MEURTRES EN SERIE DANS LE POULAILLER

Publié le 21 Février 2012

 

chicken run

 

Un tueur en série est une personne qui a commis au moins trois meurtres, un intervalle de temps — de quelques jours à plusieurs années — séparant chacun de ces meurtres (définition trouvée dans Wikipedia).

 

Donc, y'a pas, c'est bien à un serial killer que nous avons à faire depuis quelques jours au fond du jardin puisqu'il a zigouillé coup sur coup quatre cocottes. Le froid intense des derniers temps l'a probablement incité à sortir de sa tanière et/ou du bois et à s'approcher des habitations. Je dis "il", mais c'est peut-être bien une "elle", qui sait ? Une serial killeuse alors ?

 

Quoiqu'il en soit, son scénario semble maintenant bien huilé. Le mien aussi donc. J'ouvre les volets au petit jour, je m'installe pour prendre mon café matutinal, je regarde machinalement par la baie vitrée et que vois-je (ou plutôt que ne vois-je pas) ? Le nombre exact de poules que j'ai quitté la veille ! J'ai beau compter et recompter dans tous les sens, je n'aperçois que (x-1) poupoules qui batifolent et picorent dans l'enclos. Je ne fais alors ni une ni deux, je chausse dare-dare mes sabots de Cosette et je file en reconnaissance pour voir tout ça de plus près. De plus près, mais pas de trop près hein, car elle n'est pas très vaillante la Vivi. Son slogan : "Mieux vaut être prudente, on sait jamais" !

 

Je reste à distance donc, emmitouflée dans mon peignoir en pilou (ben, c'est qu'il ne fait pas chaud en ce moment dehors), n'écoutant que mon sixième sens qui m'a déjà alertée depuis longtemps qu'il y avait quelque chose de pas très normal qui se tramait : des plumes partout... hum, hum. Diable ! On dirait bien que ça sent le roussi.

 

Pas la peine d'avoir fait 10 ans d'études après le bac ou pris des cours de philo à domicile pour comprendre qu'il y a baleine sous caillou.

 

Je scrute l'enclos de mon oeil de lynx, ne voyant toujours aucune trace de la poule manquante et... ah ! si ! je la vois dans un coin sous la haie. Mais ! Bigre ! Elle n'a pas l'air très active. Elle a l'air même complètement inerte. Et refroidie. J'attends.... des fois qu'elle se mette à bouger.... des fois qu'elle soit juste là à glandouiller dans son nid de poule et que tout d'un coup elle se rende compte que je suis là et que je vais lui filer son frichti... Mais non, les secondes passent et, justement, à part ça il ne se passe rien d'autre... elle a visiblement sombré dans un sommeil éternel.

 

Après.... je ne m'approche pas.... ah non non non ! Mais je rentre à toute vitesse dans la maison pour sauter sur mon téléphone et annoncer la mauvaise nouvelle à Jules, afin qu'il sache qu'il aura à organiser une mise en bière et des funérailles à son retour du boulot. Car oui, nous avons un cimetière juste de l'autre côté du grillage qui comporte déjà un nombre conséquent de sépultures : oiseaux, taupes, écureuil, mulots et... poules.

 

Bon, ce que je trouve un peu triste c'est qu'il n'y a jamais grand monde aux obsèques des poules. Ni à celles des autres d'ailleurs. Heureusement que Jules et La Vieille Marmotte sont là pour assurer et leur rendre les derniers honneurs !

 

Car pour tout vous dire, le(la) serial killer(euse) a égorgé les malheureuses gallinacées, leur a mangé la tête (c'est pas le meilleur morceau en plus !) et a laissé gésir là le reste de leur pauvre cadavre encore tout chaud. Hé oui, c'est cruel. Fauchées si jeunes et dans la fleur de l'âge, et mourir de façon si tragique, franchement c'est moche...

 

Du coup, notre cheptel de six, reconstitué tout récemment, a été précisément divisé par trois.

 

Il suffit ! 

 

Donc ce soir, nous avons employé les grands moyens : couvre-feu dès les dernières lueurs du jour disparues et tout le monde (façon de parler car il ne reste plus grand monde) enfermé à double tour dans le poulailler jusqu'à demain matin. 

