L'ETERNITE C'EST LONG, SURTOUT VERS LA FIN

Publié le 1 Novembre 2014

LE jour pour publier ces photos prises fin août lors de notre virée andalouse.

N'allez pas croire que nous sommes adeptes de nécrotourisme (oui, oui, ça existe)... C'est tout à fait par hasard à Torremolinos, au détour d'un escalier, que nous avons découvert ce cimetière.

L'ETERNITE C'EST LONG, SURTOUT VERS LA FIN

Je n'avais jamais vu un tel endroit.

La curiosité l'emportant, nous avons fait quelques pas au milieu de ces étranges tombes murales à étages.

L'ETERNITE C'EST LONG, SURTOUT VERS LA FIN
L'ETERNITE C'EST LONG, SURTOUT VERS LA FIN

On nous a expliqué que cette configuration étagée était similaire à toutes celles des villes de la région, à cause du peu de place et du relief pentu, accidenté et pierreux, comme ici à Torremolinos, sur les contreforts de la Sierre de Mijas.

Lieu pour le moins bizarre, un peu kitch avec toutes ces fleurs en plastique, qui m'a laissé une drôle d'impression. Je me suis retrouvée à me demander si les morts étaient vraiment heureux ici... s'ils n'auraient pas préféré une petite vue sur la mer (elle était belle pourtant juste de l'autre côté du mur)...

L'ETERNITE C'EST LONG, SURTOUT VERS LA FIN

...ou une petite brise venue du large, s'ils ne se sentaient pas un peu à l'étroit dans ces espèces d'immeubles collectifs à usage post-mortem, s'ils n'avaient pas un peu chaud comme ça en plein soleil et s'il leur arrivait parfois de souffrir de la promiscuité avec leurs voisins...

Peut-être que j'exagère, que je me fais des idées... Mais peut-être que non.

A vous de juger.

L'ETERNITE C'EST LONG, SURTOUT VERS LA FIN

Rédigé par vivi

Publié dans #vacances-week-ends, #actualité...

Repost 0
Commenter cet article

Carole 03/11/2014 21:13

J'avoue que c'est pas commun et je trouve que pour se recueillir c'est pas très intime non plus...

vivi 03/11/2014 21:41

Bah oui, on fait comment pour s'asseoir et discuter un peu avec la personne aimée si elle est dans les étages ? On grimpe sur l'échelle (il y en a une sur la 3ème photo) ? Faut veiller à ne pas dégringoler alors si on ne veut pas la rejoindre trop vite ^^

annie54 03/11/2014 14:34

C'est moche ! Mais c'est la solution trouvé e à la configuration des terrains.
@.

vivi 03/11/2014 21:42

HAHAHA, tu résumes bien ce que je pense :o)

Stéphanie 03/11/2014 14:23

Je crois qu'à Nice, c'est pareil. Et dans certains cimetières Italiens aussi... quand on a pas de place, on des idées!

vivi 03/11/2014 21:43

C'est vrai. Ce n'est sans doute pas un choix mais plutôt une nécessité de faire avec les moyens du bord.

Danielle38 02/11/2014 20:44

en Catalogne en terrain plat, en Italie les cimetières sont en casiers et ce sont les très pauvres qui sont enterrés.C'est une habitude qui n'a rien à voir avec le relief.Mais là c'est assez kitch,effectivement mais plus facile à faire tenir ces fleurs qu'un pot de chrysanthème.

vivi 02/11/2014 21:02

C'est clair, surtout si "ton" mort occupe une place au 5ème étage :o)

le boudoir de soi 02/11/2014 20:17

parfois c'est une belle promenade comme celle-ci !

vivi 02/11/2014 20:24

En fait, j'aime autant aller me promener dans d'autres endroits que celui-ci tant qu'à faire... on s'est retrouvé là carrément par hasard...

Mireio 02/11/2014 18:31

Moi aussi j'aurais pris ces photos ne serait-ce que pour montrer que çà existe ! Mais comme je l'ai mis dans mon dernier article, je préfère savoir nos disparus reposer sous la bienveillance de notre clocher ! Bon si c'est un manque de place à cause du relief, on peut comprendre !
J'espère que tu as profiter de bien d'autres choses au Portugal !
Bonne soirée à toi

vivi 06/11/2014 21:20

Eh bien dis donc, elles sont bien éparpillées tes "petites". Ca doit faire bizarre.
Je suis partie en Louisiane avec Jules en 1989/90, à l'époque nous n'étions pas mariés et n'avions pas d'enfants. Il avait un contrat de travail d'un an chez Dupont de Nemours. De mon côté, je n'ai pas travaillé pendant ce séjour même si à l'époque j'avais déjà un métier, j'avais seulement un visa de tourisme de 3 mois renouvelable.
J'en garde de magnifiques souvenirs... et plein de photos... des amitiés qui durent encore...
Je suis aussi allée au Texas, en Floride, au Mexique, à New York...
J'aimerais bien y retourner un jour.

