IMITATION GAME

Publié le 26 Février 2015

IMITATION GAME

L'autre soir, on a pu se réunir tous les 6 et la chérie de Fiston 1 pour une soirée ensemble.

On a fêté les anniversaires de janvier (les 21 ans de Fiston 2) et de février (les 24 ans de la chérie de Fiston 1) et ensuite les jeunes ont voulu aller au cinéma. Si tout le monde était d'accord sur le principe, il n'a pas été facile de choisir un film qui plaise et que personne n'avait encore vu.

Imitation Game retrace l'histoire d'Alan Turing dont le nom ne vous dira peut-être rien (bien que j'en aie déjà parlé rapidement une fois dans un de mes articles). Célèbre mathématicien britannique, atypique, il n'est rien moins que l'un des pères fondateurs de l'informatique. En 1938, fraîchement sorti de Cambridge, il est embauché à Bletchley Park par le gouvernement britannique pour décrypter Enigma, un système de codes réputé inviolable utilisé par les nazis. Inviolable ? Sauf pour Alan Turing. Ce qu'il a fait personne d'autre que lui n'aurait pu le faire : héros de l'ombre il a, grâce à son travail de recherche, sauvé des milliers de vie pendant la Deuxième Guerre Mondiale et l'a écourtée de près de deux ans. Malheureusement, il fut ensuite persécuté pour son homosexualité dans une Angleterre très conservatrice ; il endura un procès et, pour éviter la prison, fut condamné à la castration chimique. Il s'est finalement suicidé en juin 1954 en croquant une pomme trempée dans du cyanure.

Imitation Game est l'adaptation de Alan Turing : The Enigma, ouvrage primé d’Andrew Hodges sorti en 1983.

J'ai beaucoup beaucoup aimé ce film. J'ai toujours été fascinée par ces génies détenteurs d'une intelligence hors du commun, mais tellement inadaptés à une vie "normale" en société. Outre l'homosexualité considérée à l'époque comme un crime, une maladie mentale, une perversion sexuelle, le réalisateur montre bien l'histoire de cet homme ravagé par la solitude, sa souffrance, les traumatismes endurés dès l'enfance et sa difficulté permanente à se faire des amis ou tout simplement à communiquer avec les autres. Cela m'a bouleversée et retourné le coeur.

J'ai appris beaucoup de choses sur Alan Turing mais aussi sur l'Histoire en général. Je ne savais pas par exemple qu'une fois Enigma décryptée les Anglais avaient dû maintenir cette information secrète pendant de nombreuses années afin que leurs ennemis ignorent le plus longtemps possible que leurs messages n'étaient plus en rien secrets. Les Alliés avaient pu ainsi déjouer un certain nombre d'attaques mais avaient dû en laisser se produire d'autres tout en sachant qu'elles allaient se produire... et tenter de répondre à chaque fois à ces questions tragiques : qui sauver ? et qui sacrifier ? Un indéniable "choix de Sophie".

Il aura fallu attendre 2013, soit près de soixante ans après le suicide d'Alan Turing, pour que la reine Elisabeth II accorde finalement son royal pardon au célèbre mathématicien britannique et le gracie. Le film a le mérite de porter à l'écran une de ces aberrations de l'Histoire ou comment le Royaume-Uni remercia in fine -après l'avoir persécuté- celui qui a contribué à déchiffrer les cryptographies générées par Enigma.

J'ajouterais juste un dernier petit mot : pas besoin d'être un génie des maths ou de se retourner le cerveau pour comprendre le film (même si j'ai été assez hermétique à la façon dont Turing s'y est pris mais si j'étais une scientifique ça se saurait depuis longtemps). Cette page si méconnue mais si importante de l'Histoire est largement accessible à tous (et Keira Kneightley et Benedict Cumberbatch contribuent vraiment à faire passer aux spectateurs un très agréable moment).

Pour voir la bande-annonce, c'est ici.

Rédigé par vivi

Publié dans #films-TV-acteurs

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

PhilippineGehel 14/06/2015 09:12

J'ai vu ce film il y a des mois, mais il m'a profondément marquée ! Bon, il y a deux ou trois éléments où les scénaristes se sont un peu lâchés dans le drama (à la fin "les machines de Turing, qu'on appelle aussi...ordinateurs.) mais dans l'ensemble c'est un très bon film. Et comme tu le dis si bien, Kera Knightley et Benedict Cumberbatch y contribuent grandement ^^

vivi 14/06/2015 14:37

Comme tu as pu le lire, j'ai beaucoup aimé moi aussi. J'ai été particulièrement touchée par l'homme et la solitude qui semble l'avoir accompagné toute sa vie. De grosses larmes en voyant l'enfant qu'il était, tellement "différent" et tellement seul, sûrement à cause de quelques similitudes avec certaines expériences qu'ont pu vivre parfois mes enfants, sans en arriver à ces extrémités bien sûr...
Merci pour ton passage ici, bon dimanche !

