LA PORTE DES ENFERS

Publié le 16 Février 2011

 

laurent-gaude-la-porte-des-enfers1J'ai beaucoup aimé "Le Soleil des Scorta" de Laurent Gaudé, livre que j'ai lu il a un an environ. J'avais été littéralement envoûtée par ce roman alors, quand j'ai aperçu "La Porte des Enfers" en tête de gondole de ma bibliothèque préférée, je me suis évidemment empressée de sauter dessus pour l'emprunter.

 

Je viens juste de le finir et j'en suis encore toute chamboulée. A vrai dire, j'ai du mal à sortir du récit et je n'arrête pas d'y penser car ce livre est.... pfff... comment dire...., roooo lala, il est vraiment.... wow.....c'est.... pouh la la.... l'histoire est trop.... hum hum, difficile de trouver les mots justes..... mais bon alors, pas du tout..... bref, un bouquin complètement bouleversant, fort ! mais fort ! et aussi poignant. A vrai dire, il m'a laissée un peu en miettes.

 

Voilà l'histoire. Au lendemain, d'une fusillade à Naples, Matteo voit s'effondrer toute raison d'être. Son petit garçon de 6 ans, Pippo, a été victime d'une balle perdue. Peu après, sa femme, terrassée par le chagrin, le quitte et disparaît. Matteo s'enfonce dans la solitude et, nuit après nuit, à bord de son taxi vide, parcourt sans raison les rues de la ville. Mais un soir, il laisse monter à bord une cliente étrange qui, pour payer sa course, lui offre à boire dans un minuscule café. Matteo y fera la connaissance du patron, Garibaldo, du curé Don Mazerotti et surtout du professeur Provolone qui tient d'étranges discours sur la réalité des Enfers. Et qui prétend même qu'on peut y descendre.

 

C'est ainsi que Laurent Gaudé revisite un des mythes les plus forts de l'histoire de l'humanité, laisse entrevoir qu'il est possible de pénétrer l'antre de la Mort et de l'y défier sur son territoire, nous décrit les lieux, les tourments qu'y vivent les âmes, mais évoque aussi le fantasme de l'homme qui consisterait à être plus fort que la mort, à pouvoir revenir des entrailles de la terre ou qui refuse de voir ceux qu'il a chéris disparaître pour toujours.

 

Sujet poignant, que l'on vit avec ses tripes. Je ne veux pas trop en dire, chacun devrait avoir la possibilité de commencer ce livre sans a priori et vierge de toute critique pour pouvoir se faire sa propre opinion. Quant à moi, je regrette de l'avoir terminé pour ne pas pouvoir à nouveau le découvrir.

 

Vivement le prochain Gaudé.

 

Rédigé par vivi

Publié dans #livres-auteurs

Repost 0
Commenter cet article

Luna 21/06/2011 11:42


J'ai beaucoup aimé l'univers de ce livre : on s'y croirait vraiment ! Tout droit sorti d'un reportage qui se veux "choc" sur le sud de l'Italie...
Je crois que le pire dans le livre c'est que les personnages sont crédibles et que leur histoire est horrible : le "ça n'arrive qu'aux autres" est assez difficile à dire ici, parce que ce sont des
situations dont on a peur, mais on sait forcément que la mort d'un proche finira par arriver à un moment où à un autre...
C'est vraiment un livre à lire !

Si ça t'intéresse, je viens de publier mon avis sur ce livre sur mon blog...
Joli article, je reviendrais ;)
Bonne continuation !!


vivi 24/06/2011 22:46



Bien sûr !! Je vais venir lire ton article !! Ce que j'ai beaucoup aimé aussi dans ce livre, c'est le mythe des enfers revisité. Tout est crédible (si l'on veut bien jouer le
jeu !!) : la descente, les portes, la façon dont les âmes continuent à "vivre" grâce à la pensée de leurs proches, errent puis disparaissent dans le grand tourbillon etc. J'avoue
que ça a donné lieu en ce qui me concerne à quelques questionnements... Merci pour ta visite.



Mélissa 21/02/2011 13:03


Je ne connais pas cet auteur mais ta façon d'en parler donne très envie de le lire...je garde le titre dans un coin de ma tête , merci.
Bisous.


vivi 21/02/2011 14:00



Oui, si tu as l'occasion de lire un des livres de cet auteur, n'hésite pas. Tu pourras ainsi te faire ta propre opinion. Bisous Mélissa.



Malika 20/02/2011 15:46


Tout pareil pour moi, un magnifique roman !!
Hélas pour moi, j'ai déjà lu tous ses romans ...il faut que j'attende son prochain roman !!!!


vivi 21/02/2011 09:56



Je n'en ai lu que deux, chouette ! Je suis comme toi avec les livres d'Indridasson... Heureusement mon mari vient de m'acheter le dernier La Rivière Noire. Ne vais pas le mettre trop
loin dans ma PAL même si j'ai d'autres "priorités" avant....



