LE PREDICATEUR

Publié le 14 Octobre 2012

le prédicateur 

Dans ce deuxième roman de Camilla Läckberg, on retrouve les lieux et les personnages que l'on a aimés dans le premier tome, sauf que la froideur de l'hiver suédois qui baignait l'atmosphère de La Princesse des glaces a laissé place à une chaleur d'été écrasante.

 

Erica Falck et Patrick Hedström se sont mis en couple. Erica est enceinte jusqu'aux yeux et Patrick devrait normalement écourter ses journées au commissariat pour passer les derniers jours de la grossesse de sa femme avec elle, mais... rien n'est normal dans ce bouquin : on retrouve une jeune fille morte dans la brèche du Roi, tout près de Fjällbacka, avec sous elle les ossements de deux autres femmes disparues vingt ans plus tôt.

 

Patrick se voit confier cette enquête sordide... ce qui l'amène à fouiller dans un passé où, comme dans La Princesse des glaces, se mêlent drames, haines, secrets de famille, non-dits, traumatismes irréparables, mais aussi histoires de tous les jours, policiers flemmards, adolescent(e)s en crise, couples qui battent de l'aile, plaies mal pansées, personnages complexes, sans oublier une bonne dose de folie humaine.

 

Et pendant ce temps, une quatrième jeune fille disparaît...

 

Tout au long du roman, j'ai essayé de deviner le nom du givré capable de faire des choses aussi abominables coupable, mais je n'ai pas trouvé, ce qui n'est pas totalement surprenant en soi car je ne suis pas très bonne à ce petit jeu-là. Il m'a donc fallu attendre la toute toute toute fin pour avoir la clé de l'énigme.

 

Un très bon polar donc. Juste un peu trop violent et morbide pour moi. "T'as qu'à pas lire de polars alors, nigaude !" vous entends-je dire jusqu'ici. C'est vrai. J'adore les intrigues, la description et l'analyse psychologique des personnages, mais les meurtres... Je me demande parfois ce qui m'attire vraiment là-dedans. Je me rassure naïvement en me disant que ce n'est qu'un livre... mais je sais bien que dans la vraie vie la réalité dépasse la plupart du temps la fiction et qu'il y a des détraqués capables de tout qui se baladent partout en toute impunité et ça, ça me fait vraiment flipper.

 

HEUREUSEMENT, ce livre est aussi plein d'humour. Voilà un petit extrait d'un passage plus vrai que nature qui m'a tant fait bidonner qu'il a fallu que je le lise à voix haute à Jules.

 

"Ils allèrent rejoindre les autres dans le jardin et les présentations furent faites. Les enfants pouvaient enfin se défouler en courant [...] pendant que les adultes buvaient un verre de vin, ou de Coca pour Erica. Comme toujours, les hommes s'assemblaient autour du barbecue pour mettre en avant leur côté viril tandis que les filles discutaient de leur côté. Erica n'avait jamais compris ce phénomène. Des hommes qui en temps normal affirmaient ignorer totalement comment on fait cuire un morceau de viande dans une poêle devenaient des virtuoses accomplis quand il s'agissait de cuire à point une viande sur un barbecue. On pouvait à la rigueur confier les légumes et les sauces aux femmes. Et elles faisaient aussi l'affaire pour apporter les bières. [...] Leur conversation fut interrompue par l'arrivée des grillades sur la table. Les hommes soufflèrent et s'installèrent pour manger, satisfaits d'avoir accompli la variante moderne de la chasse au mammouth".

 

Serez-vous surpris si je vous dis que Jules m'a regardé d'un air perplexe signifiant clairement qu'il ne comprenait pas du tout la cause de mon hilarité et que lui-même ne trouvait personnellement ça que très moyennement marrant ?

 

Rédigé par vivi

Publié dans #livres-auteurs

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Francoise Andersen 24/10/2012 11:42

Cette citation est vraiment bien vue et très amusante. Je me suis aussi déjà fait cette réflexion en voyant mon voisin opérer avec beaucoup de sérieux devant son barbecue, C'est pourtant un super
macho qui ne fait rien à la maison !

vivi 03/11/2012 23:30



LOOOOOL !! C'est du vécu, c'est sûr ! Si ton voisin s'occupe du barbeuc, c'est déjà ça !



18/10/2012 17:42

Ah mais il a l'air vraiment bien !! Tu m'as donné envie de le lire !!
Moi j'ai souri (oui parce que je suis au boulot alors si je me mets à rire devant mon écran, ça ne va pas le faire !)et je trouve cette description tout à fait réaliste !

vivi 21/10/2012 21:08



Il est pas mal et le 3ème de la série, Le Tailleur de Pierre, est encore mieux !



carole 16/10/2012 08:51

Rooo moi j'ai plus temps ni le courage d'ouvrir mon bouquin !!

vivi 21/10/2012 21:08



Comme je comprends ! Il faut dire que tu as 1000 choses plus intéressantes à faire :o)



Françoise 15/10/2012 20:12

Comme je te l'ai dit j'aime beaucoup cette série de romans que j'ai lus il y a un petit moment déjà.
En ce moment je lis un polar encore plus glauque un Jean-Christophe Grangé "la forêt des Mânes", l'auteur des "Rivières pourpres". Ce n'est sans doute pas le meilleur mais quand même intéressant.
J'attends de connaître la fin.

Merci pour les informations pour les poules. J'ai été voir le blog que tu m'a conseillé et j'en ai vu un autre que tu connais aussi puisque j'ai aperçu des commentaires signés vivi.
Bonne soirée et à bientôt.

vivi 21/10/2012 21:07



J'avais beaucoup aimé Les Rivières Pourpres. Si je me souviens bien je n'ai pas pu m'arrêter avant d'avoir lu la dernière page de ce livre. Il me semble bien que j'en ai un autre de
Grangé sur ma PAL, mais pas celui dont tu parles. J'espère que tu as trouvé des infos intéressantes sur les blogs de poules... et que petit à petit l'idée fait son chemin. Bises.



barbara 15/10/2012 18:25

hahaha oui j'avais aussi bien aimé ce petit paragraphe, je me souviens j'étais dans le métro au moment de la lecture et j'avais bien rigolé !!! une auteure fantastique, j'adore, j'ai tous ses
livres !! bisous

vivi 21/10/2012 21:05



Je suis contente de savoir qu'il m'en reste encore pas mal à lire :o)



Maman d'ados 14/10/2012 21:18

Je n'ai pas encore fini La Princesse des glaces bien que j'ai passé de longues heures à lire cet après-midi au soleil derrière les carreaux. J'adore son écriture. J'attaquerai le suivant avec
plaisir également!Et je ris que ta lecture du passage à Jules l'ai laissé perplexe! :))

vivi 14/10/2012 21:55



J'espère n'en avoir pas trop dévoilé, ou alors juste assez pour te donner envie de continuer avec Camille Läckberg. A bientôt pour échanger d'autres impressions (cinématographiques ou
livresques)...



Chiwi 14/10/2012 21:02

Moi je trouve marrante cette citation et je peux comprendre ton hilarite.

vivi 14/10/2012 21:56



Ca doit être de l'humour exclusivement "féminin" alors...



jFred 14/10/2012 20:27

ouf, j'ai cru que tu allais nous faire lire un des passages insoutenables. Ce passage m'avait bien plu, c'est tellement vrai. Il y a plein de petites vérités, de faits de société comme ça.

vivi 14/10/2012 21:59



Oh ben non !! Quand même pas ! Mais qui donc est cette Camilla Läckberg si jolie et qui pourtant écrit des histoires aussi horribles
(mais passionnantes) ?