâteau au yaourt !

Nature, le soir en semaine, avec une compote ou un yaourt, pour compléter un repas un peu léger. Avec des pépites de chocolat pour les 4 heures avec les copains. En portions individuelles pour accompagner une glace ou une crème quand on fait un repas de famille.  Avec un glaçage au chocolat et une pluie de vermicelles multicolores pour les anniversaires (pour les enfants, pas question d'acheter une pâtisserie en magasin, un biscuit d'anniversaire, c'est forcément un gâteau au yaourt. Ou rien). Avec des morceaux de pomme ou de poire, des noix, un zeste de citron, de la noix de coco, marbré, au chocolat Poulain, etc.

Et puis il est tellement simple que même les enfants peuvent le préparer. Alors fait par les enfants, c'est encore meilleur. Parce que plein d'amour....

S'il fallait donc commencer par une recette de gâteau, c'était forcément celle-là.

Je vous entends d'ici : "Oui, mais pourquoi la publier ? Tout le monde la connaît par coeur !"

Et bien, non. On ne sait jamais. Et si un extra-terrestre venait à me rendre visite sur mon blog ? Hein ? Vous y avez pensé à celle-là ?

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #nourriture

Repost0