arlette 01/03/2015 00:18

voila un film qui me plairait,je suis admirative des "génies" et bon anniversaires aux fêtes
bises

vivi 01/03/2015 22:03

On est deux alors ! Merci pour les jeunes :o)

Carole 28/02/2015 21:59

Je pense que j'aurais aimé aussi ce film ! A noter pour mes futurs visionnages !! Gros bisous ma Vivi

carole 02/03/2015 21:35

;)

vivi 28/02/2015 23:22

Ca va sûrement bientôt passer à la TV ou sortir en DVD. Gros bisous à toi aussi, ça me fait plaisir tous ces coms :o)

coco 27/02/2015 22:39

oups...ben je viens de cliquer sur ton lien et c'est donc grace à toi que je suis incollable sur le logo Apple! ;-) ... donc mon prédédent comm est...dirons nous...obsolète! ;-)

vivi 01/03/2015 22:07

Ah ! La pomme croquée, je ne sais pas finalement si c'est un véritable clin d'œil à Turing ou une légende... Il y en a tant qui circulent sur l'origine du logo d'Apple...

coco 27/02/2015 22:35

Ce film me tentait bien, je connaissais l'histoire mais plus le nom du génie. Tu sais qu'Apple est un "clin d'oeil" a sa fin tragique ainsi que le logo avec la pomme croquée!
Le quotidien de ces Hommes extraordinaire est bien compliqué, encore maintenant, rien n'est fait pour les aider.
bisous et bon we Vivi

vivi 01/03/2015 22:04

C'est une histoire tout à fait particulière et un destin hors du commun. Malheureusement, la fin est tragique...

Fabymary POPPINS 27/02/2015 22:11

Bon anniversaire à tous, pas facile de les fêter en temps et en heure... on connnait ça, bisous

vivi 01/03/2015 22:02

Oh ben non, quand ils sont loin, c'est impossible. Même Fifille cette année va être à Berlin pour son anniversaire...

Stéphanie 27/02/2015 22:04

Ta description du personnage (très intelligent mais présentant des grosses difficultés à communiquer) me fait penser à une personne présentant des traits autistiques...
Je ne sais pas si nous aurons l'occasion, mon homme et moi, d'aller voir ce film au cinéma, mais peut être dans quelques mois, en vidéo... Merci!

vivi 01/03/2015 22:01

Tout à fait, on n'est pas loin de l'autisme... J'espère que tu pourras voir ce film prochainement en DVD, je pense qu'il te plaira.

le boudoir de soi 27/02/2015 19:34

c'est intéressant de relater l'histoire à travers un film, au moins on se cultive. Quelle tristesse pour cet homme rejeté ainsi et finir seul et abandonné .

vivi 27/02/2015 21:38

C'est vrai, c'est une façon plutôt agréable de parfaire sa culture générale. Non seulement Alan Turing a fini seul mais il a été seul presque tout au long de sa vie... Quelle tristesse pour un génie de son envergure, comme tu dis...

Renee 27/02/2015 15:52

Un film à ne pas manquer mais quel dommage pour cet homme ce destin...je l'avais dit je m'en souviens dans ton article précédent sur le sujet. Bises Vivi

vivi 27/02/2015 21:37

En effet, film à voir !

stella 27/02/2015 10:33

un film que je n'irai pas voir car trop sensible je suis mais j'imagine très bien et c'est un rôle parfait pour cet acteur que j'ai aimé dans "sherlok holmes" et "star trek into the darkness" ou il exèle .
. je connaissais l'histoire de la machine enigma mais pas la vie de son inventeur . surtout dans dans cet angleterre très conservatrice .
bon anniv aux jeunes
biz

vivi 27/02/2015 21:36

Merci pour les jeunes :o)
P.S. Alan Turing n'a pas inventé Enigma mais c'est lui qui l'a décryptée, permettant ainsi aux Anglais de lire les messages codés que les Allemands s'envoyaient (et qu'ils pensaient inviolables).
Bises.

Françoise Andersen 27/02/2015 10:03

Tu m'as vraiment donné envie de voir ce film. Merci pour ce bel article.

vivi 27/02/2015 21:29

Je pense que ce film te plairait, il dépeint une autre façon de voir la guerre, plus intellectuelle...

Cigalette 106 27/02/2015 07:27

Joyeux anniversaires aux jeunes avec un peu de retards! cela fait plus de 15 ans que je n'ai mis les pieds dans un cinéma! bisous

vivi 27/02/2015 21:27

Ce n'est pas toujours facile d'aller au ciné si on est loin d'une grande ville. Heureusement, il reste la télé et les DVD :o)