GROS BOBOS ET PETITES GRANULES

Publié le 28 Octobre 2010

63832232tube-homeopathie-granules-jpg

L'hiver approche..... et avec lui sa kyrielle de maux divers : toux, grippes, mal de gorge, nez qui coulent, gros rhumes, articulations qui font souffrir, bronchites, asthme, etc....

Il va falloir se soigner....

Mais vous ? Comment vous soignez-vous ? Vous êtes plutôt de ceux/celles qui font de l'auto-médication ? Ou alors vous ne faites confiance qu'aux spécialistes ? Au contraire, vous trouvez que ce sont tous des charlatans ? Ou bien, vous soignez le mal par le mal (un bon grog ! y'a rien de tel pour se requinquer !) ? Vous n'allez jamais chez le médecin ? Vous avez recours aux médecines naturelles ? douces ? traditionnelles ? à la phytothérapie ?

Autant de personnes, autant de relations différentes vis-à-vis de la médecine je pense....

Voilà mon expérience en la matière et ce que la vie qui a passé m'a appris.

Lorsque Fiston number 1 est né, il y a 18 ans, il a fallu, au sortir de la maternité, que je choisisse un médecin qui allait s'occuper de lui et se charger de faire ses vaccins, ses visites mensuelles, etc. Nous n'étions dans la région girondine que depuis 2 ans et, plutôt en bonne santé, nous n'avions pas eu jusqu'à alors à consulter..... Je ne connaissais aucun médecin en particulier. Sur les conseils du gynéco de la clinique où Bébé était né, je suis donc allé voir le Doc, un médecin généraliste homéopathe. Attention, je ne parle pas d'un spécialiste facturant ses consultations 40 ou 50 € et avec qui il faut prendre ses rendez-vous 3 mois à l'avance. Non, juste un médecin de famille pratiquant le tarif habituel : 22 €, et qui donne un rendez-vous dans la journée.

Je ne connaissais pas du tout l'homéopathie, autant dire que j'y suis arrivée tout à fait par hasard. Bien sûr, comme tout un chacun, j'étais au courant du principe découvert par Hahnemann, dit de similitude, qui énonce qu'une personne atteinte d'une maladie X peut être soignée par une substance produisant les mêmes symptômes que ceux de la maladie chez une personne en bonne santé. Vous me suivez ? Je trouvais par contre assez déroutant le fait d'administrer au malade des doses infinitésimales d'une substance obtenue par dilution et agitation, en fonction des symptômes bien sûr, mais aussi de la typologie physique et psychique du patient. A vrai dire, étant plutôt d'une nature rationnelle et logique (genre St-Thomas), j'étais assez sceptique vis-à-vis de cette médecine non conventionnelle dont les fondements, selon les spécialistes, vont à l'encontre des lois physiques et chimiques classiques.

Les premières fois, c'est vrai que j'ai administré les petites doses de granules blanches sans grande conviction. "Si ça ne fait pas de bien, ça ne peut pas faire de mal" ai-je pensé. Comme à l'époque je travaillais et que mes deux fils aînés allaient à la crèche, j'avoue que je n'ai pas tout de suite constaté les effets bienfaisants de l'homéopathie. Souvent, j'étais pressée, un peu stressée, je devais être au boulot le lundi matin et j'étais donc assez adepte de traitements plus radicaux. Et puis, comme les enfants vivaient en collectivité, ils étaient souvent malades. Je voyais en fait la prise de granules plus comme un "complément" à la médecine allopathique traditionnelle.

Puis, à la naissance de mon troisième enfant, j'ai pris un congé parental. J'étais à la maison, j'ai pris le temps, je pouvais garder mes petits quand ils n'étaient pas bien, il y avait moins d'obligations et une approche différente vis-à-vis de la maladie. Ce n'était plus "grave" qu'ils soient malades, ils pouvaient sans problème rester avec moi s'ils le souhaitaient. J'ai remarqué d'ailleurs que, assez souvent, ils avaient des poussées de fièvre, sans déclencher aucun autre symptôme, comme si le corps luttait contre un grand état de fatigue, lançait un signal d'alerte juste avant de tomber malade et avait tout simplement besoin de se reposer. Les enfants dormaient alors des heures et au bout d'un jour ou deux, la fièvre disparaissait, sans autre complication.

