BELHARRA

Publié le 3 Novembre 2013

 

Ou quand le Petit coin de ciel du lundi paraît avec six jours de retard pour cause de vacances et de grosse flemme aussi.

 

Ce lundi 28 octobre, nous venons d'arriver dans le Pays Basque (eh oui, encore ! la dernière fois c'était et c'était il n'y a pas si longtemps que ça).

 

Mais aujourd'hui, le ciel est gris/noir, bas, tourmenté. Les nuages s'accumulent les uns contre les autres, se pressent, se poussent, s'amoncellent. On dirait qu'ils ne savent plus où se mettre tant ils sont nombreux et la place dans le ciel restreinte. Le vent souffle en rafales sur la route de la corniche entre Socoa et Hendaye, la pluie éclabousse le pare-brise de la voiture, se déverse sans discontinuer et les essuie-glaces ont bien du mal à suivre le rythme.

 

Jamais vu à cet endroit-là l'océan autant en furie. La mer glaciale (je suppose) est déchaînée et blanche d'écume, les vagues en colère sont énormes et chargées de sable. Elles viennent s'écraser furieusement sur la plage et les rochers. Elle est bien loin n'est-ce pas la belle eau bleue et calme de la Baie de Loya photographiée cet été...

 

ciel 28 octobre

 

Et pourtant, comme au beau milieu du mois d'août, difficile de s'arrêter et de stationner le long de la route ce lundi matin. De nombreux badauds ? touristes ? locaux ? armés de parapluies ont fait fi des conditions atmosphériques déplorables et se sont postés aux endroits les plus dégagés. Tournés vers le large, ils scrutent...

 

Seuls les plus prévoyants, munis de jumelles ou de super téléobjectifs, auront le plaisir de voir les courbes et la danse de Belharra...

 

Qu'est-ce ? Une femme ? Une sirène ? Un bateau ? Un monstre marin ? Une tempête ?

 

Rien de tout cela car Belharra est une vague.

 

Elle porte son nom en référence à l'éperon rocheux lui permettant de se former, le Belharra Perdun, un haut-fond situé sur la côte basque.

 

Géante, XXL, mythique, de 8 à 12 mètres de haut (un immeuble de 4 étages), elle considérée comme l'une des plus grosse d'Europe. Sa particularité est de ne déferler que très rarement (moins d'une fois par an) et seulement lorsque certaines conditions météorologiques sont réunies : une grosse dépression qui se forme au large de l'Angleterre et qui amène progressivement une houle très conséquente en direction du Pays Basque, des vents favorables qui soufflent de la terre vers la mer et des coefficients de marée pas trop importants.

   

Elle a été surfée pour la première fois il y a onze ans et, lundi, un certain nombre de professionnels étaient au rendez-vous pour s'y frotter.

 

Pour l'atteindre, ça paraît tout simple (par écrit seulement) : il suffit de se faire tracter par un jet ski jusqu'à environ 3km de la plage. Ensuite, c'est une bulle d'extase. Entre la taille des vagues qui donne un sentiment de petitesse au milieu de tout ça, la vitesse, le bruit, le vent, c'est vraiment un immense kif" dixit le surfeur Stéphane Iralour.

 

Il ajoute quand même que le risque principal, c'est la noyade, parce qu'une fois sous des tonnes d'eau comme ça (le mur d'eau peut arriver à plus de 60km/h) on ne sait jamais ni comment ni où on ressort.

 

Ci-dessous les exploits de Peyo Lizarazu (le frère de Bixente), Stéphane Iralour et surtout ceux de la Girondine Justine Dupont, première surfeuse en Europe de la vague Belharra.

 

Attention, spectacle éblouissant (et... euh.. c'est chez nous au Pays Basque, cocorico).  

 

 

 

