Publié le 25 Mars 2011

 
champagne- Je vais vous faire écouter une su-per-be chanson qui date de mes années-ado.
- C'est quoi ? Higelin ? Hum, t'écoutais ça quand t'étais jeune ?
Ça commence fort ! Bon, les cocos, sachez que je suis TOUJOURS jeune, grrrrr....
- Il doit être vieeuuuux Higelin maintenant ?
- Ben noooon, pas tant que ça,... il a quoi...?
Hein ? Plus de 70 ans ? Pas possible !
- Ou alors peut-être qu'il est mort ?
- Meuh non, meuh non... pas encore...
- En tout cas, vu que c'est le père d'Arthur H., et qu'Arthur H. est déjà plus tout jeune...
Il n'a que six mois de moins que moi... Re-grrrrr.
- Bon, allez ! Ça suffit ! Silence maintenant ! Taisez-vous et écoutez-moi ce petit bijou...
Pfff, ça m'apprendra à vouloir partager mes trésors de jeunesse !
 

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #musique

Repost0

Publié le 25 Mars 2011

Pictures54.jpg

 

Cette poule-là a été dénichée il y a quelques années dans une jardinerie. Elle est faite dans une étoffe "qui craque" (genre K-Way) rembourrée et peinte à la main. Ses pattes sont en fil de fer et ouiiiiii !! elle porte des tongues (en plâtre ! et ornées d'un joli tissu rouge).

 

Assez pratique pour jardin et pour la plage....

 

Par contre pas top quand le terrain est humide....

 

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #poules

Repost0

Publié le 24 Mars 2011

 

AdmissionPostBac.jpg

Le moment agréable de la journée est celui après le repas de midi où je m'installe tranquillement avec mon petit café et un numéro du Sud-Ouest qui traîne. Celui-ci date du 12 mars mais bon.... comme je ne l'ai pas encore lu....

Je le feuillette et mon attention est attirée par le titre d'un article :

Des lycéens désorientés, le "post-bac" est un vrai casse-tête :

choisir sa voie après le lycée est devenu si difficile

que des jeunes recourent à des conseillers privés"

 

Hum, hum, intéressant.... Je lis donc la suite que je vous recopie mot à mot ci-après :

 

Marion ne savait pas quoi faire après son bac S... En se tortillant une mèche de cheveux, face aux interrogations de ses parents, elle marmonnait : "Hôtesse de l'air ?" Sa mère raconte : "Depuis le début de l'année, nous réfléchissons avec elle à une orientation possible. Il y a cette procédure d'admission post-bac, avec sa date butoir du 20 mars. Je ne voulais pas que Marion passe à côté d'une orientation correcte. Je ne veux pas qu'elle se trompe et je tiens à respecter le plus ses aspirations.

 

Déjà, je sens que cet article va m'énerver. Pourquoi est-ce si difficile de trouver sa voie après le lycée ? C'est quoi une orientation correcte ? Marion n'avait-elle pas émis une idée (hôtesse de l'air) ? Et puis pourquoi n'aurait-elle pas le droit de se tromper ? De quoi les parents se mêlent-ils ? N'est-ce pas SON orientation à ELLE ?

Certes. Mais Manon, comme Lucie, Kevin ou Matthieu, n'ont pas encore vraiment déterminé leurs aspirations. Les ados qui ont un projet de vie, de carrière, sont minoritaires. Du coup, la procédure d'admission "post-bac" qui offre l'opportunité d'inscrire 36 voeux devient un véritable casse-tête, voire une source d'angoisse pour les familles.

Pour observer ce qui se passe autour de moi, je dirais surtout une source d'angoisse pour les parents. Qui la transmettent sans aucun doute à leurs enfants.

Pour mémoire, Admission Post-Bac est le dispositif mis en place par l'Education Nationale, depuis quelques années, pour simplifier les démarches des lycéens en regroupant sur un site Internet l'ensemble des formations de l'enseignement supérieur proposées après le bac. Plus de dossier papier, tout est informatisé. J'en suis à ma troisième procédure et, franchement, je trouve cela très pratique. La seule difficulté consiste à classer ses voeux par ordre de préférence (si le premier voeu est accordé, le second s'annule, mieux vaut donc bien réfléchir et être sûr) et si, effectivement, on peut en mettre un maximum de 36, cinq ou six (voire un seul si le lycéen veut aller dans une fac non sélective) sont en général suffisants.