images.jpg

C'est à ce moment-là que j'ai vraiment constaté que l'homéopathie "marchait". Me sentant moins stressée, le médecin n'a plus prescrit aux enfants QUE de l'homéopathie, quasiment quelque soit la gravité de la situation. Je me souviens notamment d'une fois où mon fils de 6 mois était malade. Nous étions partis en vacances de Noël et pendant toute la semaine il avait eu de la fièvre et n'avait quasiment rien mangé. J'avais mis ça sur le compte d'une poussée dentaire. Quand nous sommes rentrés à la maison et que je suis finalement allée consulter le médecin, il a diagnostiqué une angine super géante... qui durait donc depuis quasiment une semaine. Alors que pendant toute la semaine précédente, cela ne m'avait pas inquiétée plus que ça (bah ! c'est les dents !), tout d'un coup, maintenant que j'avais mis un nom sur ce dont il souffrait, j'étais très très angoissée. Je me souviens avoir dit au Doc : "Ah ! mais là ! l'homéopathie ne va pas suffire, il faut absolument lui donner autre chose". Il m'a regardée, avec son petit sourire en coin, et a décidé, pour me rassurer uniquement et parce qu'il savait bien ce qu'il faisait, de me donner deux ordonnances : l'une avec de l'homéopathie à utiliser tout de suite, l'autre avec de l'allopathie à utiliser au bout de deux jours si l'enfant était toujours aussi mal. Tout ça pour vous dire, mais vous l'aurez deviné, que je n'ai jamais eu besoin de la deuxième ordonnance. Et que, par la suite, il ne m'a plus jamais donné qu'une seule prescription.

Bien sûr, l'homéopathie a ses limites. Une fois (mais une seule fois je pense), le Doc a prescrit des antibiotiques à ma fille (elle avait une infection pulmonaire) et je sais qu'il ne pouvait pas faire autrement.

A présent, une vraie relation de confiance s'est établie entre le Doc et moi. Quand je vais le voir, il se carre dans son fauteuil, prend le temps et m'écoute, il sait que je suis celle des deux qui connaît le mieux mes enfants , il ne les soigne pas mais m'aide à les soigner,  ne pense pas qu'il est omniscient et n'est pas condescendant (bizarre ce mot, non ?). Il sait mieux que moi par contre, quel examen est nécessaire ou non, quel médicament il faut prescrire. Je ne discute pas ces choses-là. Je ne pratique quasiment jamais l'auto-médication. Il me dit de faire et je fais. Et ça marche !

Ah ! Bien sûr ! Il y a les détracteurs de ce type de médecine (et parmi eux beaucoup d'autres médecins d'ailleurs), ceux qui pensent que c'est une méthode obsolète, que c'est une pseudo-science sans validité scientifique, que la plupart des préparations (au-delà de 7 ou 8 CH) ne contiennent plus aucune matière active (une dilution à 10 CH, c'est une goutte d'eau dans le Lac Léman), que leur effet ne serait ni plus ni moins que celui d'un placebo et que "tout ça, c'est dans la tête".

Ah oui ? Et alors ? Je ne vois pas où est le problème. Quelle importance que ce soit "dans la tête" ou pas, du moment que ça marche. D'ailleurs, en y réfléchissant un peu (mais pas trop), je pense que oui, justement, ça se passe dans la tête. Puisqu'il n'y a aucune justification scientifique (l'homéopathie est pour l'instant complètement empirique, elle n'est pas fondée sur des preuves -comme en médecine classique- mais sur des observations et des constatations), il faut bien qu'il y ait une autre explication. Or, l'homéopathie se base aussi sur le principe que le corps possède en lui la force de générer un processus naturel de guérison ; Hahnemann soutenait qu'il importait plus de trouver les moyens de stimuler ce processus, inhérent à tout organisme vivant, que de connaître la cause spécifique de la maladie et de traiter les symptômes. Si ce n'est pas à cause des granules, c'est forcément psychique, non ?

Et tout ça à moindre frais pour la sécurité sociale ! En effet, la Caisse Nationale d'Assurance Maladie a publié récemment une étude selon laquelle "les médecins homéopathes génèrent un coût deux fois moins élevé que la moyenne des médecins généralistes, alors qu'ils soignent les mêmes pathologies". Supprimer totalement le remboursement des médicaments homéopathiques reviendrait à faire prescrire davantage de médicaments classiques, beaucoup plus onéreux. Effectivement, force est de constater que ma "facture" chez le pharmacien dépasse rarement les 10-15 €.