Rédigé par vivi

Publié dans #vacances-week-ends

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
voui à but non lucratif on va quand même pas s'enrichir en se moquant un peu des zamis tout de même hihi bisous
Répondre
V
<br /> <br /> Rhooo, ben non, ce serait abusé :o)<br /> <br /> <br /> <br />
F
aie on va devoir créer un comité de soutien des amis qui parfois en peuvent plus, allez on dépose les statuts hihi
Répondre
V
<br /> <br /> C'est ça, une association loi de 1901, hihi.<br /> <br /> <br /> <br />
F
oui tu vas rire et aussi pas, bisous
Répondre
V
<br /> <br /> J'ai ri ! Et des fois pas !!! Nos amis se ressemblent...<br /> <br /> <br /> <br />
V
Impressionnant !
Répondre
V
<br /> <br /> Je préfère obsever depuis la plage...<br /> <br /> <br /> <br />
K
J'avais bien entendu parler de cette vague ,mais tu m' apprends sérieusement ce qu'elle est dans ton article!
Répondre
V
<br /> <br /> Et voilà ! Tu ne verras plus jamais ni les vagues ni les surfeurs du même oeil maintenant :o)<br /> <br /> <br /> <br />
M
sacrée vague en effet...mon époux passait ses vacances à anglet lorsqu'il allait en classe à Sorèze...Je ne sais pas ce qui se passe mais une fenêtre de pub s'ouvre en arrière plan...j'ai horreur<br /> de cela...j'espère qu'aucune pub apparait lorsque tu m'écris...toujours grisaille par chez moi...bisou
Répondre
V
<br /> <br /> Ah ! Les pubs ! Cela arrive de plus en plus souvent quand on est sur Internet maintenant. Moi aussi cela m'énerve mais je ne crois pas que cela soit lié particulièrement à mon blog. A<br /> bientôt.<br /> <br /> <br /> <br />
V
Impressionnant... Ce n'est pas moi qui ferai ce genre de choses !!! J'ai trop peur de l'eau ;-) sauf celle de ma douche !
Répondre
V
<br /> <br /> Tout à fait d'accord avec toi. Ils peuvent bien faire ce qu'ils veulent dans l'eau les surfeurs, du moment que je peux les regarder tranquillement depuis ma serviette. Ou depuis mon<br /> canapé (c'est encore mieux) !<br /> <br /> <br /> <br />
F
je te raconte en privé tout ça, des choses pas mal
Répondre
V
<br /> <br /> Je me marre par avance :o)<br /> <br /> <br /> <br />
S
coucou, je ne suis pas allée sur la côte voir les vagues... je préfère jouer la prudence.. et à vrai dire pas envie de flinguer mon appareil photo qui n'a pas de ciré !!!! après une accalmie il<br /> semblerait que ça remette ça cette semaine. En même temps c'est l'hiver, et ici nous sommes habitués..<br /> tout comme toi je ne sais pas si d'autres publient, je pense que oui, il faudrait que je sorte aussi de ma léthargie-flemme et que j'aille visiter les autres blogs.. mais le temps me manque<br /> aussi... bon là, je décroche de la bécane et je vais diner avant de me faire tirer les cheveux par ma fille...
Répondre
V
<br /> <br /> C'est ce que j'ai entendu aux infos : les perturbations vont se suivre cette semaine, au rythme d'à peu près une par jour.<br /> <br /> <br /> Je vais de temps en temps sur les autres blogs mais, à part toi, Marylou d'Alsace et Françoise Andersen, c'est plutôt le calme plat.<br /> <br /> <br /> Je pourrais essayer de relancer la machine, sans publier la carte mais en mettant les liens vers les autres blogs (ce qui permettrait de publier depuis Over mais aussi depuis les<br /> autres plates-formes) mais, comme toi, je suis sous l'influence d'une grosse flemmasse. Je ne sais si c'est la saison ou le temps qui veut ça, toujours est-il que c'est là et que ça a du mal à me<br /> quitter.<br /> <br /> <br /> Il faut peut-être aussi que l'idée fasse son chemin...<br /> <br /> <br /> J'espère que ta fille ne t'a pas trop grondée.<br /> <br /> <br /> Bonne fin de soirée.<br /> <br /> <br /> <br />
F
oui on les connait (elle ) depuis 20 ans mais on tiendrait pas une semaine c'est certain car trop de façons de voir les choses différentes, hihi
Répondre
V
<br /> <br /> Hé hé, comme par hasard, ça me rappelle quelqu'un... Il faut croire qu'on a tous un couple d'amis comme ça :o)<br /> <br /> <br /> <br />
F
là on a eu les amis alsaciens et pas top non plus le temps et en plus ce sont des fous qui supportent pas de rester ne serait ce qu'un peu au chaud à bavarder et alors même sous la pluie battante<br /> vendredi ils ont voulu qu'on sorte, suis rentrée pieds trempés pas franchement ravie!!!
Répondre
V
<br /> <br /> Tu vas les réinviter ????<br /> <br /> <br /> <br />
F
impressionnant et bon séjour ma Vivi alors? bisous
Répondre
V
<br /> <br /> Pas trop mal, même si le temps n'a pas vraiment été de la partie :s<br /> <br /> <br /> <br />
A
Ca c'est de la vague....c'est superbe et impressionnant<br /> bises
Répondre
V
<br /> <br /> Au moins, ils savent pourquoi ils sont venus les surfeurs :o)<br /> <br /> <br /> <br />
L
c'est impressionnant ! On se demande comment ils arrivent à rester debout, et comment ils s'en sortent une fois dans la vague ! ça doit être un superbe spectacle cette vague<br /> bonne semaine
Répondre
V
<br /> <br /> Comme toi, je n'ai pas de réponse, beaucoup d'entraînement je suppose...<br /> <br /> <br /> <br />
@
Comme Mélissa, j'en apprends ici !<br /> Impressionnante cette vague, ça fiche le chair de poule,...courageux les surfeurs !<br /> @nnie
Répondre
V
<br /> <br /> Oui, oui, moi aussi ça me donne la chair de poule :o)<br /> <br /> <br /> <br />
M
Chaque fois que je viens chez toi j'apprends des choses, je parfais ma culture générale!!!<br /> Je ne connaissais pas cette vague mythique et je trouve ça super impressionnant !<br /> Merci pour ce partage et bonne reprise, je reprends demain soir moi aussi !<br /> Bisous.
Répondre
V
<br /> <br /> Ca doit être mon côté maîtresse d'école ! Mes parents étaient tous les deux enseignants au temps où on disait encore instituteur et institutrice. Ceci explique peut-être cela<br /> ?<br /> <br /> <br /> <br />