LE CREATEUR

Publié le 28 Mars 2015

LE CREATEUR

Hum, je sens que ça va être compliqué de parler de ce livre... parce qu'on ne peut pas juste dire de lui : il était génial, ou il était nul.

Pour commencer par le commencement, c'est le cadeau de Noël de Fiston 2 parce qu'il sait que j'aime beaucoup les romans policiers, et plus particulièrement les auteurs venus du froid. Sauf que ce livre n'est pas un polar, mais un roman. Par contre, Gudrun Eva Minervudottir (comme son nom le laisse un tout petit peu présager), est bien née à Reykjavik.

Je n'ose pas vous citer la quatrième de couverture, c'est très effrayant, même si ce n'est pas ce qu'on croit, et les premières pages du livre ne valent pas mieux, même si ce n'est toujours pas ce qu'on croit. Un petit extrait quand même pour vous mettre dans l'ambiance ?

Des cheveux d’un noir de jais, des lèvres rosées légèrement entrouvertes, de longs cils recourbés, un corps parfait. Elle est sublime, tout simplement. Et elle a disparu. Pour Sveinn, son créateur, aucun doute possible : la coupable est Lóa, cette étrange bonne femme surgie de nulle part qui a échoué chez lui après une panne de voiture, complètement déboussolée. Mais pourquoi diable une mère de famille au bord de la crise de nerf voudrait-elle s’encombrer d’un tel fardeau ? Furieux et désemparé, Sveinn part à la recherche de sa belle brune en silicone… et peut-être aussi de lui-même.

Les faits se déroulent chronologiquement sur une petite semaine. Ils mettent en scène la rencontre improbable entre Sveinn, un artiste solitaire (il fabrique des poupées non non pas gonflables mais en silicone qui sont néanmoins des répliques pour adultes en manque d'affection...) et Loa, une femme souffrant d'un problème d'alcool, mère de deux filles dont l'une est anorexique (un peu plus et je me croyais au boulot)...

Et après ? Comment dire ? L'ambiance est assez sombre, troublante et déstabilisante. On fait plus ample connaissance avec ces deux êtres que la vie n'a pas épargnés, très différents mais qui partagent cependant un mal-être, une grande solitude, des névroses, voire une certaine misère.

L'histoire avance très doucement, comme j'imagine peut-être la vie dans ce pays isolé qu'est l'Islande, parfois semble-t-il presque en temps réel, Il y a aussi de l'humour, mais noir, qui ne peut sûrement pas plaire à tout le monde.

Au total, un livre original et déroutant pour lequel j'ai éprouvé des sentiments assez ambivalents : envie de connaître très vite la suite et en même temps envie d'en finir rapidement.

Gudrun Eva n'en est pas à son premier roman, alors pourquoi pas un autre un de ces jours pour me faire une meilleure idée de ce que l'auteur a produit ?

 

Rédigé par vivi

Publié dans #livres-auteurs

Repost 0
Commenter cet article

Mélissa 04/04/2015 17:20

Alors, moi, contrairement à Carole, ça me tente terriblement, j'adore les livres noirs!!!
Bisous.

vivi 06/04/2015 21:22

Moi aussi. Et je me demande souvent pourquoi. Est-ce que c'est notre côté obscur ?

Carole 02/04/2015 15:03

Ce n'est pas trop le genre de livres que j'ai l'habitude de lire tu le sais !

vivi 02/04/2015 22:04

Mouais, en plus celui-là était vraiment bizarre, donc je ne te l'aurais pas conseillé de toutes façons :o)

Minouche 30/03/2015 11:00

au vu du résumé, je ne sais pas si j'aurais craqué...mais il faut tester de nouveaux auteurs...J'ai hâte de savoir ce que tu en penses après le 2ème livre

vivi 30/03/2015 13:28

On verra !

Fabymary POPPINS 28/03/2015 20:34

Je comprends ton sentiment, ayant déjà ressenti celà avec des histoires similaires, bisous ma Vivi

vivi 28/03/2015 21:07

Le prochain, je l'ai déjà lu alors je sais à quoi m'attendre !

Mamounette 28/03/2015 18:21

Mercî ca l'intrigue ét je vais me laisser tenter!!
Bonne soirée

vivi 28/03/2015 18:49

C'est un livre assez étrange mais je suis contente d'avoir "testé" ce nouvel auteur :o)

Anne d'Amico 28/03/2015 18:04

Pas mon style de lecture..... Moi, j'aime les romans historiques, surtout s'ils se passent au Moyen-Âge!
Mais il en faut pour tous les goûts!
Gros bisous Vivi!

vivi 28/03/2015 18:48

Moi aussi j'aime les romans historiques qui se passent au Moyen-Age, mais il faut bien vivre d'autres expériences aussi !
Gros bisous :o)