Nath 17/02/2011 12:19


J'ai le soleil des Scorta dans ma PAL depuis des mois... Tu es une gentille tentatrice, hihihi... je note ce 2e titre !!! Bisous


vivi 17/02/2011 13:28



C'est drôle, j'étais sur ton blog pendant que tu étais sur le mien.... J'y lisais tous tes déboires professionnels, j'espère de tout coeur que cela va s'arranger. J'ai découvert Laurent
Gaudé il y a peu et n'ai lu que deux titres mais, comme tu l'as constaté, j'aime beaucoup. J'espère que tu vas bientôt exhumer Le Soleil des Scorta de ta PAL et qu'il va trouver une belle place
sur le dessus.... Bisous.



Mouchette 16/02/2011 22:41


Je viens de le terminer aussi et je suis de ton avis.
Ce soir petit moral alors je vais me réfugier entre de nouvelles pages.
Bonne nuit.


vivi 17/02/2011 13:34



Je suis ravie que tu partages mon avis sur ce livre.


J'espère que ton moral n'est plus en berne... Et que lis-tu en ce moment ?



Juju 16/02/2011 22:14


Alors là, tu me donnes vraiment envie de le lire... Même si j'ai peu de temps pour lire : dans le tram matin et soir autant dire quelques pages par jour. Mais du coup, je me rends compte que je
passe des semaines, voire des mois avec un bouquin et c'est toujours difficile de finir un bon bouquin.
Bises


vivi 17/02/2011 13:38



En effet, je comprends que, si un bon livre t'accompagne pendant des jours sur tes trajets quotidiens, il soit difficile ensuite de l'abandonner, une fois la dernière
page tournée. Si tu as envie de lire du Gaudé, un seul conseil : fonce !! Gros gros bisous.



BENISSA 16/02/2011 19:06


J'ai lu ces é livres de Gaudé que j'apprécie énormément. Mon fils (qui est comédien) a joué et mis en scène "Cendres sur les mains" pièce de cet auteur. J'ai parlé du Soleil des Scorta sur mon
blog, je ne sais plus à quand cela remonte.


vivi 16/02/2011 21:13



J'ai vu effectivement que Gaudé avait écrit pas mal de pièces de théâtre, en plus de plusieurs romans. Je n'ai lu que deux livres de lui, mais je suis subjuguée. Je vais aller voir sur
ton blog si je retrouve ton article sur le soleil des Scorta. Merci pour ta visite.



Valérie 16/02/2011 14:43


Eh bien, apparemment, il ne t'a pas laissée indemne ! Il y a des histoires comme ça que l'on vit à fond et nous laisse une sensation étrange...


vivi 16/02/2011 15:17



Un excellent bouquin, incontestablement, qui ne peut laisser indifférent.



Lilwenna 16/02/2011 14:38


et bien, tu as l'air toute bouleversée par ce livre ! il t'a marqué apparemment. je ne connais pas non plus cet auteur, je regarderai à la médiathèque. bon après midi


vivi 16/02/2011 15:16



Car il est bouleversant !!! On s'identifie facilement au personnage principal (le père) et l'auteur nous emmène là où nous ne sommes jamais allés. Dépaysement assuré !!



Françoise , la Vieille Marmotte 16/02/2011 14:17


Les dernières pages de ce livre donne une clé de l'écriture de L.GAUDE etde cette expérience de l'ENFER ....
J'ai ....(pas de superlatif) pour LA MORT DU ROI TSONGOR déjà citée qui m'a permis de découvrir cet auteur .
Le Dernier GAUDE : OURAGAN chez ACTES SUD , publié le 18/08/2010 . Pour les amoureux de la littérature et toutes autres formes d'art et culture , le site EVENE me paraît incontournable . Si tu as
l'occasion d'y faire un tour, VIVI, je serai heureuse de connaître ton appréciation ...
Bonne lecture pour la CONSOLANTE ... Elle est irresistible cette Anna GAVALDA !


vivi 16/02/2011 14:34



Comme je te l'avais déjà dit, j'ai lu Le soleil des Scorta et j'ai ..... comme toi !!!!! Il me tarde "d'attaquer" Ouragan, dès que j'en aurai l'occasion. J'ai vécu en Louisiane pendant un
an en 89/90 et l'ouragan Katrina presque en direct avec des amis qui vivent dans la banlieue de La Nouvelle Orléans.


Je ne manquerai pas d'aller sur EVENE. Je connais ce site mais ne m'y suis jamais attardée.


J'espère un peu plus de légèreté avec Anna Gavalda, mais pour l'instant (je n'en suis qu'au début) ça n'est pas vraiment le cas. Bonne journée.



carole 16/02/2011 13:09


Ah oui il a l'air très poignant ce livre... je ne connaissais pas Laurent Gaudé...
Bisous Vivi !


vivi 16/02/2011 14:30



Il est jeeeeuuune (né en 1972) et a écrit pas mal de pièces de théâtre, 6 romans je crois et des nouvelles aussi. La façon dont il écrit est "envoûtante", je ne sais pas l'expliquer
autrement, ça me fait vraiment cet effet là. Le sujet de ce roman est vraiment fort fort fort et les "élucubrations" de l'auteur tellement plausibles. J'ai beaucoup pensé à tous ceux qui
m'étaient proches (ou moins proches) et qui sont partis, à ta petite Margaux aussi. Que sont-ils donc devenus ?