UN ETE A OSAGE COUNTY

Publié le 5 Juin 2015

UN ETE A OSAGE COUNTY

Beverly Weston, un vieil écrivain alcoolique, a disparu en laissant aux côtés de sa femme Violet, atteinte d’un cancer de la bouche, une employée de maison indienne pour régler les problèmes du quotidien. Rapidement les trois filles du couple avec conjoints et enfant, ainsi que la sœur de Violet, son époux et son fils, viennent s’installer dans la demeure, étouffante de chaleur en ce mois d’août dans l’Oklahoma.

En attendant de retrouver Beverly, les langues se délient...

Ce film est inspiré de la pièce de théâtre August : Osage County de Tracy Letts. Tout se déroule en intérieur et on ne sort de la maison, oppressante avec ses moquettes, tapisseries et meubles surchargés, que pour s'ouvrir sur des paysages sauvages et arides qui semblent sans fin.

À l’évidence, les acteurs ont plongé sans retenue dans cette aventure cinématographique et accepté des rôles qui ne les mettaient pas forcément en avant. Je pense notamment à Meryl Streep (Violet), tour à tour tyrannique, ingrate, crue et pathétique dont l'origine du comportement se retrouve dans l'enfant maltraitée qu'elle a été et qui cherche à se venger. Elle avoue : "Ma fille m'a dit que tout le monde allait me détester après "Un Eté à Osage County". Ce rôle était psychologiquement et physiquement à la limite toxique, comme fumer douze heures par jour. Au niveau du plaisir, j'en ai eu un : cette femme dit exactement ce qu'elle veut dire : pas de censure, aucune diplomatie et aucun tact : cette liberté d'expression était jubilatoire".

Fille préférée à qui on voue d’autant plus de haine après son départ, cousins incestueux, enfances misérables, adultères d’autrefois, addictions à l’alcool et aux médicaments, magots cachés, amours aussi nombreuses que vaines, ambitions littéraires étouffées, tout y passe dans un grand déballage totalement effrayant qui finit par laisser à penser que, quelque soit la noirceur des relations que l'on peut avoir avec sa famille, il y a toujours pire que chez soi.

Une foule de très bons acteurs parmi lesquels j'ai particulièrement aimé Julia Roberts, Benedict Cumberbatch (que j'ai vu récemment dans Imitation Game) et évidemment bien sûr Meryl Streep dont je suis une fan de la première heure.

A voir, ne serait-ce que pour Meryl Streep... (et Julia Roberts aussi) !

Rédigé par vivi

Publié dans #films-TV-acteurs

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

écureuil bleu 08/06/2015 22:30

Merci pour cette critique qui m'a donné envie de voir de film...

vivi 09/06/2015 21:13

J'espère qu'il te plaira si tu as l'occasion de le voir.

Alba 07/06/2015 10:00

Intéressant, mais je vais avoir du mal à convaincre mon époux

vivi 08/06/2015 09:58

Je ne crois pas que Jules ait particulièrement apprécié non plus...

Ker Mary 06/06/2015 15:41

Rien que pour les actrices c'est un film que je regarderais (mais quand il passera sur canal)

vivi 08/06/2015 09:58

A ne pas rater lors de sa diffusion alors :o)

le boudoir de soi 06/06/2015 14:39

intéressant, merci du partage, bon week end !

vivi 08/06/2015 09:59

Le week-end fut bon. Et en avant pour une nouvelle semaine !
Belle journée :o)

Marylou 06/06/2015 11:35

bel article...oh que oui il fait chaud...encore une semaine de passée...merci de ta fidélité...bonne journée

vivi 08/06/2015 09:59

Comment sera le ciel aujourd'hui ? On verra bien mais pour le moment c'est le grand bleu en Gironde. Bises.

Fabymary POPPINS 06/06/2015 09:55

Comme tu dis, rien que pour ces deux actrices on ira, bisous

vivi 08/06/2015 10:04

A Faby : tu me diras si tu as aimé... Encore une histoire de famille où ça se passe mal !!!

vivi 08/06/2015 10:02

A Mireille : je ne pense pas qu'il passe encore au ciné car il est sorti il y a un moment déjà... A moins que tu aies un ciné près de chez toi qui fasse des projections de films plus anciens... Sinon, peut-être à la télé un de ces jours ? Bises, bonne semaine :o)

MireioM 06/06/2015 18:39

Beaucoup de films sortis dernièrement me donnent envie d'aller me rafraîchir dans les salles obscures ! Pourquoi pas celui là ?
Bonne soirée à toi