JAZZ A DIXIELAND

Publié le 8 Juin 2011

    
 
Dans la communauté Musique à Coeur Ouvert de Véro, Canelle a décidé cette semaine que l'on allait parler du JAZZ sous toutes ses formes.
 
J'avoue que je ne suis pas une grande fan, mais j'aime le jazz manouche et pour d'autres raisons le New Orleans, car comme je vous en avais déjà parlé vite fait ici ou , j'ai habité cette ville pendant une année.  
 
Dixieland ? C'est le nom que les Américains donnent à La Nouvelle-Orléans (en l'accompagnant d'un grand sourire et d'un clin d'oeil entendu et complice tant l'esprit de fête est associé à cette ville) et aussi au hot jazz, early jazz ou New Orleans (prononcer Nolinss et pas Niou Olinss) qui est un style de musique jazz développé dans cette ville au début du XXème siècle.
 
dixieland
 
A cette époque, nombreux étaient les gens de La Nouvelle Orléans qui ne parlaient que le français. Aussi, les billets étaient imprimés d'un côté en français, de l'autre en anglais. Sur un billet de 10 dollars, on imprimait "ten" sur une face et "dix" sur l'autre. Ce que les Américains prononçaient "dixie".
New Orleans devint donc "Dixieland". Et c'est là qu'est né le jazz. Tout a débuté à la fin du XIXème siècle, peut-être un peu avant... Personne ne sait au juste quand ça a vraiment commencé. "Ça s'est fait comme ça, sans y penser : tout d'un coup le jazz était là et tout le monde était content" !

Oui, le jazz serait né à Storyville, le quartier des maisons closes. La raison est facile à comprendre. Jouer dans la rue, même si cela faisait partie du quotidien, ne faisait vivre personne. Et à l'église, les musiciens étaient bénévoles. Par contre, les maisons de prostitution embauchaient des orchestres de jazz pour agrémenter les soirées ! Et cela payait plutôt bien. Les orchestres avaient l'habitude, une fois leur service terminé, de se livrer à des joutes musicales tonitruantes. Le principe était simple : c'était à celui qui parvenait, à force de s'époumoner, à couvrir la musique de l'autre. Nul doute que ces performances sont à l'origine de l'exceptionnelle puissance du jazz louisianais.

Un de ces orchestres se nommait "Razzy Dazzy Jazzy Band". Il rencontra un tel succès que, dès 1915, cette musique négro-américaine fut connue sous le nom américain de jazz (une hypothèse parmi toutes celles qui circulent)...
uis en 1917, tous les lieux de plaisir furent fermés et les musiciens de jazz émigrèrent vers d'autres villes, surtout Memphis, Saint Louis, Kansas City, Chicago et, plus tard, New York. Mais aujourd'hui, le jazz a reconquis son royaume ; à La Nouvelle-Orléans, il est présent partout : dans Bourbon et Royal Street, mais aussi dans Conti, Canal, Dumaine ou Decatur, bref dans toutes les rues du French Quarter, le quartier historique de La Nouvelle-Orléans où l'animation est quasi permanente ; dès le matin, dans les allées du French Market ou dans les rues du Vieux Carré, tous les instruments sont de sortie : trompettes, trombones, contrebasses, clarinettes, banjos et planches à laver (washboard) l'instrument que je préfère à cause de sa sonorité et son originalité.
Ecoutez donc Washboard Chaz, c'est pure merveille.
 
 
Il faut quand même que je vous explique : il règne en Louisiane une vraie joie de vivre, du bien manger et du bien danser (euh, boire aussi). C'est le pays où il fait bon "laisser le temps rouler". La musique y a donc une place TRES importante et tous les prétextes sont bons pour faire la fête : une naissance, un enterrement (on pleure en emmenant le défunt au cimetière mais au retour, on rit et on danse, car on sait qu'il sera bien plus heureux là-haut qu'en ce bas monde), un mariage, un divorce, une fête religieuse, une commémoration patriotique, une cérémonie militaire, une campagne électorale, Mardi-Gras, une communion, et que sais-je d'autre encore... Ah oui, même l'arrivée d'un ouragan. Je me souviendrai toujours de ma première "hurricane party" chez Will Swanger !
 