L'éducation nationale ne peut répondre car un seul conseiller d'orientation scolaire par établissement voit chaque élève en entretien, une fois dans l'année, c'est court.

Euh, dans le lycée qu'ont fréquenté mes deux aînés, il y a deux conseillers d'orientation. Les lycéens peuvent les rencontrer autant de fois que nécessaire. Bien sûr, il ne faut pas s'y prendre à la dernière minute, sinon tous les créneaux sont pris. Et puis, il y a aussi les C.I.O. (Centre d'Orientation et d'Information) où des rendez-vous sont possibles toute l'année, y compris pendant les vacances scolaires.

Du coup, les familles font appel à des boîtes privées, des officines qui proposent du "coaching scolaire". Elles fleurissent partout, les prix d'une prestation oscillent entre 250 et 400 euros (pour 3 heures de bilan).

Alors là, c'est le pompon ! Du "coaching scolaire" ? Mais c'est quoi ce truc ? Qui peut mettre 400 euros là-dedans ? Et à quoi ça sert  (à part rassurer les parents) ? Et pour finir :

Manon a décidé de se lancer dans une première année de médecine, pour devenir ergothérapeute. Sa mère : "on est vraiment soulagé (...)". On est loin, très loin d'hôtesse de l'air.

Soulagé de quoi ? Ah effectivement, on en est très loin. Mais n'était-ce pas la première idée de Marion ? Pourquoi ne pas l'avoir laissée faire ? Pas assez bien comme métier ? Pas assez prestigieux ? C'est sûr, médecine, ça en jette (sauf que, à Bordeaux par exemple, sur 2500 candidats, seuls 300 passeront en 2ème année) ! Pourquoi les parents prennent-ils en charge l'orientation de leurs enfants ? Qu'on les soutienne, qu'on les guide, qu'on les épaule, OK, mais ne sont-ils pas assez grands pour s'en occuper eux-mêmes ? C'est LEUR orientation après tout. Est-ce les responsabiliser que d'agir ainsi ?

"Ah mais ils sont trop jeunes pour savoir ce qu'ils veulent faire, ils ne sont pas matures" répondront certains. Ah bon ? Je pense plutôt que décider pour eux ne les aide effectivement pas à faire un choix. Qu'un enfant à qui on n'a jamais donné la possibilité de se tromper ne sait pas choisir. Que faire à leur place n'est pas très formateur. Que la plupart de nos enfants savent tout à fait ce qu'ils veulent. Qu'il faut juste les écouter, leur faire confiance et respecter leurs choix, quels qu'ils soient. Bien sûr, à eux ensuite de les assumer.

Bon, moi je dis ça, mais.... j'ai pas la science infuse non plus... Vous en pensez quoi, vous ?

De toutes façons, je savais que cet article allait m'énerver.

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #enfants

Repost0

Publié le 23 Mars 2011

 

capelo1

Maître Capello est mort dimanche dernier, le 20 mars, en toute discrétion, à l'âge de 88 ans.

De son vrai nom Jacques Capelovici, ce linguiste d'origine roumaine était fou amoureux de la langue française, de l'origine des mots, de la grammaire et de l'orthographe. Il lisait le braille, était agrégé d'anglais, certifié d'allemand, diplômé d'italien et de scandinave ancien et avait notamment été professeur d'anglais au lycée Lakanal à Sceaux dans les années 1960 à 1980, avant de faire de la télé. 

Pour les plus jeunes, cela ne veut pas dire grand-chose, mais si comme moi vous avez été fan des "Jeux de 20 heures", à une époque où il n'y avait pas tant de chaînes qu'aujourd'hui, vous devez vous aussi avoir un petit pincement au coeur.

Créée par Jacques Solness, cette émission extrêmement populaire (qui a duré de mars 1976 à janvier 1987 sur FR3) consistait à poser des questions de culture générale à des invités célèbres (dont Pierre Doris, Micheline Dax, Perrette Pradier, Evelyne Grandjean, Jean-Marie Proslier, Maurice Biraud, Harold Kay, etc. les autres sont ) et à des candidats en duplex depuis la province. Maurice Favières était le présentateur, Jean-Pierre Descombes faisait la liaison entre la province et les invités et Maître Capello en assurait l'arbitrage, traquant sans pitié toutes les fautes.