Un long article pour parler d'un sujet important et qui fait toujours débat. Vous l'aurez compris, dans la tête ou pas, décriée par les scientifiques ou pas, remboursée ou pas, je suis définitivement convaincue par l'homéopathie et je pense que pour l'instant c'est ce qu'il y a de mieux pour ma famille. Et visiblement, je ne suis pas la seule.

Rédigé par vivi

Publié dans #santé

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
<br /> Ca me fait penser à un homéopathe uniciste que j'avais consulté sur Toulouse, car très recommandé par ma tante. J'aimais beaucoup son approche mais malheureusement, ses différents traitements (pas<br /> facile de trouver du 1er coup puisque ça dépend de la physiologie et du tempérament de chacun) n'ont jamais résolu le principal problème pour lequel je venais. Pourtant, je savais que le<br /> scepticisme n'empêchait pas le traitement de fonctionner normalement, et j'étais d'ailleurs toute prête à y croire.<br /> Puis j'ai consulté un généraliste homéopathe lyonnais, vivement recommandé par une amie. Il m'a également fait suivre un traitement homéo qui a eu l'air de fonctionner un temps mais pas sur la<br /> durée. Bref, maintenant, j'ai décidé de ne plus lutter contre le désagrément en question et de faire avec... et ça va pas trop mal en ce moment.<br /> Sinon, au sujet de l'effet placebo, peut-être est-ce le cas, je l'ignore aussi mais dans ce cas, comment expliquer que cela fonctionne sur de tous petits bébés, qui n'ont pas encore conscience du<br /> fait qu'ils prennent un "médicament", à ton avis ?<br /> <br /> <br />
Répondre
V
<br /> <br /> Je n'ai pas vraiment d'explication. Peut-être que l'enfant "sent" que sa mère s'occupe de lui, qu'elle le prend plus souvent dans ses bras, qu'elle est pleine d'attention, que le<br /> médecin se penche sur son cas, qu'il est digne d'intérêt et que cela le rassure pour lui permettre de fabriquer ses anti-corps ? Bon, cette explication est peut-être un peu naïve mais elle<br /> n'engage que moi ! Mon troisième fils en tout cas n'a jamais eu d'antibiotiques et ma fille une seule fois car il n'y avait pas d'autre solution.<br /> <br /> <br /> <br />
M
<br /> A la maison, c'est plutôt médecine naturelle: huiles essentielles, tisanes de thym contre la toux ( euh...les enfants détestent...), miel et je me fais une cure de gelée royale 1 ou 2 fois par an,<br /> c'est du tonnerre! L'homéopathie, c'est auto-médication (d'après un bouquin) parce que le seul médecin homéopathe du coin est surbooké, qu'il faut attendre 2h et ne reçoit pas le samedi. Dommage<br /> qu'il n'y ait pas plus de candidats à cette médecine. Hélas! Mais j'adhère totalement à ta vision des choses. Et ça semble vous réussir.<br /> <br /> <br />
Répondre
V
<br /> <br /> Autrement dit, rien de tel que les bonnes vieilles recettes de grand-mère !! Je ne fais quasiment jamais d'auto-médication, ou alors juste pour l'arnica, car je ne comprends rien aux<br /> ordonnances. Des fois, pour le même symptôme (que je crois !) il ne donne pas forcément la même chose alors je suis bêtement les indications du doc. Et je retourne chez lui chaque fois qu'il y a<br /> un problème. C'est dommage en effet qu'il n'y ait pas d'homéopathe près de chez toi.<br /> <br /> <br /> <br />
S
<br /> Ne m'en parle pas, c'est une "horreur", un mélange de plaisir et de stress, des sentiments très partagés entre l'envie de le voir gagner et l'envie qu'il ralentisse, une énorme fierté et une<br /> immense peur ... Bref, ce n'est qu'un début ... D'ailleurs, j'y pense je ferai bien de me mettre à l'homéopathie moi aussi, sans doute moins violente que tout ce que je prends et qui finalement<br /> n'arrive pas à me calmer dans ces moments-là !!!<br /> Je ne sais pas de quel coin tu es exactement mais dimanche, il a couru sur le circuit de Mérignac ;-)<br /> Bonne journée.<br /> Bisous.<br /> <br /> <br />