street-band-new-orleans
 
Et comment parler du jazz à La Nouvelle-Orléans sans parler du Preservation Hall, situé au 726 de Saint Peter Street, à la hauteur de Royal ? De l'extérieur, l'établissement ne paye vraiment pas de mine et contraste fort avec son prestige. L'aspect "décrépit", aussi bien à l'extérieur qu'à l'intérieur est soigneusement entretenu et si vous cherchez un petit coin intime et des banquettes moelleuses, passez votre chemin. Ici, on est assis sur des bancs en bois. Ou par terre. Ou alors on reste debout. Bien sûr, on ne consomme pas de boisson, on vient juste pour le plaisir d'écouter de la musique, de la très bonne musique. L'orchestre change tous les jours. Les séances durent une demi-heure, mais on peut rester toute la soirée si l'on veut pour la modique somme de 2 $ (en 1989).
 
preservation-hall-jazz-band-1-copie-1
       
 
La Louisiane tient une place à part dans le coeur des Français, bien sûr à cause de son histoire et de son passé. Quant à moi, il est évident que j'y ai laissé un petit bout de moi. On ne ressort pas indemne d'une année passée dans les bayous !
Je vous raconterai sûrement la suite un de ces jours...
 
En attendant, vous avez aimé le voyage ?           
 

Rédigé par vivi

Publié dans #la Louisiane, #musique

Repost 0
Commenter cet article

JAZZ-MANIAC 15/11/2011 10:34


Merci Vivi pour ce chouette article. Un vrai plaisir de vous lire, ca me rappelle plein de souvenirs, lorsque j'accompagne à New Orleans l'orchestre de Fred Dupin, le "NEW BUMPERS Jazz Band". j'ai
notamment un souvenir incroyable lorsque les New Bumpers se sont produits au Preservation Hall...C'est fou comme ce lieu qui ne paie pas de mine arrive à nous faire remonter dans le temps. Les New
Bumpers ont en plus un son d'orchestre très roots et très traditionnel, alors associé au lieu et aux sublimes danseurs de New-York(dont j'ai perdu le nom, zut), c'était tout simplement du pur
bonheur!


vivi 04/12/2011 21:59



Mon séjour à New Orleans date d'il y a plus de 20 ans mais je gage que le Preservation Hall n'a pas beaucoup changé depuis tout ce temps !! J'ai juste remarqué, en traînant sur Internet,
que le prix de l'entrée avait BEAUCOUP augmenté. Succès oblige, sans doute...



Danielle 10/06/2011 15:35


Je suis comme toi, pas trop fan de jazz, mais qu'est-ce que c'est agréable à entendre quand c'est bien fait, quand l'ambiance y est, comme musique de fond... Bises


vivi 11/06/2011 23:52



Bah oui, à La Nouvelle-Orléans, c'est comme ça. Il y a de la musique partout en ville. Tu te balades dans la rue et quand tu entends quelque chose qui te plaît, tu "regardes" d'où vient
la musique, tu entres, tu t'assois et tu écoutes jusqu'à ce que tu en aies assez !



Mouffles 09/06/2011 11:44


Oui, j'ai aimé le voyage dans cet univers qui ne m'est pas bien connu, merci de cette balade ^^
Bisoussssssss
Mouffles


vivi 11/06/2011 23:53



De rien Miss Mouffles :D Je ne suis pas encore venue voir quel avait été ton choix, je ne suis pas en avance cette semaine !!



Clics de Vie 09/06/2011 10:49


Et voilà comment avec grand plaisir, on chante dans sa tête toute la journée ce qu'on a entendu le matin.
Joyeux, et on a envie après la lecture de ton billet d'aller passer quelques temps en Louisiane.
Belle journée
Clics de Vie


vivi 11/06/2011 23:58



Aaaaah oui, la Lousiane, c'est vraiment un chouette endroit !! A bientôt.



Fleur 09/06/2011 09:23


YYYYYYYYEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEHHHHHHHHHHHHHHHHHHH ! MERCI Vivi, tu fais de la concurrence à Jacques sur ce coup là ;) Bisous


vivi 12/06/2011 00:07



Tu as aimé ? Chouette, je suis aux anges !!!!!!! Bisous Fleur. Je pense à toi. J'espère que tu n'as pas trop froid à Biscarosse. Ce soir, on peut dire que ça caille un peu....



Jacques l'Ardèchois 09/06/2011 00:22


you are my best blogger ..... I kiss you


vivi 12/06/2011 00:07



You're always welcome Mister Jack !