Les fans des Grosses Têtes se souviendront également qu'il a été un pilier de la célèbre émission de Philippe Bouvard sur RTL et les cruciverbistes qu'il a publié ses grilles de mots fléchés dans Télé 7 jours jusqu'en décembre dernier. En outre, tous les ans, il allait faire passer le baccalauréat à des détenus de la prison de Fresnes, en se faisant conduire là-bas dans un "panier à salade".

Il est entré dans la légende pour son français policé, ses bons mots, son humour caustique, ses calembours, ses "de bon aloi", "je remets 10 francs dans le nourrain", "je demande..." et ses palindromes dont le plus célèbre reste : Éric notre valet alla te laver ton ciré", ajoutant négligemment qu'on pouvait tout aussi bien remplacer Éric par Luc.

Pour les nostalgiques, vous trouverez un site dédié à la gloire des Jeux de 20 heures : nombreuses vidéos, interviews, photos, articles, etc.  

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #films-TV-acteurs

Repost0

Publié le 23 Mars 2011

 
Vous croyez peut-être naïvement que le mercredi est le jour des enfants ? des crêpes ? du foot ? du repos ?

 

Pas du tout ! Pas dans la Communauté Musique à Coeur Ouvert de Véro en tout cas.

 

Car Sekhmet, notre Présidente hebdomadaire attitrée, a décidé aujourd'hui de nous la jouer "hot" en annonçant que le thème de la semaine serait le   mars-2011-2981.JPG

Vaste sujet, n'est-ce pas ? Et.... par où on commence ?

 

Y'a qu'à démarrer par du soft, pour ne choquer personne. D'accord ? L'amour à la plage, avec Niagara, ça vous tente ?

 

C'est plutôt gentil, je vous avais prévenus. Mais ouiiiii, j'habite une région pleeeeeiiiiine de plages déseeeeeeertes alors forcément, l'été, ça donne des idées (en hiver, je vous préviens, ça risque d'être nettement moins bien).

 

Et puis voilà ensuite une chanson de Pierre Bachelet que j'aime bien, et que j'ai beaucoup fredonnée. C'est la musique d'Emmanuelle (1974), film érotique réalisé d'après le roman éponyme d'Emmanuelle Arsan. Un des plus gros succès du cinéma français qui a attiré dans les salles de l'hexagone près de neuf millions de spectateurs et plus de cinquante millions dans le monde. Le succès fut tel qu'une salle le programma à Paris pendant 10 ans, proposant en été un sous-titrage en anglais pour les touristes !! Je l'avais un peu oubliée et ça m'a fait du bien de la ressortir de mes placards. Décidément, ce thème n'a que du bon !

 

 

Bon, j'ai dit que je voulais faire soft pour ne choquer personne, mais y a-t-il seulement quelqu'un à choquer dans cette communauté ??? Vu ce je vois depuis que j'en fais partie, je me pose la question, je réfléchis, je re-réfléchis et je réponds franchement : NON, vous êtes prêts à TOUT.

 

Alors il est grand temps d'entrer directement dans le vif du sujet : s'il est un chanteur qui a parlé de sexe dans ses chansons, c'est bien lui. Je n'aime pas trop le personnage mais j'admire l'artiste. Il a consacré, pfff.... au moins.... en tout cas beaucoup.... et peut-être même plus, enfin... disons de nombreux  titres au sexe et en voilà un que j'aime bien. Il s'agit de No Comment de Serge Gainsbourg.

 

 

Et pour finir, une chanteuse à l'air sage pas si sage que ça, Jeanne Mas qui chante Viens. Dommage, je n'ai pas trouvé de vidéo. Mais rien que les paroles, c'est déjà pas si  mal.

 

 

Bon, ben voilà, je vous laisse ! Bon mercredi les amis !!

 

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #musique

Repost0

Publié le 22 Mars 2011

 

Une fois n'est pas coutume, un peu de pub sur mon blog !!

 

Je vous ai déjà parlé du blog de Lagrandepages et des délicieuses recettes de cuisine qu'on y trouve, simples, économiques, originales et goûteuses, notamment celle de l'omelette chèvre/oignon testée et approuvée par la famille de Vivi au grand complet (voir ici).

 

Lagrandepages ne passe pas tout son temps aux fourneaux ! Le reste du temps, elle bricole : broderie, couture et..... création de bijoux.