 

Rédigé par vivi

Publié dans #poules

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
H
Quelle histoire ! pauvres bestioles ... Ca va maintenant ? Il est finalement rare dans la nature de voir des prédateurs qui tuent pour le plaisir, comme ce que tu décris. Des pistes depuis ?<br /> Bisous
Répondre
V
<br /> <br /> On m'a dit que c'était une fouine, comme je l'ai expliqué dans les coms précédents. Depuis ? Eh bien, nous avons racheté des poules, et nous les enfermons tous les soirs. Mais j'avoue que<br /> c'est un peu contraignant. Les autres avaient l'habitude de se débrouiller toutes seules et de se lever et se coucher à l'heure qu'elles voulaient. Maintenant, les horaires sont stricts ! On ne<br /> rigole plus, lol.<br /> <br /> <br /> <br />
L
Coqs de combat, il y a des petits modèles, 2 ou 2,5 kg, (coqs de barbarie), et des très grands ... Celui que j' avais, faisait bien bon 5 kg, et sa tête arrivait presque à la hauteur d' une table,<br /> (à 5 ou 10 cm près).<br /> Je ne pense pas qu' une fouine, même de 2 kg, lui aurait posé problème, et comme le squelette d' oiseau ne pèse pas grand'chose, c'est pratiquement 5 kg de muscles avec un caractère hyper agressif<br /> et des réflexes très rapides; ... le seul inconvénient, il faut patienter 18 mois avant d' avoir un coq adulte ...
Répondre
V
<br /> <br /> Oh ben dis donc, ça devait être un sacré bestiau ! Je comprends que vous vous soyez régalés !<br /> <br /> <br /> <br />
L
J' ai un pote campagnard, qui m' a dit que les renards avaient plutôt l ' habitude de tuer toutes les poules, pour faire le silence, et n' emportaient une seule proie, pas de trace du "crime"<br /> (générique des Experts, Manhattan), mais le goupil est paré de si beaux atours, par la littérature. Annobli, le Maître Renart ... pensez- donc !<br /> Et question coq ? .... parce que nous, avec ma femme, M'sieur, le carnage des poules, ça nous est arrivé dans la semaine qui a suivi, la métamorphose du ci-devant Stallon des poulaillers, en<br /> coq-au-vin, (6 adultes repus), il faisait la taille de ma fille de deux ans, le bestiau, avé les ergots de 4 bons centimètres. Par deux fois, il avait sauté sur le dos d'ma femme, M'sieur, en lui<br /> attaquant la nuque à coups de bec, ... tandis qu' elle ramassait les oeufs, on a été quasiment contraint de lui faire rencontrer la marinade vin des Corbières-truffe, obligés ... Et bien mal nous<br /> en prit, M'sieur, dans la semaine qui a suivi, une par jour, les 7 poules Couiiiick , on s'est dit qu' il y avait, ... sole sous vase, et qu' on avait du cake sur l'étagère, le Lt Colombo et moi,<br /> M'sieur, pour élucider ce crime en série ... Fouine, belette, martre, et autres jolies petites fourrures ondoyantes, aux moeurs carnassières, et même plus exactement, sanguinaires, on avait des<br /> suspects, ça manquait pas M'sieur" ...
Répondre
V
<br /> <br /> Renseignements pris, "notre" coupable serait plutôt une fouine, qui a l'habitude de saigner ses victimes et de laisser le cadavre sur place. Le renard, lui, emporte ses proies,<br /> paraît-il... On m'a également dit que les coqs ne faisaient en général pas le poids, car ils étaient les premiers à descendre du poulailler, donc les premiers à passer à la casserole (SANS<br /> marinade) ! Le monsieur qui m'a raconté ça venait de se faire tuer une bonne centaine de poules (qui dormaient haut perchées dans les arbres) et quelques coqs de je-ne-sais-plus quelle race de<br /> coqs de combat. J'ai bien l'impression qu'il n'y a pas grand chose à faire contre les prédateurs de nos poupoules. Depuis, nous en avons racheté quelques-unes, mais on les enferme le soir... Tout<br /> ira bien... jusqu'au jour où on oubliera de fermer... A bientôt.<br /> <br /> <br /> <br />
V
pffff quel massacre....<br /> Amitiés Vivi...
Répondre
V
<br /> <br /> Tu l'as dit ! Une vraie tuerie !<br /> <br /> <br /> <br />
C
P'tin, ça crains chez toi. Et quand il n'y aura plus de poules, à qui le tour ??? Mouahhhhhh !