BENISSA 08/06/2011 23:59


20/20 !!! Jazz et histoire du Jazz, c'est la classe ici. Je ne suis encore jamais allée aux States, mais la première région que j'y visiterai sera la Louisiane, c'est sûr!


vivi 12/06/2011 00:10



Tu as maintes fois raison. La Louisiane, c'est une Amérique différente. De par son passé, sa culture, ses habitants, la nature de son sol et ses paysages. Bises Benissa.



frambie 08/06/2011 22:41


Quel plaisir de te lire! j'adooooore le new-oreans, comme des tas d'autres jazz et blues d'ailleurs.
Banjo, washboard, j'ai eu ça, entre autres instruments, à la maison dans les années 70(ça ne rajeunit pas tout ça!!!)le temps passe, mais la musique ne cesse de s'enrichir, c'est une chose qui fait
partie de ma vie et pour rien au monde j'arrêterai!Dans tous les styles il y a des merveilles à découvrir!
bonne soirée, et merci de ton passage...
bises


vivi 12/06/2011 00:16



Ravie que cet article t'ait plu !



08/06/2011 20:02


Magnifiques explications qui ne donne envie que d'une choses : faire ses valises et aller direct visiter la Nouvelle-Orléans !!
Merci beaucoup pour cet article très instructif et vraiment intéressant !


vivi 08/06/2011 21:32



Si tu as l'occasion, n'hésite pas !! Tous les gens qui sont venus nous rendre visite à cette époque-là ont adoré. C'est vraiment une région tout à fait particulière, même pour les
Américains.



Tata Tounette62 08/06/2011 18:18


Bonsoir Vivi,
merci pour ce très bel article. Un beau voyage musical.
Bises, bonne soirée


vivi 08/06/2011 21:33



Ravie que tu aies aimé. Bisous.



Pascal :0038: 08/06/2011 17:53


Figure toi que c'est un de mes rêves de vivre un temps là-bas et ce, depuis très longtemps.
Ton article est très bien fait.
Merci pour le rêve.
bises


vivi 08/06/2011 19:50



Je ne peux que t'y encourager, c'est vraiment un endroit à part où c'est fête tous les jours malgré la pauvreté et l'illettrisme, le relief plat et marécageux a priori
inhospitalier, et le climat chaud et humide qui perso ne m'a pas dérangée. Si j'écris d'autres articles, je t'enverrai les liens, en espérant de tout coeur que tu pourras réaliser ton rêve.
Bises.



BUTTERFLY 08/06/2011 17:28


Le jazz de la New Orléans j'adore c'est vraiment un monde à part.Entraînant vivant


vivi 08/06/2011 21:35



J'ai aussi vu chez toi de belles musiques. C'était une journée très riche, musicalement parlant !! Vive la communauté !!



Françoise, la Vieille Marmotte 08/06/2011 17:06


Tu dis ne pas t'y connaître en jazz ? mais c'est du meilleur dont tu parles avec passion . Comme d'habitude, je lis ton article avec gourmandise . Merci Vivi pour le temps accordé sur ce blog et le
partage d'une vie vécue dans l'enthousiasme . Je suis heureuse d'être une de tes copinautes !Je vois que je ne me suis pas trompée ! ... (ouf!)


vivi 08/06/2011 21:38



Tous ces compliments me touchent beaucoup. Et je suis ravie aussi d'être présente à tes côtés depuis tes premiers pas sur la blogosphère ! A part ce jazz-là, et le jazz manouche que
j'aime écouter, j'avoue que ce n'est pas trop mon kiff ! Mais j'ai fait de belles découvertes et finalement peut-être que je vais m'y intéresser un peu plus ? Ben oui, y'a que les imbéciles
qui ne changent pas d'avis !



Samdalia 08/06/2011 17:00


j'ai adoré le voyage et c'est raconté avec tellement de passion ;-)
bises!!!


vivi 08/06/2011 21:39



Ca m'a rappelé de bons souvenirs.... Je vais essayer d'écrire d'autres articles sur La Nouvelle Orléans.... dès que j'aurai le temps.



Elosano 08/06/2011 16:32


Bonjour !

Désolée de ne passer que maintenant, mais je n'étais pas bien donc le temps de rentrer à la maison, de manger, et puis voilà que je me réveille !

Aujourd'hui, sur mon blog, je vous propose un peu de littérature.

Bonne journée


vivi 08/06/2011 21:51



Aïe ! Encore les dents ? J'espère que ça va mieux ce soir. J'ai lu ton article, ça donne vraiment envie de lire le livre que tu commentes. L'histoire est intrigante. A bientôt.



abby 08/06/2011 16:26


Alors là, j'aime bien, c'est plus mon style, même si je ne connaissais pas.
Bisous et bravo


vivi 08/06/2011 21:53



Contente que cela te plaise ! Je trouve parfois le jazz triste, mais à New Orleans c'est presque toujours synonyme de fête. Bisous, bonne soirée.