 

Envie d'une bague-vison-pompon rose, violette ou kaki ? Rien de plus simple, il y en a une à gagner en cliquant ici avant le 1er avril.

bague-vison

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 21 Mars 2011

 

Un hommage à ma région d'adoption aujourd'hui dans la communauté Vive la Chanson Française de Claire et Pascal.

 

Un petit air de vacances avec cette belle chanson de Pascal Obispo, Tombé pour Elle, dédiée à l'Ile aux Oiseaux située au centre du Bassin d'Arcachon.

 

Son emplacement

ile aux oiseaux ter

 

Vue du ciel à marée basse

Ile aux oiseaux bis

 

Sa formation reste un grand mystère. Parmi les diverses hypothèses, elle serait soit un ancien banc de sable, soit les restes d'une haute dune forgée par le vent et les courants marins. Sa superficie varie en fonction de la marée : elle est en moyenne d'environ 300 ha à marée haute contre plus de 3.000 à marée basse. En fonction des coefficients, certains endroits de l'île peuvent ne pas être accessibles en bateau pendant plusieurs jours.

 

L'île, que métamorphosent les marées, compte 52 cabanes, habitées surtout l'été, dont deux tchanquées (tchanque veut dire échasses en gascon, donc pilotis) devenues symboles de l'île et du bassin.

 

Les cabanes tchanquées

Ile_aux_Oiseaux_2_.jpg

 

Combien de souvenirs accumulés depuis vingt ans me rattachent à cet endroit magique : pique-niques, baignades, balades, festins, attente, envasages, parties de rigolade, nuitées, orages, patatouillages dans le sable, repos, bronzettes, pêche, éclaboussages, couchers de soleil, vent, chansons, ski nautique, batailles de boules de sable, apéros, coups de soleil, marées, etc.

 

Quoi d'autre ? Hé, ceux qui y sont allés avec moi, vous pourriez m'aider.... 

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #alsace-gironde

Repost0

Publié le 21 Mars 2011

 

Pour la communauté Petit Coin de Ciel de Mary et la carte du temps d'Alba, voilà comme chaque semaine un petit point météo.

 

Pas de doute, le printemps est là, même si le fond de l'air reste bien frais et que les températures matinales sont froides (1°C seulement ; il a donc fallu encore gratter les pare-brises...).

 

Après la pluie de la semaine dernière, tout pousse ! y compris les mauvaises herbes !

 

J'attends avec impatience les 17° prévus cet après-midi en Gironde et la magnifique semaine que les météorologues nous annoncent.

 

Si j'en crois Météo-France, je ne devrais trouver que du soleil aujourd'hui sur vos blogs.

 

Je viens voir ça, attention j'arriiiiiiiiive....

mars-2011 2978

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #météo-humeur

Repost0

Publié le 20 Mars 2011

Rédigé par vivi

Publié dans #bons mots

Repost0

Publié le 20 Mars 2011

 

Quand j'ai lu cette recette sur le Cuisin'Oz Blog, j'ai tout de suite été séduite.

 

Je ne sais d'ailleurs toujours pas pourquoi, parce que je ne suis pas très fan de confiture d'agrumes.

 

Mais le résultat est succulent, une jolie confiture orange au goût pas trop amer et pas trop sucré !

 

Si cela vous tente vous aussi, vous aurez toutes les instructions ici.

 

Bon, je me rends compte après coup que j'ai fait quelques modifications : tout d'abord, j'ai oublié la gousse de vanille, sans doute dans ma précipitation ! mais ça je ne l'ai pas fait exprès ! Ensuite, je n'ai pas mis les écorces parce que je n'aime pas trop ça.... Et puis, après avoir cuit un peu le mélange fruits/sucre, je l'ai mixé parce que les morceaux dans la confiture, c'est pas trop mon truc ! Ah oui, j'ai aussi doublé les quantités (pour en avoir plus forcément !). Enfin, parce que je n'ai pas de machine à pain, je l'ai faite "à l'ancienne" dans ma cocotte-minute. Par contre, comme j'ai utilisé du sucre spécial confiture, je n'ai laissé bouillir que 10 minutes (ils indiquent 7 minutes sur le paquet, mais j'aime bien n'en faire qu'à ma tête).

 

Merci merci merci les frangines pour cette délicieuse confiture. Je vais penser à vous quelques matins à l'heure du petit déjeuner... mais sur une crêpe, ça doit être top aussi...

 

Et dire que je pense déjà à en refaire....

 

Montages2-copie-1.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par vivi

Publié dans #nourriture

Repost0