Répondre
V
<br /> <br /> Je comprends ta fierté ! Et aussi ta peur !! Pourquoi ne pas essayer l'homéopatie ? Ca peut être une très bonne solution contre le stress et les crises d'angoisse. Mérignac n'est pas très<br /> loin de chez moi, mais je ne savais pas qu'il y avait encore des courses sur ce circuit. Bises et bonne journée aussi.<br /> <br /> <br /> <br />
S
<br /> Pour ma part, j'ai toujours fait un "blocage", genre cela ne sert à rien !!!<br /> Par contre, depuis quelques mois, j'utilise de l'arnica pour mon dernier (12 ans) qui fait du karting et souffrait beaucoup des poignets après les entrainements, je dois me rendre à l'évidence, ça<br /> marche bien, plus de bobos.<br /> Par contre, si j'ai bien compris, plus le chiffre est élevé, moins c'est fort ?<br /> <br /> <br />
Répondre
V
<br /> <br /> Je ne sais pas si c'est plus ou moins "fort", en tout cas plus le chiffre est élevé, plus la dilution est importante. Je ne saurais pas t'expliquer par contre pourquoi des fois le médecin<br /> donne un produit en 9CH plutôt qu'en 7CH. La différence peut paraître ridicule mais apparemment elle a de l'importance.... L'arnica existe aussi en crème et, en effet, ça marche très bien !! Ton<br /> fils fait du karting ? Tu dois avoir de belles frayeurs parfois.....<br /> <br /> <br /> <br />
V
<br /> bienvenue dans la communauté MUSIQUE à COEUR OUVERT!!! j'espère que tu t'y amuseras autant que nous!!!! à mercredi!!!! bises....<br /> <br /> <br />
Répondre
V
<br /> <br /> Youpie !! Je suis trop contente !!!!<br /> <br /> <br /> <br />
V
<br /> Pour ma part, je pratique beaucoup l'auto-médication... J'utilise également beaucoup les huiles essentielles... ou je laisse faire le temps... Je ne suis pas très "médicament" ! L'homéopathie me<br /> parait un bon compromis, le problème chez moi, c'est que j'oublierais tout le temps ! J'ai déjà essayé...<br /> <br /> <br />
Répondre
V
<br /> <br /> Oui, laisser faire le temps est aussi une bonne méthode qui permet au corps de lutter à son rythme.<br /> <br /> <br /> <br />
B
<br /> Nux Vomica 9ch dans le cadre de la constipation chez l'enfant qui se retient d'aller à la selle!!<br /> <br /> <br />
Répondre
V
<br /> <br /> Je n'ai pas eu ce problème !!<br /> <br /> <br /> D'un autre côté, comme je l'ai dit dans l'article, j'ai rarement fait de l'auto-médication car ça, je ne sais pas et je n'ose pas faire ! Pour des symptômes qui me<br /> paraissent identiques d'une fois sur l'autre, je n'ai pas toujours la même ordonnance... et je ne suis pas à même de juger pourquoi. En tous cas, dans ce domaine je ne me suis jamais<br /> sentie d'improviser.<br /> <br /> <br /> <br />
B
<br /> là j'essai un truc pour mon fils (le grand) mais ça n'est pas concluant<br /> <br /> <br />
Répondre
V
<br /> <br /> De quoi s'agit-il ?<br /> <br /> <br /> <br />
B
<br /> Une question bête lol mais l'homéo c'est remboursé par la sécu? Je pensais que non :)<br /> <br /> Sinon ton témoignage me donne encore plus envie de me pencher sur la chose! J'ai vu qu'il y avait un medecin homéopathe à 10km de chez moi, je vais tenter je crois!<br /> <br /> <br />
Répondre
V
<br /> <br /> La majorité de ce que j'utilise est, entre la sécu et la mutuelle, complètement remboursée. Il s'agit essentiellement de tubes de granules et de tubes-doses. Certains médecins prescrivent<br /> plutôt des gouttes de teinture-mère, mais ce n'est pas le cas du Doc, alors je ne sais pas ce qu'il en est au niveau du remboursement. En tous cas, ça vaut la peine d'essayer ! Et pour finir<br /> de te convaincre, il paraît que plus tu commences tôt chez les enfants, plus ils sont réceptifs !<br /> <br /> <br /> <br />