stella 06/11/2014 10:00

kikou ma vivi
est-ce pour le travail que tu y es restée 1 an ?

moi c'était des vacances mes premières grandes vacances à l'étranger , ma grande après un bts informatique à voulu apprendre l'anglais parlé , elle est partie 1 an à seattle , fille au pair ,dans l'état de washington et au bout de 6mois nous l'avons rejoint pour un tour en premier à miami-beach là on s'est fait moquer de sous gentiment par notre peau blanche on en rit encore , puis la nouvelle-orléans pour faire plaisir à ma grande qui avait lu des livres sur cette ville et voulait la voir de ses propres yeux , donc avec la petite tous les 4 nous avons visités autant que possible , on avait un hotel en ville , et nous avons fait des visites guidés et nous nous sommes beaucoup promené dans le quartier français .
avant de reprendre l'avion pour seattle qui est une belle ville aussi mais très différente .
la nouvelle orleans c'était avant le désastre katrina .
ma grande qui est un vrai paparazzi nous a laissé de magnifiques photos de nos belles vacances . un grand souvenir de vacances à 4 , cela n'a pas de prix ! maintenant elle sont chacune d'un bout à l'autre du monde à la petite à san francisco et la grande en nouvelle zélande .
bibis ma vivi

vivi 02/11/2014 20:18

Ouiii j'ai vu plein d'autres choses (en Espagne en fait) ! Heureusement ! Ce n'était qu'une anecdote que je pouvais difficilement publier un autre jour que la Toussaint sans plomber l'ambiance, lol.
Bonne soirée aussi.

stella 02/11/2014 11:29

je trouve cela originale et peut-être est-ce un sujet intéressnt pour les cimetières en manque de place .mais le moins pour aller se recueuillir sur les étages du haut ce n'est pas pratique.
ça me rappelle vaguement ceux de nouvelle-orléans ou les morts sont aussi en surface mais dans une petite maison genre coloniale , enfin sont aussi nombreux dedans .
bon dimanche ma vivi

vivi 02/11/2014 20:16

Hé, tu es allée à La Nouvelle Orléans ? J'y ai vécu pendant un an !

Fabymary POPPINS 02/11/2014 10:04

Ca me choque pas et de toute façon, ne reste qu'une enveloppe vide, l'âme est ailleurs, bisous

vivi 02/11/2014 20:16

Oui, peut-être, mais quand même :o)

Françoise Andersen 02/11/2014 08:56

Mon commentaire vient de filer tout seul avant la publication. Cela m'est arrivé souvent. Parfois comme aujourd'hui j'ai la patience de recommencer, mais souvent je suis si frustrée et en rogne que j'abandonne. Je t'ai écrit ainsi plein de commentaires que tu n'as jamais eus. :(
Je te disais donc que je trouvais ça oppressant et que je serais trop claustro pour me promener dans ces "ruelles".
Quant à la citation, j'ai toujours cru qu'elle était de Woody Allen mais je viens de découvrir qu'il l'avait empruntée à Kafka. Le savais-tu ? C'est une citation savoureuse, en tout cas.

vivi 02/11/2014 20:15

Je suis un peu claustrophobe aussi, c'est peut-être pourquoi j'ai eu une impression si bizarre dans cet endroit. Pour la citation, les informations que tu me donnes sont en effet celles que j'ai lues sur Internet. Merci pour ta visite, bonne soirée :o)

Claudine/canelle 02/11/2014 08:26

Bonjour Vivi
Des coutumes particulières , mais qui conviennent surement aux vivants ..
Bises Vivi

vivi 02/11/2014 20:13

Ce qui n'est déjà pas si mal... Bises.

arlette 02/11/2014 01:38

une année au portugal j'ai vu un cimetière dans le même genre ...plus grand peut être...
oh ils sont au soleil et si je ne me fesait pas disperser , c'est ce que je voudrais et puis la solitude ce n'est pas ce que je préfère...
bisous bon dimanche

vivi 02/11/2014 20:23

Là, au moins, il y a du monde à tous les étages :o)