Répondre
V
<br /> <br /> C'est pour ça qu'on en a vite racheté quelques-unes. Ouf, on n'est pas passés loin !<br /> <br /> <br /> <br />
V
Oh bah zut alors ! Ca fait mal au coeur... les pauvres poulettes ! Je serais dégoûtée moi aussi et très peinée ! J'espère que vous aurez le coupable...
Répondre
V
<br /> <br /> Le coupable court toujours. Mais depuis qu'on ferme tous les soirs la petite cabane où dorment les cocottes, plus de cadavre au petit matin !! Ouf !<br /> <br /> <br /> <br />
S
J'avais envoyé la photo de la... chose à mon ami le Blaireau du blog La Pie Bavarde; il sait tout... et a écrit un superbe livre !<br /> http://la-pie-bavarde.over-blog.com/<br /> on accuse toujours le renard; mais ils savent qu'ils sont en danger dans les jardins; ici j'en vois souvent et ils chassent les rongeurs des champs et des bois pour leurs petits au printemps<br /> amitiés Vivi !
Répondre
V
<br /> <br /> Il semblerait, pour en avoir parlé à plusieurs personnes, que ce soit plutôt une fouine la coupable. Elle aime saigner ses victimes ; le renard, lui, n'abandonnerait pas le corps sur<br /> place mais l'emporterait dans son terrier. Voilà, c'est la dure loi de la nature ! Bises, merci de m'avoir fait part de ton expérience.<br /> <br /> <br /> <br />
F
j'espère que vous allez réussir à l'empêcher durablement de passer le prédateur! Quand on était en Lorraine notre voisin a eu le même problème et ces bêtes soit grimpent soit passent pas de tout<br /> petits trous que nous on voit même pas, pauvres poules! Tiens nous au courant bises
Répondre
V
<br /> <br /> J'ai été cet après-midi racheter quelques poules et il y avait là dans la coopérative plusieurs personnes qui avaient connu la même mésaventure. Je ne sais pas si on peut grand chose<br /> contre ces prédateurs, à part maintenir les cocottes enfermées la nuit. Par contre, c'est un peu contraignant de devoir ouvrir et fermer tous les matins et tous les soirs.... Mais il va falloir<br /> s'y habituer.... si on veut arrêter là le massacre !<br /> <br /> <br /> <br />
M
Oh!Que oui! Surtout les mulots ramenés par la chatte!
Répondre
V
<br /> <br /> Hum, hum, je connais ça aussi...<br /> <br /> <br /> <br />
F
Bonsoir Vivi<br /> Je te souhaite une douce soirée<br /> Bisous<br /> Frieda
Répondre
V
<br /> <br /> Merci pour ta visite Frieda. A bientôt.<br /> <br /> <br /> <br />
M
Ben moi non plus, j'aime pô ramasser les cadavres...
Répondre
V
<br /> <br /> Tu laisses Papadados s'en charger ?<br /> <br /> <br /> <br />
Z
ben mince alors peut être un renard ?<br /> Bon courage à tous et big bisous
Répondre
V
<br /> <br /> Peut-être... Je n'en ai jamais vu et je ne sais pas s'il y en a dans le bois derrière la maison... Je vais en parler autour de moi, peut-être que quelqu'un saura me renseigner. En tout<br /> cas, pour les pauvres poulettes défuntes, cela ne changera pas grand-chose de savoir quel genre d'animal les a zigouillées :o(<br /> <br /> <br /> <br />
Z
alors c'est qui ???
Répondre
V
<br /> <br /> Qui ou quoi ? Ben... on sait pas.<br /> <br /> <br /> <br />
O
Bon, j'avoue, les œufs Kinder, c'est moi !<br /> Mais pas la poule !
Répondre
V
<br /> <br /> Oh ben tu es tout pardonné. Qui pourrait résister à des oeufs Kinder ?<br /> <br /> <br /> <br />
S
Cela nous est aussi arrivé plusieurs fois... la fouine a été accusée... et confirmation par un blogueur naturaliste, verdict après l'envoi d'une photo... de son crottin !!! aux abris, les poulettes<br /> !
Répondre
V
<br /> <br /> Une année, quatre poules ont disparu en une nuit. C'était l'hiver aussi, on m'avait dit qu'un renard (ou plusieurs) devait sûrement chercher de la nourriture pour ses petits. Là, c'est<br /> une à une que les poules sont dévorées, non pas la nuit mais au petit matin, et parfois à plusieurs jours d'intervalle... Quel est l'animal qui opère ? Je ne sais pas... Peut-être que tu as<br /> raison et que c'est une fouine... Je ne connais pas de "spécialiste" capable de me répondre.<br /> <br /> <br /> <br />