José 08/06/2011 15:50


Difficile de pas aimer... t'as fait un beau reportage!


vivi 08/06/2011 22:05



Merci José !! A bientôt, bises.



canelle56 08/06/2011 15:42


Coucou , je n'avais pas vu que tu avais publié , il doit y avoir un décalage sur la communauté , tu as bien fait de passer
J'adore ce que tu as fait comme article !!!merci à toi
C'est vrai que je me régale avec cette présidence , sourire
Bises


vivi 08/06/2011 22:07



Oui, il y a toujours un décalage, je ne sais pas pourquoi. C'est pareil dans les autres communautés. Je croyais que je n'aimais pas le jazz, mais finalement, j'ai passé un bon moment à me
balader sur les blogs. Merci pour ce thème Canelle !



☼♥zazounette67♥☼ 08/06/2011 14:03


le jazz de la nouvelle Orléans est celui que je préfère , la première est excellente je l'ai vu y a déjà longtemps sur le net !
La deux exquise !
merci pour le voyage


vivi 08/06/2011 22:07



Encore un point commun entre nous !! Bisousssss.



carole 08/06/2011 13:18


Merci pour ce beau partage Vivi ! Encore une fois tu nous a fait un super récit ! Gros bisous


vivi 08/06/2011 22:08



Je suis bien contente d'avoir partagé ça avec vous !! Bisous, bonne nuit.



ANITAYA 08/06/2011 11:26


Là ,j'ai découvert du pur et bon ,tu est une connaisseuse ! vivre à la New Orléans à du etre trés enrichissant ,c'est vrai que ces gens là ont la joie de vivre au coeur , ils ont tellement souffert
, que tout est une raison de vivre pleinement , longue vie à eux.
bises et merci pour le voyage , je suis sure que tu y retourneras , tu en parle avec une telle passion ...


vivi 08/06/2011 22:10



J'espère bien y retourner un jour. Nous y avons toujours des amis avec qui nous correspondons régulièrement (merci Internet) et qui ne demandent qu'à nous accueillir. Il faudrait
cependant que je retrouve les endroits tels que je les ai laissés dans mon souvenir. Pas évident !! Merci pour ta visite :o)



mamylou 08/06/2011 11:11


J'écoute dixieland en même temps que je tape mon com, et même que je me trémousse debout devant l'ordi, cette musique est un vrai remède contre la morosité, (non non, je ne le suis pas), mais il
vaut mieux prévenir que guérir et j'ai pris mon médicament pour la journée. Et merci pour cet article. Bisous


vivi 08/06/2011 22:12



Tu n'oublieras pas d'en reprendre une dose demain ! On ne sait jamais !!!



Val1603 08/06/2011 10:26


Merci pour ce partage et cette belle expérience que tu nous fais vivre à travers toi ;-)


vivi 08/06/2011 22:13



J'espère avoir le temps d'écrire d'autres articles sur cette tranche de ma vie. Ca fait un petit moment que j'y pense mais il y a toujours autre chose... Il faudrait que je puisse me
poser un peu. Et dire que j'ai encore mon article "Mickey" sous le coude :o(



Blogueuse égarée 08/06/2011 10:25


Je viens de commencer de regarder une nouvelle série (il faut la télécharger, je ne crois pas qu'elle passe en France) qui se passe à La Nouvelle Orléans, 3 mois après Katrina, avec plein de jazz
dedans. Ca s'appelle Treme.


vivi 08/06/2011 22:18



Tremé est en effet un quartier de La Nouvelle-Orléans. Cette série a l'air intéressante, il faut que je regarde cela de plus près. Merci pour le tuyau ! J'adore quand tu t'égares sur
mon blog !



JACQUELINE/Mina 08/06/2011 10:08


C'est plus qu'un choix musical...c'est une page d'histoire...et vécue!! Merci pour ce bel article!!!
Bonne journée!


vivi 08/06/2011 22:18



Une page d'histoire.... et toute une tranche de vie ! Bisous Jacqueline.



Valérie 08/06/2011 09:33


Oh oui ! J'ai bien aimé moi ! Je vois que le sujet te passionne et que le temps que tu as passé là-bas est encore présent en toi...
Bonne journée Vivi, bisous


vivi 08/06/2011 22:22



C'est comme si c'était hier ! Et, comme la passion d'écrire ne date pas d'aujourd'hui, j'ai tenu là-bas un vrai journal, rédigeant parfois plusieurs pages/jour, agrémentées
d'articles de journaux, de photos, de prospectus, etc. Internet et les blogs n'existaient pas ! mais je suis heureuse d'avoir fait cet effort (c'était un peu lourd et prenant parfois
quand même !) et consigné tous ces souvenirs.