YVES SAINT LAURENT

Publié le 21 Février 2014

ysl.jpg 

Paris, 1957. A tout juste 21 ans, Yves Saint Laurent est appelé à prendre en main les destinées de la prestigieuse maison de haute couture fondée par Christian Dior, récemment décédé. Lors de son premier défilé triomphal, il fait la connaissance de Pierre Bergé, rencontre qui va bouleverser sa vie. Amants et partenaires en affaires, les deux hommes s’associent trois ans plus tard pour créer la société Yves Saint Laurent. Malgré ses obsessions et ses démons intérieurs, Yves Saint Laurent s’apprête à révolutionner le monde de la mode avec son approche moderne et iconoclaste.

Ça, c'est le pitch. Je m'attendais donc à de la haute-couture, des défilés, des couleurs, de la mode, de l'élégance, du génie, du luxe, du rêve...

Il y en a eu... mais pas que... pour moi en tout cas pas assez.

Assez loin de l'univers professionnel d'Yves Henri Donat Mathieu-Saint-Laurent (son vrai nom où Mathieu n'est pas un prénom mais une partie du nom de famille) et de son image costumée et polissée, le film dépeint surtout la relation amoureuse entre le couturier et Pierre Bergé, leur passion chaotique, leurs infidélités réciproques, la complexité de leurs sentiments et le côté obscur du créateur, ses démons, sa timidité maladive, ses névroses, son comportement psycho-maniaque, ses consommations massives d'alcool et de drogues diverses, ses dépressions, sa personnalité borderline... 

Rien à dire sur le jeu des deux acteurs principaux (Pierre Niney -même pas 25 ans- et Guillaume Gallienne) et de Victoire (Charlotte Le Bon), ils sont vraiment bien. Mais les autres (Laura Smet, Marie de Villepin, Nikolai Kinski en Karl Lagerfeld,...) sonnent faux, je n'ai pas aimé. Trop surfaits, trop de tout, trop de trop.

J'ai adoré le début avec des moments de la jeunesse d'YSL à Oran, son entrée fulgurante dans le monde de la mode à la mort de Christian Dior, sa rencontre/coup de foudre avec Pierre Bergé, le tout sur fond de décors de la fin des années 50. Mais rapidement le film ne raconte plus grand chose, c'est une succession de scènes décousues dans lesquelles on a bien du mal à trouver un fil conducteur, si ce n'est l'amour homosexuel d'YSL, sa décadence/déchéance programmée et sa cour joyeusement cocaïnée.

Le réalisateur en rendrait presque YSL banal, loin du génie qui a révolutionné le monde de la mode et sur lequel on aurait aimé en savoir un peu plus.

Et moi, pendant ce temps, je n'ai pas arrêté de regarder ma montre... J'ai trouvé le film looong, somnolent et pourtant cette fois c'est moi qui avais choisi. En sortant, Jules et moi on a eu la même pensée : heureusement que les ados avaient préféré ce soir-là rester à la maison pour revoir une énième fois Harry Potter au lieu que de nous accompagner sinon on n'était pas prêts de les ressortir au ciné avec nous de sitôt.

Rédigé par vivi

Publié dans #films-TV-acteurs

Repost 0
Commenter cet article

Valérie 24/02/2014 13:45

Je ne suis pas allée le voir, ça ne me tentait pas... Alors tant mieux !

vivi 25/02/2014 20:57



Hihi, oui, comme ça le problème est réglé !



mon-blog-subjectif-de-cinema 23/02/2014 11:38

Je suis en effet assez d'accord avec toi, sauf sur Guillaume Gallienne que je n'ai pas trop apprécié. Il faudra attendre octobre pour voir l'autre film sur le sujet !

vivi 23/02/2014 21:41



Je crois que j'irai aussi voir l'autre film. Et je me demande bien comment le sujet sera traité ?? A suivre donc...



dasola 22/02/2014 19:33

Bonsoir vivi, je confirme, je n'ai pas trouvé ce film terrible même si P. Niney est plutôt bien. Mais trop anecdotique et très partial pour Pierre Bergé qui a le beau rôle. YSL devient secondaire
et je trouve que l'on ne voit pas son travail de créateur de modèles de haute-couture. Bonne soirée.

vivi 22/02/2014 19:45



Ce film avait la bénédiction de Pierre Bergé, ceci explique sans doute cela ? Il faudra peut-être aller voir le projet concurrent pour se faire une meilleure idée ? En tout cas, merci
pour ton avis :o)



Renée 22/02/2014 14:33

2ème avis mitiger que j'entends sur ce film et pourtant je le verrais...Bises

vivi 22/02/2014 18:56



Très bien, il faut se faire sa propre opinion ! Tu reviendras me dire quand tu l'auras vu ?



emmanuel.cockpit 22/02/2014 11:18

Les autres... heu... je ne me souviens plus !

vivi 22/02/2014 18:55



Mouais, c'est dire !! Bisousss.



@nnie54 21/02/2014 21:28

Il est passé chez moi mais je ne l'ai pas vu. Une amie a été déçue aussi un peu. Elle pensait que c'était plus axé sur son métier de créateur. mais je pense que tout a raisonné dans ses rcréations
de part la vie qu'il a mené ...je ne peux en dire plus mais je me trompe peut-être ...
@. bon week !

vivi 22/02/2014 11:12



Je ne m'attendais pas à cela. Après, c'est une autre façon de voir les choses...



fred 21/02/2014 21:10

c'est le comble un film de haute couture qui est décousu ! mouarf !! (désolée, c'était facile mais trop tentant) bon ben c'est pas pour moi alors...

vivi 22/02/2014 11:13



Facile, peut-être, mais bien vu ! Bises :o)



emmanuel.cockpit 21/02/2014 21:00

J'l'ai vu. les 2 acteurs principaux (YSL et Berger) sont sublimes !

vivi 22/02/2014 11:14



C'est vrai, mais les autres, qu'en as-tu pensé ?



Lilwenna 21/02/2014 19:33

ce n'était pas une sortie-ciné réussie alors !
bisous et bon week-end

vivi 22/02/2014 11:14



Je suis contente de l'avoir vu, au moins je n'aurai pas de regrets :o)



http://les-tables-de-fabymary.overFabymary POPPINS 21/02/2014 16:23

le côté sa vie plutôt que son rôle de couturier m'interesse mais dommage les longueurs et Laura SMET l'ai déjà vu dans des films et je la trouve pas top du tout en tant que comédienne, comme quoi
il suffit pas de vouloir, bisous et bon we Vivi

vivi 22/02/2014 19:46



C'est vrai, c'est dommage, je suis vraiment gênée quand je vois des acteurs qui sonnent faux, enfin... surtout pour eux.