F
OH! c'te Mémé ! COPINE ! j'a oublié le ne !!! pardon !
Répondre
V
<br /> <br /> Ouf, tu m'as fait peur !!<br /> <br /> <br /> <br />
F
Merci VIVI t'es une vraiment bonne copie !
Répondre
V
<br /> <br /> Copie de qui ?<br /> <br /> <br /> <br />
O
Je n'y suis pour rien !
Répondre
V
<br /> <br /> Tu es sûr ?<br /> <br /> <br /> <br />
T
Bonjour Vivi,<br /> et bien quel massacre ! Une enquête à mettre entre les mains d'un célèbre détective ! lol<br /> J'ai adoré ta façon de narrer ce "massacre" !<br /> Bises, bonne journée
Répondre
V
<br /> <br /> Mieux vaut en rire, non ? Bien sûr, c'est triste pour elles (et pour les bons oeufs que je ne trouve plus chaque jour) mais après tout c'est la nature... Je ne sais pas<br /> pourquoi je n'arrive pas vraiment à m'attacher à ces gallinacées ???<br /> <br /> <br /> <br />
V
Rhoooooooo va falloir que tu mènes l'enquête pour trouver ce coupable... ou bien peut-être tu as déjà appelé le FBI : un coupeur de tête c'est quand même pas rien !!!
Répondre
V
<br /> <br /> Et dire qu'il court encore dans la nature à l'heure qu'il est, et pas loin de chez moi en plus, brrrrr, de quoi donner la chair de poule !<br /> <br /> <br /> <br />
C
Une enquête pour Sherlock Holmes... pauvres poulettes... Bisous Vivi
Répondre
V
<br /> <br /> En effet, Sherlock Holmes et James Watson ne seraient pas de trop pour trouver l'auteur de ces poulicides hihi.<br /> <br /> <br /> <br />
C
et bé ma pauvre, vous avez pas de chance avec vos poules !!! manger que la tete beurk !!! je suis curieuse de savoir qui c'est le coupable<br /> en effet vaut mieux rentrer le reste à l'abri le soir !<br /> bisous<br /> sophie
Répondre
V
<br /> <br /> On nous a dit peut-être un renard, peut-être une fouine, peut-être une belette... mais je ne sais pas du tout s'il y en a par ici... Le mystère reste donc entier mais ce soir encore les<br /> poulettes sont bien à l'abri enfermées dans leur poulailler perché.<br /> <br /> <br /> <br />
F
Pauvres poules. Où mène l'enquête ?<br /> Ne manger que la tête, c'est bête. Du vice pur, c'est ça, c'est un serial-killer, rusé pour ne pas se faire attraper.<br /> <br /> Courage, bonne journée quand mêm.
Répondre
V
<br /> <br /> L'enquête ne mène nulle part pour l'instant. Mais on n'a pas trop cherché non plus. Fifille a bien proposé d'installer une caméra au fond du jardin mais, sur ce coup-là, les moyens<br /> techniques et les bonnes volontés manquent un peu. Affaire à suivre. Bisous, bonne nuit.<br /> <br /> <br /> <br />
F
Elever des poules en s'amusant ? ça n'a pas l'air d'être tout-à-fait le cas ! ....<br /> Bon, ben, je vais ressortir mon requiem pour une poule ; et je serai aux côtés de Jules !<br /> <br /> ici : http://youtu.be/Kin5hAms1ww
Répondre
V
<br /> <br /> Merci pour ton indéfectible soutien ! Jules apprécie et j'ai modifié l'article en conséquence ! Gros bisous.<br /> <br /> <br /> <br />
F
quelle horreur et le prédateur est rusé il va falloir tenter de consolider par en dessous, bisous
Répondre
V
<br /> <br /> C'est déjà fait. Il n'y a apparemment plus de trou en dessous du grillage. Jules a posé des parpaings sur tout le tour, donc.... mystère.... c'est un peu comme dans la chambre jaune<br /> où tout était fermé de l'intérieur.... Il n'y a plus qu'à appeler Rouletabille pour résoudre l'énigme :o)<br /> <br /> <br /> <br />
L
et bien c'est le grand massacre chez toi! Pauvres poules ! c'est drôle qu'il ne mange que la tête et pas le reste ?! Un sérial killer pas très malin !<br /> j'espère qu'il n'y aura pas plus de dégats<br /> bisous et bonne nuit
Répondre
V
<br /> <br /> Aujourd'hui, c'était calme dans le poulailler (d'un autre côté, elles ne sont plus que deux) !! Il semblerait que l'assassin n'opère qu'au petit matin quand les poupoules se lèvent<br /> et descendent de leur chez-elles, mais qu'ensuite il n'ose plus s'approcher. On va maintenir l'alerte rouge jusqu'à ce qu'il fasse moins froid... Gros bisous et bonne nuit aussi.<br /> <br /> <br /> <br />